AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de LaBiblidOnee


LaBiblidOnee
  22 août 2014
J'ai découvert Romain SARDOU cet hiver avec ses contes de Noël, mais j'étais très loin de savoir qu'il écrivait également d'aussi beaux et intéressants romans que celui-ci. Derrière la très belle couverture de ce livre se déroule l'histoire – et je vous laisse apprécier la métaphore et le symbolisme à peine voilés de ce livre - de Mademoiselle France, une prostituée énigmatique du Sphinx, club très prisé par les occupants allemands pendant la seconde guerre mondiale. Fraîchement débarquée à Paris, cette sublime créature, française, n'accepte comme clients que des hauts fonctionnaires allemands.


Sa classe, sa beauté et sa façon de parler de l'Allemagne feront d'elle plus qu'une simple prostituée de luxe : Elle cèdera bientôt aux avances d'un dignitaire allemand habitué du Sphinx, qu'elle épousera. Comment une française peut-elle épouser ce haut fonctionnaire allemand qui, sans scrupule, commet chaque jour plus d'exactions et d'horreurs envers les Français ? Est-ce par stratégie de protection, ou par conviction profonde... Ou encore pour une autre raison bien plus personnelle et moins avouable... que Fräulein France fréquente volontairement l'occupant ?


*****

C'est ce que nous découvrirons à la lecture de ce récit passionnant qui nous offre un point de vue différent, celui de l'occupant, le revers de la médaille. S'appuyant sur le cours de l'Histoire, Romain SARDOU tisse la toile du drame qui va se jouer sous nos yeux à l'aide d'un rythme agréable, et d'anecdotes réelles qui soutiennent des rebondissements inventés. Inventés ? Peut-être. Ou peut-être pas : de nombreuses horreurs ont été commises en temps de guerre, des haines puissantes se sont formées, des vengeances virulentes se sont construites, et peut-être ont-elles été parfois assouvies.


Je suis immédiatement entrée dans l'histoire de ces occupants allemands et de cette Mademoiselle France qui m'a intriguée presque autant qu'elle intriguait les fonctionnaires qu'elle s'efforçait de séduire. le style intimiste de l'auteur y est pour beaucoup, ainsi que cette période de l'Histoire choisie pour contexte. Mais j'ai également beaucoup apprécié la construction : Un roman où les indices disséminés orientent notre lecture, sans trop nous en dire pour conserver un certain suspense jusqu'à la fin : Cette Mademoiselle France, au passé si mystérieux, est-elle réellement celle qu'elle prétend être ? Quel est le combat qu'elle semble avoir hérité d'un passé qui tient dans une valise minuscule, comment va-t-elle le mener et va-t-elle le gagner ?


On soupçonne bien certaines choses mais l'on attend les explications et surtout le dénouement avec plaisir puisqu'il est si agréable de se laisser raconter cette histoire par l'auteur. le rythme posé du départ s'accélère à mesure que les pions sont en place, que le dénouement approche et que les protagonistes ont l'impression de toucher au but, comme un coeur battrait plus vite en vue de la victoire ou de la délivrance… Voici un livre avec une vraie fin, et dont la boucle est bouclée à l'issue d'une lecture passionnante. Je sais qu'on peut hésiter à découvrir cet auteur à cause de son nom, pourtant je trouve qu'il mérite qu'on s'intéresse à ses romans : L'avez-vous déjà lu, avez-vous aimé ses écrits ?


Pour élargir un peu, vous pouvez lire également un très beau roman sur l'immédiat après-guerre et les conséquences sur les populations civiles : « Les haines pures », d'Emma LOCATELLI, construit un peu comme un thriller où il est encore plus difficile de se douter de l'issue et où l'on plonge au coeur des magouilles et maquis de la résistance. Sont également de belles et intéressantes lectures : « le Manoir de Tyneford » de Natasha SOLOMONS sur la seconde guerre mondiale, ainsi que « Tous les salauds ne sont pas de Vienne » d'Andréa MOLESINI, sur la première guerre mondiale (les avis que je n'aurais pas transférés ici figurent au moins sur mon blog).
Lien : http://onee-chan-a-lu.public..
Commenter  J’apprécie          112



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (9)voir plus