AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Françoise Jaouën (Traducteur)Aram J. Kevorkian (Préfacier, etc.)
EAN : 9782253099246
188 pages
Le Livre de Poche (17/11/2004)
3.39/5   9 notes
Résumé :

Dans ce « road novel » autobiographique publié en 1966, Saroyan et son cousin John traversent les Etats-Unis en voiture d’est en ouest. Le long des étapes, les incidents anodins, les rencontres banales, les paysages traversés, servent de prétexte à la réflexion ou à l’évocation de souvenirs personnels et professionnels où apparaissent de grands noms : Hemingway, Ford, Fellini. La grande vale... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
cathe
  17 août 2015
William Saroyan, auteur américain d'origine arménienne, a surtout été célèbre dans les années trente-quarante pour ses romans et ses pièces de théâtre plutôt divertissantes. Pourtant cette gaieté cachait une profonde mélancolie due à une enfance d'orphelin et accentuée ensuite par une vie familiale ratée.
Ce livre est le récit de la traversée des Etats-Unis qu'il fit, en 1961, dans une superbe Limousine achetée à un gangster, en compagnie d'un cousin à lui, pour retrouver un oncle en Californie. Ce périple est l'occasion d'évoquer leurs souvenirs communs, son métier d'écrivain, les personnalités qu'il a rencontrées (Hemingway, Fellini, etc).
Le ton est léger, désinvolte, et donne envie de découvrir ses romans.
Commenter  J’apprécie          30
emelinedardoff
  26 juillet 2016
Voyager avec une ou plusieurs personnes à ses côtés signifie souvent partager des espaces étroits et ainsi mettre au défi sa pudeur, pendant plusieurs jours, sur de longues distances.
Cet axiome écarte alors les êtres ou s'avère une possibilité de les réunir afin qu'ils partagent des expériences existentielles et s'échangent des confidences, tout en ayant conscience que les aléas et les péripéties du séjour testeront constamment la solidité de ces liens.
En résumé, voyager relève de la philosophie puisqu'il est essentiel de toujours remettre en question ses principes, par surcroît l'essence de sa personnalité, dans le dessein d'apprendre et d'atteindre une espèce de sagesse.
Suite de la critique en suivant ce lien :
http://emelinedardoff.blogspot.fr/2016/07/william-saroyan-echappee-en-roue-libre.html
Commenter  J’apprécie          20
Jillko
  16 novembre 2020
Je trouve toujours cette humanité simple et sincère dans tous ce Saroyan nous offre.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
emelinedardoffemelinedardoff   25 juillet 2016
L'esprit devrait être occupé en permanence à rechercher la vérité la plus complexe possible sur lui-même ; et c'est surtout possible lorsque les exigences du corps sont réduites au minimum, même si on trouve aussi des gros qui se sont énergiquement consacrés à la recherche de la vérité absolue sur l'homme. Chesterton, par exemple. Mais j'ai toujours trouvé curieux que Bouddha ait été gros.
Commenter  J’apprécie          30
emelinedardoffemelinedardoff   25 juillet 2016
Les Américains ont découvert la guérison divine dans toute une série de choses diverses, dont la plus plaisante est certainement la conduite automobile.
Commenter  J’apprécie          20
emelinedardoffemelinedardoff   25 juillet 2016
Comment enlever sa folie à un homme sans lui enlever son identité ?
Commenter  J’apprécie          50
emelinedardoffemelinedardoff   25 juillet 2016
Personne n'aime dire franchement ce qu'on pense de quelqu'un qui est mort.
Commenter  J’apprécie          20

Video de William Saroyan (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de William Saroyan
Poème de William Saroyan sur le génocide arménien de 1915.
autres livres classés : états-unisVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1363 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre