AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782221146507
486 pages
Éditeur : Robert Laffont (09/04/2015)
3.23/5   13 notes
Résumé :
Trois femmes intrépides, trois siècles et une chocolatière de porcelaine : la folle aventure du chocolat en Europe.Désir de chocolat, c'est l'histoire de Sara, de Cándida et de Mariana, trois jolies femmes qui, à trois époques différentes, ont un jour croisé le chemin d'une chocolatière de porcelaine fabriquée pour Madame Adélaïde de France au XVIII e siècle. La première entretient une liaison sulfureuse avec l'inventeur de trois chocolats parfumés aux épices. La de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
missmolko1
  27 juin 2015
Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler de mon dernier coup de coeur littéraire : Désir de chocolat écrit par l'espagnole Care Santos. Ce livre est je trouve plutôt passé inaperçu a sa sortie, j'ai d'ailleurs peu vu / lu de critiques sur le net et c'est très dommage car c'est une petite pépite qui mérite d'être connu.
On fait la connaissance de trois femmes qui a trois époques bien différentes, on possédait un seul et même objet : un chocolatière : ""Dans les objets vivent des histoires et des voix qui les racontent, avait énoncé Sara des années auparavant. Parfois quand je touche la chocolatière de porcelaine blanche, il me semble que je les écouter." " Elles sont nombreuses, ces voix ?" avait demandé Max. "Assez, oui, c'est un objet très ancien, tu le vois bien, passé entre de nombreuses mains." Toujours guidé par son intérêt pour la science, il avait approfondi la question : "Ce que tu dis reviendrait à admettre que tous les objets abritent des fantômes, comme les demeures des films d'horreur." Elle avait hoché la tête négativement : "Pas les demeures, Max. Les gens croient aux maisons hantées, mais les esprits préfèrent vivre dans des petits objets presque insignifiants." "Pour ne pas avoir à faire le ménage, probablement !" avait ajouté Max, amusé par les fadaises de son épouse"
Il y a d'abord Sara, qui est propriétaire d'une boutique de chocolat au coeur de Barcelone. Elle est mariée mais s'ennuie dans sa petite vie et surtout avec cet homme avec qui elle partage sa vie et qui l'appelle "maman". Elle a une aventure assez torride avec le meilleur ami de son mari, faite de rendez vous a plusieurs années d'intervalles. Mais ce soir l'heure des retrouvailles a trois pour un dîner est prévu et tout ne se passe pas vraiment comme prévu.
Viens ensuite l'histoire de Cándida, une jeune fille de bonne famille, qui vit a la fin du XIXe siècle. Son histoire nous est contait sous les yeux d'Aurora, une fille de servante qui sera recueilli par la famille de Cándida et deviendra après son mariage sa dame de compagnie. Cándida est bercée par l'opéra, les tragédies qu'elle voit au Liceu et rêve d'un homme qui la ferrait souffrir. Malheureusement, elle épouse le fils d'un chocolatier qui reprend les rênes de la boutique et qui est le mari idéal. Vient le jour ou elle croise un chanteur lyrique avec qui elle s'enfouit.
Enfin c'est l'histoire de Mariana qui tient une boutique de chocolat a Barcelone sous le règne de Louis XV. Cette femme lutte pour garder sa boutique alors que son mari est décédé.
C'est un récit dense que nous offre l'auteur. Elle mélange habillement les styles et genres. le premier chapitre s'apparente a un récit contemporain tandis que par la suite on est plongé dans un excellent récit historique. On découvre une autre facette de Barcelone, on se lèche les babines a l'évocation de ce chocolat aux différents arômes : avec une pointe de piment, au grain de poivre, a la cannelle ou encore agrémenté d'une note sucrée de vanille. le récit est incroyablement bien documenté notamment au cours du dernier paragraphe ou l'on côtoie le chevalier d'Eon, les filles de Louis XV ou encore Beaumarchais. Et puis dernier point qui rend ce livre encore plus passionnant : l'écriture de l'auteur qui est très belle, fluide et surtout très poétique.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          283
Heleniah
  10 mai 2015
Dans ce roman chocolaté trois femmes sont réunies par leur amour du bon chocolat et par une jolie chocolatière en porcelaine blanche ayant appartenu à Mme Adelaïde de France.
Plus jeune, Sara a fait un stage auprès d'un grand maître chocolatier avant de reprendre la boutique de ses parents. Elle a rencontré à cette occasion son futur, mari, Max, un jeune scientifique et Oriol, aux idées très originales concernant les saveurs de chocolat. Des années plus tard, ils se sont perdues de vue, mais les deux hommes se retrouvent pour un dîner tandis que Sara repense au passé et notamment à la soirée passée tous les trois ensemble, lorsqu'elle a trouvé la petite chocolatière de porcelaine.
Aurora est la servante de Candida. Celle-ci est entourée de musique et de chocolat grâce à son père et son mari. Ensembles ils inventent des machines destinées à faciliter le travail des chocolatiers et à améliorer les saveurs de cette douce boisson.
La narration de cette histoire est original, puisqu'à la deuxième personne du singulier, le narrateur s'adressant directement à Aurora et donc au lecteur.
La petite chocolatière est alors entre les mains d'Aurora qui suit l'histoire de sa maîtresse avant de trouver sa place dans la société.
Marianna est la femme du grand chocolatier Fernandes, qui fait le meilleur chocolat de Barcelonne, notamment grâce à la machine qu'il vient d'inventer. Il est courtiser par le roi d'Angleterre et la cour de France. Mais ce que personne ne sait, c'est qu'il est mort depuis six mois et que Marianna s'occupe seule de la boutique. C'est ce que découvrira Guillot qui tentera alors de protéger la jeune femme tout en accomplissant sa mission pour Adelaïde de France.
Trois narrations, trois femmes, trois façons de faire et de réinventer le chocolat. Ce roman se déguste avec gourmandise !
Lien : https://girlkissedbyfire.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LadyRomance
  28 août 2017
Désir de chocolat est annoncé comme étant un roman alors qu'il est plutôt construit sous la forme de trois nouvelles car il y a trois histoires qui sont indépendantes les unes des autres.
Elles se passent à trois époques différentes (sur trois siècles) avec pour chacune des périodes des personnages différents mais toutes se déroulent à Barcelone.
Le fil rouge commun à ces trois histoires est une chocolatière en porcelaine fabriquée pour Madame Adélaïde de France au XVIIIème siècle. Il y a aussi des thèmes récurrents : l'opéra et l'amour mais aussi et surtout celui du désir. C'est donc plusieurs façons d'aimer qui sont abordés dans chacune des histoires, les diverses manières de concevoir le couple ou les relations amoureuses avec toute la complexité des sentiments et des désirs que cela suppose. Et le symbole choisi ici pour illustrer tout cela est le chocolat.
J'ai trouvé le style et la forme différents de ce que j'ai l'habitude de lire du fait qu'il s'agit de littérature espagnole que je découvre avec ce livre et que j'ai beaucoup apprécié car cela collait très bien au récit.
Le style très dynamique et accrocheur combinent tour à tour des scènes du passé pour expliquer des situations du présent garantissant la surprise.
Le petit point négatif, c'est que j'ai ressenti une impression d'inachevé à chaque histoire car elles se produisent chacune sur une période limitée et que même si l'intrigue des trois est bouclée, je n'ai pu m'empêcher de me demander à chaque fois comment les personnages évolueraient ensuite. Cela a quelque chose de frustrant.
Si j'ai trouvé que cela manquait un peu de souffle vers la fin, j'ai apprécié le côté surprenant et très intéressant de ma lecture. qui m'aura fait passé de très bons moments.
A découvrir pour les curieux et celles et ceux qui veulent lire quelque chose de différent sur le désir et l'amour !
www.ladyromance.over-blog.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Chixoo
  18 juillet 2016
Un petit 3... Et d'ailleurs l'ouvrage est lui-même tripolaire avec ces 3 récits que seule une chocolatière réunit. C'est l'originalité de l'ouvrage mais aussi son point faible car finalement on a l'impression de lire 3 nouvelles différentes et non liées sur le chocolat et non une saga ou une épopée. On perd en consistance et c'est dommage.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   22 juin 2015
"Dans les objets vivent des histoires et des voix qui les racontent, avait énoncé Sara des années auparavant. Parfois quand je touche la chocolatière de porcelaine blanche, il me semble que je les écouter." " Elles sont nombreuses, ces voix ?" avait demandé Max. "Assez, oui, c'est un objet tres ancien, tu le vois bien, passé entre de nombreuses mains." Toujours guidé par son intérêt pour la science, il avait approfondi la question : "Ce que tu dis reviendrait à admettre que tous les objets abritent des fantômes, comme les demeures des films d'horreur." Elle avait hoché la tête négativement : "Pas les demeures, Max. Les gens croient aux maisons hantées, mais les esprits préfèrent vivre dans des petits objets presque insignifiants." "Pour ne pas avoir à faire le ménage, probablement !" avait ajouté Max, amusé par les fadaises de son épouse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
missmolko1missmolko1   06 mai 2015
Qu'arrive-t-il aux femmes, quand elles entrent dans la quarantaine ? Sujette a une sorte de processus de concentration de leurs qualités, elles deviennent plus intenses, plus intelligentes, plus sereines, plus séduisantes que vingts ans auparavant. C'est ainsi qu'il a vu sa femme ce soir, et il a éprouvé une grande fierté. L'orgueil de la savoir sienne !
Commenter  J’apprécie          140
LadyRomanceLadyRomance   26 août 2017
Parfois il est bon de faire un grand ménage de printemps dans sa tête, de jeter les vieilleries qui ne servent plus à rien et de dépoussiérer les meilleures pièces de vêtements. Car autrement le temps recouvre tout d'un même voile.
Commenter  J’apprécie          10
LadyRomanceLadyRomance   26 août 2017
C'est bien connu, chaque choix entraîne son lot de renoncements ("J'aurai toujours le temps de faire autre chose"), et tant qu'on ne sait pas en faire le deuil, on ne vit qu'à moitié.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : chocolatVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature espagnole au cinéma

Qui est le fameux Capitan Alatriste d'Arturo Pérez-Reverte, dans un film d'Agustín Díaz Yanes sorti en 2006?

Vincent Perez
Olivier Martinez
Viggo Mortensen

10 questions
73 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , espagne , littérature espagnoleCréer un quiz sur ce livre