AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782490288700
355 pages
Éditeur : Editions Nouvelle Bibliothèque (17/07/2019)

Note moyenne : 4.35/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Roman Finaliste du concours roman de l'été 2019 - Fyctia/ Télé-Loisirs

Je m’appelle Fabienne. Mon travail est simple : il est de mentir à tous les individus qui me sollicitent pour faire des choix à leur place. Ils cherchent, à travers moi, des réponses qu’ils n’osent trouver seuls. A bien y réfléchir, je suis presque «psy», sauf que sur ma plaque d’entrée, il est inscrit « Médium ». Et autant dire que mes qualités de médium sont proches de celles pou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  15 octobre 2019
Je remercie énormément Virginie Sarah Lou pour l'envoi, en service presse, de son roman : Et si on oubliait l'avenir... ?
Fabienne, 35 ans, est une "médium". Enfin, il faut le dire vite car elle ne voit pas grand chose et ne communique pas du tout avec les esprits. Elle est plus une coach de vie, et possède une bonne empathie. de là à dire qu'elle est une médium, il n'y a qu'un pas lol
Elle escroque donc un peu les gens, même si c'est pour la bonne cause car elle espère vraiment communiquer avec l'au delà, surtout avec sa maman, partie trop tôt.
Elle ment donc pas mal, ce qui fait beaucoup rire sa meilleure amie Rose. Fabienne voit peu à peu sa vie partir en sucette, en apprenant notamment que son père a rencontré quelqu'un ! Elle essaye de faire un bébé toute seule, ce qui n'est pas évident.
Heureusement, elle est bien entourée et nous fait bien rire :)
Et si on oubliait l'avenir... ? est un très bon roman feel-good. Il y a beaucoup d'humour, mais pas seulement.
Fabienne est une jeune femme qui est un peu perdue depuis le décès de sa maman. Elle se dit médium mais n'a pas de dons, elle arnaque un peu les gens mais je lui ai tout de suite pardonné car elle est hyper attachante... et touchante.
C'est un personnage qui m'a beaucoup plu. Elle est bien entourée, notamment de sa grand-mère Huguette, de deux de ses clientes : Jacqueline et Monique, sans oublier Rose, la meilleure amie. Tous les personnages m'ont plu, même Raymond qui est haut en couleur :)
C'est sympathique, amusant, un peu plus triste parfois. Tout est bien ficelé, tout est rondement mené et j'ai vraiment adoré ma lecture.
La plume de Virginie Sarah Lou est très agréable à lire, c'est fluide, il n'y a pas de longueurs.
Et si on oubliait l'avenir... ? est un roman que je vous recommande sans aucune hésitation si vous aimez ce genre de livre et il mérite un énorme cinq étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
Soukiang
  21 novembre 2019
On connait tous le potentiel des romans à nous faire voyager tout en restant bien au chaud, chez soi, dans sa zone de prédilection, quelque soit le genre littéraire, apprendre des choses et d'autres mais encore mieux, et si les romans avaient la capacité de faire changer notre vie, à la voir différemment, à se transcender au-delà de tous les rêves et espoirs, en regardant les nuages combien de fois n'avions-nous pas eu envie d'entendre des réponses à des interrogations existentielles, à partager des confidences intimes, à vouloir attendre trop ne risquions-nous pas de passer finalement à côté de l'essentiel, si l'amour est la plus belle définition de la vie, l'amour des siens et de son prochain, j'oserai aller plus loin, et si on oublait l'avenir... ?
Une lecture d'une grande sensibilité, comme le vin qui gagne à vieillir pour une meilleure mise en bouche, il suffit de tourner quelques pages, d'apprendre à connaître les personnages et bim ! bam ! boom ! la magie opère miraculeusement, s'il est bien question de miracle quand le monde des vivants se confronte à celui des esprits, la mort n'a jamais paru aussi belle sous la plume d'une auteure déjà remarquée avec son premier roman, Et demain l'éternité, ce n'est pas tant de lire une belle histoire que d'en ressentir tous les effets salvateurs et valorisants, bien après la lecture, demain et le premier jour du reste de notre vie pourra enfin commencer !
Plus d'une fois, j'avancais l'idée folle de me pincer pour m'entendre dire que rien n'est dû hasard, souvent je me demande ce qui serait advenu avec des si et des si, on ne se refait pas, la vie inculque des valeurs et des chapitres, l'expérience fait le reste, l'âge de raison ou ingrat, à chaque étape l'être humain apprend à vivre avec les autres mais déjà se posent les fondations sur lesquelles tout un chacun construira son espace vital, loin de vouloir écrire un feel-good avec des clichés et des bons sentiments, l'auteure grassoise prend le lecteur par la main, comme une amie de longue date, sans oublier de conter une touchante et irrésistible ode à la vie, un style combinant harmonieusement légèreté et gravité sans jamais édulcorer ni remplir des pages pour meubler des silences ou des non-dits. Surtout ne pas faire comme les autres.
Je suis timide mais je me soigne, cultiver sa différence comme un jardin à entretenir, les quatre saisons peuvent bien défiler et maintenir un trait d'union entre nos espérances et nos déceptions, l'histoire de la fausse médium, Fabienne dans ses déboires affectifs et personnels n'est pas sans rappeler qu'il y a un peu d'elle en chacun de nous et réciproquement, cette alchimie mystérieuse, qui se ressemble s'assemble ou les contraires s'attirent, c'est un peu l'effet papillon et les théories de la physique quantique qui croisent Irma et sa boule de cristal, faire son deuil d'une personne reflète la personnalité et le caractère, un roman peut révéler des secrets et faire rebondir ce qu'on aurait jamais eu l'audace de déflorer, l'imagination sans limite prend une nouvelle dimension dès lors qu'elle est véhiculée dans la bienveillance ou dans l'empathie.
Le curseur qui clignote au moment je frappe ces quelques mots par exemple, combien de battements de coeur pour arriver jusqu'ici, quel parcours tracé avec des hauts et des bas ont permis d'en arriver là, il ne faut surtout pas s'arrêter en si bon chemin, le roman a la particularité d'avoir été écrit suivant un mode d'emploi singulier dans l'écriture, un chapitre par jour, c'était dans le cadre d'un concours Fyctia, les lecteurs avaient loisir ensuite de commenter, l'avantage réside dans la spontanéité et la fraîcheur des dialogues qui apportent une réelle plus-value, le personnage de Rose, la meilleure amie de Fabienne, est l'archétype de cette confidente précieuse, capable de passer du coq à l'âne le temps d'un cillement ou pour changer délicatement de sujet, l'humour est un délicieux mélange de sincère amitié et de compassion qu'on pourrait espérer d'une relation humaine, une histoire qui s'inscrit dans l'air du temps, les difficultés d'établir une durée dans une fréquentation, la trahison ou le mensonge déguisé, tous les espoirs sont permis tant qu'il y a de la vie, l'espoir attend, un roman profondément optimiste et moderne.
La patience de découvrir progressivement les attentes et les craintes des deux personnages principaux, c'est s'inviter dans une danse basée sur la confiance et le champ de tous les possibles, l'imprévisibilité apporte de la nouveauté dans la routine, l'imperfection valorise l'autre quand elle est partagée et comprise, sans effets de manche, l'autre bonus d'une construction alternant chapitres courts et dialogues enlevés c'est de libérer ses muscles et ses crispations, mieux qu'une séance de psycho et son éternel divan (soyez sûr que je respecte cette profession par ailleurs), Virginie Sarah Lou nous offre une séance gratuite avec quelques heures de lecture en montrant plutôt que de démontrer, pas de phrases moralisatrice, le libre-arbitre encore et toujours, rien n'est jamais évident dans la difficulté, il suffit juste de s'entourer de belles personnes et le reste suivra ... ou presque !
Les coincidences n'existent peut-être pas dans les polars ou les thrillers, on avance plutôt la place du hasard calculé ou d'une volonté intrinsèque, force est synonyme de puissance, dans l'émotion qui est une rencontre heureuse d'atomes et de variables, seules les constantes conditionnent les être humains à répéter voire à rejouer la même séquence, jour après jour, les barrières morales s'effondrent les unes après les autres, tous les circuits sont au voyant vert, la beauté d'un roman doit bouleverser et faire naître une boule au fond de son estomac, celle-ci grossira un peu plus à chaque page jusqu'au point de rupture des digues, inévitablement des flashs surgiront, qui un père, qui une mère, des proches qui ne vous auront jamais paru aussi proches dans cette balade au coeur de nos émotions les plus pures qui soient, les mouchoirs à portée de main, ce ne sont pas les métaphores et les références culturels qui manquent, la narration à la première personne nous fait confondre réalité et fiction, tellement les mots parviennent au tabernacle des sentiments universels, du deuil impossible à la recherche du temps perdu, de la perte de ses illusions à l'espérance les plus audacieuses, un hymne à la vie, l'auteur a puisé dans ses expériences ou vécus personnels pour dresser un portrait des moeurs actuelles, une fable moderne sur l'amour 2.0 mais pas seulement, un bijou condensé pour ouvrir de nouvelles perspectives, loin des voies de garage sans issue, les personnages secondaires apportent de l'eau au moulin, les surprises font écho à des plages plus contemplatif, le rythme infernal des obligations et des contraintes donnent du baume au coeur et c'est déjà beaucoup !
Pertinence du propos d'autant plus percutant qu'elle cristallise des instants inespérés, cette sensation unique et agréable à la fois, un travail de longue haleine là où cette histoire en met le temps d'une soirée, jusqu'au bout de la nuit pour croiser les doigts, pour crier aux absents qui nous entourent, proches ou inconnus, combien ils nous manquent et ne seront jamais oubliés, le poids de la culpabilité du vivant s'éloigne, l'envie de croquer et d'embrasser la vie comme elle vient, apporter de la couleur là où le gris prenait trop ses aises, ici la poussière s'accumule pour former des moutons, respect et bonheur contagieux à tous les étages chapitrés, pourquoi faire compliqué quand la simplicité gagne à tous les coups, l'âme grandit dans la sagesse et l'écoute de l'autre, qui la promise, qui le prince charmant ou encore la recherche du bonheur, pleurer n'est pas l'apanage des faibles, guider son prochain peut amorcer sa propre destinée, un feel-good mais pas que, pour le plaisir et pour continuer à croire et c'est maintenant.
Disponible en broché directement sur le site de Editions Nouvelle Bibliothèque, Et si on oubliait l'avenir... ? de Virginie Sarah-Lou est une de mes lectures marquantes de cette année, parce que l'émotion éprouvée et ressentie n'a pas de prix, dans la vie comme dans la lecture, irremplacable et unique moment qui nous appartient et que l'on partage sans filtre avec les autres, ici ou là-haut.
❤️
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
musemania
  21 mai 2020
Vous cherchez une lecture fraîche, sans prise de tête, teintée d'humour, de bons sentiments (attention : sans tomber dans la niaiserie quand même!), de l'émotion,…? Et bien je vous l'ai toute trouvée!!! La voici avec « Et si on oubliait l'avenir…? » de Virginie Sarah-Lou.
Avec Virginie, on s'était rencontrées fortuitement au Salon du Livre de Paris, au détour d'une allée, l'année passée. On avait un peu discuté de notre passion commune pour les livres et on s'était échangé nos coordonnées. C'est ainsi que Virginie a eu la gentillesse de me proposer la lecture de ses deux premiers livres (elle en est déjà à 3!) Et voilà que je prends enfin le temps de m'y plonger. Mais pourquoi ai-je attendu si longtemps en fait? A vrai dire, je n'ai pas de réponse, à part un agenda surchargé et une honte de les avoir mis de côté!
C'est frais, pétillant, sensible,… je ne pourrais que continuer cette longue liste de qualités que ce livre présente. Si vous me suivez sur le blog ou sur mes réseaux sociaux, vous devez savoir que mon genre de prédilection reste les polars, thrillers et romans noirs en tout genre. Bien entendu, on est bien loin de ça et pourtant, j'ai énormément apprécié cette lecture sans prétention.
Le personnage de Fabienne est réellement attachant. Bien entendu, dans nos lectures, on peut s'identifier aux personnages mais aussi être parfois déçus de certains traits de caractères exagérés faisant passer les protagonistes pour des prototypes d'êtres humains trop parfaits ou trop comme il faut. Fabienne n'est pas comme ça, bien sûr qu'elle a des qualités mais elle a aussi des faiblesses, des failles et c'est ce qui la rend si déroutante. Trentenaire comme elle, j'avoue parfois m'être « identifiée » à elle dans son brin de folie.
Même si je ne suis pas un robot et qu'un livre peut m'apporter beaucoup de sentiments différents, me le rendre émouvant est parfois un peu compliqué. Pourtant, je dois vous faire une confession : l'auteure a su me tirer les larmes aux yeux et ça, d'habitude c'est mission quasi impossible. Il est vrai que j'ai lu ce livre, deux ans après le décès de ma grand-mère dont j'étais très proche et donc, dès qu'une histoire évoque un épisode avec une grand-mère, je le prends directement fort pour moi. C'étaient peut-être des larmes (ou des larmichettes) mais en même temps, ce fût une lecture qui me fit du bien. le genre feel-good n'est pas forcément très apprécié chez moi mais je ne peux pas utiliser ce terme « péjoratif » (pour certains) pour qualifier ce livre car il est bien plus.
Ce roman a été finaliste du concours roman de l'été 2019 – Fyctia/Télé-Loisirs. Je ne connais pas les autres concurrents mais celui-ci avait tous les éléments adéquats pour remporter le concours. Je vous conseille vivement ce livre lumineux et touchant!
Encore merci Virginie pour ta confiance!
Lien : https://www.musemaniasbooks...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          164
Nadine13
  17 juillet 2019
Et si on oubliait l'avenir...?
Virginie Sarah-lou
359 pages
sorti le 17/07/2019
Quand tu reçois avant sa parution, le prochain roman de Virginie et de plus l'auteur a fait imprimer quelques exemplaires uniques pour des chroniqueuses. Je suis déjà aux anges et remplis de bonheur.
Fabienne Montana est médium depuis 1 an. Enfin, médium est un grand mot, elle ne voit rien, mais en écoutant attentivement ses clientes, elle trouve les mots pour leur redonner confiance en elles ! Les clients repartent le coeur léger et sourient à la vie....Mais elle a l'impression de les escroquer, d'être une imposture autant dans son travail que dans sa vie personnelle, de leur mentir et surtout de se mentir à elle-même.. Jusqu'au jour où Monique une cliente lui parle que son amie Jacqueline a besoin d'aide depuis que son mari est décédé.
Fabienne va-t-elle arrivé à résoudre le problème de Jacqueline ?
Fabienne, va-t-elle se remettre en question et prendre le bon chemin pour être en harmonie avec elle-même ?
Ce roman devrait être envoyé par la sécurité sociale à toutes les personnes qui ont perdu leur confiance en elle et en la vie...
Car je vous dis que cette lecture est comme une perfusion où est mêlée le bien-être, une joie de vivre, une confiance absolue en soi et en la vie, et qui mot après mot se distille dans votre coeur et corps. Votre sang se réchauffe et vous enveloppe d'une chaleureuse douceur, bercé d'amour et d'amitié. C'est comme si ce roman avait été écrit rien que pour nous. On se reconnaît dans les clientes et dans Fabienne. Et, le meilleur, c'est que Virginie par le biais de Fabienne nous donne les solutions pour se sentir mieux dans notre peau et donc dans notre vie, de s'aimer et d'aimer, de prendre conscience de nos erreurs et de les rectifier. On devrait aussi régler le curseur de nos émotions et de notre vie, ne pas mettre la barre trop haute et de prendre chaque instant, les uns après les autres...
Je pense que vous avez compris que ce roman est tout simplement exceptionnel, génial, magistral.... Il réunit, la joie de vivre, de la bonne humeur, car l'on sourit et rit aux répliques. On se remet en question, on réfléchi et on se dit pourquoi pas !!! Et avec son écriture fluide, et d'une sensibilité incroyable mais tellement jouissive, Virginie a écrit bien mieux qu'un roman feel-good, c'est un livre de recettes sur le bonheur d'être, une philosophie de vivre heureux et que tout le monde devrait appliquer. Et je vous dis que le monde tournerait autrement.
Une auteure à lire et à relire pour s'aimer et vivre à fond sa vie.
4ème de couverture
Et regardez bien, Virginie me fait un honneur incroyable en mentionnant mon blog "Parole de Nadine" j'ai les larmes aux yeux. Merci pour ta confiance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
pikanelle
  24 septembre 2019
Voilà, c'est fini, j'ai refermé « Et si on oubliait l'avenir… ? » de Virginie Sarah Lou et, honnêtement, je n'aurais pas été contre quelques pages de plus, tellement je m'y suis sentie bien.
Résumé : Fabienne est un médium bidon, mais un médium bidon sacrément sympa. Oui, parce que ça lui pose quand même un problème de conscience d'avoir l'impression d'arnaquer sa clientèle. Et, en réalité, sa clientèle, Fabienne ne l'arnaque pas vraiment. Elle ne communique pas avec les esprits, d'accord, mais d'abord ce n'est pas faute d'essayer et ensuite, grâce à son grand coeur, elle fait beaucoup de bien autour d'elle et ça, ce n'est pas rien. Nous voilà donc embarqués pour un petit périple avec un sacré bout de femme, sa famille, ses amis, ses clients, ses bonheurs et ses emmerdes.
Avant tout, je tenais à remercier chaudement Virginie pour ce SP qui m'a permis d'échapper à la grisaille parisienne pendant quelques jours.
C'est un roman frais, mais nettement moins léger que ce qu'on pourrait penser au premier abord. Virginie aborde des thématiques variées susceptibles de parler à tout un chacun (difficulté à faire le deuil, culpabilité, problèmes de fertilité, usure du couple, solitude et décrépitude des personnes âgées, etc.), le tout avec des propos très justes et en réussissant à trouver le parfait équilibre entre humour et émotions. Résultat : j'ai beaucoup ri, mais aussi un peu pleuré.
Ce roman c'est aussi une brochette de personnages hauts en couleurs. En premier lieu, Fabienne qui personnifie LA super copine tant elle est drôle et touchante, mais aussi celle en laquelle on peut facilement se reconnaître (Fabienne et sa relation au sport, c'est tellement moi 😅). Il y a également son papa, Rose, mamy Huguette, Monique, Jacqueline, Raymond et j'en passe, tous plus attachants les uns que les autres, avec leurs forces, leurs faiblesses… Tellement humains.
Et puis se sont aussi des scènes que je garderai longtemps en mémoire. Si je ne devais en retenir qu'une : une scène de ménage improbable entre Jacqueline et Raymond 😂😂
Pour résumer : un vrai bonbon !🍭🍬🍭
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
SatinesbooksSatinesbooks   09 septembre 2019
Revenir dans la maison me rendit nostalgique. L’odeur familière emplie mes narines et fit naître des souvenirs dans ma tête : un repas en famille, les départs pour l’école, planter un arbre, courir après maman, tirer la queue de « Miaou le gros », notre premier chat obèse qu’on aimait tant, les siestes au soleil, les nuits des étoiles sans étoile… Tant de jolies choses que nous avions partagées ici et ensemble. Tout cela n’était pas mort. Non. Tout cela était bien vivant, en moi, en nous. Il suffisait de ne rien oublier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pikanellepikanelle   21 septembre 2019
Huguette n'avait plus son corps, mais son esprit était intact. Elle en était globalement heureuse. Mais parfois, elle me disait que si elle n'avait plus son esprit, elle ne verrait plus la déchéance de sa chair. Cet axe de réflexion pouvait se comprendre. La sénilité pouvait mettre des œillères et éviter de se rendre compte de sa propre diminution.
Commenter  J’apprécie          10
pikanellepikanelle   21 septembre 2019
"C'est pas joli, joli de rentrer à la maison avec un enfant... Espèce de cougar !"
La réponse ne se fit pas attendre...
"C'est ça de prendre un 'coup de vieux' Fabienne, pour se consoler, on se prend des 'coups d'un jeune'... Tu y viendras aussi !"
"Oh la vilaine fille..."
Commenter  J’apprécie          10
GiuliaLngGiuliaLng   07 août 2019
En fait, tu vois, on se rencontre, c’est l’euphorie, tu claques des doigts, cinq ans ont passé, mais c’est toujours sympa, tu re-claques des doigts, ça fait dix ans, etc… Et puis, tu te rends compte que les gestes affectueux sont partis, que le désir s’est fait la malle et que tu ne penses plus tout à fait pareil sur beaucoup de sujets… ou pire, que l’on n’a plus rien à se dire. Des fois je me demande si c’est quelque chose sur quoi on peut vraiment lutter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SatinesbooksSatinesbooks   09 septembre 2019
Je t’aime maman. Même si tu me manques et que la vie a son lot d’épreuves et d’embuches, tu avais raison, elle est belle…
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Virginie Sarah Lou (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Virginie Sarah Lou
Vidéo de Virginie Sarah Lou
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3134 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre