AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782843379048
250 pages
Éditeur : Anne Carrière (18/05/2018)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Cassandra Fletcher, pédopsychiatre réputée, quitte Londres pour se réfugier à Leeds, sa ville natale, après la mort d’un de ses jeunes patients, Bennet, 10 ans, qui s’est jeté par la fenêtre.
Toujours célibataire à 33 ans, elle tente avec difficulté de reconstruire sa vie, seule, sans revenus ni patients.
Jusqu’au jour où l’ambitieuse Meredith Wight, qui brigue un mandat de députée, lui demande de prendre en thérapie Clara, sa belle-fille âgée de 17 an... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
La_Bibliotheque_de_Juju
  13 juillet 2018
Je ne connaissais pas Valérie Saubade.
Pourtant, son dernier ouvrage me faisait de l'oeil, là sur les étals de ma librairie préférée.
Cassandra Fletcher est pédopsychiatre, et suite à un drame professionnel, elle va voir sa carrière battre de l'aile. Elle décide alors de fuir Londres et de revenir dans sa ville natale, Leeds. Là, elle n'aura pas d'autre choix, que de prendre en charge le cas de Clara Wight.
La jeune fille semble avoir assisté à la noyade mystérieuse de Charlotte, jeune femme pleine de vie, au service de la famille Wight.
Un roman passionnant et palpitant où le lecteur va s'amouracher de cette psychiatre plus perdue que ses patients, qui va devoir sortir de sa coquille pour prétendre soigner Clara Wight et briser le silence.
Valérie Saubade tisse une toile littéraire qui nous pousse de page en page pour connaître la clef de l'énigme. Mais au-delà de l'enquête policière, elle dépeint le portrait d'une femme perdue, amochée mais terriblement touchante. Va-t-elle guérir de ses blessures d'enfance et réussir à être heureuse ? Va-t-elle résoudre le mystère de Clara Wight ? Va-t-elle trouver l'amour qu'elle mérite tant ?
Thriller ? Roman sentimental ? Et si l'auteur n'avait pas voulu choisir … Pour mon plus grand plaisir ! La plume de Valérie Saubade est un plaisir de douce ironie, et elle n'est pas tendre avec ses personnages.
Je vous laisse découvrir cette petite pépite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          602
natn
  20 mars 2020
Voici un roman qui se lit d'une traite, un peu policier, un peu sentimental, bref, un roman qui nous fait passer quelques heures agréables, sans prise de tête. Cassandre est pédopsychiatre mais elle est surtout entourée d'une famille dysfonctionnelle, avec le devoir de vivre avec un père tyrannique (et c'est peu de le dire), une mère internée, la culpabilité d'être peut être la cause de la mort de son petit frère etc... Elle a ce que l'on appelle de "lourdes casseroles" mais elle avance grâce à son amitié pour Grace et puis des rencontres, dont celle avec le bel inspecteur de police. Car il y a aussi Clara, 16 ans, qui est mutique suite à la découverte du cadavre de son amie dans l'étang familial. Ce qui importe dans ce livre, c'est bien sûr Cassandra, perdue avec son bonnet en laine, et surtout un lourd entourage familiale et pourtant intuitive. Donc, de quoi passer une bonne après midi lecture légère en ces temps de confinement.
Commenter  J’apprécie          20
Bluc
  28 octobre 2019
Je navais jamais lu de roman écrit par Valérie Saubade. Celui-ci m'a été prêté par ma fille dont le beau-père ,bordelais, connait l'auteur je crois.
J'ai été agréablement surpris. le style est simple et direct et l'histoire mêle harmonieusement le genre roman d'amour et énigme policière. En effet, l'héroïne a des problèmes sentimentaux comme beaucoup de personnages de romans « feel good » et, en parallele, elle doit tenter de contribuer à résoudre un crime en aidant une jeune fille témoin du meurtre qui, traumatisée, ne dis rien. Comme, en outre, tout cela se passe dans la famille d'une femme politique importante qui ne veut pas que l'affaire s'ébruite, les choses ne sont pas simples.
En résumé, voici un roman sans prétentions, facile à lire, avec une intrigue bien construite.
Commenter  J’apprécie          10
tousimic
  27 janvier 2020
🖤J'ai bien apprécié ce thriller aux nombreux personnages atypiques ! L'héroïne de l'histoire, Cassandra, est bien étrange... Elle n'aime pas les enfants, mais devient pédopsychiatre pour satisfaire son paternel. Et ouf... quel paternel ! Personne n'en voudrait un pareil, d'ailleurs son frère aussi en a fait les frais... Je n'en dis pas plus. juste que l'auteure a tissé une histoire captivante qui nous pousse de page en page à connaître la clef de l'énigme. Et du coup, découvrir pourquoi sa jeune patiente Clara refuse de parler...
Commenter  J’apprécie          00
Zouzette
  17 janvier 2019
Bon livre, personnages touchant d'une pedopsychiatre traumatisé par son père et son histoire familiale qui plonge dans une enquête policière tout en aidant le témoin du meurtre dans sa thérapie.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   05 mars 2020
Elle n’était pas comme Grace, à multiplier les partenaires pour se rassurer. Elle ne recherchait pas des liaisons d’exception, telle Victoria. Elle aimait les relations longues et paisibles. Le problème, c’est qu’elles s’achevaient toujours sans son consentement.
C’était son père qui lui avait fourni ses premiers amants. Un anesthésiste, deux internes en chirurgie et un jeune avocat. À dix-huit ans, elle se trouvait laide et peu désirable, sentiment que son père entretenait à coups de remarques acides sur son physique et ses tenues. Elle lui était presque reconnaissante qu’il prenne ainsi les choses en main.
Elle avait beau être majeure, il continuait à régenter sa vie. Elle rentrait chez elle sitôt ses cours ou son travail à l’hôpital terminés, ne traînait jamais en ville et ne participait à aucune fête. C’était le contrat : une vie de recluse en échange du financement de ses études. Il veillait à ce qu’elle le respecte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   05 mars 2020
Gary était interne en chirurgie cardiaque. Il n’était pas très beau. Un peu empâté, avec des lunettes rondes. Pas très sexy, un peu trop sérieux, mais calme et gentil. Deux soirs par semaine, avec l’accord de son père, elle le rejoignait dans son studio. Deux ans plus tard, il avait été contacté par un chercheur canadien pour participer à un essai clinique. Elle avait commis l’erreur d’informer son père qu’elle souhaitait partir avec Gary à Montréal. Alexander Fletcher avait convoqué le jeune médecin dans son bureau, le sommant de rompre avec sa fille. Il lui suffisait, avait-il précisé, de passer un coup de fil au Canadien pour que Gary ne soit plus le bienvenu dans l’essai clinique. Celui-ci s’était excusé auprès de Cassandra : il était amoureux mais ne pouvait pas rater une telle occasion professionnelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   05 mars 2020
Pour être tout à fait franc, Clara ne m’inspirait aucun sentiment paternel. Ce n’était pas une enfant attachante. Toujours renfrognée, elle ne riait jamais. Et elle ressemble beaucoup trop à sa mère. Puis Meredith est tombée enceinte, au mépris de notre arrangement. J’ai eu l’impression d’être une nouvelle fois mis devant le fait accompli, alors je suis parti vivre à Londres. Six mois après la naissance des jumeaux, Meredith a menacé de divorcer si je ne reprenais pas un semblant de vie commune. Divorcer était impensable : je n’allais pas lui céder la moitié de mes biens ! Je passe donc mes week-ends au domaine, mais je préserve ma liberté en semaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   05 mars 2020
Elle se tenait près d’un jeune interne nerveux, dont le cou était zébré de plaques d’eczéma. Elle avait alors découvert qu’il s’agissait d’une amputation au-dessous du genou. D’instinct, elle avait reculé. D’un geste, le chirurgien l’avait invitée à se rapprocher de la table. N’osant se boucher les oreilles, elle avait fermé les yeux lorsqu’elle avait entendu le bruit de la scie, mais les avait rouverts en entendant son père prononcer son prénom. Le jeune interne s’était dirigé vers elle. Il tenait le moignon enroulé dans un champ opératoire. Sur un signe de son père, il le lui avait remis. Elle l’avait saisi puis s’était évanouie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   05 mars 2020
Elle aurait voulu devenir chirurgienne, comme son père. Mais celui-ci l’en avait dissuadée. Abruptement, comme à son habitude.
En juin 1995, son A-level(1) en poche, elle avait fait part à son père de sa volonté de suivre ses traces. Alexander Fletcher dirigeait une clinique portant son nom, réputée même au-delà de Leeds, une ville située à trois cents kilomètres au nord de Londres. Mesurant pas loin de deux mètres, osseux, les cheveux noirs rejetés en arrière, le docteur Fletcher en imposait : des sourcils broussailleux, un regard gris, souvent colérique. Même ses associés évitaient de le contrarier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Valérie Saubade (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Valérie Saubade

La chronique de Gérard Collard - Miss sweety
Déçu... Notre libraire médiatique Gérard Collard est déçu par le quatrième roman de Valérie Saubade... "Miss sweety" aux éditions Anne Carrière. Pourtant Gérard avait beaucoup apprécié son roman "Happy Birthday Grand-Mère"... Regardez... La présentation du livre "Miss sweety" par l'éditeur : Septembre 2001. La discrète Samantha Fallow mène une vie paisible à Hampstead, un quartier huppé de Londres. Elle travaille à domicile pour le magazine féminin You and I. Couples en vrille, amours adolescentes, démon de midi ? Samantha, qui se cache derrière le pseudonyme de « Miss sweety », répond à tous les coeurs brisés. Pour y parvenir, elle compte davantage sur son doctorat en psychologie que sur sa propre expérience ; à 36 ans, elle est toujours célibataire, et habite chez sa grand-mère et sa grand-tante, toutes deux octogénaires. Cette vie sans histoires est bouleversée le jour où Samantha reçoit, dans le courrier des lecteurs, une lettre la menaçant de mort. Ce n'est que la première d'une longue série... La police, mobilisée par les risques d'attentat terroriste, ne prend pas ces menaces au sérieux. Bien que n'ayant pas l'étoffe d'un détective, la jeune femme décide alors de découvrir qui est l'auteur de ces missives, avec l'aide de sa grand-mère et sa grand-tante. le jour où elle retrouve ses propres cheveux, récemment coupés, dans sa boîte aux lettres, Samantha n'a plus que deux solutions : découvrir qui la tourmente ainsi ou s'enfuir. Conçu comme un roman policier, Miss <b>...</b>
+ Lire la suite
autres livres classés : thérapiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Happy birthday grand-mère, de Valérie Saubade

Quel est le prénom de Grand-Mère ?

Eleonore
Alphonsine
Monique
Suzanne

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Happy birthday grand-mère de Valérie SaubadeCréer un quiz sur ce livre