AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Brigitte Sallebert (Autre)
EAN : 9782259004398
Plon (01/02/1979)
3.5/5   1 notes
Résumé :
Un homme jubilait, Remo Williams. Il était en chômage 1 Oubiièe, sa carrière d'assassin implacable I Être enfin un Américain moyen 1 Car un scandale bien pire que celui de Watergate venait d'éclater à Miami.
Le Président s'éclipsa à l'étranger, laissant le pauvre Harry Smith, cerveau de l'organisation ultra-secrète incriminée, se débrouiller tout seul. Mais justement, Smith ne pouvait rien faire. Sauf se suicider et disparaître avec son organisation...
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
hellrick
  04 avril 2018
Dans ce onzième roman de l'interminable série consacrée à Remo Williams (surnommé en anglais The Destroyer et en français L'implacable) l'organisation gouvernementale secrète Cure, dirigée par Harold Smith, voit son existence menacée. Ses secrets risquent d'être révélés, ce qui compromettrait l'intégrité politique des Etats-Unis et même l'autorité du président en personne. Par conséquent, pour éviter le désastre, Smith doit démanteler l'organisation et rompre tous les liens l'unissant à Chiun, le Maître du Sinanju, et son disciple Remo. Ce-dernier se montre d'abord ravi d'être ainsi forcé à la retraite anticipée. Mais, très vite, il culpabilise et décide d'aider un Smith au bord du suicide. Sans ressources, isolé et contraint à agir rapidement, Remo se lance dans la politique pour redresser une situation désespérée. Son idée consiste à faire élire à la mairie de Miami un doux rêveur inoffensif, Mac Polaney, sorte de baba cool quinquagénaire qui aime la pêche, s'est déjà présenté (sans succès) plus de quarante fois aux élections et ne vote pour personne, pas même pour lui. L'Implacable et Chiun vont user de toutes les méthodes pour persuader les électeurs du bien-fondé de leur projet saugrenu.
Quoique la recette générale soit à présent connue, MARCHE OU CREVE s'éloigne des standards habituels de la série pour proposer un récit moins porté sur l'action et davantage orienté vers la satire politique. L'humour, comme toujours, se montre donc bien présent et réserve son lot de scènes amusantes. Ainsi, Chiun aime se déplacer avec des dizaines de bagages tout en se donnant l'apparence d'un frêle vieillard peu aidé par son ingrat de fils adoptif. D'où les réactions outragées d'une bande de femmes mûres voyant Remo refuser de lui porter ses valises. Par la suite, l'Oriental, toujours aussi friand de feuilletons télévisés à l'eau de rose, découvre, estomaqué, la médiocrité d'une série martiale qui, sacrilège, donne une bonne image des moines Shaolin.
Les considérations politiques occupent ici l'essentiel d'une intrigue franchement pauvre en action selon les standards de la série. On peut juger la charge sans finesse mais, pourtant, elle semble plus que jamais d'actualité et, dans l'ensemble, pertinente. « Les trois éléments les plus importants d'une élection sont le candidat, le candidat et le candidat » annonce-t-on à Remo qui rétorque « bien sûr que non, c'est l'argent, l'argent et l'argent ». Et voilà les deux plus grands assassins du monde, escorté d'une myriade de « femmes d'un certain âge » en campagne pour conduire à la mairie un anarchiste sur le retour. Son unique slogan, rapidement adopté par la foule conquise, est « le soleil c'est bien plus beau, les fleurs c'est bien plus doux » tandis que ses meetings politiques consistent en des démonstrations de ses (lamentables) talents à la scie musicale. Mais, quoiqu'il arrive, nul ne le fera taire !
Ces événements permettent à Chiun de s'étonner de la stupidité du processus démocratique : l'accession au pouvoir d'un candidat est déterminée par la beauté de son badge de campagne ou par l'avis d'une célébrité quelconque invitée à s'exprimer sur le sujet. Lorsque le vieil Oriental suggère d'engager un expert, son émule lui répond que « nul ne s'y connait en politique, les experts encore moins que les autres. Tout le système est tellement dingue que n'importe quel fou a une chance de gagner ». La suite du roman prouvera à Remo la justesse de cette assertion et, de toute façon, l'Histoire a prouvé à maintes reprises que les gens votent souvent « pour quelqu'un qui a sa tête à la place de son cul ». Bien évidemment en soudoyant quelques personnalités haut placées, en menaçant quelques criminels influents et en s'assurant le soutien d'une centaine de femmes âgées qui trouvent leur candidat « tellement gentil » Remo et Chiun finissent par s'assurer de son élection. Et à sauver la mise (et la tête) de leur Empereur Smith.
Sans doute pas le plus représentatif ni le plus mouvementé des romans consacrés à l'Implacable, MARCHE OU CREVE demeure un divertissement rondement mené riche en passages fort drôles et en dialogues efficaces. Très sympathique à condition de ne pas en attendre l'action échevelée et délirante des autres tomes de la série.

Lien : http://hellrick.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   26 avril 2016
— Je n’aime pas tuer, petit père. Pas vraiment, pas toujours et pas souvent.
— Bêtises ! lâcha Chiun. Qui aime ça ? Un chirurgien aime-t-il le foie qu’il opère ? Un mécanicien aime-t-il le moteur qu’il répare ? Bien sûr que non. Quant à moi j’aimerais autant être en paix avec le monde et dispenser de l’amour à tous ceux qui passent.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   26 avril 2016
Les choses sont, en effet, très difficiles, mon fils, lorsque l’ennemi ne veut pas vous aider. C’est également très rare. Car je dois avouer que la plupart des conflits sont gagnés par ceux qui aident le moins possible leur adversaire.
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaouirkhettaoui   26 avril 2016
Il est bien trop tard pour avoir des remords. Si vous voulez sauver votre peau et ne pas aller en prison, il faut me suivre. Vous n’avez pas le choix.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaouirkhettaoui   26 avril 2016
En tant que journaliste j’ai le devoir de rapporter des faits et non pas d’influer sur le cours des événements.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   26 avril 2016
Ça faisait bien deux ans qu’il n’avait pas savouré un bon steak. Que ne donnerait-il pas pour un bon morceau de filet, un hamburger ou même pour un vulgaire hot dog ! Il serait même satisfait d’une tranche de bacon. Ah, une belle tranche de bacon bien dorée !
Commenter  J’apprécie          10

Video de Richard Sapir (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Sapir
Rémo, sans arme et dangereux - 1985, adapté de "Implacablement vôtre'
autres livres classés : organisationVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2239 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre