AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226132643
Éditeur : Albin Michel (03/04/2002)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
"Mon père est dans le coma. De quand date la dernière fois où j'ai souhaité sa mort ?..." A travers une histoire de haine et d'amour qui lie une fille à son père, Amélie Sarn s'empare, du pouvoir salvateur des mots.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Juin
  24 novembre 2015
Lorsque Laura reçoit un appel de son frère pour lui dire que leur père est dans le coma, suite à un accident, elle ressent une indicible joie. "Il va peut-être crever".
Elle a coupé les ponts avec sa famille depuis quelques années, 2 frères trop parfaits, un père aimant - trop- et une mère qui ne voit rien.
Laura raconte son histoire dans un long monologue. Et surtout elle va livrer des bribes de ses souvenirs à ce père qui ne peut qu'écouter la haine de sa fille. Tout ce qu'elle a enduré, tout ce qu'il lui a fait subir, elle va lui dire jour après jour. Elle espère qu'à son réveil, s'il s'en sort, il se souviendra de tous ces mots, de sa souffrance de fillette qui ne savait pas et n'arrivait pas à dire non.
Sujet douloureux que l'inceste, traité avec une grande maitrise - c'était un premier roman - La 4 e de couverture annonce " une histoire de haine et d'amour qui lie une fille à son père"...
Où est l'amour dans ce livre ? Je ne le vois absolument pas . Il y a juste un adulte qui profite de son emprise, et de sont statut de père, pour abuser d'une enfant terrifiée. Qui ne sait plus vraiment si elle victime ou coupable...
L'histoire d'une jeune femme, névrosée qui ne sait plus aimer et à qui sa mère dit " il n'était pas un monstre , tu sais"
le livre se termine sur une chute inattendue, ironie percutante.
Faut-il en rire comme le fait Laura, ou en pleurer?
de ce roman il a été fait un film, et une bande dessinée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JuinJuin   24 novembre 2015
Je n'ai pas le droit, moi, de rire, de m'amuser. Je n'ai pas le droit d'aimer la baise; Parce que j'aime ça, tu sais, j'aime ça. Je n'ai pas le droit de vivre normalement, car je porte en moi une petite fille toute déchirée et tellement laide, tellement laide...
Commenter  J’apprécie          100
JuinJuin   29 novembre 2015
Elle a tiré délicatement sur la chaussette rouge, a dénudé le pied. Hugo n'a pas levé les yeux de sa bande dessinée. Il s'est enfoncé un peu plus profondément dans le coussin du canapé, a légèrement écarté les orteils.
L'extrémité des doigts de Florence s'est promenée sur les rondeurs, les courbes de ce pied. Parfois, elle laissait descendre l'ongle de son index, long et naturellement nacré, de la base des orteils jusqu'à la voute plantaire, ce point névralgique, où elle insistait comme négligemment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JuinJuin   29 novembre 2015
" J'adore les private jokes. Rien ne m'amuse plus en société que de glisser dans une conversation banale que mon père avait le fantasme des culottes Petit Bateau.
"Cela ne fait rire que moi. c'est déjà ça.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Amélie Sarn (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amélie Sarn
Extrait de la conférence "Tant qu'on a la santé ! Epidémies, labos et petites gélules" avec Clément Bouhelier, François Rouiller, Amélie Sarn et Cindy van Wilder.
autres livres classés : Pères et fillesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Etes-vous aussi Les Proies

Quel est le nom de famille de Margot?

Dunnett
Donnet
Donnette
Danette

20 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Les proies de Amélie SarnCréer un quiz sur ce livre