AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9781090478023
Alvik Editions (22/02/2012)
4.26/5   17 notes
Résumé :
Alors que s'achève la construction du Stade de France et que s'annonce la prochaine coupe du monde de football, Saint-Denis s'apprête à vivre une furieuse bataille pour le contrôle du trafic de drogues, opposant caïds à l'ancienne et jeunes rageux.
Hachim est un ado brillant, bon élève, curieux. Passionné de culture Hip Hop, il se destine à une carrière de journaliste spécialisé. Pourtant, les logiques de quartier, sa situation familiale et son admiration pou... >Voir plus
Que lire après Des chiffres et des litresVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Au coeur de Saint-Denis en 1998, Karim est un élève brillant, passionné de culture Hip Hop. Il se prépare pour une carrière de journaliste spécialisé. Sa fascination pour Houssine, le caïd du quartier et sa situation familiale lui font emprunter une toute autre voie.

Ce récit est un véritable voyage dans le temps : toute l'atmosphère de la fin des années 90 dans la banlieue nord a été fidèlement restituée jusqu'au moindre détail et qui a connu cette période se retrouvera surement en terrain familier. L'histoire démarrant en 1998 au pied du stade de foot, l'auteur a su reléguer le mondial de foot au statut de bruit de fond. Autour de ce décor, gravite une galerie de personnages tous liés les uns aux autres par le fil du destin : flic pourri, petite frappe de cité, caves, caïds d'un sadisme extrême, dresseurs de chien etc. Ils ont en commun de vouloir marquer leurs temps; peuvent ils seulement, échapper au sort qui leur est réservé? Un récit qui s'emboite d'une manière implacablement logique dans un univers très noire violent et brutal ou parfois se dégagent par contraste quelques scènes d'une troublante émotivité. Tout cela servis par le phrasé percutant de l'auteur qui sait trouver les formules coup de poing. Les connaisseurs apprécieront les nombreuses références a la culture urbaine de l'époque notamment les fond musicaux utilisés pour illustrer l'histoire. Un deuxième roman plutôt bien réussi.
Commenter  J’apprécie          00
Nous suivons Hachim, jeune habitant de Seine Saint-Denis mais aussi tout un petit monde qui peuple la cité, la famille de Hachim, ses amis, des petites frappes, des flics plus ou moins pourris. Rachid Santaki sait nous intéresser à eux, sans jugement, chacun cherchant surtout à survivre, à gagner de l'argent. Nous sommes dans un monde capitaliste libéral, l'auteur nous décrit avec minutie les mécanismes de la vente, de la concurrence, comme dans une entreprise classique avec des méthodes un peu plus expéditives, cette bataille économique se fait entre gangs, mais aussi avec les forces de l'ordre, la limite de la loi est toujours floue comme est floue la différence entre l'intérieur de la prison et l'extérieur, c'est dans cet univers confus que se débat Hachim et l'auteur sait nous faire partager la tension qui se crée en lui entre désir d'extérieur, d'évasion et fidélité à ses amis, à l'univers dans lequel il a grandit.
Au départ l'intrigue policière paraît secondaire, comme une trame de fond derrière cette galerie de portraits, puis les différents fils narratifs se resserrent habilement, nous emportent sans qu'on s'en rende compte. Surtout que l'écriture est fluide et directe, l'auteur a le sens du rythme, il sait aussi utiliser l'argot sans que ce soit caricatural. Alors que nombres d'auteurs se cassent les dents sur la transcription du langage parlé, nous plongeant dans l'ambiance du parlé de la rue et des quartiers populaires sans en faire trop, il se tient là aussi à la bonne distance.
Un chapitre étrange se trouve au centre du livre, le héros et d'autres voyous de la cité participent à un combat de chiens dans un château de la haute bourgeoisie. Sans que ce soit souligné, ces combats de chiens sont une belle métaphore de l'histoire, ces jeunes qui s'affrontent, s'entre-tuent pendant que la bourgeoisie continue de s'enrichir, de s'amuser, loin, très loin des cités de Seine Saint-Denis.
Lien : http://dunoirdanslesveines.f..
Commenter  J’apprécie          20
Santaki Rachid - "Des chiffres et des litres" - éditions Moisson rouge, 2012 (ISBN 979-1090478022)

Un peu répétitif par rapport au précédent "Les anges s'habillent en caillera" mais la verve y est toujours. Tout à la fois un témoignage incontournable sur une certaine réalité des banlieues, émanant d'un auteur qui connaît ce vécu, mais aussi preuve de l'émergence d'une certaine culture enracinée dans ces banlieues.
Commenter  J’apprécie          00
Au coeur de Saint-Denis en 1998, Karim est un élève brillant, passionné de culture hip hop. Il se prépare pour une carrière de journaliste spécialisé. Sa fascination pour Houssine, le caïd du quartier et sa situation familiale lui font emprunter une toute autre voie.
Comme lors de son premier roman, Rachid Santaki nous parle de sa banlieue, de la difficulté qu'ont les jeunes à sortir de leur milieu. Les mots de Rachid Santaki sont percutants, ils sonnent comme un rap enragé. Il joue à merveille avec les différents langages : celui de la cité ou des prisons côtoie l'argot ou bien encore le gitan. Un excellent noir urbain encré dans son époque. Il y a chez Santaki un air de néo-polar revisité à la sauce banlieue. Merci Rachid pour ce coup de cœur et pour ce polar magistral qui place le 9-3 au centre de cette magnifique fresque à la fois épique, réaliste et sociale.

Lien : https://collectifpolar.com
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Actualitte
23 mai 2012
L'écriture, pas prétentieuse pour deux sous, capte l'attention comme un hippie en manque la verte, et, malgré quelques maladresses techniques ou narratives, présente bien les protagonistes.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Au moment où il était monté sur la corvette, son manteau de mer s’était entr’ouvert… et l’on avait pu le voir vêtu, sous ce manteau, de larges braies dites bragou-bras, de bottes-jambières, et d’une veste en peau de chèvre montrant en dessus le cuir passementé de soie.
Commenter  J’apprécie          00
J’ai dealé ma jeunesse contre le trafic, les soucis, la vengeance, le fric. Mes pensées se bousculent comme les usagers de la ligne 13 aux heures de pointe. J’avais tout pour briller, j’ai tout raté.
Commenter  J’apprécie          00
Saint Denis (...) bâille une mauvaise haleine, s’étire et se lève. Je l’aime pas pour ses cités, mais pour son âme, ce qu’elle fait de nous, des débrouillards”,
Commenter  J’apprécie          00
Le mouvement, émergé du bitume grâce à sa rage, s’éteint petit à petit.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Rachid Santaki (52) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rachid Santaki
C à vous https://bit.ly/CaVousReplay C à vous la suite https://bit.ly/ReplayCaVousLaSuite — Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous ! https://bit.ly/2wPCDDa — Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5 | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/ Au programme : L'édito de Patrick Cohen - Accompagnement de fin de vie : le poids des mots Invités : Jonathan Denis - Président de l'Association pour le Droit de Mourir dans la dignité et Régis Aubry - Médecin chef du département douleurs - soins palliatifs du CHU de Besançon, Rapporteur du Comité national d'éthique sur la fin de vie et Président de l'Observatoire National de la Fin de Vie • Fin de vie : la France est-elle en retard ? • Fin de vie : le corps médical partagé ? • Fin de vie : vers une « aide active à mourir » ? • Soins palliatifs : En fait-on assez ? • Fin de vie : un débat aussi intime que complexe Émilie Tran Nguyen - Retour sur l'ahurissante affaire Leonarda Invitée : Marine Haag - Réalisatrice du documentaire Affaires Sensibles « Léonarda, l'adolescente qui a défié le président » • Leonarda, l'adolescente qui a défié le Président • L'affaire Leonarda, le tournant de la présidence Hollande La Story de Mohamed Bouhafsi - Scènes de liesse pour les supporters marocains Le 5/5 : Invité : Rachid Santaki - Romancier & organisateur de dictées géantes • Cop15 : extinction massive en vue • Dictée : l'autoroute des fautes ?
+ Lire la suite
autres livres classés : combats de chiensVoir plus


Lecteurs (43) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2788 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..