AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Arnaud Rykner (Éditeur scientifique)
ISBN : 2070412652
Éditeur : Gallimard (30/09/2000)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 10 notes)
Résumé :

Un homme est torturé par une idée qui loge dans la tête de sa collaboratrice. Cette idée, qui lui semble défier tout ce à quoi il croit, tout ce qu'il tient pour assuré, le fait souffrir par sa seule existence. Intolérant H. 2 ? Non, simplement attentif à tout ce qui se joue entre les êtres, à la contamination des esprits, à la torture des corps. Corps et idées se tiennent, pour le meilleur ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Musardise
  11 avril 2019
Bon, là, je m'avoue vaincue. C'est la première et la seule pièce de Nathalie Sarraute qui m'ait ennuyée et à laquelle je ne n'arrive pas à m'intéresser. Peut-être d'ailleurs suis-je passée à côté de certaines choses, car plus j'avançais dans la lecture, moins j'étais concentrée. La pièce est pourtant très courte.
Il est bien question, encore une fois, de tropisme, mais je ne vois pas bien où l'auteure a voulu en venir. Ici deux hommes, H.1 et H.2, sont certains que F., l'associée de H.2, est en désaccord avec eux sur une "idée" précise dont ils ont parlé plus tôt devant elle. Ils sont également persuadés qu'elle-même porte une idée différente, mais plus ou moins idiote ou aberrante selon leurs propres critères. Mais H.1 s'en moque, alors que ce désaccord, cette idée contraire à la sienne, obsède H.2. Qui s'en va chercher du soutien et le trouve en la personne de H.3, sorti du nulle part (ou peut-être du public, auquel il s'est adressé pour trouver un appui). Ils essaieront de convaincre F. de son erreur, en vain, et H.2 terminera sur un monologue pour le moins curieux sur la vérité.
L'idée dont ont parlé H.1 et H.2 avant le début de la pièce, on ne la connaîtra pas. Pas plus que celle de F. On voit bien que Nathalie Sarraute a voulu aller jusqu'au bout de l'idée (justement) que le tropisme est indicible, qu'il reste une petite chose floue et entêtante, mais jamais tangible. Donc on reste dans le flou autant que faire se peut, à tel point qu'il me semble que Sarraute se heurte là à une limite qu'elle n'arrive pas à franchir. Parler de ce qui ne se dit pas, c'était pour elle une gageure dès sa première pièce. Seulement, en arriver à ce point de non-dit au théâtre, en ne s'appuyant que sur des paroles, ce n'est plus une gageure, c'est un obstacle de la taille d'une montagne.
Pour moi ça ne fonctionne pas, et pour le coup, je ne peux guère dire autre chose de la pièce. J'ai la sensation que le sujet de la pièce est dévoyé, qu'on ne voit plus qu'un type qui ne supporte pas qu'on ne soit pas d'accord avec lui, notamment s'il considère que les gens qui ne sont pas d'accord avec lui lui sont inférieurs (socialement, intellectuellement, etc.) Et pourtant on saisit bien que ce n'est pas là le sujet de la pièce.
Soit la pièce est ratée, soit je n'ai rien compris, soit c'est un peu des deux, mais toujours est-il que là, à cet instant précis, le but de Sarraute ne me paraît pas voir été atteint. Sans doute faudrait-il que je la relise avec plus d'attention, sans doute devrais-je approfondir ma connaissance de Nathalie Sarraute. Toujours est-il que je reste pour l'instant très dubitative face à ce texte.

Challenge Théâtre 2018-2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MusardiseMusardise   09 avril 2019
H.1 : Mon pauvre ami, si vous devez vous préoccuper... vous avez du pain sur la planche. Je vois très bien ce qui peut lui trotter dans la tête... pas que dans la sienne, du reste... C'est une idée qui court...
H.2 : Qui court ? Oui, qui court... ça se propage... il y en a partout... chez tous...
H.1 : Et vous savez, vous aurez beau vous échiner, vous ne les persuaderez pas...
H.2 : Oui, c'est ça. C'est ce que je dis... Elles donnent à ceux en qui elles sont implantées cette certitude... cette assurance... exaspérante... Vous n'avez pas vu ? Elle a eu comme un petit sourire. Elle nous trouvait à plaindre... J'aurais dû aussitôt la provoquer, la forcer... et j'ai laissé passer... Alors maintenant, c'est là... elle est là, en elle... une bête nuisible... qui vit, qui prospère... impossible de l'atteindre, de la...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
MusardiseMusardise   10 avril 2019
H.2 : C'est idiot... c'est très difficile... Je ne sais pas comment... Par où commencer...
F. : Allez-y toujours. Qu'est-ce que j'ai encore fait ?
H.2 : Oh rien. Rien. Rien justement, vus n'avez rien fait. Rien dit. Vous vous taisiez...
F. : Il fallait que je parle ?
H.2 : Oui, ça aurait mieux valu...
F. : Que je parle quand ? Que je parle de quoi ? je ne comprends rien.
H.2 : Si, si... vous allez voir, vous allez comprendre... Tout à l'heure, quand il était ici, oui, cet ami... quand nous parlions devant vous, vous vous rappelez, vous êtes entrée...
F. : Je n'aurais pas dû ?
H.2 : Mais si, mais si, voyons... il n'y avait aucun secret... il m'a semblé... j'ai senti... vous n'étiez aps d'accord, n'est-ce pas ?
F. : Bon, peut-être... et alors ?
H.2 : Alors vous aviez tort.
F. : Tiens, vous croyez ?
H.2 : Si je le crois ? Mais j'en suis sûr. Architort. Ce que nous disions, c’en était ridicule tellement c'est évident...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MaliseMalise   05 janvier 2014
(H.3 se penche vers H.2) : "C'est embarrassant... Je crois qu'on est coincés. On n'a pas le droit d'y toucher, à ce poison..."

(H.2) : "Oui, le voir agir et ne pas bouger. La tolérance. On est pris là-dedans... pieds et poings liés... Quel mot, hein ? Une vraie camisole de force..."
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Nathalie Sarraute (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nathalie Sarraute
Nathalie Sarraute, née en 1900, est l'une des auteures qui ont le plus marqué le XX° siècle. À partir de la parution de Tropismes en 1939, l'écrivaine née en Russie a connu une reconnaissance tardive. Parmi les jalons de son existence, après sa naissance à Ivanovo (Russie), il y a notamment le départ pour la France, dans son âge tendre, puis la scolarité au lycée Fénelon, et les études d'anglais et de droit.
Pour en parler, Olivia Gesbert reçoit Ann Jefferson, auteure de "Nathalie Sarraute" (Flammarion, 2019) qui revient sur la trajectoire de l'écrivaine.
La Grande table Culture d?Olivia Gesbert ? émission du 16 octobre 2019 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie/saison-26-08-2019-29-06-2020
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤21DKToXYTKAQ5¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
537 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre