AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845634021
Éditeur : Xo Editions (13/11/2008)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Londres, hiver 1858. Amory, un garçon de huit ans, porte des seaux d'eau à travers les rues glacées. Pour survivre, l'orphelin doit assurer l'entretien des abreuvoirs dans un quartier élégant de la capitale. Le soir, Amory se réfugie dans les combles d'un club très select. Là, il a chaud, se sent en sécurité, et peut sommeiller en écoutant les conversations des lords et des baronnets... Un jour, pourtant, des éclats de voix le réveillent: un brave homme, brandissant... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
missmolko1
  09 janvier 2014
Je joue les prolongations de Noël cette année ! Et je dois dire que ce recueil de quatre nouvelles de Romain Sardou m'a vraiment enchanté.
Celui ci s'ouvre sur L'arche de Noël, nouvelle qui a donné son titre au livre. Alors je suis surprise a la lecture de certaines critiques, car pour moi c'est la nouvelle qui m'a le moins plu. Il faut dire que les elfes et autres créatures magiques c'est pas vraiment mon truc.....
Ensuite vient les petites espérances de Duane Reilly. Alors la j'ai beaucoup aimé cette nouvelle qui revient sur les événements tragiques en Irlande (je parle bien sur de la famine qui a touché le pays) :
"Cher lecteur - et donc cher ami - un peu de sérieux : le matin du 13 septembre 1845, un parasite au nom cocasse de "mildiou" pointa le bout de son nez sur le sol d'Irlande. S'y sentant manifestement très a son aise, un mois plus tard, ce phytophthora infestant de la famille des oomycetes s'était répandu sur l'ensemble du territoire, avait contaminé les cultures de pommes de terre et se rendait, en un temps record, responsable de la plus atroce famine qu'eurent jamais a affronter les habitants de ce pays. Quatre années suffirent pour que la population se vit décimée, avec quatre millions et demi de morts, de réfugiés et d'émigrés."
Cette histoire est une belle leçon de vie et Duane Reilly le personnage principal a un destin vraiment hors du commun.
La troisième nouvelle : Noël a Coldbath Fields est a la fois tragique par ce qui arrive au héros, emprisonné a tort : "Ce père Noël qui faisait tant la joie de ses trois enfants, Barnabas n'y croyait plus, pas plus qu'il ne croyait en la Justice, en la reine Victoria, en Charles Dickens, en Jésus-Christ ou en Dieu le père."
Mais en même temps tellement drôle avec toute cette succession d'évènements et de catastrophes.
Et enfin, le recueil se termine avec La fessée du Père Noël. Alors quand vient le mois de décembre on pense directement au Père Noël, dans certaines régions on ajoute une pensée pour St Nicolas mais le père Fouettard qui est-il vraiment. Romain Sardou nous livre sa version dans cette nouvelle.
Un recueil qui apporte un peu de la magie de Noël que l'on a parfois tendance a oublier. Romain Sardou est un conteur excellent et l'on se laisse emporter avec plaisir au XIXe siècle.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
fee-tish
  23 décembre 2011
Romain Sardou ou l'écrivain qui savait faire ressortir l'enfant qui sommeille en chaque adulte ! Car qui peut se vanter de n'être plus sensible aux contes enchanteurs de Noël ?
Ce sont quatres contes qui nous sont présentés dans ce recueil de 125 pages. Comme ces précédents livres sur Noël ; Une seconde avant Noël et Sauver Noël ; Romain Sardou se rattache à la tradition anglo-saxonne des contes de Noël ; notamment en les ancrant au milieu du XIXe siècle.
On croise ainsi de jeunes enfants entre huit et douze ans, charmants et pleins de vie, qui vont grandir vivre une aventure magique et qui ne vont avoir de cesse de croire à cette période de Noël.
- le premier conte met en scène Amory Bolton, huit ans. Par un truchement du hasard, il va être amené à rencontrer Eliot Doe, conteur célèbre chez les enfants. Celui-ci est porteur d'un récit fantastique magique. Mais est-il vraiment fantastique ? Il nous raconte comment les êtres féériques qui vivaient autrefois sur Terre ont décidé de partir sur une autre planète. Et sous quelle forme ils ont un jour décidé de remettre un peu de magie dans le monde des humains. Plein de tendresse, ce conte nous montre que la magie ne peut être vue que par les enfants puisque les adultes, dans leur monde rationnel, ne veulent plus croire.
- le second conte est davantage basé sur la morale du bien et du "mal". Un récit peut-être un peu en-dessous des trois autres, mais toujours touchant.
- le troisième conte évoque les miracles de Noël mais aussi les faits et leurs conséquences (un battement d'aile de papillon ici peut entraîner une tempête là-bas, tout le monde sait ça !). C'est un récit plutôt humoristique, tout en se concluant de façon tout à fait attendrissante.
- le quatrième et dernier conte est absolument excellent. Il évoque Saint-Nicolas qui, depuis l'avènement du Père Noël en 1852, peut prendre sa retraire. Mais le pauvre Père Fouettard se sent lésé et mis de côté dans cet arrangement. Aussi, va-t-il aller trouver un ami du Père Noël (un certain Harold Gui) pour lui demander des explications.
Avec une plume toujours aussi agréable, Romain Sardou sait passionner son lecteur, qu'il soit enfant ou adulte. A lire en cette période de fêtes, ce livre aura une portée bien plus grande. Aux lecteurs qui ont lu les deux premiers contes de l'auteur (cités plus haut), n'hésitez pas à vous plonger dans ce petit recueil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Syl
  16 décembre 2013
Londres, septembre 1856,
Amory Bolton est un orphelin de huit ans. Pour se sortir de la fange de l'East End, il travaille tous les matins à remplir les abreuvoirs des riches quartiers du West End, à Colevandish Square. Il nettoie, apporte l'eau, et bientôt en cette fin d'année, cassera la glace. Ironiquement, il dit que les chevaux sont mieux traités que les humains. Après cette corvée, il récolte quelques sous en étant garçon de courses pour les maîtres d'hôtel et les gouvernantes des grandes maisons. Sa persévérance, son courage, ses traits réguliers, son beau sourire, sont des atouts qui inspirent la sympathie et la confiance.
Malin et observateur, il sait tout.
Un jour, il est surpris de voir défiler discrètement et prestement les membres du Pougheepsie Club. Pour habiter clandestinement les combles de cet illustre cercle, il connaît les coutumes de chacun et trouve étrange cette rencontre qui ne devrait pas avoir lieu. du haut de la coupole, il scrute cette assemblée huppée. Ayant déjà participer secrètement à leurs débats, il sait que les sujets abordés sont souvent de l'ordre de l'originalité, du surnaturel, et que ses adhérents sont considérés comme des "originaux séniles".
Mais cette réunion en urgence que peut-elle augurer ?
C'est le président Sir Pagnell qui ouvre la séance. Ils vont recevoir un invité… Eliot Doe, un conteur exceptionnel. Depuis 1852, est apparu un nouveau personnage dans les contes et légendes… le Père Noël. Mais avant lui, qu'elle est l'histoire ?
"- Il y a un peu moins de mille ans, en l'an de grâce 858, il était une fois, dans le royaume de Wessex, un roi nommé Ethelwulf qui gouvernait conjointement avec son fils Ethelbald…"
Amory écoute et vit les mots du conteur. La magie opère aussi sur l'assemblée. Il est histoire d'un jeune garçon, d'un elfe, d'un dragon, d'un cromlech, d'un royaume féérique qui partage la Terre avec les humains, d'un Grand Départ et du Grand Retour…
Et comme dans toutes les magies, on se pose la question : qu'elle est la part de l'imaginaire et celle du réel ?
Ce petit livre de Romain Sardou regroupe quatre histoires sur le thème de Noël ; "L'arche de Noël", "Les petites espérances de Duane Reilly", "Noël à Coldbath Fiefds", "La fessée du Père Noël". L'ambiance est celle des livres de Dickens, des contes qui révèlent le merveilleux et qui séduisent les petits comme les grands.
Cette première a été ma préférée. Elle met une lumière sur un monde fantastique et nous renvoie aux légendes antiques et fascinantes de la féerie.
Le Père Noël est un mythe et chaque pays a son conte. "L'arche de noël" se passe dans l'Angleterre victorienne et "La fessée du Père Noël", dans un petit village du nord de l'Allemagne, en 1853. Saint-Nicolas et le Père Fouettard sont de l'histoire…
Ce livre est à lire en ce mois de décembre. C'est la première fois que je lis Romain Sardou et j'ai apprécié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ClementineFerry
  06 décembre 2010
Le premier conte "L'Arche de Noël" met en scène le jeun Amory Bolton, orphelin londonien chargé de l'entretien des abreuvoirs dans un quartier chic de la ville. Nous sommes en 1858 et cela fait seulement 6 ans que le Père Noël s'est fait connaître aux yeux des petits enfants. Amory va assister à une bien étrange discussion dans un club très select accessibles aux Lords et Gentlemen uniquement. Eliot Doe, célèbre conteurs pour les enfants, vient s'entretenir de Noël avec la haute société. "Quelle horreur! Noël n'existe pas et tous ces contes sont des histoires de bonnes-femmes!". Mais le conteur va expliquer aux adultes l'origine de Noël et les relations passées qu'entretenaient le Bon Peuple avec les humains. Ce conte met en avant les croyances de Noël et l'utilité de sa magie. Véritable ode au monde de Féerie, cette courte histoire nous entraîne sur les pas des elfes. L'ambiance fait très clairement pensé à celle de Mr Scrooge et on se délecte de l'atmosphère feutrée et douce mise en place; comme si nous étions devant un bon feu de cheminée à côté du sapin. le caractère religieux de l'arche de Noé est ici transformé en un exil forcé des créatures féeriques repoussées par les humains. le tout raconté par un vieil homme qui nous rappelle grandement quelqu'un...
Le second conte "Les petites espérance de Duane Reilly" est beaucoup moins agréable à lire et même s'il reprend les thèmes de Noël comme la générosité, il lui manque cet esprit de Noël qui soufflait sur le précédent conte. L'histoire met en avant un petit Irlandais qui cherche désespérément une personne noble de coeur sans succès. le personnage est certes touchant, mais le corps de l'intrigue n'est pas bien alléchant.
Le troisième conte "Noël à Coldbath Fields"met en scène le pauvre Barnabas Witham dont le sort s'abat sur lui. Victime d'une erreur judiciaire, il est accusé de meurtre quelques semaines avant Noël. de rebondissements en rebondissement, Barnabas, après avoir eu toute la malchance du monde, devient soudain le plus chanceux. Et si croire en la magie de Noël pouvait nous tirer d'affaire? Une jolie fable pleine d'humour dont l'effet papillon est agréablement mené.
Le dernier conte "La fessée du Père Noël" met en brièvement en place la biographie du terrible Père Fouettard. Drôle et tendre à la fois, ce conte change notre vision du Père Fouettard. Les descriptions travaillées de l'auteur nous font ressentir aussi bien le crissement des pas dans la neige que le feu brûlant dans l'âtre ou les lumières clignotantes... Un beau moment de lecture.
CONCLUSION
L'Arche de Noël et autres contes est un recueil de contes soignés et joyeux. L'ambiance de Noël est là, partout, à chaque page pour notre plus grand plaisir. Dommage cependant que l'ensemble soit aussi court: le premier et dernier contes auraient mérité d'être allongés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Alexielle63
  30 décembre 2012
J'ai beaucoup aimé le premier conte, L'Arche de Noël, où l'on croise de nouveau la route d'Eliot Doe, le conteur fantasque avec qui le lecteur a fait connaissance dans Sauver Noël. Il revient sur la disparition des êtres magiques de la planète Terre, autrement appelé le Grand Départ, ce qui permet de mieux comprendre cet épisode juste évoqué dans les deux précédents livres de l'auteur. le dernier conte, La Fessée du Père Noël, lui, permet de voir l'après apparition du célèbre personnage barbu qui vient distribuer les cadeaux aux enfants sages du Monde entier et revient sur ce qu'il advient d'un autre personnage célèbre, le père Fouettard, mis au chômage par ce nouvel arrivant. Tous deux sont un beau prolongement à la magie des histoires créées par Romain Sardou. On y retrouve cette complicité partagée avec le lecteur, qu'il n'hésite pas à apostropher et sa plume au style dickensien, même si ses prédécesseurs ont ma préférence.
En ce qui concerne les deux autres contes de ce recueil, je les ai aimé mais sans plus. Dans Les Petites Espérances de Duane Reilly, je n'ai pas vu le rapport avec Noël, si ce n'est à faire le parallèle entre le petit garçon et un autre nommé Harold Gui, tous deux orphelins mais ayant réussi à conserver toute leur droiture, leur honnêteté, sans jamais dévier, malgré leur entourage ou les obstacles rencontrés, malgré l'âme corruptrice des bas quartiers de Londres et de ses habitants. Enfin, Noël à Coldbath Fields nous conte la réussite et la déchéance de Barnabas Witham, victime de coïncidences troublantes, dont le salut viendra d'une série de circonstances tout aussi étrange et à laquelle le Père Noël n'est pas étranger.
Pour résumer, un petit recueil rapide et agréable à lire, pour profiter de nouveau de la verve de l'auteur, sans toutefois égaler Une Seconde avant Noël ou Sauver Noël
Lien : http://lecturesdalexielle.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   08 janvier 2014
Cher lecteur - et donc cher ami - un peu de sérieux : le matin du 13 septembre 1845, un parasite au nom cocasse de "mildiou" pointa le bout de son nez sur le sol d'Irlande. S'y sentant manifestement très a son aise, un mois plus tard, ce phytophthora infestant de la famille des oomycetes s’était répandu sur l'ensemble du territoire, avait contaminé les cultures de pommes de terre et se rendait, en un temps record, responsable de la plus atroce famine qu'eurent jamais a affronter les habitants de ce pays. Quatre années suffirent pour que la population se vit décimée, avec quatre millions et demi de morts, de réfugiés et d'émigrés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
s0-kellys0-kelly   26 janvier 2014
"Il y a deux manières de gagner sa vie : la bonne et la mauvaise. Sache-le tout de suite, la mauvaise, c'est la bonne, et la bonne, c'est la mauvaise."P.79
Commenter  J’apprécie          30
missmolko1missmolko1   09 janvier 2014
Ce père Noël qui faisait tant la joie de ses trois enfants, Barnabas n'y croyait plus, pas plus qu'il ne croyait en la Justice, en la reine Victoria, en Charles Dickens, en Jésus-Christ ou en Dieu le père.
Commenter  J’apprécie          10
s0-kellys0-kelly   26 janvier 2014
"Dans les vrais contes, rien n'est jamais gratuit et tout est toujours offert."P.65
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Romain Sardou (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Romain Sardou
SMEP 2016 - Rencontre avec Francesca et Romain Sardou
autres livres classés : noëlVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Délivrez-nous du mal

L'histoire débute au cours de l'inter règne entre deux papes. Quel est le pape qui vient de mourir ?

Celestin V
Boniface VIII
Martin IV
Honorius IV

10 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Délivrez-nous du mal de Romain SardouCréer un quiz sur ce livre
.. ..