AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Andrzej Sapkowski (Copiste)Lydia Waleryszak (Traducteur)
ISBN : 2811205705
Éditeur : Milady (26/08/2011)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 114 notes)
Résumé :

Le royaume de Cintra a été entièrement détruit. Seule la petite princesse Ciri a survécu. Alors qu'elle tente de fuir la capitale, elle croise le chemin de Geralt de Riv. Pressentant chez l'enfant des dons exceptionnels, il la conduit à Kaer Morhen, l'antre des sorceleurs. Initiée aux arts magiques, Ciri y révèle bien vite sa véritable nature et l'ampleur de ses pouvoirs. Mais la princesse est en danger. U... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Yunnlith
  24 août 2015
Voici donc enfin le véritable premier volume de la saga du sorceleur. Je savais d'avance que les nouvelles et la saga offraient une atmosphère et des focalisations différentes, je n'ai donc pas été particulièrement surprise.
Après les deux recueils de nouvelles, j'espérais trouver une amélioration et amélioration j'ai trouvé. Tout du moins au niveau du style. Elle est correcte environ 50% du temps, ce qui est bien mieux que précédemment. L'autre 50% est composé d'un style à brûler les yeux. Néanmoins, certains vous diront que c'est un livre "facile à lire" et comme 99% du temps que j'entends ça cela se traduit par un vocabulaire et une écriture simpliste plus proche de la fanfiction qu'une écriture véritablement efficace ou même agréable. En ce qui concerne la structure du texte, elle est parfois assez mauvaise mais reste correcte une bonne partie du temps et on peut tout de même constater un léger mieux. Bref, comme je l'ai dit, il y a une amélioration même si l'on a un profond sentiment de répétitivité au vu du faible vocabulaire déployé (donnant sur des blessures se situant toujours au même endroit).
Ce qui m'aurait tout de même le plus marqué dans ce tome c'est l'apparition d'incohérences d'un paragraphe à un autre. Si je m'attendais à son lot puisque les nouvelles seules en contenaient pas mal, j'avoue que je ne m'attendais pas à ça pour autant (je ne peux qu'attendre avec ferveur le moment où les incohérences apparaîtront d'une phrase à l'autre). Et j'ajoute bien un "s" car cet exploit se répète plusieurs fois à travers le volume.
En ce qui concerne le fond.....rien n'a changé depuis les nouvelles : le même vide, la même inconsistance, les mêmes personnages fades et sans intérêts - y compris les personnages principaux - des traits grossiers changeants de personnalité comme de chemise, un monde faussement mature dont tous les personnages sans exception sont d'une naïveté à en pleurer (tout en cherchant à se prétendre intelligent/perspicace/etc.), monde d'ailleurs vu et revu tellement de fois dans ce genre de roman qu'il ne m'a pas particulièrement marqué, monde toujours très peu développé, très artificiel et superficiel (tout comme ses personnages d'ailleurs), aussi mal introduit que ses personnages, des évènements et personnages clichés et beaucoup trop prévisibles, des facilités scénaristiques à tous les coins de rue et il est possible que j'oublie d'autres "détails" mais peu importe... Toujours rien à sauver à ce niveau-là et pas la moindre amélioration à l'horizon.
Pour résumer, une légère amélioration dans ce faux troisième volume au niveau du style gâché de plus belle par l'apparition de nouveaux problèmes (qui m'empêche de lui donner un 2 étoiles en récompense de son amélioration), un fond reflétant une consommation de masse n'ayant même pas la décence d'être correcte. Toujours pas un volume (ou une saga) que je pourrais conseiller, à qui que ce soit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Goupilpm
  11 mars 2016
"Le Sang des Elfes" nous fait revenir auprès de Geralt de Riv, le fameux Sorceleur, héros fétiche de Andrzej Sapkowski. Ce tome se distingue des deux premiers qui étaient des recueils de nouvelles. Originellement cet opus est le début proprement dit de la saga en cinq volumes ce qui explique son aspect un peu "introductif". Bien que ce volume soit considéré comme la première partie de la saga du Sorceleur, il est important d'avoir lu avant le deuxième volume L'épée de la providence car celui-ci introduit mieux le personnage de Ciri, élément-clé de cette série.
Évidemment, "Le Sang des Elfes" a tous les défaut d'un premier tome , l'histoire s'installe lentement intronisant les personnages clés, les dirigeants des royaumes et leur géopolitique, mais aussi Triss Merigold bien connue des amateurs du jeu, ainsi que les autres Sorceleurs.
La progression du récit s'effectue par des parties isolés temporellement mais non indépendantes au niveau de l'intrigue, qui en plus de la mise en place de l'intrigue renforcent le sentiment de lenteur dans le déroulement de l'histoire. Outre ses longueurs, l'auteur crée de nombreux dialogues, certes pertinents et permettant de connaître le point de vue des différents protagonistes, mais qui s'ils enrichissent l'histoire, s'avèrent parfois trop longs qui sont préjudiciables à la dynamique du récit.
On visite le monde de Sapkowski, à travers les yeux de Ciri, qui occupe le premier plan de ce tome, et l'on découvre en profondeur les lieux mentionnés dans les volumes précédents, mais également dans le jeu The witcher. Et c'est à nouveau une plongée dans le ni bien le ni mal, dans ce que l'auteur appelle le moindre mal, que nous confronte cet univers pas tout a fait médiéval où la science et la technique sont en fait très développées grâce aux magiciens et aux savants. Un univers agrémenté par de petites touches écologiques, glissées ici et là tout au long du roman, et d'une faune qui lui est propre.
Les mésaventures de Geralt montent ici en importance. Des acteurs majeurs entrent en jeu, et Geralt va avoir du mal à garder son détachement habituel. Ciri est donc éduquée par Geralt mais elle n'en reste pas moins une jeune fille comme toute les autres et même une future femme avec des questions, des envies mais elle connaît aussi son destin, qui reste fortement lié au Sorceleur dont elle va suivre l'entraînement. du fait des questionnements de la petite princesse sur son état de femme, l'auteur en profite pour introduire le personnage de la magicienne Tris Merigold qui va aussi lui inculquer à Ciri des notions de magie.
Le style de l'écriture reste bon, malgré certaines longueurs, de trop nombreux dialogues et même si l'auteur sait alterner les registres, la tonalité du récit n'a pas la même vivacité que dans les recueils de nouvelles. Même si l'intrigue est menée avec talent, elle est trop longue à se développer. Un tome qui malgré des personnages intéressants à suivre, de l'humour sarcastique, ne provoque pas un intérêt aussi profond que les précédents. Espérons que l'auteur dans les tomes suivants parviendra à imposer à son récit une meilleur dynamique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fimento
  08 décembre 2015
Enfin ! le VRAI premier tome du Sorceleur !
Ça portais à confusion quand même, c'est écrit "3" sur mon bouquin. Des fois, les éditeurs font des choses étranges…
Du Sang, des Chevaliers, des Conflits Socio-politiques, de l'Epiqueness à son PAROXISME !!!
Voilà ce que nous promet ce début de cycle de Fantasy !
Ah ! Attends ! On me dit que ce tome amorce le début de l'histoire, donc il n'y a pas de place pour toutes ces conneries…
Heu…
J'aimerais seulement poser une question simple, sans piège : le Cycle du Sorceleur commence réellement quand ?
AU « FIN » DU DERNIER TOME ?! (Le Ministère des Blagues à juger celle-ci illicite, depuis I.R.M. Fimento pourri au fond d'un trou, où vivait un Hobbit ; passons, nous nous égarons).

Salut à toi, Cher Lecteur du Futur !
Tu sais quoi ? Je parie dès maintenant que cette partie expresse sera plus longue que la partie développée. Pourquoi ? Mais ne soit pas autant pressé voyons…

Tout d'abord, je ne garantis pas une objectivité sans borne puisque j'ai eu l'expérience du troisième tome (enfin le N°5 si on suit la numérotation de Milady), et je peux d'ores et déjà t'annoncer que ça va être un saignement total.
Cette critique est donc faite alors que j'ai fini la série (je n'ai pas fait exception « aux départs de vacances » et je n'ai donc pas écrit au fur et à mesure les critiques, tu m'en vois absolument confus).

Je ne vais pas spoiler les futurs tomes, mais c'est très éclectique, vraiment !

Ça va du Navet livresque (j'exagère un peu) au chef d'oeuvre de Fantasy ; à n'y rien comprendre, je te dis.

En gros, Géralt rencontre une jeune princesse appelée Ciri dans une forêt que l'on surnommera "Black Hole" puisque si quelqu'un dépasse le seuil de non-retour et bien, c'est simple :

FLÈCHE DANS LE LOBE OCCIPITAL !!!

Ainsi, Ciri (j'aime les rimes, encore et toujours) est liée à Géralt par une providence, donc une intervention divine, une sorte de prédestination de quelque chose… mais quoi ?
Aaaaahem. Je te jure que si ça finit en mauvaise prophétie à la Des-pair-hate-huss-wife, je brûle le dernier tome et danse dessus dans la rue en hurlant : « I'M SIIIINGING THE RAIN !!! »

Géralt est encore plus exaspérant que possible puisqu'il est intervenu dans une « bataille ». C'était — attention roulement de tambours oblige — contre une espèce de grosse mante religieuse… et dans l'eau, s'il vous plaît.

Mais qu'est-ce que… de… attends, j'ai loupé un épisode ou merde ?

J'ai vérifié plusieurs fois si j'avais bien "Le Sorceleur" entre mes mains et figure-toi que OUI ! (THE WITCHER SPOTTED !)

Mais il y a quand même Géralt qui adopte une position finalement très étrange par rapport à son monde...

Oups !

Je commence à analyser, là. Eh bien changeons de partie !

Jamais cette partie « épique et développée » n'aura aussi mal porté son nom puisque ce premier tome est très comparable à l'obtention du baccalauréat, on passe du temps et du labeur à l'avoir et quand on le décroche enfin, on se dit :

« C'était bien, mais… et maintenant ? »

Cette sensation de vide intellectuel après avoir lu un livre, quel sentiment exécrable.
Alors… par où commencer quand il n'y a pas grand-chose à dire ?
C'est plutôt simpliste en fait : ne rien dire.
Critique disponible sur le site : http://irm-fimento.com/le-sorceleur-le-sang-des-elfes-andrzej-sapkowski/
Lien : http://irm-fimento.com/le-so..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Claraz68
  25 août 2015
Alors que dire de ce 3ème tome du sorceleur, qui est en réalité le premier roman de la saga.
Il a reçu le David Gemmell Legend Award et il le mérite. L'intrigue se concentre sur Ciri, où tout du moins sur son implication dans la guerre avec le Nilfgaard.
La situation est bien développée, que ce soit le point de vue de Geralt et son combat avec un mystérieux sorcier qui en veut au Lionceau de Cintra, les intrigues politiques autour de la Guerre à venir, le parcours de Ciri dans son apprentissage du combat et de la magie.
Néanmoins, un point faible s'impose, j'ai un peu décroché vers le milieu de l'histoire, car la rupture de rythme entre Geralt et les intrigues politiques est assez (voir trop) franche, on passe du pas de course à la discussion de salon ce qui est un peu perturbant.
Cela reste quand même du grand art avec une intrigue à nulle autre pareille, une profondeur des personnages très agréable et une très bonne écriture; seul pêche la rupture du rythme en plein milieu qui est un peu mal placée mais néanmoins intéressante pour l'intrigue.
Andrzej Sapkowski nous fait ici encore profiter de sa plume et de son univers bien à lui !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marjogch
  21 avril 2016
Geralt de Riv est de retour pour de nouvelles aventures. J'aime beaucoup ce personnage qui, au fil des romans, devient de plus en plus... humain. Eh oui, c'est le comble pour un sorceleur. Dans ce tome 3 , Geralt fait son possible pour protéger le Lionceau de Cintra, Ciri, héritière du trône depuis la prise de Cintra et la mort de sa grand-mère, la Reine Calanthe. C'est pour cela qu'il décide d'emmener la petite fille dans la tanière des sorceleurs, pensant ainsi la protéger aussi longtemps que possible.
Là-bas, elle va suivre un véritable entraînement afin de faire d'elle un sorceleur, sous la houlette de véritables sorceleurs, en admiration devant elle mais s'ils ne veulent pas le reconnaître bien sur :-).
D'histoire en histoire, nous en apprenons plus sur l'état du monde actuel et des guerres qui se préparent.
Quel rôle va jouer Ciri? Est-elle là pour sauver le monde ou, au contraire, l'amener à sa perte?
C'est tout l'enjeu des prochains tomes, que j'ai hâte de découvrir.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
AdrasteAdraste   13 juin 2016
Vous passeriez tout votre temps à forniquer, en rond, à qui mieux mieux, avec n'importe qui et n'importe où. Il suffit à vos femmes de s'asseoir sur les bas-de-chausses des hommes pour que leur ventre se mette à gonfler... [...] ce monde appartient à celui qui sait le mieux fracasser le crâne des autres et engrosser le plus vite les femelles. Et quand il s'agit de tuerie et de fornication, il est difficile de vous concurrencer, vous les hommes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
TatooaTatooa   17 mars 2013
- La terre sur laquelle nous marchons. Le feu qui ne meurt pas en elle. L'eau dont est issue toute vie et sans laquelle la vie est impossible. L'air que nous respirons. Il suffit d'étendre la main pour maîtriser ces éléments, les forcer à se soumettre. La magie est partout. Elle est dans l'air, l'eau, la terre et le feu. Et elle est derrière la porte que la Conjonction des sphères a fermé devant nous. De là-bas, de derrière cette porte close, la magie nous tend parfois la main. Elle vient nous chercher. Tu le sais, n'est-ce pas ? Tu as déjà senti la main de la magie sur toi, celle qui provenait de la porte close.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AdrasteAdraste   13 juin 2016
Voilà à quoi ressemble la guerre des douanes, dit finement Linus Pitt pour commenter ce remue-ménage. Vizimir est parvenu à imposer un droit d'étape à Novigrad. Foltest de Témérie lui a immédiatement répondu par un droit d'étape absolu à Wyzima et à Gors Velen. Cette mesure de rétorsion ayant frappé les marchands rédaniens de plein fouet, Vizimir a augmenté les taxes sur les produits témériens. Il protège l'économie rédanienne. La Témérie est envahie de marchandises bon marché qui proviennent des manufactures nilgaardiennes. C'est la raison pour laquelle les douaniers font preuve d'autant de zèle. Si les produits nilgaardiens passaient la frontière en masse, l'économie rédanienne pourrait s'écrouler. La Rédanie n'a pratiquement aucune manufacture, les artisans ne pourraient pas faire face à la concurrence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
AdrasteAdraste   13 juin 2016
Un dicton très populaire à la cour du roi Vizimir disait que si Dijkstra affirmait qu'il était midi et qu'alentour régnait l'obscurité la plus totale, il était temps de s'inquiéter du sort du soleil.
Commenter  J’apprécie          31
TatooaTatooa   20 juin 2013
- La clef, c'est la rapidité, Ciri, pas la force. La force est indispensable au bûcheron pour couper les arbres à la hache dans la forêt. C'est d'ailleurs pourquoi rares sont les filles à devenir bûcherons...
Commenter  J’apprécie          00
Video de Andrzej Sapkowski (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrzej Sapkowski
? PLUS D?INFOS EN BARRE D?INFO ? Mets la HD, on y voit plus clair !
Toutes mes vidéos : http://bit.ly/1BgTU0u ____________________________ Livres présentés dans la vidéo & chroniques : - Northanger Abbey de Jane Austen : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/northanger-abbey-un-jane-austen.html
- L'enchanteur de Barjavel : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/lenchanteur-les-secrets-de-merlin.html
- Half Bad, tome 2 : Nuit rouge de Sally Green : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/half-bad-le-pere-ou-la-fille.html
- le Sorceleur tomes préquelles (1 & 2) : le dernier voeu et L'épée de la providence d'Andrzej Sapkowski : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/the-witcher-les-prequelles-du-sorceleur.html
- Belle de Robin McKinley - Calpurnia de Jacqueline Kelly _____________________________ Pour me joindre/trouver :
Le BLOG : www.croquelesmots.fr FACEBOOK : Croque les mots ou la page perso Cassandra Croque les mots Le compte TWITTER : https://twitter.com/CroquelesMots LIVRADDICT : http://www.livraddict.com/profil/kyeira/ INSTAGRAM : _croquelesmots_
Par MAIL ? : croquelesmots@hotmail.com _______________________________
N'oubliez pas de paramétrer votre Compte GOOGLE+ pour que je puisse vous répondre !
Je filme avec une SONY HDR-CX240 Je monte mes vidéos avec Sony Vegas pro 12
Bonnes lectures ! ?
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1086 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
. .