AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1545420831
Éditeur : CreateSpace Independent Publishing Platform (24/04/2017)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Sarah est une jeune fille dotée d’une intelligence hors norme. Elle a la chance d’être entourée par des parents amoureux et bienveillants, mais ce cadre idyllique ne lui convient pas forcément.
Sarah se met en quête d’un destin exceptionnel, qu’elle choisira elle-même et qui sera à la hauteur de son intelligence, mais pour accomplir ce destin elle n’aura aucun état d’âme, aucun scrupule.
Ses capacités intellectuelles lui serviront d’arme pour évincer... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
gabrielleviszs
  26 août 2018
Par le biais du site simplement, j'ai eu l'occasion de découvrir un auteur, Evelyn Sants, ainsi que son livre qui a une très belle couverture. Après avoir discuté avec l'auteur de son livre, car le sujet est plutôt délicat pour une personne dans mon cas, avoir un enfant qui arrive dans l'adolescence. Mais je sais faire la part des choses et je dois dire que je serais passée à côté d'un très bon livre. Je remercie Evelyn Sants pour l'envoi de son livre qui va rejoindre ma bibliothèque.
Sarah, 14 ans, est une adolescente qui est très douée, un QI exceptionnel. Fille unique, ses parents font tout ce qu'ils peuvent pour qu'elle soit à l'aise chez elle et à l'école. Son père est très souvent sur les routes pour gagner leurs vies, tandis que sa mère a arrêté son travail d'avocate pour s'en occuper pleinement. L'école est un problème pour Sarah, elle est montrée du doigt. On se moque d'elle. le livre débute sur le père qui est appelé par la directrice de l'école car Sarah a maltraité une autre jeune fille. de plus elle s'isole, ne parlant à personne. Son cas la préoccupe. Plus ses parents vont chercher une solution, plus Sarah va échafauder un plan, machiavélique, pour faire en sorte que l'un comme l'autre ne puisse plus la "commander" et lui laisser vivre sa vie comme elle l'entend. Pour cela, elle est prête à tout, même à distiller des pensées de suicide dans la tête de sa mère qui est fragilisée.
Un livre à ne pas mettre entre toutes les mains et pourtant je le conseille vivement. La couverture est belle, le titre indique déjà ce que nous risquons de trouver. Et ce n'est pas peu dire. Quant au regard du personnage sur la couverture, il est en parfaite adéquation avec le personnage de Sarah. Belle et mauvaise. Non, plutôt belle et sans conscience. Elle repousse tout ce qui se rapproche de près ou de loin à des sentiments. Tout est bon pour obtenir son bon vouloir.
Une histoire froide, écrite à la troisième personne comme si l'auteur ne voulait pas qu'on entre trop dans le récit. Troisième personne ou non, on ne peut pas rester sans émotions à la lecture. Partir d'une adolescente et la mettre en position de force, faire en sorte que c'est elle LE problème est un pari risqué. C'est futé et bien amené. L'auteur appuie énormément sur le mental de Sarah. Sa psychologie est décrite, décryptée avec minutie. le moindre acte est pensé. Si elle appuie sur la bonne parole, le bon mot, le bon regard, tout est enclenché. Rien n'est laissé au hasard. Travaillant avec des enfants, des adolescents, ils nous testent toujours. J'ai pu constater certains faits, bien entendu n'allant pas jusqu'au point où elle arrive à faire venir ceux qui l'entourent, mais ils sont manipulateurs jusqu'à un certain point. Sarah est brillante et son cerveau est fait pour être comme elle est.
Elle a un côté sournois, machiavélique que l'on découvre très rapidement. Au départ, on se dit que ce n'est pas possible, mais plus l'histoire avance et plus on voit ce qu'elle veut. Réussir à amener sa propre mère au fond du gouffre en la rejetant est un premier pas. Plus elle grandit et plus les "choses" arrivent. Petit à petit, elle montre l'ampleur de ce dont elle est capable. Au début c'est juste des paroles, plus elle prend de l'âge et plus les mains sont en action. C'est une évolution constante dans le mal qui est très bien décrite.
On peut se poser bon nombre de questions. Ses parents l'aiment plus que tout et font tout ce qu'ils peuvent pour elle. Sa tante est adorable, un modèle pour Sarah qui a une vie parfaite à ses yeux, avec un mari et une petite fille. L'école n'est pas forcément adaptée à son intelligence, mais pourquoi est-elle ainsi ? Trop d'amour l'étoufferait ? Je ne le vois pas ainsi, elle est née ainsi et tout ce que sa famille aurait pu faire ou ne pas faire ne l'aurait pas changé. Elle se sait meilleure que les autres et en joue. Comment aider une personne qui a un tel égo qu'elle écrase tout et tous pour être au sommet sans émotions ? Dépourvue de sentiments humains, elle s'apparente à un robot, un être qui calcule les probabilités de réussite sans chercher à savoir s'il y aura du mal de fait.
J'ai adoré la suivre, voir jusqu'où elle est prête pour assouvir ses besoins. Il y a également le fait de ne pas la suivre sans cesse qui nous permet de souffler un peu et de nous attacher à des personnages comme son père. Sa vie est sur le fil du rasoir. Il ne se rend pas compte de comment il a pu créer un tel être. Va-t-il le découvrir ? C'est une question que je me suis posée. Bien entendu, nous avons la réponse et elle me satisfait. Tout comme la fin qui augure de meilleurs auspices pour certains personnages que nous avons pu côtoyer dans l'histoire. Par moment, je n'ai pu m'empêcher de me dire que si les parents ou une autre personne de son entourage aurait pu s'en rendre compte plus tôt, le malheur ne se serait pas autant abattu sur sa famille. Mais cela signifierait également que le personnage de Sarah aurait été trop succinct, trop léger et aurait montré beaucoup de défaillances. Ce qui n'aurait pas été logique au vu de ses capacités intellectuelles.
Un passage un peu longuet à un moment donné où Sarah montre son ampleur avec son oncle, mais rien de répréhensible. La plume de l'auteur est facile à suivre. Des descriptions, des phrases qui donnent envie de lire la suite. Et pas de titres sur les chapitres, mais pour quoi faire pas vrai ? Tout est dans le chapitre :p
En conclusion, je suis très heureuse d'avoir pu découvrir cet auteur ainsi que son histoire. Sarah est un personnage à découvrir. Sa "cruauté" n'existe pas à ses yeux, car elle trouvera toujours le moyen de rabaisser quiconque. Elle est surdouée et c'est cette "force" qui en fait une redoutable et dérangeante "personne".
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/la-perfidie-d-un-ange-evelyne-sants-a148246456
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AlouquaLecture
  27 juillet 2018
Je le dis souvent dans mes chroniques, j'aime pouvoir m'attacher à au moins un personnage, ici ce ne fut pas vraiment le cas, et pourtant cela ne m'a pas posé de gros problèmes. En fait, « l'héroïne » prend tellement de place, que je n'ai pas ressenti ce manque que j'ai en général lorsque je n'arrive pas à m'attacher au personnage.
Ne vous fiez pas aux apparences, car si vous croisez Sarah, elle vous semblera tout à fait normale, une ado parmi tant d'autres. Mais Sarah n'est pas comme les autres, et cela on le sait et on le sent immédiatement en débutant ce livre. Elle a tout pour être heureuse, une famille aimante, pourtant, Sarah a l'art et la manière de tout faire éclater en milliers de morceaux, à commencer par sa mère qui est sa première victime. le pire, c'est que celle-ci ne se rend même pas compte que le problème vient de sa fille et non d'elle, elle tombe toujours en dépression, veut en finir avec la vie, elle est clairement au bout du bout du bout du rouleau.
Sarah n'est pas ce que l'on peut appeler une jeune fille aimante, tout ce qu'elle aime, c'est elle. Si elle a décidé d'avoir quelque chose, elle fera en sorte que cela se fasse, quitte à faire un gros bordel et tout virer sur son passage jusqu'au moment où elle sera satisfaite. Mais il n'y a pas que cela, elle va encore et beaucoup plus loin, si elle devait en arriver à éliminer quelqu'un pour assouvir ses pulsions et ambitions, cela ne serait pas un problème pour elle.
Sarah a tout pour devenir une parfaite dictatrice et plier le monde à sa volonté. Heureusement il y a Emily, oh que je l'ai aimée elle, elle est une véritable bouffée de fraîcheur dans le petit monde glacial de Sarah, sa cousine.
Avant de débuter ma lecture, je me doutais que cela pourrait être difficile par moments, mais je ne m'attendais certainement pas à y découvrir une Sarah si perfide, je pensais que malgré tout elle devait avoir au moins une petite chose positive. Je me suis laissé porter par l'intensité qui monte crescendo, j'ai eu pas mal de fois envie de franchement la prendre par les épaules et de la secouer une bonne fois et de la remettre à sa place, aaaaaaaaaah qu'est-ce qu'elle a pu m'énerver !!!!!!
Stop, je ne dis rien de plus, sachez juste que c'est le genre de fille à laquelle il vous sera difficile de vous attacher, ou encore de lui donner des circonstances atténuantes, elle a tout pour se faire détester, et pourtant je lui trouve quelque chose de fascinant. Par contre, ne me demandez surtout pas quoi parce que je serai incapable de vous répondre. Dernière chose, pour ma part, eh bien j'adore la couverture, elle est tellement représentative de ce que l'on découvre dans le livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AudreyMarie
  22 août 2018
La perfidie d'un ange est un livre original, la raison? : On adore détester le personnage principal ! Ce qui est assez troublant, je dois l'avouer.
Durant les premières pages j'ai eu du mal à adhérer au style d'écriture. Non pas qu'il soit mauvais, mais il m'a paru extrêmement simple. Étant habituée à des syntaxes plus complexes, j'ai eu un peu de mal à accrocher. Finalement l'intrigue palpitante a pris le dessus!
Une fois tombé dedans, vous ne vous demandez plus qu'une chose : Jusqu'où Sarah est capable d'aller? Et vous tournez les pages encore, et encore pour le découvrir.
Il y a deux ou trois petites coquilles, qui n'altèrent en rien la lecture du livre. Et cela m'a donné l'impression d'une proximité avec l'auteur, comme si elle m'avait confié son premier jet. C'est ce que j'aime avec les partenariats auteurs, cette sensation d'accessibilité et de transparence.
L'auteur par ailleurs explique en fin de livre (au passage la petite note de fin de livre j'ai juste adoré aussi!) que le rythme est volontairement soutenu, pour ne pas écrire trop en volume. Ce que je comprends, et en même temps... j'aurai tellement adoré que le livre sorte en plusieurs tomes! de façon très égoïste j'aurais aimé l'attente de la suite des événements. Je me suis gardé un suspens en me forçant à stopper la lecture à intervalle régulier.
Et à partir du moment où un lecteur souhaite plusieurs tomes je pense que cela ne met en avant qu'une chose : un succès!
Le livre traite tout un panel d'émotions, de ressentis... Rebondissements, questionnements, retournement de situations: Une belle découverte! Par ailleurs le fait de traiter le sujet des enfants intellectuellement précoces est assez risqué je trouve, et pourtant ici cela fonctionne à merveille!
Une plume simple et accessible, et un livre rapide, idéal pour se déconnecter 2 ou 3 heures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
diamelee
  13 août 2018
Ô Mazette de mazette!!! C'est le titre qui a d'abord piqué ma curiosité. "Perfidie" et "ange" deux mots qui n'ont pas pour habitude de se côtoyer. Ce qui m'a interpelée. Et je n'avais pas tort. Au début, il y a cet étrange huis clos qui met en place les personnages. Leurs forces. Leurs faiblesses. Leurs doutes. Des personnages pris dans un jeu du chat et de la souris. L'atmosphère est lourde. Pleine de rancoeur. de souffrance. Presque malsaine. Qui est Sarah, cette jeune fille que ses parents adulent? Enfin, qui est-elle réellement?
Dès les premiers mots, on ressent un malaise qui ne nous quittera plus. Au contraire. le malaise fera place à l'inquiétude. A l'incroyable. A l'horreur. Y a t-il un mot plus fort que le mot horreur? Sarah avance dans la vie. Une vie planifiée depuis longtemps. Tel un bulldozer. Presque en douceur. Sans état d'âme. Mais, tout en douceur. Froidement. Oui, les mots choisis n'ont as l'air de convenir. Pourtant, c'est ainsi. Tel est le visage de Sarah. Beau. Angélique. Froid. Damné.
Bon sang! la perfidie d'un ange est un roman qui vous marque de son empreinte. Il vous marque et vous laisse pantois d'horreur. D'incompréhension. Quelle est la personnalité de cette femme? Surdouée? Psychopathe? Sociopathe? On entre dans un monde de faux-semblants où la malédiction, où le diable n'a pas le visage de l'emploi.
La perfidie d'un ange va vous faire plonger au plus noir, au plus profond de la cruauté humaine. C'est un roman intrigant qui fait froid dans le dos, qui se lit d'une traite. Un roman qu'on ne peut lâcher facilement. Tout cela n'enlève rien à la beauté du texte. Au contraire. L'histoire nous emporte au fil des pages. Un roman agréable à lire. Dérangeant et excellent
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
belinda-v10
  02 octobre 2018
Mes premiers mots pour ce roman sont WOW, juste wow !
L'auteure m'avait prévenue en me disant que j'allais détester le personnage principal, Sarah.
Je ne pensais sincèrement pas arriver à détester un personnage, autant que j'ai détesté Sarah.
Ce roman ne peut être comparé à aucun autre roman.
Je dirais même qu'il n'a pas de genre car il rassemble tellement de choses différentes.
Sarah est un personnage égoïste, froid, sans coeur, manipulateur, narcissique, vaniteux et plus encore...
Son but est d'avoir la vie la plus parfaite possible puisqu'elle se considère comme « parfaite ».
Sarah est très intelligente et pense qu'elle mérite mieux que ce qu'elle a.
C'est pour cela qu'elle va tout mettre en oeuvre pour vivre la vie qu'elle pense mériter.
Je ne vais rien vous dire de plus sur l'histoire en elle-même car je veux que vous découvriez toute l'histoire.
J'avoue avoir été extrêmement surprise par la tournure qu'ont pris les évènements et ce que j'ai le plus apprécié, c'est le fait de ne pas avoir pu prédire les évènements.
Dans certains romans, on se doute toujours de ce qui va se passer et je n'ai pas eu cette sensation avec ce roman.
C'est clairement l'atout majeur de ce livre et c'est ce qui a créé le suspense tout au long du récit.
L'histoire est originale et surprenante ! J'ai complètement adoré détester Sarah et j'ai adoré le style de l'auteure.
On a un point de vue interne, ce qui fait qu'on a les pensées et le ressenti de chaque personnage.
C'était très agréable et la plume de l'auteure est très fluide.
J'ai donc passé un excellent moment et je vous recommande ce roman à 1000% !
Vous ne serez pas déçu, croyez-moi...
Un très grand merci à Evelyne Sants pour l'envoi et la petite dédicace de ce superbe roman !
Lien : http://bblog.eklablog.com/la..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   26 août 2018
Sarah était devenue indispensable, elle était très organisée et menait leurs vies d'une main de chef tout en maintenant ses études au plus haut niveau. Elle, si jeune et qui avait affronté de terribles épreuves...

Le temps passait, mais il était devenu long. Le petit miracle que Sarah attendait tardait à venir, elle perdait espoir et se rendit à l'évidence, Alexandra ne surmonterait pas ce malheur. Sarah avait beaucoup de mal à l'admettre, mais sa tante ressemblait de plus en plus à Nicole sa mère. Qui aurait pu croire une chose pareille ? En même temps, les gènes étaient les mêmes, comment avait-elle pu être aussi naïve au point d'imaginer qu'Alexandra serait la mère idéale alors qu'elle avait été conçue par les mêmes géniteurs que la pauvre Nicole ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AudreyMarieAudreyMarie   22 août 2018
Le monde entier devait souffrir autant qu'elle, ce serait le minimum pour amoindrir son désespoir, elle aurait voulu un partage pour alléger son fardeau, une solidarité pour l'aider à supporter sa douleur. Mais l'injustice était bien réelle, la vie s'était acharnée sur elle et non sur les autres, elle subirait seule son horrible destin.
Commenter  J’apprécie          20
AudreyMarieAudreyMarie   17 août 2018
Tout ce qu'elle accomplissait était toujours empreint d'une conscience absolue. Les pensées machiavéliques qui l'assaillaient ne lui procuraient pas un sentiment de honte, au contraire cela la rassurait, lui fournissant ainsi une motivation pour aller de l'avant sans jamais se retourner ou éprouver de remords.
Commenter  J’apprécie          20
AudreyMarieAudreyMarie   22 août 2018
Elle était tout à fait consciente qu'une bonne fée s'était penchée sur son berceau à sa naissance, elle avait hérité des qualités indispensables à la réussite : une intelligence exceptionnelle, une force intérieure inébranlable et un physique avantageux.
Commenter  J’apprécie          20
AudreyMarieAudreyMarie   22 août 2018
C'était bien là sa grande force, les remords elle les laissait aux faibles, à ceux qui n'avaient pas compris que la vie ne nous appartient qu'une seule fois, autant la parcourir comme on l'idéalise au lieu de se lamenter avec toutes sortes de regrets.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : manipulationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Evelyne Sants (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1627 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre