AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070304066
144 pages
Éditeur : Gallimard (09/10/2003)
3.6/5   119 notes
Résumé :
Fils de famille, Lucien Fleurier est à la recherche de lui - même : d'une enfance dorée et confortable aux révoltes de l'adolescence, de la bohème aux milieux d'extrême droite, le jeune homme tente de connaître l'homme qui émerge en lui.
Jean-Paul Sartre parodie le «roman d'apprentissage» dans le style dépouillé et magistralement maîtrisé qui efface l'écrivain au profit du seul dévoilement de l'homme dans le monde.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
aaahhh
  14 août 2012
Dans cette petite nouvelle très efficace, Sartre fait passer avec brio, sous une couverture de roman et de caricature, sa théorie existentialiste et son intérêt pour la psychanalyse. En effet, à travers le récit condensé de la jeunesse de Lucien, jeune anti-héros qui va se forger la conviction qu'il est fait pour devenir dirigeant, c'est toute la pensée du philosophe qui est reprise et résumée de façon romancée. du non-sens de l'existence à la lutte contre le néant par la recherche d'un rôle social, du complexe d'oedipe au rôle prépondérant de l'influence sociale sur le développement de la personnalité, "L'enfance d'un chef" est un vrai tour d'horizon de la pensée sartrienne, mais sans en avoir l'air, car qui ne veut pas voir pourra tout à fait lire cette nouvelle comme un petit roman d'apprentissage captivant. Au lecteur de choisir la lecture qu'il souhaite en faire... Elle sera agréable et prenante dans les deux cas!
Commenter  J’apprécie          180
fabricelecoqfoto
  20 mai 2021
C'est l'histoire d'un mec.....
Le livre finit par déranger un peu, le mec en question finit par se perdre en politique avec un oeil très raciste, qui montre à quel point les différences de confessions étaient des barrières infranchissables il n'y a pas si longtemps que cela.
On suit donc le chemin de Lucien, jeune en manque de repères qui vit des relations amicales un peu particulières, qui s'essaie à une relation homosexuelle et finit par s'acoquiner avec un parti d'extrême droite, tout ceci en 130 pages, autant dire qu'on a pas vraiment le temps de souffler.
Un beau travail, un beau livre.
Commenter  J’apprécie          100
alexSole
  13 avril 2021
Cette histoire est une nouvelle qui raconte la vie d'un garçon de sa petite enfance jusqu'à la fin du lycée. On assiste à la quête du personnage pour trouver un sens à sa vie et une consistance à son existence. le jeune homme croit trouver des explications à ses états d'âme via la psychanalyse puis dans le mouvement surréaliste avant de finalement s'orienter vers la politique d'extrême droite.
Cette nouvelle est très agréable à lire et prenante, le sujet existencialiste en est impactant et dresse une critique d'une certaine bourgeoisie traditionnaliste mais aussi bohème (le personnage du surréaliste Bergère). le héros pense avoir trouvé sa voie mais on peut aussi penser qu'il s'agit d'une abdication (intellectuelle) vers un rôle préfabriqué assigné avant même sa naissance. le thème du renoncement et de la crise psychologique m'ont fait penser à La désobéissance d'Alberto Moravia, paru un peu plus tard.
Commenter  J’apprécie          40
hove
  28 juillet 2011
Dans cette nouvelle, Lucien est à la recherche de lui-même. Son avenir est tout tracé puisqu'il est censé succéder à son père, chef d'entreprise, mais il ne s'en sent pas capable. Son identité se trouve selon lui à l'extérieur de la cellule familiale, il se considère différent et n'arrive pas à éclaircir ses pensées, ses envies, qui se résument à un épais brouillard. Après différentes expériences et rencontres notamment avec un groupe fasciste qu'il influencera rapidement et dans lequel il se fera un vrai place, il pense finalement trouver la clé de sa personnalité au sein même de ce qu'il croyait rejeter c'est-à-dire son destin de chef. Enfance d'un chef, chef depuis l'enfance.
Commenter  J’apprécie          50
boreale
  06 mars 2017
Une lecture qui m'a laissé un goût amer dans la bouche. J'ai parfois laissé le livre (pourtant très court!!) de côté pendant quelques temps tant certains passages m'ont écoeurée (au sens propre du terme). Un livre qui ne laisse pas indifférent ... je suis contente de l'avoir terminé, après je ne dirais pas que c'était un moment "plaisant" de lecture (non pas que ce ne soit pas un livre de qualité, car justement c'est un livre de qualité et il est réussi car il interpelle ... mais simplement car ce n'est pas le genre de lecture qui est "plaisante", c'est éprouvant)(... hum vous devez vous demander "mais pourquoi elle s'est infligé ça si elle n'aime pas les lectures dures ?" et là je dois donc préciser que si je l'ai lu c'est car je sais qu'il fait partie des livres phares d'un de mes amis , alors j'étais curieuse de voir "de quoi il retournait" ...).
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
aaahhhaaahhh   31 juillet 2012
Le vrai Lucien - il le savait à présent -, il fallait le chercher dans les yeux des autres, dans l’obéissance craintive de Pierrette et de Guigard, dans l'attente pleine d'espoir de tous ces êtres qui grandissaient et mûrissaient pour lui, de ces jeunes apprentis qui deviendraient ses ouvriers, des Férolliens grands et petits, dont il serait un jour le maire. Lucien avait presque peur, il se sentait presque trop grand pour lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   23 avril 2018
Lucien, pour la seconde fois, se sentit plein de respect pour lui-même. Mais, cette fois-ci, il n'avait plus besoin des yeux de Guigard : c'était à ses propres yeux qu'il paraissait respectable — à ses yeux qui perçaient enfin son enveloppe de chair, de goûts et de dégoûts, d'habitudes et d'humeurs. « Là où je me cherchais, pensa-t-il, je ne pouvais pas me trouver. » Il avait fait, de bonne foi, le recensement minutieux de tout ce qu'il était, « Mais si je ne devais être que ce que je suis, je ne vaudrais pas plus que ce petit youtre. » En fouillant ainsi dans cette intimité de muqueuse, que pouvait-on découvrir, sinon la tristesse de la chair, l'ignoble mensonge de l'égalité, le désordre?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jean-Paul Sartre (200) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Paul Sartre
Le lait de l'oranger est l'un des livres les plus personnels et les plus émouvants de Gisèle Halimi. Dans ce récit autobiographique, Gisèle Halimi écrit à son père tant aimé pour lui dire « ce qui n'a pas été dit ». Tout commence en Tunisie au pied de l'oranger. Tous les matins, la petite fille se cache pour jeter son café au lait dans les racines de l'arbre. Gisèle Halimi revient sur son enfance rebelle et ses combats précoces contre les stéréotypes de genre véhiculés par la religion et l'école. La haine de l'injustice chevillée au corps, Gisèle Halimi devient l'avocate la plus célèbre du XXe siècle. Actrice et témoin de notre époque, elle a secoué L Histoire par des combats difficiles qui résonnent encore fortement aujourd'hui. de la guerre d'Algérie à la reconnaissance du viol comme crime, en passant par le procès de Bobigny et la bataille pour la légalisation de l'avortement, tout en côtoyant Mitterrand, Simone Veil, Bourguiba ou encore Camus, Sartre et Beauvoir, elle retrace ici son parcours hors du commun.
Découvrir le livre : http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/L-Imaginaire/Le-lait-de-l-oranger
+ Lire la suite
autres livres classés : roman d'apprentissageVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

L'oeuvre littéraire et théâtrale de Jean-Paul Sartre

Dans Huis Clos, l'enfer c'est...

Les oeufs
Les autres
La guerre
Les voisins

8 questions
319 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-Paul SartreCréer un quiz sur ce livre