AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2501081692
Éditeur : Marabout (03/07/2013)

Note moyenne : 3.3/5 (sur 82 notes)
Résumé :
Isolte et Viola sont jumelles.
Inséparables dans leur enfance, elles sont aujourd’hui des adultes très différentes : Isolte est rédactrice dans un magazine de mode et partage la vie d’un photographe en vue ; Viola, détruite par l’anorexie, se consume peu à peu sur un lit d’hôpital. Les deux sœurs se parlent à peine. Pourquoi leurs chemins ont-ils pris des directions différentes ? Quelle tragédie les a séparées ? Alors qu’elles tentent de démêler les fils du ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
Lycandra
  19 juillet 2013
J'ai lu ce livre dans le cadre d'un partenariat avec Livraddict et les éditions Marabout. C'est la lecture du résumé qui m'a fait trancher dans mon choix du livre. Des souvenirs d'enfance, une tragédie, des secrets... Ça fait envie non?
Quand je me suis retrouvée face au livre, j'ai eu peur d'être déçu. J'avais peur de me retrouver dans une histoire clichée, avec une trame prévisible. Mais au fil de ma lecture ce livre n'a pas cessé de m'étonner! Je l'ai terminé tard dans la nuit, je voulais tellement savoir la fin de l'histoire! J'ai mis pas mal de temps à le lire, mais si je n'avais pas eu pleeeeins de choses à faire, c'est le genre de lecture que vous ne pouvez pas lâcher!
Ma première surprise a été dans la structure du roman. On a deux points de vues de différents. C'est un peu compliqué au début de savoir laquelle on suit. J'ai trouvé ce procédé très intelligent de la part de l'auteur. En effet, ce qui est quand même central à l'histoire, c'est le fait que ces deux soeurs se sont éloignées. Je trouve que, cette différence de narrateur marque cette séparation. On a un point de vue interne à l'une des jumelles. On sait tout ce qu'elle pense, dans son présent mais également lors de ses souvenirs. On sent le contraste avec sa soeur. On sent cet éloignement, on n'est pas dans les pensées de l'autre. C'est un peu comme si elle nous était inconnue. On a l'impression d'être beaucoup plus proche de l'une. J'ai vraiment ressenti pendant ma lecture qu'il semblait y avoir un fossé entre ces deux femmes en partie grâce à l'écriture de l'auteur. Je dis bravo!
Il y a une autre chose qui est un peu compliqué au début, les souvenirs interviennent un peu partout dans le roman! Les personnages se laissent aller dans leur fil de pensée et pouf! A la ligne d'après, on a le droit à un souvenir d'enfance. Au début, c'est donc un peu rude à tenir comme rythme. Mais petit à petit on s'y fait et c'est également quelque chose que j'ai trouvé intelligent. Ça rend l'histoire dynamique et franchement réaliste!
Les souvenirs sont complètement mélangés dans l'histoire. J'ai adoré. On pourrait penser que ces souvenirs sont un peu envoyés au hasard, mais on voit très bien en avançant notre lecture que l'organisation du roman est énormément pensée par l'auteur. le fait aussi que les souvenirs sont décousus emmènent tellement de réalisme à l'histoire! J'avais vraiment l'impression de me perdre dans mon propre fil de pensée.
En plus de cela, c'est merveilleusement bien écrit. L'auteur manie à merveille la description et pense à tout! Comme par exemple les petits gestes de la vie quotidienne. Ces petits gestes ou petites situations auxquelles ont ne fait plus attention. L'auteur a intégré à son roman des petits éléments tout bête comme ça! Par exemple, à un moment, Isolte marche dans la rue avec un sac plastique rempli de course, et un emballage pointu vient se cogner à sa jambe et la pique à travers le sachet... J'ai trouvé ce genre de petits détails géniaux!
Les personnages sont bien développés. A des moments, j'avais l'impression que ces personnes étaient là. Qu'elles existaient et que ma lecture était du voyeurisme. J'ai adoré les jumelles, même si à certains moments, elles m'ont un peu énervé par leurs comportements! haha. Leur histoire a su me toucher. Leur enfance permet de voir à quel point elles étaient proches et j'ai trouvé leur présent bien triste. Leur relation est loin d'être fusionnelle. On sent le changement, j'ai eu l'impression que c'était un cauchemar et qu'elles allaient se réveiller.
L'auteur est arrivé à créer deux personnalités bien distinctes dans ces jumelles. Au début, on ne les distingue pas vraiment, mais au fil des pages, leurs caractères différents émergent de plus en plus. C'est comme si, on était une petite mouches qui suivait ces enfants dans leurs péripéties, et comme leur entourage, on apprenait à les distinguer. Je pense que Saskia Sarginson est très très forte.
Concernant les secrets et tout ça, je n'ai rien vu arriver. DU TOUT. Je ne m'attendais pas à une telle chose. J'ai été choqué. Vraiment. J'ai eu du mal à dormir après avoir terminé le livre. Je n'arrêtais pas de penser à ces jumelles et à leur vie. Une lecture qui m'a vraiment perturbée! J'ai rarement cette sensation avec un livre.
J'ai vu sur Livraddict qu'il avait une moyenne de 12.5. Quelle incompréhension! Ce livre réveille tellement d'émotions.. de la joie, à l'inquiétude et même de la peur! Sur ce coup- là, je comprends vraiment pas... L'auteur a su rendre toute son histoire vivante, c'est comme si à chaque fois, on s'installait dans son canapé pour regarder le film de nos dernières vacances en familles!
L'auteur décrit également tout le long du roman la région où elle a vécu, le Suffolk. Ca m'a donné envie d'en savoir un peu plus sur cette région qui a l'air magnifique.
Je conseille ce livre, il m'a énormément touché. J'ai passé un très bon moment en compagnies de Viola et Isolte. Je suis même un peu triste de les avoir quittées. J'ai laissé durer ma lecture vers la fin du livre pour ne pas avoir à laisser tout ce petit monde. Ce livre est génial, extraordinaire, je crois bien que c'est mon premier coup de coeur de l'année!!
Je vais m'intéresser de plus près à l'auteur qui est vraiment douée.
Lien : http://ly-lit.blogspot.fr/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LiliGalipette
  15 octobre 2017
Viola et Isolte grandissent avec leur mère au fond des bois, après avoir quitté une communauté hippie. « Nous n'avons pas toujours été jumelles. Au début, nous ne faisions qu'une. » (p. 9) Les jumelles sont inséparables, fusionnelles, même si Isolte semble plus indépendante et plus forte. Elles rencontrent John et Michael, également jumeaux, qui sont presque des enfants sauvages. Les quatre gamins forment désormais une bande qui hante la forêt. Survient le drame dont les conséquences sont sans fin. Des années plus tard, Isolte mène une vie plutôt réussie tandis que Viola s'étiole dans l'anorexie. Quel est donc le lourd secret qui lie les jumelles et les jumeaux et qui les a séparés ? « Qu'avions-nous fait ? Qu'avions-nous vu ? Quand et où ? Ils pensaient que nous étions mauvaises, voyez-vous. Que nous avions commis un acte impardonnable. » (p. 14 & 15)
Le thème de la gémellité me touche au coeur et fait vibrer tout un faisceau de cordes sensibles chez moi. La relation amie/ennemie de Viola et Isolte est parfaitement crédible et très bien représentée. Sur ce sujet, je ne peux que vous recommander Les météores de Michel Tournier, ou comment trouver sa voie en tant qu'individu et comment rester jumeau/jumelle sans être le simple reflet de l'autre. Seul gros bémol de ce roman : il y a vraiment beaucoup trop de lapins morts dans ce texte !!!
Ce thriller est très construit et c'est sans doute toute sa force. On saute sans cesse du présent au passé, de la narration en vue subjective à la narration omnisciente. Ce changement de focale, parfois brusque, attire l'attention sur des détails infimes et permet de reconstruire l'intrigue. J'ai très vite discerné les contours du secret qui hante l'existence des jumelles, mais j'ai lu sans déplaisir, voire avec une certaine impatience, la résolution du mystère. Moi qui suis très peu friande de thrillers, je reconnais à celui-là de nombreuses qualités !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
macha33
  29 août 2014
J'ai lu ce livre de cette auteure que je ne connaissais pas au cours de mes vacances et j'ignore si c''est le cadre idyllique de l'endroit où j'étais ou le génie de l'écrivain mais j'ai vraiment beaucoup accroché à ce livre.
En réalité j'avais beaucoup hésité à acheter ce livre, le résumé ne m'inspirait guère ça sentait le déjà vu mais la couverture en revanche me faisait envie.
Il y avait de la couleur et de la vie dans cette couverture et puis j'aime pendant les vacances acheter des livres d'auteurs que je ne connais pas encore.
J'ai été ravie, malgré le début un peu difficile où j'ai eu parfois un peu de mal à suivre de qui il s'agissait.
L'écriture de l'auteure est fluide et nous captive tout en simplicité.
Le portrait qu'elle nous offre de ses personnages leur donne très rapidement vie et nous donne envie de plus les connaître davantage.
J'ai aimé ce goût d'enfance et de souvenirs qui se dégage de ce livre c'est ce qui m'a le plus touché, n'affectionnant pas forcément les passages de leur vie d'adultes.
Mais j'ai vraiment adhérer à ces morceaux de passé dans le Suffolk qui donnent un goût d'inconnu, d'étranger et d'envie de découverte à ce livre.
Cette maman un peu déprimée et alcoolique ancienne hippie qui a choisi d'élever ses filles un peu à la sauvage. Les différences de ces deux paires de jumeaux qui deviennent amis d'enfance.
Ca m'a fait remonté des émotions comme si je vivais moi même ces souvenirs d'enfance et ce fut cela selon moi la force de l'écriture.
J'ai aussi aimé le côté glauque de cette histoire un peu noire et lugubre qui explique tous les maux de nos personnages.
L'histoire ne semble pas très travaillé et j'aurai espérée mieux comme désir de guérison qu'un amour d'enfance pour Viola.
Mais au fond c'est bien plus l'enfance et les souvenirs avec deux visions différentes qui m'ont touché bien plus que l'histoire en elle même.
Et d'ailleurs fait étrange je me suis sentie plus proche et plus touchée par le caractère d'Issy qui pourtant ne donne que son point de vue par l'écriture de l'auteur se ne sont pas directement ses souvenirs à elle qui ressortent mais ceux de Viola mais cette jumelle fonceuse et protectrice m'a touchée.
Je conseille ce premier livre et cette auteure qui m'ont vraiment intrigués et touchés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LireEnBulles
  29 novembre 2017
Saskia Sarginson est une auteure britannique née à Manchester en 1961, mais qui a grandi à Suffolk. Elle possède un diplôme en littérature anglaise de l'université de Cambridge, et aussi un diplôme en mode et design de l'école de St. Martin of Art. Elle a travaillé dans la presse (Cosmopolitan, M & S Magazine, …), à la radio et dans le monde de l'édition (également en tant que « ghost writer ») avant de totalement se consacrer à l'écriture. Son premier roman, Jumelles (The Wins) est paru en 2013, et le deuxième Without You en 2014. Elle vit actuellement à Londres avec ses quatre enfants, dont des jumelles, et son mari scénariste/producteur pour la télévision.
Comme le fait entendre le titre, nous suivons des jumelles, Isolte et Viola, qui inséparables durant leur enfance, ne le sont plus depuis qu'elles sont devenue adultes. Isolte exerce le métier de rédactrice dans un magazine de mode et partage la vie d'un photographe, tandis que Viola, détruite par l'anorexie, se consume peu à peu sur un lit d'hôpital. Dans ce thriller, Saskia Sarginson propose de démêler les raisons qui ont fait que ces deux soeurs ne se parlent quasiment plus.
La narration de Sarginson se déroule en deux temps. le premier est à la troisième personne du singulier et raconte le moment présent, tandis que les moments dans le passé sont raconté à la première personne du singulier, soit par Isole soit par Viola. On assiste donc à deux histoires souvent différentes, puisque comme on le sait le ressenti de chacun face à un événement et tout aussi varié que les couleurs qui composent un arc-en-ciel. Petit à petit on en vient à découvrir les raisons de leur éloignement. Cela nous ouvre aussi sur la personnalité de chacune, qui malgré leur ressemblance physique nourrissent des envies différentes. le moment de la séparation entre les deux est d'ailleurs assez crédible, puisque ce lien si fort peut être représentatif de beaucoup de relations en dehors de celui propre aux jumeaux. En effet, au-delà de cette relation fusionnelle vient s'ajouter des moments douloureux pour chacune et aussi une certaine tension qui s'émane des caractères de l'une et de l'autre.
En dehors des souvenirs les plus douloureux, on assiste également à de vrais moments de complicité et d'affection réelle. Personnellement je me suis plus sentie investie dans le personnage de Viola de par ce qu'elle a subi durant son enfance, comme les moqueries par rapport à son physique qu'elle n'a jamais aimé. Comme on le dit, les enfants sont de vraies éponges ce qui a conduit – et bien d'autres choses – à ce que la jeune fille se retrouve aujourd'hui affectée par l'anorexie. Ce thème est en général quelque chose que j'évite dans mes lectures, car cela me touche de beaucoup trop près. Pourtant ici dans Jumelles j'ai réussi à y voir des liens avec mon propre vécu et ressenti. Ce n'est pas une lecture pédagogique, mais je trouve que le sujet est traité avec délicatesse et sans détour. Isolte, elle, est une jeune femme plus enjouée et surtout plus forte. Elle possède une vie sociale et sentimentale stable, mais va toutefois vite déchanter quand la vie lui jouera quelques tours. Si au départ elle semble un peu plus distante avec le lecteur, de fil en aiguille, le récit arrive à lui donner une nouvelle approche ce qui apporte son lot d'émotions. du côté du reste des personnages je préfère ne pas trop en dire, mais il faut savoir que plusieurs relations passées ont fait de nos jumelles qui elles sont aujourd'hui et surtout leur rapport faces épreuves de la vie.
La plume de Saskia Sarginson possède deux atouts : la simplicité et la complexité. La simplicité car elle arrive à raconter son histoire de manière à ce que n'importe quel lecteur puisse avoir envie de lire son livre. Et la complexité car le style est travaillé. La psychologie des personnages est fouillée et crédible, surtout pour Viola. L'atmosphère générale du récit est propre au thriller à suspens. Toutefois, j'ai été quelque peu étonnée de la fin assez âpre qui laisse un arrière-gout d'inachevé. Il y aussi le fait que l'on se perd parfois dans les alternances entre passé et présent, ce qui peut compliquer la lecture à certains moments.
En conclusion, Jumelles reste une bonne lecture qui a répondu en grande partie à mes attentes. le traitement apporté à l'anorexie est assez juste et proche de ce que quelqu'un ayant vécu cela peut ressentir. le style est prenant malgré quelques bémols propres au fait que ce soit un premier roman. Mais je reste sur une bonne impression puisque cela est un premier roman. Jumelles saura plaire aux amateurs de thriller ainsi qu'aux novices qui seraient intéressés par la lecture d'une relation si fusionnelle qu'elle en devient parfois blessante.
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Biblio87
  31 juillet 2013
J'étais impatiente de me lancer dans cette lecture. En effet, ce livre avait tout pour me plaire : une couverture magnifique, un thème intéressant promettant bien des mystères et des révélations, et la découverte d'une nouvelle auteure, chose sur laquelle je ne crache jamais. Et c'est franchement convaincue que je ressors de cette lecture !
Tout d'abord, j'ai trouvé la plume de l'auteure très agréable, travaillée et très accessible à la fois, cela nous permet de suivre l'histoire facilement. Et heureusement !
Car en effet, au début, j'ai éprouvé quelques difficultés à m'y retrouver car on passe souvent d'un narrateur à l'autre (les jumelles se partagent la narration) tout en sautant du présent au passé sans prévenir. Mais une fois qu'on a compris le truc et qu'on est plongé dans le roman, ça va tout seul. Toutefois, je pense vraiment qu'il est préférable de lire ce livre dans une période où on a beaucoup de temps à consacrer à la lecture et durant laquelle on peut être tranquille car louper un seul élément pourrait bien altérer la compréhension de l'ensemble de l'histoire.
Côté personnages, ils sont attachants et complexes. On apprend à connaître les jumelles au fil des pages, ainsi que ce qui s'est passé ce fameux été, ce qui les a séparées et rendues si différentes. Leur histoire sort vraiment du commun ce qui a pour résultat de nous faire suivre des jeunes femmes atypiques et intéressantes.
Petit à petit, les éléments permettant de comprendre les évènements nous sont présentés, je suis passée par pas mal de sentiments : de la colère, de la tendresse, de la gaieté, de la tristesse. D'autant plus que l'ambiance régnant dans ce roman a un goût d'ailleurs lui donnant ainsi une empreinte particulière. Il y a vraiment quelque chose de spécial qui est passé avec ce livre mais je ne sais pas très bien quoi.
Par contre, j'aurais aimé que la fin soit un peu moins "abrupte". J'aurais voulu en apprendre un peu plus sur comment se passe "l'après découverte des évènements et des secrets". Il manque pour moi un petit quelque chose. Et de façon générale, je pense que le tout aurait pu être traité avec un rien de profondeur en plus...
Autre bémol : il manque des mots ! Pas juste un, il s'agit souvent de pronoms relatifs. Ce n'est pas très grave en soi mais quand même, ça fait un peu négligé et c'est dommage.
En quelques mots :
J'ai beaucoup apprécié ce premier roman de Saskia Sarginson et je compte bien suivre ses prochaines publications. Ce roman est touchant, les personnages complexes et attachants et l'histoire est prenante. Et si quelques points viennent un peu assombrir ce tableau, c'est tout de même conquise que je suis !
Lien : http://books-all-around.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   15 août 2013
Se rasseyant plutôt sur sa chaise, elle étudie le visage de sa sœur. Elle a la bizarre impression d'agir en cachette.
Autrefois, regarder Viola était comme se voir dans un miroir à plusieurs angles. L'observer n'était pas l'espionner, c'était simplement comme si elle critiquait ou admirait ses propres traits.

(...) Isolte cligne des yeux et détourne le regard. Elle ne peut pas s'habituer à voir sa sœur dans cet état. Se souvenir d'elle avec ses joues rondes d'enfant et son large sourire lui demande de plus en plus d'efforts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
petitsoleilpetitsoleil   17 août 2013
- Est-ce que ça t'arrive d'en avoir marre ? demanda-t-il en essuyant le sang de son menton. D'avoir une jumelle. Qui te casse les pieds, qui te donne des ordres et te pique tes affaires ?

Je hochai la tête et éprouvai un soulagement à cet aveu.
Je lançai un regard coupable derrière moi, comme si Issy se trouvait dans le coin de la pièce et m'observait la trahir.

Je ressentis un élancement vif dans la mâchoire. En ce moment même, le dentiste devait être en train de lui examiner la bouche, la fraise hurlante à la main, le métal mordant dans sa dent. Je savais comment ses doigts s'agrippaient au siège.

- Issy peut parfois être pénible, dis-je, mon cœur faisant de petits soubresauts dans ma poitrine.
- C'est elle l'aînée ?
John se pencha au-dessus de l'évier.
- Michael est né cinq minutes avant moi. Mais il se comporte comme s'il avait cinq ans de plus.
- Exactement ! m'écriai-je. Issy est aussi plus vieille que moi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
petitsoleilpetitsoleil   17 août 2013
Peu importe ce que nous portions, personne n'arrivait à nous distinguer, bien que j'aie toujours été le plus gros bébé puis la plus potelée, enfant.
Dodue, comme disait ma mère.

Parfois, lorsque Isolte et moi nous tenions à côté l'une de l'autre, quelqu'un me pointait du doigt et s'écriait, comme s'il venait de découvrir quelque chose d'extraordinaire :
- Ha ! C'est toi la plus grosse des deux !

La plus grosse. Je détestais ces mots.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
petitsoleilpetitsoleil   17 août 2013
(note : lettre de Viola)
(...) Je me demande ce que tu deviens ? Tu as trouvé du travail ? Est-ce que vous vivez encore ensemble, Michael et toi ? Peut-être même que tu es installé, marié. Je n'arrive pas à me faire à cette idée. Désolée. Je n'y arrive pas, c'est tout.

Je ne suis pas certaine de ce que tu penserais de moi si tu me voyais maintenant. J'ai changé. Tu te souviens que Michael se moquait parfois du fait que j'étais grassouillette ? Je suis maigre maintenant. Très, très maigre. Issy déteste. Bizarrement, ça me fait presque plaisir de la mettre en colère contre moi. Je suppose que je lui en veux moi aussi d'être heureuse - ou de faire semblant de l'être alors que je sais qu'au fond elle ne l'est pas. (...)

Tu me manques tellement. Même après tout ce temps. Tu détesterais Londres. Mais je fais souvent comme si tu étais là, à côté de moi.

Viola
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
petitsoleilpetitsoleil   17 août 2013
(note : lettre de Viola)
1975
John,
Peut-être qu'un de ces jours, j'arriverai à trouver le courage de vraiment t'envoyer une de ces lettres. Mais comment te laisser voir ces choses que j'écris ? Je me déteste. Je me sens si laide, pleine de la laideur de ce que j'ai fait. J'essaie sans arrêt de me faire toute petite pour que les gens ne découvrent pas ce que j'ai fait et qui je suis.

Je ne me sentirais pas comme ça avec toi. Tu m'as toujours acceptée telle que j'étais et de toute façon tu sais toute la vérité. J'aimerais pouvoir te parler.
Je ne peux pas parler avec Issy - elle a changé -, il y a une distance entre nous que je ne peux pas combler. Ce qui me laisse toute seule.

John, on dirait que cela fait des centaines d'années que nous ne nous sommes pas vus. (...) je suis tout le temps en colère. Sauf que personne ne comprend que celle contre qui je suis en colère, c'est moi.
Tout ce que je dis tombe à côté. Alors il est plus simple de ne rien dire (...)

Je suis contente que vous soyez ensemble, toi et Michael - vous n'avez jamais eu besoin de mots pour vous comprendre. (...)

Viola
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : jumellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1046 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
.. ..