AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791028103972
384 pages
Éditeur : Bragelonne (14/08/2019)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 4.04/5 (sur 222 notes)
Résumé :
La jeune Ciri a été enlevée et est contrainte d’épouser l’empereur de Nilfgaard. Geralt de Riv se rue à son secours sans une seconde d’hésitation, malgré ses blessures.
Dans son dangereux périple, il sera accompagné par Jaskier, son fidèle ami barde, et d’autres compagnons de fortune.
Ils ne seront pas de trop, car la guerre sévit de tous côtés, et les magiciennes rescapées tentent de sauvegarder l’avenir de la magie…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Crazynath
  23 juin 2020
Cinquième épisode des aventures du Sorceleur alias the Witcher alias Henry Cavill alias Geralt de Riv, « le baptême du feu » est un épisode qui tient vraiment la route. Ce qui est vraiment une bonne chose après l'épisode précédent qui était largement en deçà de celui-ci. J'avoue avoir lu presque d'une traite ce tome qui m'a permis de retrouver avec plaisir Geralt et le petit monde qui l'entoure.
Cette fois ci, c'est vraiment notre Sorceleur qui tient indiscutablement le devant de la scène. Après l'avoir laissé en assez piteux état chez les dryades de la foret de Brokilone, nous le retrouvons ayant repris du poil de la bête avec un seul objectif : retrouver Ciri. Dans cette quête, il va s'adjoindre quelques acolytes dont le plaisant Jaskier que je ne présente plus. J'avoue que j'ai adoré le petit monde hétéroclite qui entoure Geralt avec pour ne citer qu'eux la troupe de nains, Milva l'archère et le mystérieux Régis…C'est avec cette petite troupe que le sorceleur traverse des contrées en guerre, car Nilfgard est bien là avec toujours cet objectif de destruction.
Il faudra attendre d'avoir lu les trois quart de cet épisode pour avoir enfin des nouvelles de Yennefer dont le destin est tout aussi mêlé à celui de Geralt et celui de Ciri.
Je suis assez curieuse de savoir ce que cette dernière va devenir car pour l'instant, ok, elle passe inaperçue dans sa petite bande à elle bien particulière….
Bref, à l'issue de la lecture de ce tome, j'ai bien l'intention de ne pas attendre aussi longtemps pour me lancer dans le tome suivant…


Challenge Séries 2020
Challenge Mauvais Genres 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Tatooa
  26 juillet 2019
J'ai largement préféré ce tome au précédent.
Plus "personnel", moins confus, on suit Ciri, Geralt et Yen dans leurs démêlés respectifs, la première avec sa bande de coupe-jarrets peu recommandables, le second avec sa "compagnie de l'anneau" lui courant après, mdr !, qui apporte, entre Zoltan et Jaskier, une bouffée d'humour pas forcément fine, mais toujours bienvenue, et la troisième avec les magiciennes, toutes plus retors les unes que les autres.
Il est mieux construit que le précédent, exit les ellipses à demi-compréhensibles et les péripéties wtf, c'est plus terre à terre et ça m'a mieux convenu. Non que je n'apprécie pas l'imaginaire, mais il faut que ce soit bien fait, et je ne suis toujours pas remise de l'épisode de la licorne du "temps du mépris", lol !
C'est pas mal écrit, sans plus. Je persiste à dire que ce n'est pas de la "grande" fantasy, c'est honnête, ça se laisse lire, mais ça n'a rien ni de révolutionnaire, ni d'original, c'est une quête classique, quoi...
Je vais m'attarder un peu sur le personnage de Geralt, qui, non, n'est même pas le personnage principal de l'histoire. Il est assez imbuvable... Ici, contrairement aux jeux, il en a réellement rien à carrer de la politique. Ne l'intéresse, de base, que l'argent qu'il tire de son métier de tueur de monstres. Exit les grands principes (sauf celui consistant à "sauver Ciri !"), pour l'instant du moins, ça changera peut-être dans la suite, mais jusqu'au tome 3 (de la série de romans), c'est comme ça et pas autrement.
De fait, les fans des jeux risquent d'être fort déçus : le vrai personnage principal de cette saga, sur lequel l'auteur s'attarde le plus, et s'attache à nous montrer son évolution, c'est Ciri !
Geralt, lui, n'arrête pas de râler, de dire qu'il serait mieux seul qu'avec toute cette compagnie, alors que sans eux, il aurait de nouveau fini à Brokilone. Il n'est aucunement sympathique, n'a pas d'autre but que sauver Ciri, sans jamais arriver à l'atteindre, occupé qu'il est à suivre de fausses pistes...
Ce que les jeux ont très habilement exploité pour faire une trilogie "à la CD Projekt Red", ça aussi c'est un fait. Mais qui, dans les romans, se révèle un brin agaçant...
De fait, je trouve que les meilleurs tomes écrit par Sapkowski sont ses tomes de nouvelles. Il est excellent dans ce domaine. Bien meilleur que dans la série de romans. Même si ça reste plutôt de la bonne fantasy, de mon point de vue, sans les jeux vidéos (qui aident grandement à la compréhension géo-politique, justement), cette série n'aurait pas eu le retentissement mondial qu'elle a actuellement. L'auteur, au lieu de râler, peut leur dire merci. Parce que si j'avais abandonné cette série au tome 2 quand je l'ai lue avant les jeux, c'était pas pour rien. C'est parce qu'il y a la série Netflix qui sort que je la lis maintenant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
basileusa
  17 janvier 2020
Une suite qui, malgré quelques défauts, m'aura bien plu !
Le sorceleur se remet de ses blessures à Brokilone tandis qu'il est sans nouvelles de Ciri e t Yennefer . Il décide néanmoins de croire les rumeurs et d'aller vers l'ennemi pour tenter de sauver Ciri. Cette quête va prendre des dimensions assez inattendue puisque c'est une petite troupe, un peu à la mode seigneur des anneaux, qui va se former au fur et à mesure de la progression du sorceleur. Une petite bande bien singulière, d'espèces et de pouvoirs différents, d'ennemis naturels ou du passé qui vont se protéger et s'unir pour tenter de sauver Ciri. C'est sympa pour une fois de voir le sorceleur s'ouvrir un peu à d'autres ! D'autant plus que ça permet quelques dialogues savoureux et parfois drôles ! Quelques petites longueurs et le comportement de Ciri que j'ai toujours du mal à comprendre ( j'ai parfois l'impression d'avoir raté un épisode) sont les quelques défauts dont je parlais néanmoins . Mais l'aventure continue et j'ai hâte de lire la suite, je commence à bien m'attacher aux personnages, que je trouve bien travaillé.
Challenge mauvais genre 2020
Challenge séries 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Luniver
  10 juillet 2020
Le tome 4 délaissait un peu les personnages principaux aux dépends de l'intrigue, ce tome 5 fait exactement l'inverse !
Finis en effet les sommets entre rois, les rencontres avec les maîtres espions et les magiciens et magiciennes de haut rang, autour de banquets somptueux. Nos héros font profil bas : complètement dépassés par les guerres qui ravagent tout le continent, ils se faufilent maintenant entre les champs de bataille, se cachent au coeur de camps de réfugiés, ou rejoignent des bandes de pillards. le groupe initial est d'ailleurs éclaté, chacun tente de survivre dans son coin, mais paraît bien démuni et incapable de changer le cours des événements.
Beaucoup de lecteurs ont apprécié ce « retour aux sources », et en effet, ce volume rappelle agréablement les nouvelles des premiers livres, qui pouvaient se concentrer sur la vie d'un petit village perdu au milieu de la campagne, bien loin des châteaux et des grandes intrigues politiques, et sur les liens d'amitié se tissent au hasard des rencontres.
Toutefois voilà : au moment de faire les comptes, on réalise qu'il ne s'est tout de même pas passé grand-chose, et qu'il y a quand même une prophétie millénaire qui attend et qui ne va pas se réaliser toute seule ! J'aimerais également que les personnages principaux reprennent un peu de leur lustre initial : d'accord pour une phase de doute, mais les situations actuelles les font quand même tous paraître assez misérables…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Davalian
  28 août 2019
Une quête à peine entreprise et déjà compromise, une longue déambulation dans un monde en guerre, un protagoniste revêche… ainsi présenté, le programme des réjouissantes de ce cinquième volume des aventures de Geralt de Riv ne donne guère envie… et pourtant !
Pour l'instant, le Baptême du feu est sans doute le meilleur volume de la saga. Nous en apprenons davantage sur le personnage principal qui, tout au long de ce récit, se met à douter de son existence, à se remettre en cause… Ciri et Yennefer devront se contenter de quelques apparitions secondaires, ici ou là.
La première place est ici occupée par des personnages secondaires qui arrivent en nombre et qui éclipsent presque l'intrigue principale. Une mention spéciale doit être décernée à un certain Régis, malgré de solides concurrents. Même Jaskier fait ici pâle figure en comparaison… Les relations entre tout ce beau monde et leur manière de gérer les imprévus font tout le sel de ce volume. Si l'histoire n'avance pas vraiment (sauf peut-être du côté de Yennefer), se créent ici des liens qui seront doute exploités par la suite.
L'imprévu et l'action tiennent une place importante qui évite au lecteur de s'ennuyer un seul instant. L'humour est également bien présent et vient contrebalancer la dureté du contexte. Quelques scènes valent le détour (notamment celle qui fait intervenir un prêtre horripilant). le style est simple à lire et tout à fait adapté à ce roman qui est difficile à lâcher en cours de route.
C'est donc avec grande impatience que la suite est attendue, d'autant que le dénouement est peut être annonciateur de belles perspectives.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
TatooaTatooa   22 juillet 2019
- Il faut vérifier, savoir ce qu'il en est. Figgis, Munro, vous deux, vous restez là et vous gardez les yeux ouverts. Quant à nous, nous partons en reconnaissance. S'il n'y a pas de danger, je vous le ferai savoir en imitant le chant de l'épervier.
- Le chant de l'épervier ? fit Munro Bruys, inquiet, en agitant sa barbe. Mais tu n'as jamais su imiter le chant des oiseaux, Zoltan !
- Justement. Quand tu entendras un chant d'oiseau bizarre, qui ne ressemble à rien, tu sauras que c'est moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
meygisanmeygisan   15 mars 2020
Chacun de nous a une dette, ainsi va la vie. Les dettes et les créances, les obligations, la reconnaissance, le remboursement... Faire quelque chose pour quelqu'un. Ou peut être pour soi même? Parce qu'en réalité, c'est toujours soi que l'on rembourse, et personne d'autre. Toute dette contractée, nous la payons à nous mêmes. En chacun de nous se trouvent à la fois un créancier et un débiteur. Le problème est de s'y retrouver dans ses calculs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
CrazynathCrazynath   10 juillet 2020
Parce qu'en réalité,c'est toujours soi qu'on rembourse, et personne d'autre. Toute dette contractée, nous la payons à nous-mêmes. En chacun de nous se trouvent à la fois un créancier et un débiteur. Le problème est de s'y retrouver dans ses calculs.
Commenter  J’apprécie          110
EmLireEmLire   10 avril 2020
-Un sacrée compagnie que j'ai rencontrée là, reprit Geralt en tournant la tête. D'extraordinaires compagnons d'armes ! Une belle équipe de héros ! Plutôt des bras cassés, oui ! Un rimailleur et son luth ; une fille sauvage, forte en gueule mi-femme mi-dryade ; un vampire qui s'apprête à souffler ses cinq cents bougies, et un salopard de Nilfgaardien qui s'entête à répéter qu'il n'en est pas un.
-Et, à la tête de l'équipe, acheva tranquillement Régis, un sorceleur pétri de remords, dans l'incapacité totale de prendre une décision. Sincèrement, je propose qu'on voyage incognito pour éviter de déclencher des émeutes.
-Ou des hurlements de rires, ajouta Milva.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MorthinaMorthina   03 mars 2017
- Que devons-faire alors ? tiqua Milva. Le sorceleur s'entête à vouloir aller vers le sud.
- Pour lui, répondit Régis en souriant, les directions du monde n'ont pas de significations particulières. Peu lui importe où il va, du moment qu'il ne reste pas assis à ne rien faire. C'est un véritable principe chez les sorceleurs. Le Mal est partout en ce monde, il suffit donc d'aller où les yeux se posent et d'éradiquer en chemin les monstres rencontrés, contribuant ainsi à la cause du Bien. Le reste viendra tout seul. Autrement dit : tout est dans le mouvement, l'objectif n'est rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Andrzej Sapkowski (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrzej Sapkowski
THE WITCHER Bande Annonce VF (2019)
autres livres classés : littérature polonaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

The Witcher / Le sorceleur

La série est l'adaptation du célèbre jeu vidéo.

Vrai
Faux

13 questions
108 lecteurs ont répondu
Thème : Andrzej SapkowskiCréer un quiz sur ce livre

.. ..