AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791028103972
Éditeur : Bragelonne (14/08/2019)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 121 notes)
Résumé :
La jeune Ciri a été enlevée et est contrainte d’épouser l’empereur de Nilfgaard. Geralt de Riv se rue à son secours sans une seconde d’hésitation, malgré ses blessures.
Dans son dangereux périple, il sera accompagné par Jaskier, son fidèle ami barde, et d’autres compagnons de fortune.
Ils ne seront pas de trop, car la guerre sévit de tous côtés, et les magiciennes rescapées tentent de sauvegarder l’avenir de la magie…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Tatooa
  26 juillet 2019
J'ai largement préféré ce tome au précédent.
Plus "personnel", moins confus, on suit Ciri, Geralt et Yen dans leurs démêlés respectifs, la première avec sa bande de coupe-jarrets peu recommandables, le second avec sa "compagnie de l'anneau" lui courant après, mdr !, qui apporte, entre Zoltan et Jaskier, une bouffée d'humour pas forcément fine, mais toujours bienvenue, et la troisième avec les magiciennes, toutes plus retors les unes que les autres.
Il est mieux construit que le précédent, exit les ellipses à demi-compréhensibles et les péripéties wtf, c'est plus terre à terre et ça m'a mieux convenu. Non que je n'apprécie pas l'imaginaire, mais il faut que ce soit bien fait, et je ne suis toujours pas remise de l'épisode de la licorne du "temps du mépris", lol !
C'est pas mal écrit, sans plus. Je persiste à dire que ce n'est pas de la "grande" fantasy, c'est honnête, ça se laisse lire, mais ça n'a rien ni de révolutionnaire, ni d'original, c'est une quête classique, quoi...
Je vais m'attarder un peu sur le personnage de Geralt, qui, non, n'est même pas le personnage principal de l'histoire. Il est assez imbuvable... Ici, contrairement aux jeux, il en a réellement rien à carrer de la politique. Ne l'intéresse, de base, que l'argent qu'il tire de son métier de tueur de monstres. Exit les grands principes (sauf celui consistant à "sauver Ciri !"), pour l'instant du moins, ça changera peut-être dans la suite, mais jusqu'au tome 3 (de la série de romans), c'est comme ça et pas autrement.
De fait, les fans des jeux risquent d'être fort déçus : le vrai personnage principal de cette saga, sur lequel l'auteur s'attarde le plus, et s'attache à nous montrer son évolution, c'est Ciri !
Geralt, lui, n'arrête pas de râler, de dire qu'il serait mieux seul qu'avec toute cette compagnie, alors que sans eux, il aurait de nouveau fini à Brokilone. Il n'est aucunement sympathique, n'a pas d'autre but que sauver Ciri, sans jamais arriver à l'atteindre, occupé qu'il est à suivre de fausses pistes...
Ce que les jeux ont très habilement exploité pour faire une trilogie "à la CD Projekt Red", ça aussi c'est un fait. Mais qui, dans les romans, se révèle un brin agaçant...
De fait, je trouve que les meilleurs tomes écrit par Sapkowski sont ses tomes de nouvelles. Il est excellent dans ce domaine. Bien meilleur que dans la série de romans. Même si ça reste plutôt de la bonne fantasy, de mon point de vue, sans les jeux vidéos (qui aident grandement à la compréhension géo-politique, justement), cette série n'aurait pas eu le retentissement mondial qu'elle a actuellement. L'auteur, au lieu de râler, peut leur dire merci. Parce que si j'avais abandonné cette série au tome 2 quand je l'ai lue avant les jeux, c'était pas pour rien. C'est parce qu'il y a la série Netflix qui sort que je la lis maintenant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Davalian
  28 août 2019
Une quête à peine entreprise et déjà compromise, une longue déambulation dans un monde en guerre, un protagoniste revêche… ainsi présenté, le programme des réjouissantes de ce cinquième volume des aventures de Geralt de Riv ne donne guère envie… et pourtant !
Pour l'instant, le Baptême du feu est sans doute le meilleur volume de la saga. Nous en apprenons davantage sur le personnage principal qui, tout au long de ce récit, se met à douter de son existence, à se remettre en cause… Ciri et Yennefer devront se contenter de quelques apparitions secondaires, ici ou là.
La première place est ici occupée par des personnages secondaires qui arrivent en nombre et qui éclipsent presque l'intrigue principale. Une mention spéciale doit être décernée à un certain Régis, malgré de solides concurrents. Même Jaskier fait ici pâle figure en comparaison… Les relations entre tout ce beau monde et leur manière de gérer les imprévus font tout le sel de ce volume. Si l'histoire n'avance pas vraiment (sauf peut-être du côté de Yennefer), se créent ici des liens qui seront doute exploités par la suite.
L'imprévu et l'action tiennent une place importante qui évite au lecteur de s'ennuyer un seul instant. L'humour est également bien présent et vient contrebalancer la dureté du contexte. Quelques scènes valent le détour (notamment celle qui fait intervenir un prêtre horripilant). le style est simple à lire et tout à fait adapté à ce roman qui est difficile à lâcher en cours de route.
C'est donc avec grande impatience que la suite est attendue, d'autant que le dénouement est peut être annonciateur de belles perspectives.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Saiwhisper
  01 août 2019
Avec l'arrivée de l'adaptation en série de The Witcher sur Netflix, je me suis dit qu'il serait bon de découvrir le cinquième opus de la saga papier qui m'attendait sagement dans ma PAL ! Ainsi, je me suis retrouvée aux côtés de Geralt et de ses compagnons… de quoi raviver mes souvenirs de joueuse, d'autant plus que les personnages que l'on va rencontrer m'ont plu lorsque j'avais la manette entre les mains ou ont su me conquérir dans cette nouvelle épopée… Dans « le baptême du feu », on va principalement suivre une partie du voyage du sorceleur. Il n'y aura donc pas vraiment de jeux de pouvoir ou de manipulation, ni de grandes batailles à couper le souffle. Comme le quatrième volume, celui-ci apporte un rythme linaire, assez lent, avec simplement des rencontres et un peu d'action. On est encore une fois sur un tome de transition, ce que j'ai trouvé un peu dommage… Certes, cela reste agréable si on aime l'univers d'Andrzej Sapkowski néanmoins, je m'attendais à plus… J'avais également quelques appréhensions, notamment après l'histoire d'amour de Mistle et de Ciri qui a débuté par un viol de cette dernière… Hélas, je n'ai pas accroché lorsque la narration basculait du côté de l'adolescente, car il ne se passait vraiment rien, hormis des échanges avec le couple ou des cauchemars à répétition…
J'ai nettement préféré me retrouver aux côtés de Geralt (même si je l'ai trouvé râleur, imbuvable et susceptible…), de Jaskier (toujours aussi bavard et bout en train !), de Maria/Milva (une archère forte, féministe et talentueuse), de Cahir (un Nilfgaardien qui ne m'a pas marquée…), de Zoltan et sa clique (j'adore ce nain !) ainsi que de Régis (un chirurgien-barbier distilleur bien surprenant et qui m'a beaucoup plu !). La route de notre cher Loup Blanc est ponctuée de rencontres, que ce soit des alliés, des soldats, des brigands, des monstres ou des personnages du passé qui lui en veulent et comptent bien se venger… On a donc un mélange de combats, de passages au coin du feu à boire et à échanger, de discussions sur la route, de scènes humoristiques et de quelques péripéties. Une sorte de road-trip fantasy. Même si on n'avance pas dans le scénario principal, cela reste distrayant… J'ai passé un moment de lecture correct cependant, je regrette le fait que le récit stagne et que je n'ai pas reconnu Geralt… On verra ce que nous réserve la suite !
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Goupilpm
  11 mars 2016
Dans ce cinquième volume, en réalité le troisième de la saga, l'on retrouve les héros pratiquement là où l'on les avaient laissés au tome précédent : la jeune Ciri a été enlevée par l'empereur de Nilfgaard et Géralt à peine remis de ses blessures vole à son secours malgré les combats qui font rage.
Avec le Baptême du Feu on se retrouve dans un tome intermédiaire, l'intrigue principale stagne, les complots politiques sont relégués au second plan et si la guerre est bien présente l'auteur nous n'en livre que de brefs et lointains aperçus. C'est donc dans un tome moins rythmé que nous entraîne l'auteur, présentant de nouveaux personnages et continuant de développer géographiquement son univers.
Le tome se concentre presque exclusivement sur le personnage de Géralt et de son fidèle compagnon Jaskier. Parallèlement au récit principal on retrouve les magiciennes qui tentent de sauvegarder la magie en créant une nouvelle loge, se révélant de plus en plus intrigantes. L'auteur introduit de nouveaux personnages, très bien caractérisés. le personnage du vampire échappe aux habituels traits qui le caractérise habituellement, l'histoire de Milva s'avère très intéressante même si parfois ses réactions peuvent quelque peu agacer le lecteur.
Le personnage du troubadour, que l'on suit depuis le deuxième tome, donne au récit un côté rafraîchissant fortement teinté d'humour dans ses réparties. Un personnage truculent, à l'opposé de celui sombre, torturé, héroïque du héros principal ce qui apporte un plus non négligeable a la saga.
L'auteur nous offre un récit intéressant même si la dynamique n'est pas aussi rapide qu'on aurait pu le souhaiter bien que l'histoire ne manque pas d'action. La recherche de la jeune princesse donne l'occasion à l'auteur de développer son univers mais l'absence de carte ne permet pas de s'en imprégner totalement du point de vue géographique. Comme dans toute longue série on note une trop grande répétitivité des événements et des intrigues qui ne se renouvellent pas, la même intrigue servant tout au long de plusieurs tomes.
Le scénario est comme d'habitude mené de main de maître, on retrouve tout le talent de conteur de l'auteur même si le postulat de départ s'avère des plus basique. Un tome qui donne effectivement envie de lire la suite des aventures de notre Sorceleur
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Morthina
  03 mars 2017
J'ai découvert sur le tard les aventures de Geralt de Riv, le sorceleur, après avoir joué au jeu vidéo éponyme (du moins en anglais), The Witcher 3, puis au 2, puis au 1. Oui je sais, la chronologie et moi, nous sommes un peu fachées...
Bref, l'univers et les aventures épiques du "Loup Blanc" m'ont passionnés et m'ont donnés une franche envie de lire l'oeuvre dont le jeu est l'adaptation assez fidèle. J'ai trouvé les 4 premiers tomes très bien tournés, de la bonne fantasy avec son cortège de sorcières, monstres, créatures magiques et mythiques en tout genre, un héros principal attachant un peu désabusé, très souvent dépassé par les intrigues et manoeuvres de Yennefer, sorcière et élue de son coeur, souvent bougon devant les actes ou paroles parfois inconséquentes de son ami le barde joli coeur Jaskier, assommant parfois de vanité et fatuité.
Dans ce tome, un peu en deça des précédents en terme d'intrigue, Geralt est lancé à la recherche de Ciri, sa presque fille et enfant de Sang Ancien qui peut faire basculer l'avenir du monde. Et cette fois, ce n'est pas en guerrier solitaire qu'il aborde ce chapitre de l'histoire, mais accompagné de son ami Jaskier, barde jolicoeur quelquefois assommant de fatuité, l'archère Milva élevée par les dryades et des compagnons de fortune dont Zoltan le nain et Regis, un vampire sortant du conventionnel. Toute cette compagnie va être confrontée à des scènes de violences, de cruautés terribles lors de leur périple dans des territoires où la guerre fait rage.
L'auteur en profite pour dénoncer la folie et la cruauté des hommes, la bêtise crasse des religieux endoctrinés et exaltés prêts aux pires exactions au nom de leur(s) dieu(x). le vampire Régis est assez intriguant et nous livre une analyse intéressante et assez fine du mythe des vampires et autres goules...
Les combats sont épiques, les ravages de la guerre très bien décrits.
Et surtout, l'humour truculent des dialogues contraste fort agréablement avec le souffle épique de l'aventure et nous rend les héros somme toute assez humains . Et c'est très réjouissant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
TatooaTatooa   22 juillet 2019
- Il faut vérifier, savoir ce qu'il en est. Figgis, Munro, vous deux, vous restez là et vous gardez les yeux ouverts. Quant à nous, nous partons en reconnaissance. S'il n'y a pas de danger, je vous le ferai savoir en imitant le chant de l'épervier.
- Le chant de l'épervier ? fit Munro Bruys, inquiet, en agitant sa barbe. Mais tu n'as jamais su imiter le chant des oiseaux, Zoltan !
- Justement. Quand tu entendras un chant d'oiseau bizarre, qui ne ressemble à rien, tu sauras que c'est moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MorthinaMorthina   03 mars 2017
- Que devons-faire alors ? tiqua Milva. Le sorceleur s'entête à vouloir aller vers le sud.
- Pour lui, répondit Régis en souriant, les directions du monde n'ont pas de significations particulières. Peu lui importe où il va, du moment qu'il ne reste pas assis à ne rien faire. C'est un véritable principe chez les sorceleurs. Le Mal est partout en ce monde, il suffit donc d'aller où les yeux se posent et d'éradiquer en chemin les monstres rencontrés, contribuant ainsi à la cause du Bien. Le reste viendra tout seul. Autrement dit : tout est dans le mouvement, l'objectif n'est rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AdrasteAdraste   15 mai 2017
Vos grandes villes[…] vous les avez construites comme un seul homme sur les fondements posés par les elfes et les nains. Pour bâtir vos châtels ou vos villes plus modeste, vous avez posé vos propres fondements, mais ce sont toujours nos pierres que vous utilisez. Et, qui plus est, vous répétez à l'envi que si les choses progressent et vont de l'avant, c'est grâce à vous ![…] Pourtant, même pour détruire, vous ne savez as utiliser votre cerveau[…] Pourquoi n'arrachez-vous pas les pierres petit à petit, à partir du bord de la route ? On dirait des enfants ! Au lieu de manger votre beignet de manière réfléchie, vous fourrez vos doigts au beau milieu pour vous enfiler la marmelade, et après vous jetez les reste parce que le beignet n'a plus de goût !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
AdrasteAdraste   15 mai 2017
Chacun de nous a une dette[…] Ainsi va la vie[…]. Les dettes et les créances, les obligations, la reconnaissance, le remboursement… Faire quelque chose pour quelqu'un. Ou peut-être pour soi-même ? Parce qu'en réalité, c'est toujours soi que l'on rembourse, et personne d'autre. Toute dette contractée, nous la payons à nous-même. En chacun de nous se trouve à la fois un créancier et un débiteur. Le problème est de s'y retrouver dans ses calculs. Lorsque nous venons au monde, nous ne possédons qu'une infime parcelle de notre vie, ensuite nous ne cessons de contracter des dettes et de les rembourser. À soi-même. Pour soi-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
SaiwhisperSaiwhisper   03 août 2019
Je t'ai épargné sur l'île, ajouta-t-il. Je t'épargne aujourd'hui encore. Mais c'est la dernière fois. Si je te rencontre encore, je t'abats comme un chien/ Souviens-t'en. S'il te venait à l'idée de convaincre tes camarades de nous donner la chasse, emmène ce cercueil avec toi. Il te sera utile.
Commenter  J’apprécie          30
Video de Andrzej Sapkowski (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrzej Sapkowski
? PLUS D?INFOS EN BARRE D?INFO ? Mets la HD, on y voit plus clair !
Toutes mes vidéos : http://bit.ly/1BgTU0u ____________________________ Livres présentés dans la vidéo & chroniques : - Northanger Abbey de Jane Austen : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/northanger-abbey-un-jane-austen.html
- L'enchanteur de Barjavel : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/lenchanteur-les-secrets-de-merlin.html
- Half Bad, tome 2 : Nuit rouge de Sally Green : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/half-bad-le-pere-ou-la-fille.html
- le Sorceleur tomes préquelles (1 & 2) : le dernier voeu et L'épée de la providence d'Andrzej Sapkowski : http://www.croquelesmots.fr/2015/07/the-witcher-les-prequelles-du-sorceleur.html
- Belle de Robin McKinley - Calpurnia de Jacqueline Kelly _____________________________ Pour me joindre/trouver :
Le BLOG : www.croquelesmots.fr FACEBOOK : Croque les mots ou la page perso Cassandra Croque les mots Le compte TWITTER : https://twitter.com/CroquelesMots LIVRADDICT : http://www.livraddict.com/profil/kyeira/ INSTAGRAM : _croquelesmots_
Par MAIL ? : croquelesmots@hotmail.com _______________________________
N'oubliez pas de paramétrer votre Compte GOOGLE+ pour que je puisse vous répondre !
Je filme avec une SONY HDR-CX240 Je monte mes vidéos avec Sony Vegas pro 12
Bonnes lectures ! ?
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature polonaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1393 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..