AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782812203237
338 pages
RAMSAY LITTERAT (25/01/2022)
4.65/5   84 notes
Résumé :
"Une histoire incroyablement puissante qui nous ressemble, nous rassemble et nous fait passer par tant d’émotions grâce à une plume sublime".

Qu’attendre de la vie lorsqu’à quatre-vingt-quatorze ans, on se retrouve seul, l’esprit vif et alerte, piégé dans un corps usé ? Entre non-dits, secrets, moments doux, sourires et épreuves... Les souvenirs restent à jamais gravés dans nos cœurs et les partager permet de ressusciter le bonheur passé. Ainsi, Marce... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (58) Voir plus Ajouter une critique
4,65

sur 84 notes
5
48 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Grâce à Virginie Sarah Lou, que je remercie pour ce service presse, j'ai eu le plaisir de son dernier roman : Et ton silence commence à raconter.

Marcel, 94 ans, est un vieil homme seul avec un esprit vif et alerte même s'il est piégé dans un corps usé.

Entre non-dits, secrets, moments doux, sourires et épreuves.. Les souvenirs restent à jamais gravés dans nos coeurs et les partager permet de ressusciter le bonheur passé.

Ainsi, Marcel décide d'ouvrir son Graal, la boite qui garde ses échanges épistolaires avec Jeanne, la femme de sa vie.

Il confie alors sa plus belle histoire d'amour à Pauline, infirmière remplie d'humour, de second degré et d'humanité.

La jeune femme se trouve habitée par leur histoire hors du commun, par leur légende si pure, si rare, si belle, que ne pas les savoir ensemble lui brise le coeur, même si cela date de plus de cinquante ans.

Comment se terminera le récit de ce couple peu ordinaire qui a happé Pauline ?

Pourra-t-elle aider ce grand-père pour lequel chaque instant vaut la peine d'être vécu, jusqu'au dernier ?

Et ton silence commence à raconter est un magnifique roman de type feel-good qui fait du bien. Il nous fait découvrir un vieil homme attachant et touchant, Marcel. Il a du caractère, mais surtout il a vécu une histoire d'amour hors du commun, dont tout le monde rêve.

Pourtant, sa romance avec Jeanne n'a pas été acceptée au départ et leur amour bien qu'inconditionnel mettra du temps avant de se révéler au grand jour.

Nous découvrons leur histoire peu à peu, au fur et à mesure que les pages se tournent, en suivant Marcel de nos jours mais aussi dans son passé.

J'ai beaucoup aimé ce vieil homme, ce qui ne fût pas difficile car c'est tout à fait le genre de personnage qui me fait sourire et pleurer. Sa vie a été riche, et son amour pour Jeanne est vraiment magnifique. Ah, moi je vous le dit, ils se sont vraiment aimés !

Un autre personnage est très important ici, il s'agit de Pauline, l'infirmière qui s'occupe de Marcel. Elle aimerait elle aussi vivre une belle histoire d'amour mais la sienne est moins.. passionnée. J'ai été touché par cette jeune femme qui est très dévouée pour ses patients, elle en fait beaucoup plus pour Marcel qu'elle ne le devrait. Comme de nombreuses infirmières le font tous les jours ! Son personnage est très crédible.

Et ton silence commence à raconter est un très joli roman grâce à des personnages qui ont une psychologie fouillée, une histoire simple qui se tient de la première à la dernière page. Sans oublier une plume addictive, toute en sensibilité. Virginie Sarah Lou n'a rien à envier aux auteurs plus connus ! N'hésitez pas à la lire car si vous aimez ce genre de roman vous ne serez pas déçus.

Ma note : un énorme cinq étoiles :)

Commenter  J’apprécie          270

Virginie Sarah-Lou est une autrice que j'apprécie. J'ai lu ses deux précédents romans, et j'en garde un très bon souvenir. J'aime la délicatesse et la sensibilité de sa plume. J'ai tout de suite été séduite par le résumé. J'aime ces histoires où le passé a une place importante dans le présent, c'est souvent synonyme de fortes émotions.

 

Et je peux déjà vous dire qu'en effet les émotions ont été très fortes. Je suis passée par tous les états, j'ai souvent souri, même ri, j'ai été profondément touchée, et j'ai versé quelques larmes. Je pense que c'est difficile de faire autrement.

Je ne vais pas trop vous parler de l'histoire pour ne pas vous gâcher la surprise, juste vous en parler grossièrement. Ce sont surtout les personnages qui sont très importants ici. On va donc faire la connaissance de Marcel, un vieux monsieur de 94 ans, il vit seul, n'a plus de famille proche. Il a une assistante de vie, Pauline, qui vient s'occuper de lui, l'aider à se lever et se coucher, l'aider à la toilette et lui préparer son repas. Marcel n'est d'habitude pas du genre bavard, mais là, avec Pauline, c'est différent. Il se confie sur son passé et va même partager avec la jeune femme les lettres que lui et l'amour de sa vie se sont écrites. Marcel était fou de Jeanne, mais la mère de Marcel n'acceptait pas cette union, Jeanne a donc refusé de se marier avec Marcel, pour ne pas créer de malaise avec la mère du jeune homme. Mais ces deux là ne s'oublieront jamais, même lorsqu'ils seront mariés chacun de leur côté. Ils vont s'écrire secrètement. Et c'est cette correspondance qu'il va confier à Pauline. Connaître la vie de Marcel va permettre à Pauline de mieux le comprendre. Elle va recevoir des leçons de vie qui vont la faire réfléchir sur sa propre vie privée.

 

J'ai adoré tout de suite ces deux personnages, Marcel et Pauline. Je les ai tout de suite trouvés très attachants. Ils m'ont énormément émue. Difficile de rester de marbre devant l'histoire de Marcel, son amour pour Jeanne, inconditionnel. Sa lutte pour essayer de l'oublier et son renoncement, comprenant qu'il ne peut pas vivre sans elle. Il va user de stratagèmes ingénieux pour garder le contact avec elle. Et puis, dans le présent, il y a Pauline, qui aime son travail, et qui aime de plus en plus Marcel, elle sait dédramatiser les soins qu'elle donne au vieux monsieur. Ce n'est pas évident de se faire laver par quelqu'un d'étranger, de montrer son intimité, mais Pauline arrive à mettre en confiance son patient, par de l'humour et surtout une extrême douceur.

Je me suis énormément reconnue en Pauline. J'ai moi-même été auxiliaire de vie auprès de personnes âgées, je sais combien c'est compliqué de les rassurer, de rentrer dans leur espace intime, de trouver leur confiance. Mais une fois qu'on l'a cette confiance, une relation très forte se met en place, au-delà du rôle soignant-patient. J'ai moi aussi rencontré des personnes comme Marcel, moi elle s'appelait Marthe. J'ai énormément pensé à elle en lisant ce livre. Lorsqu'elle est décédée, c'est comme si je perdais une personne de ma famille, ma grand-mère. Je pense encore très souvent à elle, et encore plus en lisant ce roman. C'est sûrement pour cela que je me suis sentie si proche de Pauline. Et j'ai ressenti le même attachement à Marcel. Je me demande souvent comment moi je ferai lorsque je vieillirai trop, que je devrais avoir l'aide de quelqu'un pour faire ma toilette ou autre. C'est, je dois bien l'avouer, une de mes plus grandes peurs pour mon futur. Je comprends aussi son envie de mourir, quand on n'a plus de famille, plus d'amis, pourquoi rester en vie.

Bref, pour tout cela, j'ai eu de très fortes émotions. le talent de conteuse de l'autrice fait aussi que l'on arrive à percevoir tout cela. Elle sait très bien décrire les sentiments des personnages, leurs états d'âme, sans jamais tomber dans le pathos ou le larmoyant. Tout était très vrai, tout sonnait juste.

Le choix de la narration à la troisième personne a été très judicieux, car il permet de garder tout de même une certaine distance avec les personnages, ce qui est bien dans le cas où ceux-ci sont forts et très empathiques. Je n'ai pas eu besoin d'une narration avec un « je » pour me mettre à la place de Pauline ou de Marcel et pour ressentir leurs sentiments. J'ai vraiment eu l'impression de vivre à leurs côtés, de participer à leurs échanges, de lire les lettres de Marcel, j'ai vécu auprès deux et les ai quittés avec beaucoup de regret, comme on quitte des amis qu'on sait qu'on ne reverra plus. La fin m'a bouleversée et ce n'est pas celle que vous pouvez vous imaginer. Je ne m'attendais pas à cela, et du coup, les sensations ont été décuplées.

 

Tout cela écrit d'une très belle façon, le style de Virginie Sarah-Lou est très beau, d'une extrême douceur et sensibilité. Les chapitres sont assez courts, on navigue entre le présent et le passé. Cela donne beaucoup de rythme à la lecture, et beaucoup de suspense. Au fur et à mesure que le passé de Marcel se dévoile, on a envie d'en apprendre plus, alors on essaie de lire plus vite. Et en même temps je ralentissais ma lecture pour rester le plus longtemps possible avec les personnages.

Même si le sujet est grave et triste, avec la vieillesse, l'amour perdu, il y a beaucoup d'humour dans ce livre. Marcel et Pauline se charrient souvent, blaguent, ils ont toujours un petit mot drôle. L'air de rien, ces touches d'humour dans des situations souvent difficiles dédramatisent, amènent des bulles de légèreté qui font du bien. J'ai souvent souri, même ri, j'ai adoré vraiment ce ton plus léger de temps en temps. D'ailleurs, je vous mets une citation à la fin de cette chronique sur le fou rire, j'ai trouve cela tellement juste et vrai que je voulais retenir chaque mot.

 

Bien que le présent soit daté en 2020, l'autrice nous explique au début qu'elle a pris le parti de ne pas parler du COVID et de ne pas le rajouter dans les faits. Au début, je me disais que cela aurait pu rajouter une dose de réalisme supplémentaire, et finalement, j'ai complètement oublié qu'on était en pleine pandémie en lisant le livre. Et je pense donc que c'est un bon choix. Pas la peine de rajouter le virus dans nos romans vu sa présence de tous les instants dans nos vies réelles. Je trouve donc le choix de l'autrice bienvenu. Cela permet au lecteur d'oublier son présent et de retrouver une vie normale, au moins dans un monde livre.

 

Vous l'aurez compris en lisant cette chronique, je me suis régalée avec ce roman. Je vais continuer de suivre cette autrice, car je passe à chaque fois d'excellents moments avec elle et ses romans. J'aime aussi les titres de ses livres qui commencent tous par « Et », tout comme ses couvertures qui se ressemblent. Cette particularité signe une marque de fabrique de l'autrice que j'aime beaucoup.

Comme le dit Virginie Sarah-Lou dans ses remerciements, ce roman est un feelgood sans en être un. C'est surtout une formidable histoire d'amitié, d'amour, un hommage à la vie dans ce qu'elle peut avoir de magnifique comme de triste. L'autrice nous dit qu'elle voulait décrire un attachement vrai, pur, authentique, complice. Eh bien, je peux lui dire que c'est complément réussi. Je ne peux que vous conseiller la lecture de ce livre, vous aussi, partez à la rencontre de Marcel et Pauline, suivez les, aimez les, ils ne vous laisseront pas indifférents.

De mon côté, je vais garder un excellent souvenir de cette histoire. J'ai lu ce livre en version numérique, mais je pense que je vais surement me le procurer en papier pour l'avoir dans ma bibliothèque, pour pouvoir le relire, le prêter, le faire connaître autour de moi. Il y a des livres qui marquent tellement que j'aime les toucher et les savoir resents dans ma bibliothèque.

Commenter  J’apprécie          70

"𝐿𝑒 𝑏𝑜𝑛ℎ𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑜𝑖𝑡 𝑒̂𝑡𝑟𝑒 𝑠𝑎𝑖𝑠𝑖 𝑑𝑒̀𝑠 𝑞𝑢'𝑜𝑛 𝑙𝑒 𝑓𝑟𝑜̂𝑙𝑒, 𝑚𝑎 𝑝𝑒𝑡𝑖𝑡𝑒, 𝑐𝑎𝑟 𝑖𝑙 𝑝𝑒𝑢𝑡 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑒́𝑐ℎ𝑎𝑝𝑝𝑒𝑟 𝑎̀ 𝑐ℎ𝑎𝑞𝑢𝑒 𝑖𝑛𝑠𝑡𝑎𝑛𝑡, 𝑜𝑛 𝑛𝑒 𝑝𝑒𝑢𝑡 𝑝𝑎𝑠 𝑙𝑒 𝑚𝑒𝑡𝑡𝑟𝑒 𝑒𝑛 𝑐𝑎𝑔𝑒 𝑒𝑡 𝑙𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑠𝑒𝑟𝑣𝑒𝑟 𝑎𝑢𝑡𝑎𝑛𝑡 𝑞𝑢𝑒 𝑙'𝑜𝑛 𝑣𝑜𝑢𝑑𝑟𝑎𝑖𝑡. 𝐶'𝑒𝑠𝑡 𝑎𝑢𝑠𝑠𝑖 𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑓𝑎𝑖𝑡 𝑠𝑎 𝑏𝑒𝑎𝑢𝑡𝑒́... 𝑂𝑛 𝑛𝑒 𝑠𝑎𝑖𝑡 𝑗𝑎𝑚𝑎𝑖𝑠 𝑐𝑜𝑚𝑏𝑖𝑒𝑛 𝑑𝑒 𝑡𝑒𝑚𝑝𝑠 𝑖𝑙 𝑟𝑒𝑠𝑡𝑒𝑟𝑎 𝑎𝑢𝑝𝑟𝑒̀𝑠 𝑑𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠."

Dès lors que mes yeux se sont posés sur les premières lignes de cet ouvrage, je fus transportée dans l'histoire au côté de ses drôles de personnages...

Une histoire qui va nous emmener en voyage. Un voyage entre le passé et le présent. Et oui, j'ai fait des bonds dans le temps lors de cette lecture. Entre passé et présent, l'autrice mène à bien sa barque et nous ancre un peu plus dans l'histoire. Marcel m'a conté son histoire dans le présent, mais avec ces retours dans le passé, je vivais son histoire comme si j'y étais. Je peux vous dire que j'ai adoré.

À la rencontre de Marcel, bientôt 95 ans, un vieil homme qui est à lui tout seul un sacré clown et de Pauline, une jeune aide soignante pleine de gentillesse et de douceur pour ses patients. Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde auprès de ses personnages aux répliques bien rodées. Ils sont terriblement attachants. J'ai eu un véritable coup de foudre littéraire pour ces deux personnages.

La plume d'une belle douceur, légère et dingue à la fois m'a littéralement conquise. C'est drôle, c'est léger malgré les sujets évoqués. Les émotions nous assaillent tout au long de cet écrit, impossible d'en ressortir indemne de cette histoire. C'est tellement touchant ! L'autrice m'a fait sourire, rire aux larmes et pleurer comme une madeleine et tout ça en 300 pages !

C'est un merveilleux coup de coeur. Mon coeur ne s'en remet toujours pas de cette jolie histoire bourrée d'amour, d'amitié, de partages et de valeurs. J'ai adoré passer des années 1950 aux années 2000 en quelques chapitres. Cela me donnait cette envie de connaître la suite et donc de me plonger un peu plus dans l'histoire.

👨‍🦳 Asseyez-vous confortablement auprès de Pauline et laissez Marcel vous conter sa touchante histoire. Avez-vous aimé ? Qu'en avez-vous pensé ?

Commenter  J’apprécie          80

😊 A la découverte de 😊

Et ton silence commence à raconter… de Virginie Sarah-Lou

Ramsay Éditions

Merci à l'auteure pour cette nouvelle découverte.

Marcel a 94 ans et Pauline, son infirmière, est la première à le lui souhaiter avec son enthousiasme et son humour habituel. Si son corps subit les affres du temps, son esprit reste vif et le replonge inlassablement dans sa jeunesse et auprès de Jeanne, son grand amour.

Tout comme Pauline, nous suivons l'histoire d'amour Marcel et Jeanne. Nous sommes pendus aux lèvres de ce grand-père qui, au crépuscule de sa vie, partage avec son infirmière sa vie et son plus grand secret.

Comme Pauline, nous allons revivre cette histoire d'amour hors norme qui a traversé toutes les difficultés et le temps sans jamais s'étioler.

On ne peut s'empêcher de s'émerveiller face à cet amour intemporel, intense, absolu qui survivra à tout: l'éloignement, le temps, les obstacles et même la mort. On rêve tous de connaître un jour cet amour qui bouleverse tout sur son passage, qui vous rend enfin complet. le fameux mythe de l'androgyne développé par Platon dans le banquet, où chaque homme est séparé à la naissance de sa moitié et n'a de cesse de la chercher pour être à nouveau complet.

Je trouve aussi intéressant de lire un livre où est abordé le sujet de la vieillesse et de la fin de vie. À 94 ans Marcel a vu beaucoup de ses amis disparaître, et petit à petit sa liste d'amis se vide inexorablement.

Mais à ses côtés il y a cette infirmière qui s'investit totalement dans son métier et dans l'accompagnement de ces personnes en fin de vie. Ce n'est pas de la pitié mais un réel intérêt pour ces personnes, pour leur histoire et leur ressenti. À l'heure où un énième scandale en ephad a éclaté, c'est beau de voir un contre exemple avec cette femme pleine d'amour et de respect.

Un très joli livre, plein d'émotion et de douceur. C'est parfois triste, parfois drôle, parfois douloureux mais c'est ça une vie. C'est fait de bons et de moins bons moments, le tout est de trouver la force d'avancer comme nous le démontre Marcel dans ce livre.

Nous ne sommes pas éternels, le temps est précieux et il mérite que nous vivions pleinement nos vies selon nos propres aspirations et notre coeur. Une dernière leçon de vie de ce nonagénaire plein de peps.

Pour découvrir ce livre, c'est par ici https://www.amazon.fr/ton-silence-commence-%C3%A0-raconter/dp/2812203234

Commenter  J’apprécie          90

Première lecture pour cette nouvelle année avec le cinquième roman de Virginie Sarah-Lou et c'est une très belle lecture.

Je remercie l'auteure qui renouvelle sa confiance en moi.

Notre vie est le résultat des choix que nous faisons, mais en 1947 le poids de la pression familiale n'a pas permis à Marcel de choisir de vivre avec celle qui l'aimait.

Pauline elle a la trentaine et a comme vocation de s'occuper des autres et encore plus des ainés, car pour elle contrairement à la société ils sont d'une grande richesse. Entre elle et Marcel cela fait plus de 3ans qu'ils se taquinent entre deux soins infirmiers, une jolie relation faite de complicité, de pudeur et surtout de confiance. Marcel nonagénaire arrive au crépuscule de sa vie, il décide de livrer à sa jeune comparse sa plus belle histoire d'amour au travers de récits et de lettres qu'il lui offre.

Ce roman est une petite pépite par les multiples émotions qu'il a pu me procurer et l'introspection qu'il a pu m'amener sur les sujets traités, tel que la vieillesse, la dépendance, mais aussi les aidants et l'homosexualité.

La plume de l auteure est juste, sensible par moment mais aussi très drôle, ce qui fait qu'on est ému et la minute d'après on rit.

Les personnages sont attachants, j'ai eu beaucoup de tendresse pour ce grand père et son infirmière. On ressent tellement de chose aussi dans leurs non dits, ils ont beaux utiliser l'humour pour se détacher il y a beaucoup de bienveillance entre eux.

La construction avec les flash back dans le passé est très addictive, j'ai dévoré cette lecture que je vous conseil grandement.

Un roman plein d'émotion et de tendresse comme dans "les oubliés du dimanche" de Valérie Perrin et très contemporain et plein d'humour comme dans "le bonheur n'a pas de rides" D'Anne-Gaëlle Huon.

Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation

La sonnette retentit et la porte d’entrée s’ouvrit sur une Pauline

enjouée.

— Bonjour, Marcel, me voilà !

— Chouette, ma couche commençait à croire qu’elle subissait une grève des infirmières.

— Vous n'avez qu’à boire un peu moins aussi, se moqua-t-elle gaiement.

— Bien sûr, pour crever desséché et désaltéré, merci du conseil médical, je note.

— De rien, j’adore rendre service.

Il ne put s’empêcher de sourire.

— Vous êtes encore plus peste que moi.

— Je m’adapte à mes patients, Monsieur Trucchini, répondit- elle avec un clin d’oeil amusé. Votre nuit s’est bien passée ?

— Ça vous intéresse vraiment ?

— Non, mais ça meuble la conversation.

Elle lui tira la langue, espiègle.

Commenter  J’apprécie          70

Le bonheur doit être saisi dès qu’on le frôle, ma petite, car il peut nous échapper à chaque instant, on ne peut pas le mettre en cage et le conserver autant que l’on voudrait. C’est aussi ce qui fait sa beauté... On ne sait jamais combien de temps il restera auprès de nous.

Commenter  J’apprécie          40

Mélancolique suite à son échange avec Pauline, il bondit de

soixante-treize ans dans le temps pour atterrir devant ce lavoir.

Celui où il avait cru, dur comme fer, que sa vie serait parfaite au

bras de Jeanne, sa Jeanne.

Commenter  J’apprécie          50

Un fou rire, c'était l'amour de la vie qui s'ouvrait en grand devant votre âme et vous rendait votre liberté perdue. Un fou rire n'enlevait pas la peur du lendemain et du temps qui passe, mais il la mettait en pause durant quelques secondes de grâce

Commenter  J’apprécie          40

Les années filaient trop doucement lorsque l’être aimé était loin de nous, et bien trop vite lorsqu’il était au creux de nos bras… Pour ralentir à nouveau depuis son absence définitive. Le maître du temps était un sacré farceur

Commenter  J’apprécie          40

Videos de Virginie Sarah Lou (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Virginie Sarah Lou
C'est l'histoire de Marcel et Pauline dans "Et ton silence commence à raconter"
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4780 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre