AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791028111717
Éditeur : Bragelonne (15/05/2019)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 190 notes)
Résumé :
Le royaume de Cintra a été entièrement détruit. Seule la petite princesse Ciri a survécu. Alors qu'elle tente de fuir la capitale, elle croise le chemin de Geralt de Riv. Pressentant chez l'enfant des dons exceptionnels, il la conduit à Kaer Morhen, l'antre des sorceleurs. Initiée aux arts magiques, Ciri y révèle bien vite sa véritable nature et l'ampleur de ses pouvoirs. Mais la princesse est en danger. Un mystérieux sorcier est à sa recherche. Il est prêt à tout p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
basileusa
  27 décembre 2019
Avec ce troisième tome, on a enfin un vrai récit et non plus des nouvelles. Un récit centré autour du personnage de Ciri , recherchée par divers personnes et que Géralt va devoir protéger .
J'ai beaucoup aimé ce tome ! On sent qu'on est au début d'une histoire palpitante , entre la guerre qui semble se préparer contre le Nifgaard et l'intrigue autour de Ciri . Celle-ci est préparée et aidée par Triss, Géralt et Yennefer et promet d'être une des plus grande magicienne. Quelle rôle va t-elle jouer si une guerre arrive ? En tout cas j'aime beaucoup l'univers dans lequel évoluent les personnages. du classique mais je me lasse pas. J'avais trouvé le style un peu particulier dans les deux tomes précédents, là moins de souci, c'est plus fluide et plaisant à lire. J'ai hâte de lire la suite mais en attendant je vais sans doute commencer la série !
Challenge pavés 2020
Challenge mauvais genres 2019
Challenge séries 2019
Challenge Bragelonne
Commenter  J’apprécie          243
Tatooa
  13 juillet 2019
Véritable premier roman de la série (les deux premiers de la série Bragelonne n'étant que des recueils de nouvelles reprenant pour la plupart des contes existants revus et corrigés par l'auteur, très réjouissants), c'est donc une "mise en place" de l'univers et des personnages principaux à laquelle on assiste.
Sapkowski utilise pas mal les dialogues, surtout en début de livre, pour poser l'Histoire de son monde, les bases de son univers et de ses méandres politiques. Quoi qu'assez complexe, cela se laisse suivre sans trop de difficultés.
Le défaut étant que parfois, cela donne des tirades très longues et peu vraisemblables dans certains dialogues, mais dans l'ensemble c'est bien écrit et bien traduit.
Tout ce tome est centré sur le personnage de Ciri, son enfance, et son éducation. de fait, ceux qui attendent de voir beaucoup Geralt risquent d'être déçus car au final, il est très peu présent.
Tout cela reste de la fantasy ultra-classique, avec une prophétie reposant sur les épaules d'une fillette, des elfes, des nains, des antagonismes inter raciaux déjà vus, mais c'est vraiment bien fait, et beaucoup plus profond que les deux premiers tomes, beaucoup plus légers, forcément.
Il y a de l'humour, ce qui est très agréable, quelques passages savoureux dans l'éducation de Ciri.
Malgré cela, j'avais déjà lu ce tome il y a très longtemps (bien avant la sortie du witcher 3), et je n'en avais aucun souvenir, justement, sans doute, à cause du classicisme de l'ensemble (cela ne se démarque pas vraiment d'autres sagas du même genre). Je n'ai d'ailleurs pas fini la série à l'époque. C'est évidemment le dernier jeu vidéo, tellement réussi, qui a fait sortir cette saga de l'ombre de ses collègues, au niveau international (ce dont l'auteur ne semble pas conscient, d'ailleurs, ni reconnaissant, lol).
Et si je la relis, c'est à cause de la sortie prochaine de la série... (Et je peste contre les gens qui écrivent au stylo dans des bouquins qu'ils revendent ensuite d'occasion. ça m'agace, mais ça m'agace !!! A tel point que je vais me racheter sans doute ce tome en poche, mdr !). Si celle-ci est aussi basée sur les bouquins que les producteurs (netflix) le disent, ça va encore rager chez les fans du jeu, parce que, comme dit plus haut, Geralt, dans ce bouquin, est plutôt la 5ème roue du carrosse qu'autre chose. Ce n'est pas lui qui s'occupe des entraînements de Ciri, eh ben non, Triss a aussi mauvais caractère que Yennefer et ne lui court après que parce qu'elle envie cette dernière, et Yennefer est, justement, sévère mais juste, ce qui me plait bien plus, à moi, qu'une envieuse manipulatrice...
Bref, je vais m'attaquer à la suite, un de ces jours... Il me semble avoir déjà lu le tome suivant aussi, mais pas ceux d'après. C'est donc que ça m'ennuyait. A voir si ce sera encore le cas en relecture. Possible...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Davalian
  10 juin 2019
Avec le découpage retenu par les éditions Bragelonne pour l'édition française de la saga du sorceleur, ce troisième volume est un fait un premier roman. Celui-ci qui débute là ou s'achève le dernier recueil de nouvelles et se différencie de ce qui précède.
Le roman est centré sur le personnage de Ciri qui a récemment fait son apparition. Toute l'intrigue lui est consacrée, même s'il y a également quelques pistes secondaires : notamment les relations politiques entre les royaumes, les conflits. Assez étrangement Geralt, doit se battre pour tenir sa première place car celle-ci lui est convoitée par sa jeune pupille.
D'ailleurs, le loup blanc se ferra désirer au débuter du roman et ne sera plus aussi présent que par le passé. Malgré tous ses efforts, c'est bien Ciri qui est au premier plan, et tout particulièrement sa formation. C'est d'ailleurs ce sujet qui va structure, in fine, tout l'ouvrage et serir de fil rouge entre tous les personnages qui gravitent autour d'elle.
Malgré un passage assez long par la forteresse des sorceleurs, le rôle de ces derniers apparaît curieusement en retrait. Certes, ils connaissent un temps qui leur est consacré, mais il s'agit ici surtout de former la jeune Ciri, ce qui donne lieu à plusieurs passages assez réjouissants. La chasse aux monstres n'est plus ici la priorité. D'ailleurs, les rencontres avec les créatures sont bien peu nombreuses.
L'histoire semble traîner en longueur et suit un rythme assez linéaire : voyage, formation, voyage, formation. Fort heureusement, il y a toujours une part d'imprévu qui permet de repousser l'ennui. L'évolution progressive de Ciri, l'importance donnée à plusieurs personnages principaux (Jasquier, Yennefer, Triss) et d'autres (parfois très haut placés) qui feront une deux apparitions, permet de ferrer le lecteur pour la suite. le style est plaisant, actif et facile à lire.
Le sang des elfes est donc une bonne surprise, dans le sens ou le roman permet de renouveler un peu la saga, lui donner davantage de profondeur et de lancer une quête qui risque de prendre du temps pour dévoiler tout son potentiel. Affaire à suivre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Goupilpm
  11 mars 2016
"Le Sang des Elfes" nous fait revenir auprès de Geralt de Riv, le fameux Sorceleur, héros fétiche de Andrzej Sapkowski. Ce tome se distingue des deux premiers qui étaient des recueils de nouvelles. Originellement cet opus est le début proprement dit de la saga en cinq volumes ce qui explique son aspect un peu "introductif". Bien que ce volume soit considéré comme la première partie de la saga du Sorceleur, il est important d'avoir lu avant le deuxième volume L'épée de la providence car celui-ci introduit mieux le personnage de Ciri, élément-clé de cette série.
Évidemment, "Le Sang des Elfes" a tous les défaut d'un premier tome , l'histoire s'installe lentement intronisant les personnages clés, les dirigeants des royaumes et leur géopolitique, mais aussi Triss Merigold bien connue des amateurs du jeu, ainsi que les autres Sorceleurs.
La progression du récit s'effectue par des parties isolés temporellement mais non indépendantes au niveau de l'intrigue, qui en plus de la mise en place de l'intrigue renforcent le sentiment de lenteur dans le déroulement de l'histoire. Outre ses longueurs, l'auteur crée de nombreux dialogues, certes pertinents et permettant de connaître le point de vue des différents protagonistes, mais qui s'ils enrichissent l'histoire, s'avèrent parfois trop longs qui sont préjudiciables à la dynamique du récit.
On visite le monde de Sapkowski, à travers les yeux de Ciri, qui occupe le premier plan de ce tome, et l'on découvre en profondeur les lieux mentionnés dans les volumes précédents, mais également dans le jeu The witcher. Et c'est à nouveau une plongée dans le ni bien le ni mal, dans ce que l'auteur appelle le moindre mal, que nous confronte cet univers pas tout a fait médiéval où la science et la technique sont en fait très développées grâce aux magiciens et aux savants. Un univers agrémenté par de petites touches écologiques, glissées ici et là tout au long du roman, et d'une faune qui lui est propre.
Les mésaventures de Geralt montent ici en importance. Des acteurs majeurs entrent en jeu, et Geralt va avoir du mal à garder son détachement habituel. Ciri est donc éduquée par Geralt mais elle n'en reste pas moins une jeune fille comme toute les autres et même une future femme avec des questions, des envies mais elle connaît aussi son destin, qui reste fortement lié au Sorceleur dont elle va suivre l'entraînement. du fait des questionnements de la petite princesse sur son état de femme, l'auteur en profite pour introduire le personnage de la magicienne Tris Merigold qui va aussi lui inculquer à Ciri des notions de magie.
Le style de l'écriture reste bon, malgré certaines longueurs, de trop nombreux dialogues et même si l'auteur sait alterner les registres, la tonalité du récit n'a pas la même vivacité que dans les recueils de nouvelles. Même si l'intrigue est menée avec talent, elle est trop longue à se développer. Un tome qui malgré des personnages intéressants à suivre, de l'humour sarcastique, ne provoque pas un intérêt aussi profond que les précédents. Espérons que l'auteur dans les tomes suivants parviendra à imposer à son récit une meilleur dynamique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Aline1102
  01 janvier 2020
Commencer une saga de fantasy par le tome 3, une drôle d'idée ?
Sans doute. Mais les tomes 1 et 2 se trouvent quelque part dans mon grenier et, vu la colonie d'araignées qui s'y trouve également, je n'ai pas eu le courage de partir à leur recherche. J'ai commencé la lecture du Sang des Elfes le 24 décembre et, pour l'arachnophobe que je suis, il y a mieux comme cadeau de Noël qu'une mini tarentule dans les cheveux… le tome 3, lui, se trouvait entreposé sur mes étagères (en attendant d'y trouver sa place définitive) : j'ai donc commencé ma lecture par celui-ci.
Au début, c'est un peu difficile de rentrer dans l'histoire, justement parce que, quand on ne commence pas par le premier tome, on se retrouve confronté à des personnages que l'on ne connaît pas, et à une intrigue déjà bien développée. Mais au bout d'une trentaine de pages, une fois que l'on est habitué aux différents personnages, l'histoire devient vraiment prenante.
Il y a, dans ce Sorceleur, tous les ingrédients d'une bonne saga de fantasy : des nains, des gnomes et lutins, des magiciennes, des elfes, des chevaliers, des troubadours, et les sorceleurs eux-mêmes. Ces derniers m'ont un peu rappelé l'Epouvanteur de la saga du même nom de John Delaney, car les sorceleurs gagnent leur vie en luttant contre les « monstres » (goules, vampires, créatures marines, etc.), tout comme Mr Gregory et Tom Ward. le monde créé par Sapkowki est donc particulièrement passionnant, et les luttes intestines qui l'agitent apportent beaucoup de suspense au récit.
Les personnages sont également un point fort de l'histoire, et leurs différents parcours sont très intéressants à suivre. Ciri, la petite princesse, est parmi les personnages que je préfère : au centre de l'histoire, elle intéresse de nombreux personnages et son héritage la rend particulièrement vulnérable aux machinations et complots que certains fomentent dans l'ombre…
Cette saga du Sorceleur m'a tenue en haleine de bout en bout et je compte bien en continuer la lecture ! D'autant que la petite touche d'ambiance médiévale que l'on retrouve dans le récit n'est pas pour me déplaire.
P.S. : bonne et heureuse année 2020 à tous les membres de Babelio
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

critiques presse (1)
SciFiUniverse   23 juillet 2019
Comme à son habitude, [Andrzej Sapkowski] propose un contexte riche, à l’arrière-plan tumultueux et incertain. A celui-ci vont se greffer les héros que l'on commence à bien connaître ainsi qu'une intrigue tenant le lecteur en haleine. Vivement la suite.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
meygisanmeygisan   20 janvier 2020
Être neutre ne signifie pas être indifférent ou insensible.
Commenter  J’apprécie          60
meygisanmeygisan   16 janvier 2020
L'intolérance et la superstition ont toujours été le fait des idiots parmi la populace, et, selon mon sentiment, jamais elles ne seront extirpées car elles sont aussi éternelles que la bêtise même. Là où culminent aujourd'hui des montagnes, il y aura un jour des mers. Là où moutonnent aujourd'hui des mers, il y aura un jour des déserts. Mais la bêtise restera la bêtise.
Commenter  J’apprécie          40
meygisanmeygisan   16 janvier 2020
C'est ainsi mes amis: qui brandit le fer, périt par le fer. Chacun doit un jour tomber sur plus fort que soi et mordre la poussière.
Commenter  J’apprécie          20
TatooaTatooa   12 juillet 2019
- Tu sais qui est la meilleure lame au monde ? (Ciri)
- Je n'en ai aucune idée. (Coën)
- Tu n'as jamais rencontré quelqu'un comme ça ?
- J'en ai rencontré beaucoup qui se considéraient comme tels.
- Ah bon ? Et c'était qui ? Comment s'appelaient-ils ? Qu'est-ce qu'ils étaient capables de faire ?
- Du calme, du calme, fillette. Je ne connais pas la réponse à ces questions. Est-ce si important ?
- Bien sûr que ça l'est ! Je voudrais savoir... qui ils sont, ces individus-là. Et où ils se trouvent.
- Où ? ça, je le sais.
- Vraiment ? Alors dis-le moi !
- Au cimetière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
TatooaTatooa   10 juillet 2019
- Plus vite Ciri ! Flexion, attaque, dégagement ! Demi-tour, coup, dégagement ! Equilibre-toi à l'aide de ton bras gauche, sinon tu vas tomber de l'échelier ! Et tu te cogneras... les attributs féminins !
- Quoi ?
- Rien. Tu n'es pas fatiguée ? Si tu veux, nous pouvons faire une pause.
- Non, Lambert ! Je peux continuer. Je ne suis pas aussi faible que tu le crois. Peut-être que je pourrais essayer de sauter une barre sur deux ?
- N'essaie même pas. Si tu tombes, Merigold m'arrachera les... la tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Video de Andrzej Sapkowski (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrzej Sapkowski
? PLUS D?INFOS EN BARRE D?INFO ? Mets la HD, on y voit plus clair !
Toutes mes vidéos : http://bit.ly/1BgTU0u ____________________________ Livres présentés dans la vidéo & chroniques : - Northanger Abbey de Jane Austen : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/northanger-abbey-un-jane-austen.html
- L'enchanteur de Barjavel : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/lenchanteur-les-secrets-de-merlin.html
- Half Bad, tome 2 : Nuit rouge de Sally Green : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/half-bad-le-pere-ou-la-fille.html
- le Sorceleur tomes préquelles (1 & 2) : le dernier voeu et L'épée de la providence d'Andrzej Sapkowski : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/the-witcher-les-prequelles-du-sorceleur.html
- Belle de Robin McKinley - Calpurnia de Jacqueline Kelly _____________________________ Pour me joindre/trouver :
Le BLOG : www.croquelesmots.fr FACEBOOK : Croque les mots ou la page perso Cassandra Croque les mots Le compte TWITTER : https://twitter.com/CroquelesMots LIVRADDICT : http://www.livraddict.com/profil/kyeira/ INSTAGRAM : _croquelesmots_
Par MAIL ? : croquelesmots@hotmail.com _______________________________
N'oubliez pas de paramétrer votre Compte GOOGLE+ pour que je puisse vous répondre !
Je filme avec une SONY HDR-CX240 Je monte mes vidéos avec Sony Vegas pro 12
Bonnes lectures ! ?
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature polonaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

The Witcher / Le sorceleur

La série est l'adaptation du célèbre jeu vidéo.

Vrai
Faux

13 questions
37 lecteurs ont répondu
Thème : Andrzej SapkowskiCréer un quiz sur ce livre
.. ..