AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845633327
Éditeur : Xo Editions (27/03/2008)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 328 notes)
Résumé :
Hiver 1288. Dans une paroisse isolée du Quercy, une troupe d'hommes en noir s'empare d'un enfant. Refusant d'admettre le pire, le prêtre du village, le père Aba, se lance à la poursuite des ravisseurs.

Au même moment, à Rome, l'éminent enquêteur Bénédict Gui accepte une nouvelle mission : retrouver un jeune homme employé par l'administration du pape. Lui aussi a été enlevé par des hommes en noir.

Disparitions d'enfants qui se multiplien... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
joedi
  26 août 2012
Dans la petite paroisse de Cantimpré, village du Quercy, vit Perrot, un petit garçon, en apparence comme tous les enfants, mais curieusement, depuis sa naissance, les habitants du village échappent à la maladie et les accouchements se déroulent sans problème, faits rarissimes pour l'époque. le prêtre Aba tente, pour la protection de Perrot, de faire attribuer ses « miracles » à feu Evermacher, son prédécesseur et prêtre. Pendant l'hiver 1288, une troupe d'hommes de noir vêtus, enlève Perrot. le prêtre Aba se lance à leurs poursuites. D'autres enlèvements d'enfants seront perpétrés par la même troupe, dans différents pays. Au Vatican, le Concile éprouve beaucoup de difficultés à élire un nouveau Pape…
Délivrez-nous du mal est un roman qui foisonne de nombreuses et périlleuses aventures !
Commenter  J’apprécie          210
akhesa
  17 septembre 2013
Roman alliant contexte historique solidement documente avec un mystere sur fonds de complot;j'ai été tenue en haleine des les premieres pages,et l'ai devore tres vite malgré quelques termes a rechercher au dictionnaire.Entre bien et mal,science,superstition,simulacres et vrais miracles,c'est un roman fort sombre dans un moyen age fascinant.
Ce livre est passionnant,bien ecrit,accrocheur,il a vraiment tout pour plaire
Commenter  J’apprécie          180
Takateru
  29 octobre 2012
C'est à reculons que j'ai débuté la lecture de ce roman. Peut-être parce que le nom de l'auteur m'est antipathique, peut-être parce que ce livre a fait l'objet d'une publicité trop entreprenante... Bref cela partait sur de mauvaises bases, et pourtant, j'ai adoré. A mon humble avis, tout y est ! Une épopée truffée de rebondissements et très bien articulée, l'ésotérisme de la thématique principale se mêlant à merveille avec des descriptions historiques minutieuses... Une petite merveille que je vous recommande.
Commenter  J’apprécie          120
Levant
  14 novembre 2014
Après Fernand l'acteur, Michel le chanteur, dans la famille Sardou, je voudrais Romain l'écrivain. J'ai découvert avec satisfaction cette génération de la famille décidément versée dans le culturel. Belle façon de se démarquer de l'ascendance pour Romain, surtout que le talent est là.
« Délivrez-nous du mal » est un roman que l'on classerait de nos jours dans le fantastique raisonnable. Transposé à l'époque à laquelle se déroule l'intrigue, au moyen-âge, il retombe presque dans la normalité puisque son côté fantastique repose sur la croyance au miracle. A la prise en compte de la prédominance de la religion dans ces temps reculés, tout devient possible pour qui veut exploiter la crédulité en agitant le chiffon rouge de la damnation ou en faisant miroiter la félicité de la résurrection.
« Délivrez-nous du mal » est un ouvrage qui retient l'intérêt. En s'appuyant sur une chronologie historique réaliste, l'intrigue est construite avec modération dans ce que le cinéma pourrait traduire en effets spéciaux. Il se lit bien et capte votre intérêt jusqu'à la dernière page. Il vous donne surtout le goût de lire les autres ouvrages de la série de cet auteur dont les titres son tirés de la prière « Notre Père ». Peut-être aurais-je dû commencer par « pardonnez-nous nos offenses », mais chacun peut se lire indépendamment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
yv1
  18 février 2011
Je voulais essayer un roman de Romain Sardou dont j'avais entendu parler. Plein d'a priori un peu négatifs, je dois bien le dire, j'ai donc entrepris ma lecture. Eh bien, ma fois, c'est plutôt pas mal. Je me suis laissé prendre par l'intrigue, par les personnages dont on ne sait jamais s'ils sont vraiment blancs ou noirs, par l'époque et toutes les images qu'elle peut entraîner. Alors, peut-être que le livre de Romain Sardou est bourré d'anachronismes (mais peut-être pas ?), je ne pourrai pas le dire, et finalement peu importe, mais il sait raconter une histoire ! Rebondissements, retournements. La toute puissance de l'Eglise dans ses années-là et son souhait d'encore accentuer son pouvoir sont le prétexte, pour certains de justifier des actes démesurés, et pour l'auteur de se lâcher et d'ajouter même quelque dose de paranormal de bon aloi. L'écriture est fluide, permet une lecture aisée sans tomber dans la facilité ; quelques termes "techniques" religieux m'ont échappé, et l'on se perd parfois dans les méandres de la hiérarchie de l'Eglise, mais rien qui ne nuise réellement à la compréhension du texte et au plaisir de suivre le père Aba et Bénédict Gui.
Lien : http://lyvres.over-blog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
raynald66raynald66   24 janvier 2015
Ce sang a plus de huit siècles dit Profuturus. Il appartient à Saint Maur, patron des fossoyeurs. N'es-tu pas intrigué de découvrir pourquoi ta seule présence lui redonne cet éclat de vie ?
Commenter  J’apprécie          60
jouanfrancjouanfranc   20 février 2012
Le père Aba resta un moment immobile, habillé de pied en cap comme l'un des tueurs de Cantimpré. Il saisit l'épée qui avait servi à assassiner Maurin et la glissa sur l'anneau du baudrier.
Il releva la capuche et se la rabattit autour du visage.
Cet accoutrement de meurtrier l'oppressait, un goût âcre lui venait à la bouche, ses mâchoires se contractaient...
Il haïssait cette apparence.
Mais il était prêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TatooaTatooa   06 juin 2013
Le professeur avait choisi pour ce matin un dicton qu'il savait promis à un beau succès : "Nul n'est dégoûté de sa propre mauvaise odeur."
Dès qu'il l'eut énoncé, ce fut un tonnerre d'éclats de rire. Et l'on commença d'échanger des plaisanteries sur tel ou tel du village.
Aba conduisait insensiblement les petits vers les fins morales recherchées ; il était un excellent conteur, et un pédagogue né.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
raynald66raynald66   24 janvier 2015
Dès que l'enfant tombait en sommeil, il était assailli de visions miraculeuses.
Il suffisait alors de le questionner sur n'importe quel sujet qui soit hors de sa portée pour que, après quelques minutes de torpeur, il restitue la bonne réponse
Commenter  J’apprécie          20
raynald66raynald66   24 janvier 2015
Augustodunensis se précipita vers la maison du père Aba. Il y trouva les meubles renversés, une des portes emboutie, le cadavre de l'enfant éventré le long d'une poutre et le prêtre à terre, baignant dans son sang
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Romain Sardou (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Romain Sardou
SMEP 2016 - Rencontre avec Francesca et Romain Sardou
autres livres classés : thriller médiévalVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Délivrez-nous du mal

L'histoire débute au cours de l'inter règne entre deux papes. Quel est le pape qui vient de mourir ?

Celestin V
Boniface VIII
Martin IV
Honorius IV

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Délivrez-nous du mal de Romain SardouCréer un quiz sur ce livre
. .