AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782370732750
Éditeur : Allary Editions (16/05/2019)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 92 notes)
Résumé :
Son appareil dentaire ; #BalanceTonPorc ; ses rêves barrés ; « Folla la folle », Ben, son petit ami secret ; xxxTentacion ; ses copines ; sa famille… Esther a 13 ans et est en cinquième !

La série Les Cahiers d'Esther a été initiée par Riad Sattouf en 2015 avec une idée un peu folle : se faire le porte-voix d'une jeune fille d'aujourd'hui pour assister, année après année, à ses transformations, et montrer l'évolution de notre société à travers ses yeu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
rabanne
  12 juillet 2019
Ravie d'avoir retrouvé notre jeune héroïne, collégienne dans un établissement huppé de la capitale.
Esther a grandi, elle est en 5ème désormais.
Elle n'a pas tellement changé au fond, peut-être sait-elle prendre davantage de recul, sauf lorsque ses émotions (foutues hormones !) la submergent...
Toujours aussi attachante grâce à sa verve et une personnalité réjouissantes : un langage "fleuri" - dont elle s'excuse souvent auprès du lecteur, et surtout un regard (affectif, sociétal) dont on ne peut ignorer la probante maturité et la sincérité.
Donc, de grâce, prenons le temps d'écouter nos jeunes (!), car ils pensent par eux-mêmes et ont des choses à dire, même entre deux "snap" ou "story"......
Tome 4 de la série acheté pour ma - pas encore - 13 ans, qui passe également en 4ème.
Commenter  J’apprécie          4713
gouelan
  26 juillet 2019
Riad Sattouf fait parler les cours de récré et pas que à travers la voix d'Esther. Esther est une vraie personne, fille d'un ami du dessinateur. Mon avis : Non mais c'est trop frais ce qu'elle dit Esther ! ;) C'est contagieux cette façon de parler. À éviter pour ne pas que mon ado soit en mode vénère à la maison.
On y trouve tout un tas de sujets, sans filtre, tout au long des 4 tomes de Histoires de mes 10 ans à Histoires de mes 13 ans.
Et si j'aime ce n'est pas seulement parce que je suis née et suis allée au collège dans la ville de la mamie d'Esther. C'est surtout que derrière cet humour, cette légèreté, rien n'est naïf. Il faut les écouter attentivement, décoder les mots pour démêler les maux.
La vie d'Esther se construit au long des 4 tomes. Quel avenir pour nos enfants dans le monde qui va trop vite, où les mots n'ont plus le même impact. Tout semble permis, mais pourtant leurs rêves et leurs angoisses sont les mêmes que ceux de leurs parents à leur âge. Si ce n'est que tout est amplifié par le trop-plein d'informations, pour le pire et le meilleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          421
cicou45
  13 septembre 2019
Ah, quel plaisir de retrouver les dessins de Riad Sattouf et enfin le quatrième et dernier volet des "Cahiers d'Esther" (moi qui ne pensais ne jamais pouvoir le ire, j'ai eu la chance que l'amie qui m'a prêtée les trois tomes précédents se décident à acheter le quatrième).
Esther grandit, elle est dorénavant en 5 ème, toujours dans son collège public mais assez huppé (avec l'arrivée du petit dernier dans la famille, l'école privée n'était plus envisageable pour Esther) et habite toujours Paris. Rien n'a vraiment changé sinon qu'elle commence à se transformer et à devenir ne véritable adolescente. Elle nous fait toujours rire en nous racontant non seulement son quotidien, que ce soit au collège, ses vacances chez sa grand-mère où encore tout simplement sa vie de tous les jours avec ses parents et ses deux frères. Elle nous donne un peu son avis sur tout et le sujet qu'elle déteste car elle les trouve vraiment "trop cons", c'est bel et bien les garçons. C'est dommage que cette saga s'arrête là car je pense qu'avec son entrée en 4 ème à la fin de ce tome, notre jeune héroïne aurait bel et bien changé d'avis là-dessus...
Une bande-dessinée toujours aussi bien travaillée du point de vue graphique (avec des pages parfois unichromes et certains détails assez caricaturaux, signature personnelle de Riad Sattouf), des anecdotes toujours aussi croustillantes et une héroïne parfois un peu casse-cou mais que l'on adore. La preuve, on en redemande et en plus, il n'y a rien à redire, "c'est trop trop frais quoi" !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
manU17
  21 juin 2019
Comme le temps passe ! Elle a désormais 13 ans Esther et un appareil dentaire.
Si « ça saoule ! », ça ne lui empêche pas d'avoir toujours autant de mordant. Entre sa vision du mouvement « Balance ton porc », ses délires de gloire après la couverture médiatique de la disparition de Johnny, sa folie des listes en tout genre (celle des métiers vaut vraiment le détour), ses problèmes de boutons, ses coups de griffes, aucun risque de s'ennuyer.
Ses rapports avec ses parents changent. Elle se sent plus proche de sa mère qu'auparavant, sans doute un signe que la petite fille est en train de devenir une jeune fille. Et si elle les déteste toujours autant, enfin c'est ce qu'elle prétend, elle montre tout de même un intérêt croissant pour les garçons, que ce soit ceux de sa classe ou dans le milieu des célébrités. Elle va même être confrontée à des filles sensibles à son charme !
« Si maintenant même les filles sont amoureuses de moi, on va pas s'en sortir. »
Riad Sattouf croque tout ça à merveille et nous offre un 4ème opus toujours aussi drôle et plein de spontanéité qui m'a fait pouffer de rire plus d'une fois.
Les Cahiers d'Esther, c'est d'enfer ! ;)

Merci à Babelio et aux Éditions Allary !

Lien : https://bouquins-de-poches-e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
Bazart
  26 juin 2019
"Les cahiers d'Esther " est un des rares albums qu'on lit tous à la maison, parents et enfants. On se bat presque pour savoir qui le lira en premier.
Mon fils a presque l'âge d'Esther mais dans ses réflexions et préoccupations (les garçons sont tous idiots !) je retrouve pas mal de ma fille pourtant plus jeune.
Dans Les cahiers d'Esther, histoires de mes 13 ans,, la jeune fille entre en classe de cinquième.
Esther, qui était en totale admiration devant son père, semble maintenant un peu plus complice avec sa mère.
Ses préoccupations sont en partie les mêmes que les miennes quand j'étais ado : le port d'un appareil dentaire, la vie au collège avec ses rires et ses peines, la puberté, l'opposition aux parents. D'autres sont plus contemporaines comme le rapport au téléphone portable.
Globalement, je la trouve plus mature et plus soucieuse de l'état de la société que je ne pouvais l'être à son âge.
Les cahiers d'Esther, ou comment, à partir d'un récit a priori banal d'une enfance d'aujourd'hui, réussir, et uniquement grâce au génie de Sattouf, à engager une bonne petite réflexion de derrière les fagots autour de la vision du monde vu par un enfant, et de notre réaction face aux angoisses de notre société actuelle.
Je suis toujours aussi fan des "têtes" des personnages dessinés par Riad Sattouf avec les commentaires d'Esther.
Riad Sattouf a ce talent de raconter une tranche de vie en une planche avec humour (j'ai pas mal ri ! ) et avec un sens de l'observation qui fait mouche tant la série possède une admirable valeur documentaire qui en fait tout son prix. .
Maintenant il n'y a plus qu'à attendre la suite de "l'arabe du futur", dont le dernier admirable volume finissait sur un coup de théâtre.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
gouelangouelan   26 juillet 2019
LA DROGUE

JAMAIS je prendrai de drogue, ça j'en suis sûre et certaine. Je déteste déjà le tabac, l'alcool, alors la drogue...

Eva : "Ben ouais, moi j'veux tout essayer une fois c'est clair. On vit qu'une fois."
J'adore Eva ma poto mais je suis pas d'accord.

Tuer quelqu'un c'est une expérience possible dans la vie, mais c'est pas parce que c'est possible qu'on va le faire !

Eva : "Si je risquais pas la prison, OUI je buterais un garçon, genre un qui nous insulte."
Pardonnez-lui elle hait les garçons encore plus que moi, elle ne sait pas ce qu'elle dit.

J'ai horreur de la drogue, déjà parce que les garçons en parlent tout le temps, ils trouvent que ça fait racaille ou chai pas, ils aiment ça ces gros bâtards.
Garçons : "J'étais foncedé ce weekend putain.
-— Ah ouais ?!"

p.41
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
gouelangouelan   26 juillet 2019
FOUDROYÉE
Pendant les vacances, j'étais chez ma mamy à Bain-de-Bretagne (une ville bien sympa en Bretagne justement). Un jour on décide (enfin, mes parents) d'aller faire un tour en forêt.
Là c'est moi en mode "je commence par pas vouloir faire de balades au grand air et puis en fait j'aime bien au final"

À un moment, on est passés sur un chemin, et voici ce qu'on a vu !
Un groupe de chasseurs, dont un jeune ado chasseur, fusil sur l'épaule !
Mon cœur s'est arrêté et j'ai serré mon petit frère.
Et s'ils décidaient de nous abattre pour rire ?

Oui, je le dis, j'ai horreur de la chasse et je ne comprends pas comment on peut avoir comme passe-temps ou passion le fait de tuer des animaux sans défense.
Ils sont passés sans dire bonjour bien entendu...
Odeur de cigarette qui pue...

L'ado chasseur les suivait, et là mais mon souffle s'est coupé : il était d'une beauté d'ange, ses yeux bleus étaient si clairs, on aurait dit Griezmann avec un fusil. UNE BOMBE. LE CHOC
Comment pouvait-il aimer donner la mort tout en étant aussi sublime ? Sur son épaule, gisait le cadavre d'un innocent On interdit quand la chasse au fait ?

p.11
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
manU17manU17   26 mai 2019
[Quand Esther liste] Les métiers horribles :

Prof de collège. Je connais trop bien les élèves, ils sont sans pitiés.

- Elle a pris du cul pendant les vacances putain.
- MDR
Commenter  J’apprécie          70
cicou45cicou45   13 septembre 2019
"Résultat mieux vaut ne pas rire des autres quand on n'est pas sûr de soi sa mère.
Coucou la bonne leçon."
Commenter  J’apprécie          121
cicou45cicou45   13 septembre 2019
"C'est fou quand même la vie, quand on aime quelque chose, y a toujours plein de bonnes raisons qui sont là pour nous empêcher de vivre notre amour (et en général ça vient des parents)."
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Riad Sattouf (93) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Riad Sattouf
Riad Sattouf publie le second tome des "Cahiers d'Esther" chez Allary. Il explique ici, tout en filmant lui même, à Anne Douhaire, comment il s'y est pris pour dessiner Esther.
Plus d'informations sur Les Cahiers d'Esther, tome 2, Les histoires de mes 11 ans, avec l'interview de Riad Sattouf : https://www.franceinter.fr/culture/riad-sattouf-montrer-le-monde-a-hauteur-d-enfant-le-rend-moins-dramatique Sur le premier tome : https://www.franceinter.fr/culture/les-cahiers-d-esther-de-riad-sattouf-un-petit-nicolas-au-feminin-d-aujourd-hui Riad Sattouf invité de Boomerang d'Augustin Trapenard : https://www.franceinter.fr/emissions/boomerang/boomerang-16-fevrier-2017 Plus de Leçons de dessin : https://www.youtube.com/watch?v=U2bn9Cyfmns&list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
+ Lire la suite
autres livres classés : collègeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

l'arabe du futur

La mère de Riad est-elle :

Anglaise
Parisienne
Bretonne
Pyrénéenne

5 questions
84 lecteurs ont répondu
Thème : L'Arabe du futur, tome 1 de Riad SattoufCréer un quiz sur ce livre
.. ..