AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782259279147
312 pages
Plon (23/01/2020)
3.74/5   58 notes
Résumé :
Un chef d’entreprise pendu avec une balle dans la tête, une femme en tenue affriolante étranglée dans ses toilettes, un mort sans visage près d’une voie ferrée, un marginal suriné soixante-seize fois avant d’être incendié… La table d’autopsie du docteur Sapanet, au CHU de Poitiers, ne désemplit pas. Chaque année, son équipe d’experts traite plus de 450 dossiers de morts
suspectes ou criminelles à la demande de la justice.

Avec humour et pédagog... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 58 notes
5
6 avis
4
11 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

Kirzy
  18 janvier 2020
Michel Sapanet, directeur de l'institut médico-légal de Poitou-Charentes, expert judiciaire, est médecin légiste, profession fascinante qu'il rend accessible et compréhensible à travers ces chroniques, autant de courts billets indépendants sur une petite trentaine de dossiers sélectionnés sur les près de 450 que traite son équipe chaque année.
Il plonge le lecteur illico en direct de la morgue, entre morts suspectes et morts criminelles, pas avare en détails précis sur ses méthodes de travail pragmatiques ( parfois très glauques - comme attendus – avec moultes précisions scientifiques rendues abordables ), sur son rôle auprès de la cour d'Assises ( pour apporter des preuves ou les infirmer, pour éclairer le processus ayant conduit à la mort, là où finalement le travail du légiste prend tout son sens dans sa quête de vérité ), sur sa déontologie ( visant à respecter le corps tout se mettant à distance d'une empathie trop forte qui impacterait sur sa vie personnelle ).
C'est d'autant plus intéressant que la sélection des dossiers permet de brosser un panorama quasi sociologique des turpitudes de notre époque : féminicides, pratiques sexuelles déviantes, médecine psychiatrique débordée, suicide, alcoolisme, obésité, fin de vie et euthanasie, défaillances des EPHAD etc.
Pour rendre supportables ses chroniques forcément très morbides, Michel Sapanet distille dans chacune un humour très présent, toujours pertinent, jamais déplacé, un humour noir, bien sûr, très pince-sans-rire dont j'ai apprécié la hauteur de vue. A ce titre, la chronique « le Crane » est particulièrement savoureuse avec ses dialogues quasi surréalistes entre le légiste et un gendarme au sujet du crâne en fragments d'une dame mis sous scellé : les quiproquos s'enchaînent et on rit.
L'autre chronique que je retiens est « Abel », sur un registre très touchant, puisqu'elle relate la rencontre de Michel Sapanet avec le paléoanthropologue Michel Brunet et la partie antérieure de la mâchoire d'un australopithèque vieux de plus de 3,5 millions d'années.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          920
AtelierdeClaire
  01 novembre 2021
Des histoires de cadavres, d'hémoglobine et d'asticots, décapantes et instructives !
Si vous connaissez mes goûts littéraires, vous devez vous interroger sur ce choix de lecture ! Alors oui, je plaide coupable, je suis sortie de ma zone de confort... mais avec des circonstances atténuantes, puisqu'il s'avère que le Dr Sapanet a été un de mes profs et que j'ai ensuite travaillé dans le même CHU que lui. Ne m'en voulez donc pas si cet avis manque quelque peu d'objectivité ...
Quel plaisir de retrouver l'orateur percutant et le pédagogue efficace de mes souvenirs, son humour caustique mais salvateur et protecteur face à l'innommable, ainsi que le médecin parfois espiègle, mais empli de compassion et d'humanité.
Michel Sapanet sait transcrire son quotidien de légiste en mots abordables, et permet ainsi à tous d'infiltrer avec lui les aspects les plus divers de son activité.
On frissonne, on grimace, on a la nausée, mais on sourit aussi, tellement les situations auxquelles il est confronté sont variées et parfois cocasses ou surréalistes.
D'un quotidien imaginé comme rebutant, routinier et morbide, on réalise qu'il s'avère bien souvent palpitant et nécessitant une bonne dose de sang-froid (sans mauvais jeu de mots... !). Car ils en voient passer des dépouilles et des ossements, le Chef Sapanet et son équipe, afin de contribuer par leurs expertises aux enquêtes policières, et témoigner aux procès en Assises !
Et vraiment, en tant que lecteur, on s'y croit, on se prend à assister en direct à toutes ces scènes, et c'est assez fabuleux. Enfin, fabuleux... je m'entends hein, parce que tout de même, il faut avoir l'estomac et le coeur bien accrochés, car c'est trash, glauque et sans fards. Rien ne nous est épargné, et c'est avec un grand sens du détail et de la précision que M. Sapanet nous décrit l'état plus ou moins décomposé et sanguinolent des corps dont il a charge d'autopsie, ainsi que les environnements macabres des scènes de crimes ou de décès suspects, orientant sur la violence ou la sexualité de vies débridées, perverties ou juste sordides, pathétiques et tragiques...
Alors oui, ça ne se lit pas en sirotant un lait grenadine, mais on y apprend vraiment beaucoup sur les dessous de cette profession si particulière, et sur les relations et collaborations qu'elle implique avec le monde des forces de l'ordre et de la justice.
Un point d'ailleurs m'a énormément touchée : celui de l'évocation de victimes de violences répétées, déjà plusieurs fois examinées pour ces raisons de leur vivant, et qui finissent malgré les alertes successives, sur une table d'autopsie... Comment est-ce encore possible de nos jours, en France ?...
Et puis il y a les drames de la précarité, de la marginalisation, de la pathologie psychiatrique... bien des pans de vies que l'on occulte dans notre quotidien confortable. Efficace et percutant donc !
Toutefois, ne vous attendez pas à lire un polar, avec des enquêtes et des intrigues à vous retourner le cerveau . Il s'agit véritablement de chroniques "reportages-témoignages", évoquant certes des affaires criminelles, mais vues principalement sous l'angle médico-légal. Cela peut paraître un peu frustrant, mais illustre bien les limites du champ d'action de la discipline, tout en nous faisant prendre conscience de l'immensité de celui des connaissances nécessaires pour exercer le métier de légiste : de la culture médicale et anatomique à celle de la nature, de la météo, des armes... sans compter le bons sens, l'esprit d'analyse, et un certain flair, eux aussi indispensables.
Alors si comme moi, vous êtes chanceux d'avoir eu le Dr Sapanet comme prof, ou si vous êtes juste curieux et voulez en apprendre des vertes (et des très mûres !!) sur l'univers de la médecine légale, foncez !
Toutefois, prudence pour les âmes sensibles ...
Pour ma part, je referme aussi ce livre en méditant sur certains sujets d'ordre sanitaire, après lecture de la dernière chronique qui résonne d'un écho à la fois très actuel et inquiétant.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Bazart
  18 juin 2020
Michel Sapanet, directeur de l'institut médico-légal de Poitou-Charentes ou plus exactement médecin légiste au CHU de Poitiers, est également à ses heures plus ou moins perdues, un écrivain témoin de son époque.
Cet expert judiciaire - qui voulait être chercheur à l'origine a pris l'habitude depuis quelques années de coucher sur papiers des anecdotes et divers intrigues sur son métier pour le moins singulier que l'on voit très souvent en quinzième rôle dans les séries policières mais beaucoup moins au premier plan
Dans en direct de la morgue, son déjà quatrième livre de chroniques mortuaires et parfois morbides, il continue de nous livrer ce qui fait le quotidien de son métier et cite les cas les plus symptomatiques de son métier de médecin légiste, entre longues autopsies et autres reconstitutions criminelles
Parfois surréalistes, voire loufoques ( le Crâne), parfois plus sérieux, parfois assez effrayantes, l'ensemble de ses chroniques est rempli d'un humour forcément noir et forcément salutaire lorsqu'on plonge toute la journée avec des défunts.
Plongée singulière et étonnante dans les "turpitudes humaines les plus tragiques", comme l'annonce l'auteur dans sa préface cet ouvrage nous montre l'envers du décor d'un métier qui reste clairement méconnu.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Zexiop
  27 août 2021
Troisième livre que je lis de Mr Sapanet, et ça m'éclate toujours autant.
Il faut un sacré mental pour faire ce métier, il a en plus une plume qui me réjouit !
De cas d'expertises de vivants, aux cas de cadavres mystérieux, tout en passant par la dernière chronique qui imagine ce que pourrait être le futur de la médecine légale, j'ai clairement adoré cette lecture.
Attention, âmes sensibles s'abstenir...
Commenter  J’apprécie          130
Lalitote
  11 février 2020
Depuis que la série des Experts est passée par là, l'intérêt pour la profession de médecin légiste est devenu réelle pour un grand nombre de personne, dont je fais partie. N'y voyez rien de mal, juste une curiosité pour un endroit qui fait froid dans le dos « la morgue ». Alors merci à Michel Sapanet de partager avec nous un certains nombres de cas qui ont croisés sa route en tant que médecin légiste. Il faut dire qu'il est passionnant de faire le lien avec cette médecine légale qui aide grande ment la Police à mener son enquête. On peut ainsi savoir assez précisément l'heure de la mort et surtout les causes du décès, lorsqu'elles ne sont pas évidentes. Alors oui, il faut avoir le coeur bien accroché et heureusement que ce livre n'est pas en odorama… Bref, je suis resté souvent surprise, et admirative pour cette profession qui oblige à se confronter non seulement à la mort ce qui reste tabou dans notre société mais aussi au système judiciaire. D'un autre côté heureusement que les médecins légistes connaissent l'humour, cela peut sauver des pires situations comme nous le montre l'auteur et pourtant rien ne prête à rire. On y apprend aussi beaucoup de choses sur ce qu'on appel la médecine légale et je dois dire que cela m'a captivé. Autopsies, reconstitutions criminelles pour démêler le vrai du faux son devenu le quotidien de l'équipe de légistes du CHU de Poitiers. En lisant les nombreux cas qui forment ce livre de recueil, je n'ai pu m'empêcher de prendre du recul sur l'être humain, car la confrontation en direct avec une victime n'est jamais anodine. Chaque cas correspond à une personne qui est décédée de mort non naturelle. Alors point besoin d'avoir de l'imagination pour inventer des cas, ils se présentent dans la vraie vie comme des mystères à résoudre. Bonne lecture.
Lien : http://latelierdelitote.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
ZexiopZexiop   27 août 2021
Un rapide examen confirme l’existence de l'orifice d'entrée du projectile et l'absence de toute trace de sortie. Le voilà donc doté d'un trou de balle supplémentaire. Plaisanterie à laquelle il avoue avoir déjà eu droit de la part de ses copains.
Commenter  J’apprécie          50
AtelierdeClaireAtelierdeClaire   23 octobre 2021
A quoi cela sert-il que nous fassions des recommandations techniques, des prescriptions d'examens, s'ils ne sont pas réalisés ? C'est consternant. C'est un des problèmes de la médecine légale en France. Nous sommes des scientifiques, nous prescrivons des examens, et ce sont des gens sans aucune compétence scientifique qui décident de les faire ou non. Cela m'agace profondément.

p.184 (Éd. Pocket)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AtelierdeClaireAtelierdeClaire   26 octobre 2021
Le magistrat va rapidement se rendre compte qu'il est bien difficile de tirer les vers du nez d'un ORL.

p.226 (Éd. Pocket)
Commenter  J’apprécie          40
BazartBazart   22 juin 2020
Légiste? Vous êtes légiste? Vous devez en voir de belles!"
Commenter  J’apprécie          90
AtelierdeClaireAtelierdeClaire   21 octobre 2021
C'est ainsi que je tombe sur un os, pour ma plus grande satisfaction. Preuve que le légiste aime la difficulté.

p. 125 (Éd. Pocket)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Michel Sapanet (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Sapanet
Le quotidien d’un médecin légiste
autres livres classés : autopsieVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
236 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre