AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791030702385
Éditeur : Au Diable Vauvert (11/10/2018)

Note moyenne : 4.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Écrivain majeur à l'influence immense, auteur de plus de soixante livres en près de trente ans, plusieurs fois lauréat de tous les prix de l'Imaginaire, Pierre Bordage est un formidable conteur qui, depuis ses premiers romans, interroge l'humanité et lui ouvre de nouvelles perspectives. Jusqu'à se faire visionnaire, écrivain chaman.Écriture, inspiration, spiritualité, religions, amour, érotisme, mort, intelligence artificielle, transhumanisme, révolutions, guerre, v... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Horizon_du_plomb
  27 août 2019
« Je l'ai supporté en faisant beaucoup fonctionner mon imaginaire. Je me racontais des histoires qui devenaient des feuilletons. »
« J'ai même rencontré Gérard Klein qui était éditeur chez Robert Laffont. Quand je lui ai dit que mon roman faisait un million et demi de signes, il m'a répondu : « Monsieur, vous êtes un bébé, apprenez à naître. » » (…) « Et voilà comment seront finalement publiés Les guerriers du silence, grâce à la passion que Pierre voue au banjo, et dont il est devenu un virtuose. »
Ce livre est tellement dans la confidence qu'on n'a pas trop envie d'en parler, il est plus personnel qu'éclairant. C'est un livre sur un homme dans son entièreté, par conséquent le lecteur doit parfois accepter de se perdre dans ses méandres, ses labyrinthes qui n'ont même pas de sens unique. D'ailleurs, un des aspects qui m'a le plus marqué, c'est comme Bordage semblait encore découvrir des éléments de lui même via les questions de Sargos. C'est assez bizarre à un âge où l'on a eu le temps pour repenser son oeuvre et sa vie. J'ai appris plein de choses sur Bordage comme sa passion pour le basket ou son métier de vendeur d'encyclopédies ! On parlera très souvent des dessins de Bordage mais on n'en verra qu'un bout sur la couverture (correspondant à La Fraternité du Panca ?). Aucune illustration ou photo à l'intérieur du livre.
« Dans les récits mythologiques ou les contes, la figure de la femme est l'arc. L'homme est la flèche. L'amour est l'énergie cinétique qui tend l'arc. »
« Le guerrier silencieux, c'est lui. Un Ulysse rusé, forcément, doué pour raconter ses histoires, ses chevaux de Troie.  »
Au-delà du coté chaman ou éditorial, on découvre surtout un mec intelligent, qui observe et s'adapte tout en produisant des idées avec les évènements de sa vie.
« Les écrivains sont des archéologues d'eux-mêmes. »
« De mon coté, j'aspire à être un passeur. »
Saluons le travail de Sargos qui est vraiment arrivé à faire un tout cohérent et chronologique de ses dizaines d'interviews différents. Les interviews sont tellement bien menés qu'on a l'impression qu'ils ont été créés (avec les questions) après coup, que c'est Bordage lui même qui a écrit ses questions, c'est dire comme le livre dépasse l'aspect oral d'une simple conversation pour aller vers quelque chose de plus profond, presque un lègue. Quand on sait qu'Ayerdhal et Wagner nous ont quitté bien trop tôt, difficile de ne pas voir dans ce livre une sorte de précaution d'usage. En tout cas, Sargos connait bien la SF, cela se ressent dans ses questions, remarques. J'ai juste un peu trouvé gros le « entre Céline et Saint Exupéry » pour décrire Pierre mais son analyse générale de l'oeuvre de Bordage (décadence de l'occident, empathie et différents points de vue, rédemption,…) semble assez pertinente.
« Je fais le tri entre les bons et les charlatans. - Comment ? - En mesurant l'impact pour moi. Si je gagne en stabilité émotionnelle, c'est qu'il y a du positif. Mais si je sens que je rentre dans un schéma d'addiction, cela signifie que je deviens un consommateur spirituel. »
« Alors oui, pour moi l'imaginaire pourrait nous conduire vers une perception plus réaliste du monde, puisque tout n'est qu'illusion, doute, spéculation. »
Le livre parle beaucoup de spiritualité, de développement personnel. On trouvera dedans plus que l'itinéraire d'un écrivain, on trouvera l'itinéraire d'un homme en quête de réalisation, de sens.
«  J'ai feuilleté les trois cahiers sur lesquels Pierre a rédigé le premier tome des guerriers du silence. Trois cahiers grand format de 90 pages chacun. Une écriture serrée, sans presque aucune note préparatoire, avec quelques dessins. Ils sont conservés à la Bibliothèque nationale dans le fonds science-fiction. (…) J'écrivais, je méditais et je jouais au tennis. C'est tout ce que je faisais. J'utilisais une page sur deux pour rédiger. Sur l'autre, je dessinais pour visualiser quelques éléments, où je notais des corrections. »
« Je suis un scripturant (…) Un autre auteur structurant, Serge Lehman, m'a confié lors d'un voyage en train que l'écriture était aussi une vraie souffrance pour lui. Dans le fond les structurants ne sont pas dans l'écriture, elle n'est pour eux qu'un outil capricieux qui ne les emmène pas forcément vers la perfection du plan qu'ils avaient établi. » (Ce frottement dont il parlera plus tard face au langage du monde) 
Évidemment, on parlera beaucoup écriture. Un chapitre est d'ailleurs entièrement consacré à l'élaboration de son dernier livre « Tout sur le zéro  ». Le livre finit avec un entretien à trois avec Damasio qui offre de beaux parallèles.
« Dans nos moments de plus grande liberté religieuse, nous sommes agis, si l'on peut dire, plus que nous agissons. » (Sargos citant Alfred Loisy)
« Dans l'interview de Daniel Pennac, citée précédemment, celui-ci déclare: « L'analyse suscite l'adhésion, la métaphore pousse à la création. J'aime pousser le lecteur à la création » »
Ce qui fonctionne bien aussi, c'est que Sargos écrit parfois des apartés entre parenthèses où il repense, explique des recherches qu'il a faites par après, remet en contexte l'interview. Plus qu'amplifier un texte ou élaborer une pensée, cela montre comme l'échange, la parole, peut amplifier l'être, l'itinéraire de vie.
« La SF modernise la mythologie. Elle en crée une nouvelle. (…) Dans la mythologie grecque, Vulcain crée des soldats d'acier, les premiers robots imaginaires. » (Vulcain est romain, c'est Héphaïstos le dieu grecque correspondant)
En critique, on pourra dire qu'il reste pas mal de coquilles dans l'édition que j'ai lue, qu'il y a des répétitions de thèmes un peu lassantes (on voit revenir quasi les mêmes phrases), voire trop longues, et qu'enfin le tout forme parfois un texte non pas gourou (recevez la voie de celui qui est éclairé) ou dogmatique, mais assez moralisant parfois. Je rajouterai aussi que j'ai été parfois irrité par le fait que l'auteur parle de théories comme s'il les avait inventées alors qu'elles ne sont pas neuves (par ex patriarcat et contrôle des gênes pour l'héritage) même s'il est intéressant de les rappeler.
« Le verbe est créateur. Tu me disais hier que, selon toi, l'art est la seule forme de vie non biologique. [Il était tard, les étoiles brillaient et nous avions un peu bu… ] (…) Pour moi, l'univers est un langage. »
« Lorsque l'on imagine la notion d'humanité, nous avons tendance à visualiser des corps qui se baladent, faisons un effort supplémentaire d'imagination pour nous ressentir en tant qu'esprits. »
« Le média le plus ignorant en termes de SF est la télévision. Le plus savant est le web. Et peu à peu, l'un remplace l'autre… »

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
colin22
  30 janvier 2019
Pour les fans de Pierre Bordage, un livre de référence ou l auteur se livre sans tabou .
l'auteur nous offre le livre par excelllence qui jous permet de lieux comprendre son univers ,ses croyances,sa femme,ses voyages,pour'le,lecteur enfin un livre de reference pour notre écrivain préféré.
A consommer sans modération.
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (1)
Liberation   07 novembre 2018
Le travail d’Alexandre Sargos, photographe et journaliste, est impressionnant. Il a rencontré à plusieurs reprises à partir d’août 2016, et dans différents décors, l’écrivain majeur de l’imaginaire français, né en 1955 et qui a écrit son premier roman les Guerriers du silence en 1986 (publié en 1993).
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Julian_MorrowJulian_Morrow   18 avril 2019
Mon rôle d’auteur est de plonger dans le grand magma humain. La science-fiction me permet d’explorer d’autres temps, en position d’avant-garde. Parfois elle tombe juste. Il suffit de partir d’une situation présente et de tirer des fils avec une logique, tout en noircissant le trait, pour favoriser une prise de conscience.

(p.175)
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
autres livres classés : spiritualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Alexandre Sargos (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1231 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre