AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B005J6K49M
NAGEL (01/01/1946)
3.69/5   75 notes
Résumé :
Pièce en un acte et deux tableaux ; 1946.

"Qu'est-ce que tu m'as fait ? Tu colles à moi comme mes dents à mes gencives. Je te vois partout, je vois ton ventre, ton sale ventre de chienne, je sens ta chaleur dans mes mains, j'ai ton odeur dans les narines. J'ai couru jusqu'ici, je ne savais pas si c'était pour te tuer ou pour te prendre de force. Maintenant, je sais. (Il la lâche brusquement.) Je ne peux pourtant pas me damner pour une putain."
Que lire après La putain respectueuseVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
On connait avant tout Jean Paul Sartre en tant qu'auteur de pièce de théâtre surtout par Huis Clos, dont est extrait le désormais célèbre « l'enfer c'est les autres ».
Dans ces deux courtes pièces présentées dans ce petit volume, un fil conducteur : le cas de conscience.
La première se déroule dans le sud des Etats unis, au sortir de la guerre. Une jeune femme, fille des rues, est tiraillée entre avouer la juste vérité et devoir céder à la pression des blancs.
Les faits se sont déroulés dans un train. La fille de joie partage le compartiment avec deux noirs. le propre fils du sénateur a tué l'un des deux noirs et prétend avoir agi en cas de légitime défense en arguant qu'ils violaient la jeune femme.
Seul le témoignage de la prostituée peut innocenter le noir qui se terre dans les ruelles de la ville et vient jusque dans son appartement lui demander grâce.
Si elle ne cède pas aux menaces ostentatoires du fils, elle finira par consentir aux arguments plus insidieux du père, le sénateur.
Dans une Amérique au pouvoir blanc, ce premier cas de conscience demeure d'une troublante actualité, 70 ans après avoir été écrit.
Sartre insiste sur le fait que, plus que des menaces physique, c'est sur un argumentaire raisonné que la fille cède. le poids des mots. Un conditionnement verbal. Et le constat que la vérité ne sert pas toujours l'ordre établi. Mieux : c'est un parfait indicateur que cet ordre est mauvais.

La seconde pièce se déroule dans les derniers mois de l'occupation. Une section de résistants est interrogée par des miliciens. Ici aussi la torture physique s'allie au supplice mental. Mais ce dernier n'est pas le fait des tortionnaires, juste un nouveau cas de conscience des partisans.
Face aux armes de l'occupant, eux n'ont qu'une force : se taire. Toutefois, le silence ne joue pas forcément pour eux, pour leur cause. On s'aperçoit que les positions jusqu'au-boutistes des uns et des autres n'amènent nulle autre part que dans une impasse.
Ici aussi la parole est source de pouvoir. le pouvoir de ne rien dire, du silence.
Commenter  J’apprécie          23
Juste après la seconde guerre mondiale, Sartre dénonce, avec des mots très forts, comme il sait si bien les ajuster, le racisme américain envers les noirs. Pour ce faire, il met en lumière une prostituée dont les hommes influents voudraient obtenir un témoignage bidon contre un noir. Pièce très emblématique de l'univers contrasté de Sartre qui s'érige à travers elle en défenseur des faibles, pièce violente où la haine sort par tous les pores de ces blancs américains convaincus que le monde entier leur appartient. Sartre se délecterait de mettre en scène aujourd'hui à la place du sénateur peut-être un président des Etats-Unis qui pourrait tenir le rôle sans difficulté.
Commenter  J’apprécie          60
Un pièce de théâtre sombre et belle ,dont la vertu est de dépeindre une société ancré dans son injustice son intolérance et son racisme au quotidien au travers des personnages issus de différents milieux. Un texte crû et dure pour mettre du contraste dans le jeu. Une prostituée oppressée. Un racisme bien ancré, avec une culpabilité immédiate pour les personnes de couleurs, contrairement aux personnes blanches. C'est triste. A lire ! de bons thèmes bien développes.
Commenter  J’apprécie          00
Un sénateur et son fils tentent de persuader une prostituée naïve d'accuser un "nègre" de tentative de viol. Nous sommes dans le sud des Etats-Unis dans les années 40. Les Noirs y sont considérés comme... rien. Une bande de Blancs a voulu s'amuser un peu et un Noir a été tué. Afin de retourner la situation, il faut trouver une bonne excuse à ce crime gratuit: le Nègre et son ami tentaient de violer une blanche. Mais Lizzie, bien que blanche, sait qu'elle n'appartient pas à la Bonne société, qu'en tant que prostituée, elle vaut à peine plus que le Nègre qu'elle cherche à protéger. Toute la pièce est dévolue à l'argumentaire du sénateur qui persuade Lizzie qu'elle est du bon côté de la barrière et qu'elle doit faire un choix de classe.
Commenter  J’apprécie          20
La première pièce qui traite de la ségrégation raciale dans le sud des Etats-Unis est assez faible, mais la deuxième (Morts sans sépulture) est beaucoup plus intéressante. Sartre met bien en évidence les contradictions qu'il pouvait y avoir au sein d'un groupe de résistants durant l'occupation, ça me rappelle un peu le film L'armée des ombres qui parle quasiment de la même chose. A lire surtout pour la deuxième pièce.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Ça vous aurez fait tant plaisir et à moi coûté si peu de peine.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jean-Paul Sartre (206) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Paul Sartre
Le livre est disponibles sur editions-harmattan.fr : https://www.editions-harmattan.fr/livre-sartre_et_les_psychanalyses_essais_cliniques_claude_lorin-9782336414836-78338.html ___________________________________________________________________________
Jean-Paul Sartre fut l'instigateur d'une forme de psychanalyse existentielle originale peu discutée jusqu'alors. Il existe actuellement de nombreuses techniques de psychothérapie et il n'est pas toujours facile de s'y retrouver. Aussi, l'auteur résume-t-il ici dix principales formes de psychanalyse pratiquées dans le monde, y compris la psychanalyse existentielle de Sartre dont il s'est inspiré dans diverses situations cliniques à l'hôpital psychiatrique. Ces recherches innovantes, qui nous révèlent un « autre Sartre », relèvent ici de l'hommage et du devoir de mémoire et remettent en question certains concepts orthodoxes dominants. Elles portent aussi un regard critique sur cet ensemble très hétéroclite depuis ses tout débuts que l'on nomme à tort « La » psychanalyse.
Retrouvez nous sur : https://www.editions-harmattan.fr/index.asp Les librairies L'Harmattan près de chez vous : https://www.editions-harmattan.fr/index.asp Faire éditer votre livre : https://www.editions-harmattan.fr/envoi_manuscrits
Facebook : https://www.facebook.com/Editions.Harmattan/ Twitter : https://twitter.com/HarmattanParis/ Instagram : https://www.instagram.com/editions.harmattan/
Bonnes lectures !
Crédit : Ariane, la prise de son, d'image et montage vidéo
+ Lire la suite
autres livres classés : société américaineVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (181) Voir plus



Quiz Voir plus

L'oeuvre littéraire et théâtrale de Jean-Paul Sartre

Dans Huis Clos, l'enfer c'est...

Les oeufs
Les autres
La guerre
Les voisins

8 questions
347 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-Paul SartreCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..