AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Bragelonne (16/10/2019)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 4.09/5 (sur 186 notes)
Résumé :
Le sorceleur Geralt de Riv poursuit sa route vers le Sud, convaincu que Ciri s’apprête à épouser l'empereur de Nilfgaard. Ses fidèles compagnons, Jaskier le barde, Milva l'archère, Régis le vampire et Cahir le Nilfgaardien, font route avec lui.
Mais ce périple est long et dangereux, car de nombreux ennemis se dressent devant le sorceleur. Et tandis que les traîtres se dévoilent et que les complots éclatent, les doutes sur la véritable destinée de Ciri hantent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Crazynath
  27 juillet 2020
Déjà le sixième tome du sorceleur !
Oui, ma lecture de cette série, même si je l'ai entamée il y a environ 6 mois avance bien ! Plus que le numéro sept et un tome hors-série et j'en aurai terminé avec les aventures de Geralt de Riv !
Personnellement, j'apprécie vraiment cette série, même si j'avais eu un peu de peine avec le tome quatre « le temps du mépris » que j'avais trouvé fouillis et peu convaincant. Cependant, « le baptême du feu » et celui-ci m'ont clairement réconciliée avec cette histoire.
Nous allons retrouver Ciri qui va occuper la première place dans cette histoire. On la découvre grandie, mais à quel prix !? Elle est meurtrie, et la guerrière qui va se dévoiler après sa reconstruction se révèle assez inquiétante, il faut le dire ! On est loin de la petite Ciri des premiers tomes …. Bon, dans l'absolu, je la préfère ainsi que dans le rôle de Falka de la bande des Rats….
Cependant, même si la jeune fille occupe une grande place dans cette histoire, on va aussi continuer à suivre les pérégrinations de Geralt et de sa petite troupe. Troupe qui s'était constituée lors du tome précédent et dont j'avais adoré le coté hétéroclite ! J'avoue que j'ai suivi avec beaucoup d'intérêt leurs progressions malgré les embûches qui se dressent régulièrement sur leur chemin…
Et puis…j'avoue que retrouver Yennefer m'a bien fait plaisir car j'aime beaucoup ce personnage !
Un bon tome donc, selon mes critères bien personnels, et je pense que bien que le prochain tome soit celui de la fin, que je vais le lire dans peu de temps, vu qu'il se trouve dans ma Pal…


Challenge Mauvais Genres 2020
Challenge Séries 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
basileusa
  05 février 2020
Je me suis régalée avec ce tome , centré sur Ciri, qui raconte les derniers jours terrifiants qu'elle a pu vivre. Sous forme de flash-back, et en faisant quelques détours vers Géralt et Yennefer, c'est un récit en pointillé qui est livré, permettant quelques suspens et tensions même si l'on connait déjà l'issu . Enfin elle prend des décisions un peu plus sensées , semble se ressaisir même si on est loin maintenant de la jeune fille rencontrée dans la forêt de Brokilone. C'est une guerrière qui semble parfois impitoyable ....J'ai apprécié le découpage, je regrette juste de ne pas avoir pu suivre Géralt un peu plus . Mais il reste un tome, que j'ai vraiment hâte de découvrir maintenant .
Challenge Mauvais genres 2020
Challenge séries 2020
Challenge Bragelonne
Commenter  J’apprécie          235
Tatooa
  31 juillet 2019
On continue à suivre davantage Cirilla, dans ce tome. Il se confirme ainsi que c'est réellement le personnage principal de la saga.
La construction du récit (flash-backs, Cirilla raconte ce qui lui est arrivé à Vysogota) fait qu'au fond, il n'y a aucun suspens, ce qui est dommage.
Cela se laisse cependant lire sans déplaisir, même si on commence à bien connaître les tics d'écriture de l'auteur (notamment les répétitions d'images, de métaphores, de constructions de phrases, ce qui devient lassant, à force.)
Les (més)aventures de Ciri sont néanmoins assez intéressantes, quoi qu'assez artificielles, et je suis restée bien accrochée tout au long du tome.
Evidemment, connaissant bien les jeux (au moins le 2 et le 3), je ne peux m'empêcher de penser que les scénaristes de CR Projekt red ont fait un excellent travail à partir des personnages, meilleur que celui l'auteur lui-même (mais j'anticipe un peu, une insomnie totale cette nuit m'ayant permis de bien avancer dans le dernier tome de la saga...)
Pour moi, l'auteur donne l'impression de n'avoir pas su du tout où il allait avec son histoire, et d'avoir pas mal meublé.
Bref, je ne suis toujours pas convaincue sur le niveau "chef-d'oeuvre" de la série, contrairement à ses recueils de nouvelles, lol...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Davalian
  11 septembre 2019
La tour de l'hirondelle nous rapproche un peu plus du dénouement de la saga consacrée au Sorceleur. Ce sixième volume (en langue française et selon le découpage original de la série) confirme la lancée du dernier roman.
Nous retrouvons donc Geralt qui voit sa quête avance de manière assez significative. Après les derniers événements (la rencontre imprévue avec l'armée de Rivie,) son petit groupe a été quelque peu éprouvé et il va devoir se reconstruire, d'une manière imprévue, ce qui permet de renouveler ce long voyage qui touche à sa fin. Seul bémol, lorsque le premier objectif semble atteint, le lecteur est laissé dans le brouillard : la suite au prochain numéro !
Il va ici être d'abord question de Geralt et de ses amis dans la première partie du récit. Mais il va ensuite complètement céder la place à… Ciri, Yennefer et quelques personnages secondaires. A chaque fois, le changement de personnage implique un dépaysement et de nouveaux développements tous très intéressants. D'autres personnages secondaires feront également ici leur apparition et ils auront droit à leur heure de gloire, le plus souvent dans des contrées bien différentes et bien éloignées...
Dommage toutefois que l'auteur n'ait pas pensé à nous laisser une carte. Cet absence est quelque handicapante mais ne gâche en rien le plaisir de la lecture.
Ce qui saute également aux yeux ici c'est la complexité de la narration. le récit est agréable, évite l'ennui, notamment grâce à un empilement de témoignages qui parfois s'imbriquent rapidement et parfois optent pour un rythme plus lent. L'auteur joue constamment entre le style direct et le style indirect et cela fonctionnement pleinement.
Malgré les heures sombres dont il est question ici, l'auteur joue à dérouter le lecteur, mais il se permet également des traits d'humour, particulièrement bienvenus. L'intrigue est intéressante, les personnages attachants : nous voilà ferrés pour la suite.
Si la saga du Sorceleur aura mis un peu de temps pour dévoiler son potentiel, nous voici arrivés à un point critique, un moment charnière… qui ne peut que donner envie de lire la suite et de connaître le dénouement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Luniver
  27 juillet 2020
Après les errements en misérables du tome précédent, nos héros retrouvent enfin du poil de la bête. Ils sont toujours affaiblis, certes, et leurs problèmes sont loin d'être réglés, mais on les retrouve enfin à la manoeuvre, en train d'agir, de prendre des décisions et d'influencer le cours des choses, au lieu de subir passivement les événements. C'est avec un certain soulagement que je les ai vus combattre des ennemis qui en valent la peine, et qu'ils recommencent, enfin, à faire peur à leurs adversaires. L'intrigue principale avance bien également, et on sent que tout est prêt pour le dénouement final.
La plus grosse surprise de ce tome vient de l'écriture : l'auteur abandonne la narration purement linéaire des cinq premiers volumes pour en adopter une faite de flash-backs imbriqués les uns dans les autres. Changement radical et ambitieux, mais plutôt réussi. On sent tout de même que l'auteur n'a pas encore un style « mûr » et qu'il se cherche encore, en testant une narration et un style différents à chaque nouveau tome.
Andrzej Sapkowski continue également de puiser dans l'imaginaire collectif pour alimenter son récit. On retrouvera ainsi une apparition de Don Quichotte de la Manche, des precogs de Philip Dick, des références à l'Amok, … À part les precogs que j'associe spontanément à un monde futuriste et pas d'heroic fantasy (leur rôle est traditionnellement tenu par des prophètes ou une utilisation particulière de la magie), le mélange des genres fonctionne toujours aussi bien.
Rendez-vous pour le dernier tome de ce cycle, en espérant que le final soit à la hauteur de mes attentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
meygisanmeygisan   09 avril 2020
L'érudition, mon cher, est un privilège, et les privilèges ne se partagent qu'entre égaux. Or pourquoi est ce que moi, un elfe, un Érudit membre de l'élite, je devrais partager quoi que ce soit avec le descendant d'une créature qui a fait son apparition dans l'univers il y a à peine cinq millions d'années, et qui descend du singe, ou peut être du rat, du chacal ou de tout autre mammifère? Une créature qui a mis près d'un million d'années, pour découvrir qu'à l'aide de ses deux mains poilues elle pouvait, avec un os rongé, réaliser une opération. Et notamment se donner du plaisir en se fourrant l'os dans le rectum.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AlexeiAlexei   18 septembre 2016
Si le Mal veut te causer du tort, t’infliger de la souffrance, devance-le et porte-lui le coup fatal, de préférence quand il ne s’y attend pas. Si tu n’es pas parvenu à le prendre de court, si tu as été meurtri par le Mal, alors rends-lui la monnaie de sa pièce ! Tombe-lui dessus, de préférence quand il aura relâché sa vigilance et qu’il se sentira en sécurité. Fais-lui deux fois, trois fois plus de mal qu’il t’en a fait. Œil pour œil ? Non ! Les deux yeux pour un seul œil ! Dent pour dent ? Non ! Pour une dent toute la gueule ! Réclame vengeance ! Fais-le hurler de douleur, jusqu’à ce que ce hurlement fasse péter les globes de ses yeux. Et alors, en baissant les yeux vers le sol, tu pourras affirmer ouvertement et avec assurance : ce qui gît là ne meurtrira ni ne menacera plus personne. Car comment peut-il menacer quelqu’un s’il n’a plus ses yeux ? S’il n’a plus ses deux mains ? Comment peut-il meurtrir quelqu’un quand ses viscères sont répandus sur le sol et que son sang s’infiltre dans le sable ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TatooaTatooa   28 juillet 2019
- Ton éthique, c'est de la merde, Vysogota de Corvo. Ce ne sont pas les hommes mauvais et les malhonnêtes qui plongent, oh non ! Ceux-là, ils sont très déterminés et n'hésitent pas à faire plonger dans le gouffre des gens respectueux de la morale, honnêtes et nobles, mais maladroits, hésitants et pleins de scrupules.
(Ciri)
Commenter  J’apprécie          100
meygisanmeygisan   10 avril 2020
Il existe dans chaque état des fanatiques qui veulent imposer une certaine conception de l'ordre public. Dévoués corps et âme à cette idée, ils sont prêts à tout pour la défendre. Y compris à commettre des crimes, car la fin, selon eux, justifie les moyens et renverse la morale. Ils n'assassinent pas, ils sauvent l'ordre public. Ils ne torturent pas, ne font pas de chantage: ils protègent la raison d'État et luttent pour la paix. Pour ces gens, la vie d'une entité, dès lors que celle ci constitue à leurs yeux une entrave au dogme de l'ordre établi, ne vaut rien, ne mérite pas la moindre considération. Ces gens oublient que la société qu'ils servent est justement composée de ces entités. Ils voient large, comme on dit... ce qui est le plus sûr moyen de ne plus distinguer les pièces du puzzle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MorthinaMorthina   19 mars 2017
Avallac'h resta silencieux quelques instants.
- Partager ? dit-il enfin en insistant sur chaque syllabe. Avec toi ? L'érudition, mon cher, est un privilège, et les privilèges ne se partagent qu'entre égaux. Or pourquoi est-ce que moi, un elfe, un Erudit membre de l'élite, je devrais partager quoi que ce soit avec le descendant d'une créature qui a fait son apparition dans l'univers il y a à peine cinq millions d'années, et qui descend du singe, ou peut-être du rat, du chacal ou autre mammifère ? Une créature qui a mis près de un million d'années, pour découvrir qu'à l'aide de ses deux mains poilues elle pouvait, avec un os rongé, réaliser une opération ? Et notamment se donner du plaisir en se fourrant l'os dans le rectum ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Andrzej Sapkowski (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrzej Sapkowski
THE WITCHER Bande Annonce VF (2019)
autres livres classés : littérature polonaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

The Witcher / Le sorceleur

La série est l'adaptation du célèbre jeu vidéo.

Vrai
Faux

13 questions
108 lecteurs ont répondu
Thème : Andrzej SapkowskiCréer un quiz sur ce livre

.. ..