AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Delphine Valentin (Traducteur)
EAN : 9782330141202
Actes Sud (01/07/2020)
4.16/5   25 notes
Résumé :
Parution 01/07/2020

Le fameux peintre Bob Ardlan semble être tombé du balcon de sa somptueuse villa de bord de mer au sud de Naples. Son ex-gendre enquête sur fond d'airs de jazz, de jet-set internationale et de rasades de limoncello. Un polar romantique, élégant et agile, étrangement captivant par son ambiance surannée à la Agatha Christie.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Rennath
  31 juillet 2020
J'avais beaucoup aimé "Le mauvais chemin" du même auteur. L'histoire se situe en Italie, cette fois-ci, le héros un musicien sur la pente descendante revoit son ex-femme dont le père est mort. le style est très fluide, on se laisse embarquer par l'histoire. le héros fait face à des rêves et des délires qui se mélangent à la réalité. L'histoire est prenante et le suspense tient jusqu'au bout.
Commenter  J’apprécie          50
bouquindom
  28 mai 2021
Il m'a été bien sympathique ce Tom Harvey. A vouloir élucider le meurtre de son ex beau-père et tenter de reconquérir le coeur de son ex-femme Elena, il se met dans de sacrés drôles de draps.
Lecture fort agréable d'une intrigue assez classique.
Et comme notre héros est un saxophoniste de jazz, on peut même profiter de la playlist que Tom écoute ou interprète tout au long de l'histoire.
Je recommande car chouette livre de détente.
Commenter  J’apprécie          20
arsinoelacrapaude
  08 septembre 2020
Lecture très agréable, bien mouvementée, avec un brin d'humour, un brin de love story, mais surtout beaucoup d'aventure et de musique, le tout sur la côte amalfitaine en Italie !
J'aime décidément beaucoup cet auteur, qui met de la musique dans ses livres (ici du jazz, dans "Le mauvais chemin" du rock...)
Certes, ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais un très bon bouquin bien divertissant !
Je vais m'empresser de lire "La dernière nuit à Tremore Beach" !
Commenter  J’apprécie          10
Nine33
  15 octobre 2021
Un musicien de jazz apprenti détective, emberlificoté dans une folle enquête où ce pauvre malheureux prend beaucoup de coups, manque mourir, retrouve et perd l'amour de sa vie, se trompe et multiplie les fausses pistes.
Mais qu'on se rassure cela finit relativement bien.
Un bon moment de lecture plein de rebondissements.
Commenter  J’apprécie          10
domdu84
  31 août 2020
En effet ce tom Harvey a passé un été étrange, il s'en souviendra.
Mais je pense aussi qu'il retiendra la leçon qu'il est plus prudent de ne pas se mêler des histoires des autres.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   15 juillet 2021
- […] Mais, dis-moi, c’est qui cette beauté assise à côté d’Aldrie ? Une amie à toi ?
- C’est Elena, mon ex-femme.
Charlie a écarquillé les yeux.
- T’as été marié avec ce canon ? La vache !
- Ça te paraît si difficile à croire ? T’es jaloux, vieille canaille.
- Ecoute, tommy, te fâche pas, c’est juste que… tu vois… on dirait une princesse et toi… t’es un chat de gouttière, non ? Un homme du peuple, quoi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
missmolko1missmolko1   15 juillet 2021
— Je pensais que Rosellini vivait aux États-Unis, ai-je lancé, histoire de dire quelque chose.
— Il est revenu il y a quelques mois, a répondu Stelia d’un air distrait. Il a fini son film pour la Warner, le voilà de retour en Italie. L’année prochaine, il va en tourner un à Rome.
— Et qu’est devenue cette femme brune… Olivia ?
Je me rappelais avoir fait sa connaissance au mariage d’Elena, quelques années plus tôt. Une femme élégante, d’une extrême courtoisie.
— Tu ne lis pas tellement la presse people, hein, mon chou ?
— Un potin de temps en temps dans les magazines chez le coiffeur, guère plus…
— Ils ont divorcé. Olivia a porté plainte contre lui pour mauvais traitements quand ils vivaient à Los Angeles. Elle lui a extorqué un beau magot. Des indemnités de la taille d’une morsure de requin blanc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
missmolko1missmolko1   15 juillet 2021
Je me suis retourné vers Elena, assise sur le confortable siège du pont arrière. Nous avons échangé un sourire. Un instant, j’ai songé : « ça pourrait être ça, notre vie ? » Habiter la, trouver n’importe quel boulot et aller dîner en bateau. Elever des petits italiens, avoir un chien, un chat et un perroquet. Vieillir à l’ombre des citronniers, arrêter de courir, prendre le temps de profiter de chaque minute, jour après jour. Dans cinq and, j’en aurai quarante. Avais-je envie d’atteindre cette étape en vivant encore comme si j’en avais dix-sept ? Merde alors, a dix-sept ans, au moins, j’avais des projets. Ce n’était même plus le cas aujourd’hui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
missmolko1missmolko1   15 juillet 2021
Elena me regardait fixement. Les yeux un peu humides, un demi-sourire aux lèvres. Bon Dieu, c’était le vin ou elle avait vraiment ce regard ? Que devais-je faire ? Sauter par-dessus la table et l’embrasser sur-le-champ ? Et si mon imagination me jouait des tours ?
- A quoi tu penses, Tom ? Tu ne vas pas me dire que…
« Te dire quoi ? Que je pense à toi assez fréquemment (a un rythme préoccupant pour une ex) ? Que je fais ce rêve un peu idiot ou toi et moi vivons ensemble dans une maison avec une ribambelle de marmots ? »
- Tu ne vas pas penser que…
- Non, enfin !
- Bien sûr que non !
Il y a eu un silence intense, et je crois que nous avons tous les deux rougi comme des pomodori.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
missmolko1missmolko1   14 juillet 2021
Je me suis remémoré notre dernière rencontre. C’est une idée qui nous vient toujours à l’esprit quand quelqu’un meurt. On pense à la dernière fois où on l’a vu, est-ce qu’il allait bien, lui avait-on laissé un bon souvenir ou, au contraire, une image atroce de nous ? La dernière fois que j’avais vu mon père, par exemple, nous étions en voiture, en route pour l’aéroport. Nous nous étions un peu fâchés pendant le trajet. Il m’avait encore sorti ses quatre vérités sur ma vie, et je lui avais encore envoyé à la figure mes quatre vérités sur ses quatre vérités. Mais, finalement, au dernier instant, garé devant l’aéroport, il avait sorti le saxo du coffre et avait lancé une blague sur son poids : “Tu aurais au moins pu choisir la flûte.” On avait ri et on s’était embrassés une dernière fois. La dernière fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Mikel Santiago (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mikel Santiago
http://www.librairiedialogues.fr/ Annaik de la librairie Dialogues nous propose ses coups de c?ur du rayon Polars : "La Mille et Deuxième Nuit" de Carole Geneix (Rivages), "La Dernière Nuit à Tremore Beach" de Mikel Santiago (Babel noir) et "Le Journal de ma disparition" de Camilla Grebe (Calmann-Lévy). Réalisation : Ronan Loup. Questions posées par : Élise le Fourn.
Retrouvez nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues/ Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues/
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2332 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre