AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le Sorceleur tome 7 sur 8
EAN : 9782811208721
664 pages
Milady (07/12/2012)
  Existe en édition audio
3.95/5   420 notes
Résumé :
Tandis que Yennefer est retenue prisonnière et que Geralt passe l’hiver en compagnie de la magicienne Fringilla aux charmants artifices, Ciri est projetée dans un monde parallèle en pénétrant dans la tour de l’Hirondelle. Désormais sous la coupe de l’elfe Avallac’h, elle ne peut espérer la liberté que si elle accepte de porter l’enfant du roi des Aulnes.
La jeune fille parviendra-t-elle à s’enfuir pour voler au secours de ses amis ?
Critiques, Analyses et Avis (49) Voir plus Ajouter une critique
3,95

sur 420 notes

CasusBelli
  15 septembre 2021
Andrzej Sapkowski est décidément un auteur résolument à part, je ne serais pas surpris d'apprendre qu'il est un parfait autodidacte tant son style se révèle déroutant.
Il m'est impossible de vous parler de la trame narrative car en fait je la cherche encore !
On commence à Brocéliande (oui vous lisez bien !), pour se retrouver avec un récit parallèle dans le futur où une magicienne et une adepte spécialisée dans les rêves vont nous parler de la légende de Ciri expliquée par des rêves qui se révèlent être au final la véritable histoire, le tout sans réelle chronologie...
Si l'on fait abstraction de cette introduction troublante tout va pour le mieux car chacun des douze chapitres va se révéler intéressant voire captivant et surtout bien écrit, pour tout dire le dernier tiers du récit est même carrément génial.
Tout, vous saurez tout ! La destinée de chaque personnage de l'histoire sera évoquée sans oublier personne !
La résolution des différents conflits politiques et autres et surtout celle de la guerre avec Nilfgaard.
J'ai vraiment apprécié le côté exhaustif des informations qui ne laisse aucune zone d'ombre et concerne tous les aspects de l'histoire y compris les nombreux seconds rôles rencontrés.
Une intrigue qui aura tenu ses promesses, des personnages superbement dessinés et un univers particulièrement réussi, je n'ose même pas imaginer le succès qu'aurait eu cette saga avec une meilleure structure narrative...
Pour conclure j'ai beaucoup aimé et je vais continuer à explorer cet univers fantasy avec plaisir et intérêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          657
Tatooa
  02 août 2019
Déception pour cette fin de saga, dont je ne peux pas dire que ce soit une surprise, tant on y est préparé dans les tomes précédents. En fait, rien ne finit, sauf l'histoire avec Vilgefortz.
Les deux tiers du roman sont une suite de sauts spatio-temporels de Ciri, qui, n'ont aucun autre but que de rallonger le récit de façon superficielle et totalement inutile, entrecoupés de scènes tout aussi inutiles avec Geralt et ses compagnons à Toussaint.
Moult répétitions ajoutent à l'impression de remplissage de pages vain.
Dans le dernier tiers, la multiplicité d'intrigues géo-politiques aboutit à de simples négociations commerciales qui m'ont gavée. La grande destinée de Ciri et Geralt ne s'avère pas si grande que cela, et je me demande encore en quoi la destinée de l'un et de l'autre est si "prophétique", en quoi Ciri amène la fin d'un monde et le début d'un nouveau, en quoi son pouvoir est-il si important, vu qu'elle s'en sert "pour rien", sauf à la toute fin...
Certes il y a une belle bataille finale contre les gros vilains, avec plein de morts, c'est à la mode, mais en quoi ça clôt l'histoire de Ciri et Geralt ? En rien...
On a ensuite une intervention des magiciennes totalement inutile, et elles apparaissent en plus comme des harpies désagréables. A part Yennefer (et encore...), toutes les femmes sont assez nazes dans cette série, même Ciri, considérée comme une poule pondeuse par tout le monde et qui finit elle-même par y adhérer, si j'ai bien compris. A croire que l'auteur a un compte à régler avec elles...
L'intervention de la licorne est encore, à mon sens, wtf, comme à chaque fois, et m'a agacée plus qu'autre chose.
Ce qui me plaît tant dans les nouvelles de Sapkowski, le mélange cynique et noir de contes de fée revisités, de mythologies nordiques et de fantasy, m'a pas réussi à me séduire dans la saga. Il y a pour moi quelque chose de dissonant dans tout ça.
L'humour sauve un peu le toutim, heureusement.
Ceci étant dit, il est compréhensible que les jeux aient pu ainsi profiter des ouvertures et indications laissées par l'auteur dans de petits chapitres ou des "entête" de chapitres, avec grand bonheur. le pied pour les gamers, dont je suis, pas mécontente d'en être parce qu'au final, je crois que je préfère leur scénario et développements à celui de la saga, à la fois trop classique, trop confuse et trop superficielle à mon goût... L'auteur promet du grandiose au départ, une prophétie, des destinées entremêlées, au final on a juste des courses-poursuites avec divers méchants plus ou moins méchants dont une seulement trouve un point final, sans que le grandiose n'apparaisse jamais, au milieu d'une guerre-contexte certes bien décrite, mais totalement accessoire dans tout ça.
Du coup, si la série Netflix suit vraiment les bouquins, je me demande ce que ça va bien pouvoir donner...
Bref, moi je finis la saga sur une impression de "Tout ça pour ça, bof...".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          375
Crazynath
  08 décembre 2020
Et voilà, j'ai fini le Witcher… Je viens de tourner la dernière page du septième tome et les personnages que j'ai aimé suivre pendant presque une année me manquent déjà…
Fini les joutes verbales entre Geralt de Riv et Yennefer. Fini de suivre les pérégrinations de la jeune et impétueuse Ciri. Plus de sourires devant les frasques et la suffisance de Jaskier qui ne perd jamais sa bonne humeur, qu'importe les circonstances…. Et les compagnons de Geralt auxquels je m'étais habituée comme par exemple et pour n'en citer qu'un seul le savoureux Regis, le vampire le plus sympathique que je n'ai jamais croisé…
Bon, il fallait bien un moment que cela cesse, contrairement à certaines séries à rallonge où l'on ne voit plus la fin arriver et qui s'essoufflent immanquablement…
Ce dernier tome, intitulé La dame du lac n'est pas forcement mon tome préféré, et pas seulement car il s'agit du dernier…
En effet, je trouve qu'il y a avait quelques longueurs qui ont bien entamé ma patience…Les batailles qui n‘en finissaient plus alors que je mourrais d'envie de rejoindre les protagonistes de l'histoire et savoir ce qu'il allait advenir d'eux… C'est vraiment à cause de cela que je n'attribue pas la quatrième étoile en notation.
Je reconnais avoir été vraiment surprise par l'un des coups de théâtre de la fin, tout en déplorant le fait que l'on ne saura pas ce que vont advenir certains personnages…
Mais bon, dans l'ensemble, j'ai vraiment bien aimé lire cette série et je reconnais que quand je regarderais la série télévisée, je ne pourrais m'empêcher de confronter les deux versions…
Challenge Séries 2020
Challenge Mauvais Genres 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
basileusa
  22 février 2020
Un dernier tome qui m'aura plu et qui réserve quelques surprises (j'avais rien vu venir pour Emhyr par exemple) . Tout comme la fin, un peu ouverte mais concluante.Je suis donc contente de cette saga et triste de quitter les personnages ! On s'attache que voulez-vous !
Concernant la narration, c'est encore un peu spécial, entre les sauts dans l'espace et le temps de Ciri et les moments où l'on s'intéresse à des personnages jamais vu jusque là mais qui font partis de la grande histoire ...C'est parfois un peu frustrant de quitter Ciri ou Gerald pour des scènes de bataille avec des inconnus. Passé, présent, futur ( Ciri en Ecosse en 1906 ou au temps du roi Arthur ^^) se mêlent parfois mais on s'y retrouve toujours ! Et l'histoire avance, avec des pertes un peu douloureuses , des retrouvailles, de la violence, de la tension et de l'amour. Quelques questions demeurent, on se demande aussi à quoi servent certains personnages mais bon on sent qu'on est dans un univers complexe et travaillé aussi grâce à ces détails.
Je suivrai la série TV avec intérêt pour voir ce que ça donne.
Challenge Mauvais genres 2020
Challenges séries 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Phoenicia
  12 décembre 2021
Final de cette saga qui m'a accompagnée toute cette année. Une fin qui est une sacrée petite brique et qui ne se lit pas aussi vite que je l'aurais souhaité.
Ce tome est bel et bien la fin de l'aventure Ciri, Geralt et Yennefer.
Ciri s'est échappée de Bonhart pour arriver dans un nouveau monde, duquel il lui faut de nouveau s'enfuir. En effet, ses amis ont besoin d'elle. du moins, Yennefer, captive de Vilgerfortz. Tandis que Geralt est à Toussaint, principauté des contes de fée, dans les bras de Fringilla Vigo... Malgré ses compagnons qui lui demandent de reprendre rapidement leur quête.
Un début plein de promesses dans lequel l'auteur nous déroute à nouveau avec ces jeux sur les narrations aux temporalités multiples. Un peu déroutante, ceci reste pourtant la signature de Sapkowski. On finit par suivre, bon gré mal gré. Ici, nous avons donc une réécriture du mythe de Camelot et surtout un duo de femmes qui cherchent à faire le point sur l'histoire de nos trois héros, notamment grâce aux dons de l'une d'entre elles : percevoir le passé en songe à partir d'images vues dans son éveil. Une petite touche d'originalité mais je trouve qu'on leur donne peut-être une trop grosse place au début, si bien que l'on tarde à se mettre dans le récit. Ce problème de rythme se retrouve d'ailleurs dans tout le récit, ce qui a engendré chez moi une certaine frustration. Il y avait, dans cette brique, en définitive peu de Geralt/ Ciri et Yennefer. Effectivement, l'auteur s'entend à nous donner une conclusion pour chacun des points de cet univers riche. A commencer par la guerre. Autant, je suis d'accord sur ce parti-pris, autant, je trouve que certains chapitres auraient pu être allégés et surtout les chapitres de notre trio un peu plus étoffés. En ce qui concerne l'action, on se retrouve au point culminant, bien réalisé du reste, au deux tiers du livre. Là encore, l'épilogue donne l'impression de traîner en longueur, même si il apporte beaucoup d'émotions et une fin, en définitive, réussie.
La saga en temps que telle reste une très bonne découverte avec des personnages qui m'ont beaucoup touchés. J'ai vraiment la sensation de quitter de bons amis. Je suis ravie de me dire que je ne quitte pas tout à faire le sorceleur pour autant vu qu'il me reste le tome préquel La Saison des orages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          213

Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
GalaxioNGalaxioN   23 janvier 2023
-[...] L'amour sans flatterie me choque par son aspect physiologique, or la physiologie est fade. Flatte-moi !
- De la Iaruga jusqu'à Buina, personne n'a un aussi joli derrière que toi.
Commenter  J’apprécie          40
YendareYendare   28 juillet 2021
- Un instant ! (Jarre regarda autour de lui, perplexe.) Je crois que j’ai été affecté ailleurs…
- Coooooomment ? hurla le sergent.
- Pardon, monsieur l’officier, dit Jarre en rougissant. Je tiens simplement à éviter toute erreur éventuelle… Car monsieur le commissaire a bien précisé… Il a parlé très précisément de l’affectation MFdMD, donc je…
- Tu es chez toi, mon gars, pouffa le sergent, quelque peu désarmé par le « monsieur l’officier » dont venait de le gratifier Jarre. C’est précisément ton affectation. Bienvenue chez les Misérables Fantassins de Mes Deux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
EmLireEmLire   09 mai 2020
-J'ai conscience de ton manque de discernement. Tu es fou, Jaskier.
Le poète se taisait, il caressait le manche de son luth. Un long moment s'écoula avant qu'il rompe le silence.
-Nous avons quitté Brokilone avec une mission insensée, énonça-t-il lentement. En prenant des risques déments ; sans aucune chance de succès, nous nous sommes jetés à la folle poursuite d'un mirage. D'une illusion, d'une apparition, d'un rêve fou, d'un idéal absolument utopique. Nous nous somme jetés à corps perdu dans cette aventure, en toute inconscience. Pourtant, Geralt, pas une seule fois je ne me suis plaint. Pas une seule fois je ne t'ai traité de fou ni ne me suis moqué de toi. Car tu étais plein d'espoir et d'amour. Ce sont ces sentiments qui t'ont guidé dans cette mission insensée. Et moi aussi, du reste. Mais moi, j'ai rattrapé mon mirage, et j'ai eu la chance de voir mon rêve se réaliser, mes vœux exaucés. Ma mission s'est achevée. J'ai trouvé ce que chacun a tant de mal à atteindre et ce qui est le plus précieux au monde. Et j'ai l'intention de le garder. Ce devrait être une folie ? La folie serait au contraire de tout laisser tomber, de tout abandonner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LuniverLuniver   31 août 2020
— Je vous félicite, mesdames, pour la résection réussie du petit et du gros intestin, la splénectomie et la suture du foie. J'attire votre attention sur le temps qu'il nous a fallu pour réparer cette blessure, infligée en l'espace d'une fraction de seconde seulement à notre patient au cours de la bataille. Je le recommande comme matière à réflexion. À présent, Shani, tu vas recoudre le patient.
— Mais je n'ai encore jamais fait ça, monsieur Rusty !
— Il faut bien commencer un jour. Le rouge avec le rouge, le jaune avec le jaune, le blanc avec le blanc. Garde ces règles en tête, et ça se passera sûrement très bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CrazynathCrazynath   09 décembre 2020
De la part de Yennefer, je ne suis pas étonné, discourait-il en marchant. C'est une femme, autrement dit une entité inférieure d’après l’évolution, régie par ses émotions. Mais toi, Geralt, tu es non seulement un homme, donc raisonnable par nature,mais également un mutant, imperméable aux émotions.
Commenter  J’apprécie          110

Videos de Andrzej Sapkowski (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrzej Sapkowski
Payot - Marque Page - Andrzej Sapkowski - La route d'où l'on ne revient pas et autres récits
autres livres classés : littérature polonaiseVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

The Witcher / Le sorceleur

La série est l'adaptation du célèbre jeu vidéo.

Vrai
Faux

13 questions
178 lecteurs ont répondu
Thème : Andrzej SapkowskiCréer un quiz sur ce livre