AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811206558
Éditeur : Milady (20/01/2012)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 93 notes)
Résumé :
La jeune Ciri a été enlevée et est contrainte d’épouser l’empereur de Nilfgaard. Geralt de Riv se rue à son secours sans une seconde d’hésitation, malgré ses blessures.
Dans son dangereux périple, il sera accompagné par Jaskier, son fidèle ami barde, et d’autres compagnons de fortune.
Ils ne seront pas de trop, car la guerre sévit de tous côtés, et les magiciennes rescapées tentent de sauvegarder l’avenir de la magie…
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Goupilpm
  11 mars 2016
Dans ce cinquième volume, en réalité le troisième de la saga, l'on retrouve les héros pratiquement là où l'on les avaient laissés au tome précédent : la jeune Ciri a été enlevée par l'empereur de Nilfgaard et Géralt à peine remis de ses blessures vole à son secours malgré les combats qui font rage.
Avec le Baptême du Feu on se retrouve dans un tome intermédiaire, l'intrigue principale stagne, les complots politiques sont relégués au second plan et si la guerre est bien présente l'auteur nous n'en livre que de brefs et lointains aperçus. C'est donc dans un tome moins rythmé que nous entraîne l'auteur, présentant de nouveaux personnages et continuant de développer géographiquement son univers.
Le tome se concentre presque exclusivement sur le personnage de Géralt et de son fidèle compagnon Jaskier. Parallèlement au récit principal on retrouve les magiciennes qui tentent de sauvegarder la magie en créant une nouvelle loge, se révélant de plus en plus intrigantes. L'auteur introduit de nouveaux personnages, très bien caractérisés. le personnage du vampire échappe aux habituels traits qui le caractérise habituellement, l'histoire de Milva s'avère très intéressante même si parfois ses réactions peuvent quelque peu agacer le lecteur.
Le personnage du troubadour, que l'on suit depuis le deuxième tome, donne au récit un côté rafraîchissant fortement teinté d'humour dans ses réparties. Un personnage truculent, à l'opposé de celui sombre, torturé, héroïque du héros principal ce qui apporte un plus non négligeable a la saga.
L'auteur nous offre un récit intéressant même si la dynamique n'est pas aussi rapide qu'on aurait pu le souhaiter bien que l'histoire ne manque pas d'action. La recherche de la jeune princesse donne l'occasion à l'auteur de développer son univers mais l'absence de carte ne permet pas de s'en imprégner totalement du point de vue géographique. Comme dans toute longue série on note une trop grande répétitivité des événements et des intrigues qui ne se renouvellent pas, la même intrigue servant tout au long de plusieurs tomes.
Le scénario est comme d'habitude mené de main de maître, on retrouve tout le talent de conteur de l'auteur même si le postulat de départ s'avère des plus basique. Un tome qui donne effectivement envie de lire la suite des aventures de notre Sorceleur
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Morthina
  03 mars 2017
J'ai découvert sur le tard les aventures de Geralt de Riv, le sorceleur, après avoir joué au jeu vidéo éponyme (du moins en anglais), The Witcher 3, puis au 2, puis au 1. Oui je sais, la chronologie et moi, nous sommes un peu fachées...
Bref, l'univers et les aventures épiques du "Loup Blanc" m'ont passionnés et m'ont donnés une franche envie de lire l'oeuvre dont le jeu est l'adaptation assez fidèle. J'ai trouvé les 4 premiers tomes très bien tournés, de la bonne fantasy avec son cortège de sorcières, monstres, créatures magiques et mythiques en tout genre, un héros principal attachant un peu désabusé, très souvent dépassé par les intrigues et manoeuvres de Yennefer, sorcière et élue de son coeur, souvent bougon devant les actes ou paroles parfois inconséquentes de son ami le barde joli coeur Jaskier, assommant parfois de vanité et fatuité.
Dans ce tome, un peu en deça des précédents en terme d'intrigue, Geralt est lancé à la recherche de Ciri, sa presque fille et enfant de Sang Ancien qui peut faire basculer l'avenir du monde. Et cette fois, ce n'est pas en guerrier solitaire qu'il aborde ce chapitre de l'histoire, mais accompagné de son ami Jaskier, barde jolicoeur quelquefois assommant de fatuité, l'archère Milva élevée par les dryades et des compagnons de fortune dont Zoltan le nain et Regis, un vampire sortant du conventionnel. Toute cette compagnie va être confrontée à des scènes de violences, de cruautés terribles lors de leur périple dans des territoires où la guerre fait rage.
L'auteur en profite pour dénoncer la folie et la cruauté des hommes, la bêtise crasse des religieux endoctrinés et exaltés prêts aux pires exactions au nom de leur(s) dieu(x). le vampire Régis est assez intriguant et nous livre une analyse intéressante et assez fine du mythe des vampires et autres goules...
Les combats sont épiques, les ravages de la guerre très bien décrits.
Et surtout, l'humour truculent des dialogues contraste fort agréablement avec le souffle épique de l'aventure et nous rend les héros somme toute assez humains . Et c'est très réjouissant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fimento
  10 décembre 2015
— Oh ! Oh ! Oh !
— Sérieusement, Régis… T'es encore là…
— Toujours et à jamais !
— Parfait. D'ailleurs pourquoi t'es habillé en Père Noël ?
— C'est la période des cadeaux !
— Pourtant, ce n'est pas un cadeau ce tome.
— Mais si ! Enfin… Ça dépend à quelle date le lecteur se bouffe toute ta connerie !
— le lect... ? Ouais, non. En fait, j'men fou... J'ai seulement envie de faire mon massacre tout seul, tu peux t'en aller s'il te plaît ?
— N… AAAAAAAAAH !
— Je t'avais prévenu.
— Tu m'as poignardé L'OeIL !!
— Tiens ! Belle perspective de ce que je vais faire avec le livre.
— Je me meure…
— Tiens ! Belle représentation de moi lisant le livre.
— Amen.
— Dieu te bénisse. C'est parti pour le Baptême du Feu !


Bonjour et bonsoir à toi, Cher Lecteur du Futur !

Alors… Par où commencer ? D'abord, le fait que Sapkowski me fait penser à un nom de compositeur de musique classique qui a fait de gra…
Ah non ! Autant pour moi : Trotski n'était pas un compositeur de musique.

Trêve de n'importe quoi et entrons dans les catacombes du vrai n'importe-quoi.
Ce tome est un ramassis de rien, une personnification du néant, même un trou noir remballerait sa marchandise.
J'ai honte d'avoir plaidé pour le précédent tome tellement je me sens sale après ces conneries.
Je suis sûr que même un bain d'acide citrique ne m'enlèverait pas la saleté qui suinte de mes neurones.

Sérieusement, j'abuse un peu (le jour où je lirais un livre de Mme.Meyer, je pense que ma critique ressemblera à : « Geeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuh » ; une simple supposition : j'espère que je serais positivement surpris).

Je suis un peu dur, je l'avoue ; mais bordel de foin de mulet, qu'est-ce que c'est loin du « Temps du Mépris ».

D'abord, Mâââdame Ciri survit in extremis de la mort (ce n'est pas du spoil, de toute façon, elle ne peut pas crever à cause de la prophétie-chiotte-yolo de je n'sais quelle elfe) pour aller dans un groupe de bandits surnommé « Les Rats » (admire la recherche de l'appellation quantique) et devenir bisexuelle avec un membre du groupe !!!

Euh… Sapkowski, t'es con ?

J'avais dit qu'Andrzej Sapkowski était un maître de l'évolution des personnages, mais alors là, la seule évolution que je vois : c'est une montée de libido envers son personnage gentiment nommée Ciri — ce n'est pas possible de faire ça !

Ciri s'en fou royalement de ce qui est arrivé à Géralt et Yennefer (ou plutôt elle se dit qu'ils sont morts, très bien. Vérifie au pire, non ? Peut-être que c'est un chwiya trop demandé ?).

Aller, j'en ai marre. La partie avec Ciri qui n'a plus aucun objectif est chiante puisqu'on reconnaît même plus notre petite héroïne charismatique (passer près de la mort rend con ? Là est la question).
— JE VAIS FAIRE UN MEURTRE !!!
— Déjà fait.
— Merde ! C'est vrai. Bon bah j'y retourne !
— C'est ça… Salaud.
— Comment ?
— J'ai mal au dos.
— Toi aussi, t'es passé près de la mort ?

Mais le meilleur dans tout ça, c'est la couverture mensongère ! Je crois que c'est l'arnaque du siècle.
Quand tu vois un golem de feu avec une taille pareille, tu t'attends à un ennemi tellement grand qu'une césarienne à ton imagination sera nécessaire ou que tu t'éteindras psychologiquement devant tant de puissance.

Hahaha ! A—MA—TEUR.

Quand tu verras de quoi il en retourne sur le baptême du feu (dans les toutes dernières pages), tu auras préféré naître aveugle que de subir une arnaque pareille.

Critique disponible sur le site : http://irm-fimento.com/le-sorceleur-le-bapteme-du-feu-andrzej-sapkowski/
Lien : http://irm-fimento.com/le-so..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Yewnoful
  28 mars 2017
S'il n'y avait pas les jeux vidéos, je n'aurai probablement jamais ouvert un tome de la série, pourtant il faut lui reconnaître certaines qualités. Que l'on aime ou non la fantasy, l'intrigue géopolitique et le jeu des personnages au sein des factions sont très, très bien menées. Chacun y va de ses petits secrets et de ses intrigues, sans que l'on se perde pour autant. Sans doute parce que les personnages jouissent tous d'un vrai travail de caractérisation.
Voilà pour le positif, maintenant force est de constater que ce tome est tout de même très inférieur aux précédents. L'intrigue générale fait du surplace. de nouvelles intrigues se mettent en place et que de nouvelles factions se constituent, mais en tant que tel, le roman n'apporte rien de très concret - notamment pour Ciri qui termine le roman exactement dans la même situation que le précédent. Un tome de transition donc, en espérant que la suite reparte de plus belle.
Commenter  J’apprécie          00
Ssugoer
  19 janvier 2014
Un chevalier déchu, un barde, une archère, un vampire, et quelques nains à l'occasion : dans cet épisode, le Sorceleur s'est trouvé de la compagnie. Celle-ci n'est pas sans rappeler une certaine Communauté (mais sans l'Anneau et avec l'humour en plus). On ne s'ennuie jamais, et ce volume 5 profite de l'aventure pour aborder certaines considérations très actuelles (écologie, avortement, etc). le tout s'inscrit avec le plus grand naturel dans le fil du récit. On en redemande.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MorthinaMorthina   03 mars 2017
- Que devons-faire alors ? tiqua Milva. Le sorceleur s'entête à vouloir aller vers le sud.
- Pour lui, répondit Régis en souriant, les directions du monde n'ont pas de significations particulières. Peu lui importe où il va, du moment qu'il ne reste pas assis à ne rien faire. C'est un véritable principe chez les sorceleurs. Le Mal est partout en ce monde, il suffit donc d'aller où les yeux se posent et d'éradiquer en chemin les monstres rencontrés, contribuant ainsi à la cause du Bien. Le reste viendra tout seul. Autrement dit : tout est dans le mouvement, l'objectif n'est rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AdrasteAdraste   15 mai 2017
Vos grandes villes[…] vous les avez construites comme un seul homme sur les fondements posés par les elfes et les nains. Pour bâtir vos châtels ou vos villes plus modeste, vous avez posé vos propres fondements, mais ce sont toujours nos pierres que vous utilisez. Et, qui plus est, vous répétez à l'envi que si les choses progressent et vont de l'avant, c'est grâce à vous ![…] Pourtant, même pour détruire, vous ne savez as utiliser votre cerveau[…] Pourquoi n'arrachez-vous pas les pierres petit à petit, à partir du bord de la route ? On dirait des enfants ! Au lieu de manger votre beignet de manière réfléchie, vous fourrez vos doigts au beau milieu pour vous enfiler la marmelade, et après vous jetez les reste parce que le beignet n'a plus de goût !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
AdrasteAdraste   15 mai 2017
Chacun de nous a une dette[…] Ainsi va la vie[…]. Les dettes et les créances, les obligations, la reconnaissance, le remboursement… Faire quelque chose pour quelqu'un. Ou peut-être pour soi-même ? Parce qu'en réalité, c'est toujours soi que l'on rembourse, et personne d'autre. Toute dette contractée, nous la payons à nous-même. En chacun de nous se trouve à la fois un créancier et un débiteur. Le problème est de s'y retrouver dans ses calculs. Lorsque nous venons au monde, nous ne possédons qu'une infime parcelle de notre vie, ensuite nous ne cessons de contracter des dettes et de les rembourser. À soi-même. Pour soi-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
BlackKatBlackKat   24 novembre 2016
(...) il suffit parfois d'un seul mot prononcé au mauvais moment pour que déjà le bourreau t'éclaire de son fer rouge dans un cachot!
Commenter  J’apprécie          20
AdrasteAdraste   15 mai 2017
Vous avez eu peur de nous, nous avons eu peur de vous. On crie toujours le loup plus grand qu'il n'est.
Commenter  J’apprécie          01
Video de Andrzej Sapkowski (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrzej Sapkowski
? PLUS D?INFOS EN BARRE D?INFO ? Mets la HD, on y voit plus clair !
Toutes mes vidéos : http://bit.ly/1BgTU0u ____________________________ Livres présentés dans la vidéo & chroniques : - Northanger Abbey de Jane Austen : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/northanger-abbey-un-jane-austen.html
- L'enchanteur de Barjavel : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/lenchanteur-les-secrets-de-merlin.html
- Half Bad, tome 2 : Nuit rouge de Sally Green : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/half-bad-le-pere-ou-la-fille.html
- le Sorceleur tomes préquelles (1 & 2) : le dernier voeu et L'épée de la providence d'Andrzej Sapkowski : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/the-witcher-les-prequelles-du-sorceleur.html
- Belle de Robin McKinley - Calpurnia de Jacqueline Kelly _____________________________ Pour me joindre/trouver :
Le BLOG : www.croquelesmots.fr FACEBOOK : Croque les mots ou la page perso Cassandra Croque les mots Le compte TWITTER : https://twitter.com/CroquelesMots LIVRADDICT : http://www.livraddict.com/profil/kyeira/ INSTAGRAM : _croquelesmots_
Par MAIL ? : croquelesmots@hotmail.com _______________________________
N'oubliez pas de paramétrer votre Compte GOOGLE+ pour que je puisse vous répondre !
Je filme avec une SONY HDR-CX240 Je monte mes vidéos avec Sony Vegas pro 12
Bonnes lectures ! ?
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1104 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre