AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782221078952
Éditeur : Robert Laffont (22/10/1994)
4.67/5   6 notes
Résumé :

Confident de Mère, Satprem sut pendant quelque dix-sept ans recueillir son «Agenda» de la transformation de notre espèce peu humaine ; sa plume, qui a le pouvoir d'aller droit à l'essence simple des choses et d'invoquer le monde de demain, a touché à travers ses livres nombre de chercheurs de vérité. Si ces Lettres d'un Insoumis nous sont précieuses, c'est parce qu'elles nous font toucher, et vivre un peu,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   16 mars 2018
Passionnante est la Vie !... Je voudrais te donner ma ferveur, mon désir incessant de tout ce qui est neuf, de tout ce qui est imprévu. Je hais les chemins tout tracés. Satprem, qui s’appelait alors Bernard, est à la veille de ses vingt ans lorsqu’il laisse ce message à son jeune frère, presque comme un testament, au cas où il lui arriverait des « ennuis » ; car, émergeant à peine de l’adolescence, il avait quitté la demeure familiale pour s’engager dans la Résistance. Un mois et demi après cette lettre, en novembre 1943, il est arrêté par la Gestapo alors qu’il allait s’engager dans une section spéciale de sabotage. Une page est brutalement tournée, les « chemins tout tracés » écartés à jamais après la dévastation des camps de concentration. Mais cette ferveur brûlante est toujours là, c’est la seule chose qui va le garder en vie : un « miraculé », témoigne sa sœur après que le typhus ait failli l’emporter au retour des camps.

J’ai fait une table rase pour être neuf à la loi nouvelle. J’ai soif, écrit Satprem quelques mois plus tard à André Gide qu’il croise en Haute-Égypte, en route vers l’Inde. Il ne saurait très bien dire ce qu’est cette « loi nouvelle », mais pressent qu’elle seule peut donner un sens à un cœur qui bat, tant bien que mal, dans une poitrine meurtrie. André Gide, touché, lui donne ce message, tel un mantra initiatique : « Le monde ne sera sauvé, s’il peut l’être, que par des insoumis. » Insoumis, Satprem l’est déjà fondamentalement : Ce monde est in-ac-cep-ta-ble... Je ne comprends la vie que comme un DÉFI violent au sort, à la mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DanieljeanDanieljean   16 mars 2018
Je veux avoir le courage d’aller jusqu’au bout, écrit-il à d’Oncieu quelques jours après son arrivée à l’ashram de Pondichéry. De courage, Satprem n’en manque pas dans ce lent labeur vers l’accomplissement intégral de l’Homme, un labeur infiniment plus exigeant que l’Amazonie ou le désert africain – d’ailleurs, l’appel de la route ou du large revient le hanter aux heures noires, et bien des fois au cours de ces premières années, sous l’œil légèrement ironique de Mère, la compagne de Sri Aurobindo, Satprem est sur le point de lever l’ancre pour quelque Turkestan ou Congo – à leur place, il choisira Ceylan et les Himalayas, et sillonnera l’Inde avec un bâton de Sannyasin, avant de revenir auprès de Mère se jeter de nouveau dans cette impitoyable guerre intérieure : Il faut recommencer encore et encore, avoue-t-il à Klari, jusqu’à ce que la nuit des hommes soit définitivement vaincue dans le fond de son être, et c’est un interminable combat... Il faut traverser toute l’épaisseur des cycles de souffrance humaine, parcourir en quelques années l’atavisme obscur de nos existences passées, l’hérédité de la terre, pour avoir le droit d’émerger à nouveau dans la lumière et la vérité.

Ce n’est ni une « quête spirituelle », ni une fuite hors de la vie, mais au contraire un véritable voyage au centre de l’homme, digne de Jules Verne, breton comme Satprem (dont l’obstination est certes une vertu de ce pays-là), voyage semé d’épreuves et d’embûches, riche en explorations latérales, mais avec aussi des tournants décisifs. Peu à peu, Klari et Bernard d’Oncieu voient leur vieil ami naître à une nouvelle conscience, une nouvelle vie, qui ne font qu’aiguiser davantage sa soif : Le but n’est jamais atteint. La victoire du jour est le poids qui vous empêche d’avancer le lendemain...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   16 mars 2018
C’est à Klari, avec laquelle il partage « un vieil esprit rebelle », et à Bernard d’Oncieu, gentleman-aventurier au cœur noble et chaleureux, que sont adressées la plupart de ces Lettres d’un Insoumis. Satprem les y prend à témoin du pari qu’il a fait sur sa vie, leur ouvre son cœur et leur confie son espoir invariable, ses joies aussi intenses qu’elles sont fugaces, les sommets mais aussi les abîmes de son exploration en solitaire vers cette terra incognita de l’homme, avec pour seul fanal cette flamme insatiable qui lui interdit de s’arrêter nulle part : Mon rêve, et je veux y croire en dépit de toutes les apparences, c’est de réconcilier un jour l’aventure extérieure et l’aventure intérieure, que tout soit un même sourire, une même joie, un grand jaillissement spontané. Et que le corps, lui aussi, trouve la joie de l’existence. J’en ai assez, assez de ces vies tronquées où l’on ne vit que dans une petite province de soi-même, en rejetant le reste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
risemarisema   05 novembre 2016
Je reste hanté par une expérience bouleversante: c'était au camp, après dix-huit mois de faim, de peur, de terreur. Un jour, je me souviendrai toute ma vie de ce jour-là, nous revenions du chantier, pieds nus dans la neige. Ah comment dire ces choses-là. Dans ma détresse, je me suis senti brusquement envahi d'une immense joie, mais une JOIE terrible. Vous savez, vous ne pouvez pas savoir cette bouffée d'air pur qui tout d'un coup vous gonfle d'aise les poumons, comme si on allait éclater de joie. Une joie PURE;
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
risemarisema   05 novembre 2016
Écrites entre l'âge de vingt et de trente ans, il est convenu d'appeler cela des "lettres de jeunesse", mais ce sont les lettres rebelles d'une humanité en ruine qui ne sait pas très bien comment renaître de son néant pour devenir un homme à neuf, ou peut-être un prochain homme.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Satprem (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Satprem
Satprem - Restera seulement ce qui est vraie 3-3
autres livres classés : spiritualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1447 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre