AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791034804146
Éditeur : Evidence Editions (22/11/2017)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 11 notes)
Résumé :
A quinze ans, quand elle rencontre Vince sur les bancs du lycée, la vie de Léna a sombré dans le chaos. Son père est parti avec une femme plus jeune, sa mère s'est suicidée et elle vient d'emménager chez ses grands-parents avec sa s?ur cadette. Grâce à lui et à son nouveau groupe d'amis, elle retrouve un certain équilibre, mais, ils ont beau s'aimer, tous deux ont des aspirations différentes. Lui est épris de musique et de liberté, elle, écrasée par son lourd passé ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Gaoulette
  24 avril 2018
S'attaquer à un roman d'apprentissage est un travail compliqué et il faut tenir la route. Anne Saulot pour sa deuxième publication s'est lancée dans un sacré challenge. Avant de donner mon ressenti dans le détail, je tiens à préciser que dans ce genre littéraire mon oeil de lynx est aux aguets et j'ai certaines attentes.
Mes attentes:
L'héroïne me touche t'elle? La vie de Lena est loin d'être un long fleuve tranquille. Une vie qui sera bouleversée à 15 ans. Un coup dur qui va la faire douter dans son avenir et prendre des chemins de travers. Une rencontre rock'n roll où c'est loin d'être le moment pour l'amour avec un grand A. Comment être heureux à deux quand on ne l'est pas soi-même. Lena est en colère et elle le fera ressentir à son entourage pendant de longues années. Quand va être son moment de plénitude? Quand acceptera t'elle de se faire confiance et d'aimer?
J'ai adoré le personnage de Léna avec ses doutes, ses peurs, ses colères, son amertume, ses préjugés, ses angoisses. Les relations conflictuelles qu'elle entretient avec sa soeur, la haine envers son père, l'admiration pour Nonna m'ont gardé captive tout au long du roman. Léna est la parfaite protagoniste pour un roman initiatique. Mais malheureusement j'ai compris bien plus tard l'importance de Vince dans la vie de Léna. Je ne lis pas le synopsis. Dans la première partie, j'ai trouvé Vince transparent, je n'ai pas eu le clash amoureux entre eux. J'ai ressenti leur relation fusionnelle conflictuelle plus tard. C'est bien dommage. J'ai adoré quand Vince s'affirme enfin.
J'ai besoin aussi de me visualiser dans l'espace spatio-temporel. Je ne parle pas des flash back que j'ai apprécié même si parfois je me perdais dans la chronologie. Je n'ai pas réussi à me visualiser tout le long du roman Léna en âge selon les évènements qu'elle relate. Je me perdais parfois en route. Je devais revenir un peu en arrière pour tout imbriquer. J'ai besoin que ce soit fluide pour que j'apprécie ma lecture dans son ensemble et je regrette ces couacs.
Heureusement nous avons une plume parfaite d'Anne Saulot qui rattrape ce petit inconvénient et nous garde en captivité. Malgré ce petit point négatif, j'ai continué et apprécié ma lecture et l'histoire de Léna.
Agréable. Touchant. Des personnages comme j'aime. J'aurais pu avoir un coup de coeur si je m'étais pas perdue en route parfois.
NB : j'ai noté quelques coquilles dont j'en parlerais à Anne Saulot, pas dérangeantes certes mais mon oeil de lynx ne loupe pas grand chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          713
Missnefer13500
  24 avril 2018
Deuxième roman d' Anne Saulot, dont le premier roman, une nouvelle m'avait laissée frustrée, car trop court avec une aventure et un dénouement bien trop rapide. Dans ce nouveau roman, Anne Saulot s'attache à suivre la vie de l'héroïne, Lena ,sur plusieurs années. Récit à la première personne, entre journal intime et roman initiatique. Un sacré défi !
Force est de constater la différence entre les 2 oeuvres de l'auteure, avec une fiction bien plus étoffée, avec en toile de fond, le collège et un personnage principal, ici encore professeur. ( Normal l'auteur connait bien ce milieu)
Lena est une jeune femme en proie à des a priori infondés, s'attachant à des clichés au point d'en oublier d'être tolérante et indulgente, tellement fermée qu'elle se met dans des situations impossibles, se questionnant bien peu sur la justesse de ces convictions.
Nous suivons donc notre personnage principal dans son quotidien, assistons à ses comportements et ses positions, ses réactions excessives et ses propos pas toujours charitables.
Lena, n'est pas, à mes yeux, un personnage sympathique, et même si elle entretient des liens d'amitié très fort, si en principe entre amis on peut tout se dire, je trouve que ses opinions sont bien trop tranchés et ses répliques bien trop mordantes. Peut-on dire qu'il reflète un des traits fort de caractère ? Je ne le pense pas. Non, pour moi c'est une pestouille, aigrie (qui devrait tourner sa langue dans sa bouche avant de parler ) et je me demande comment ses amis font pour la supporter. Les clashs avec sa cadette et Vince ne sont pas surprenants et l'on se demande bien ce qu'il peut lui trouver ?
J'ai de ce fait eu du mal à entrer dans cette histoire. D'abord parce que je me suis un peu perdue dans la chronologie, entre les dates, les âges des personnages,(je n'ai pas toujours trouvé cette trame toujours cohérente) et parce que je percevais pas de sentiments amoureux assez forts, à mon sens, entre Vince et Lena hormis qu'elle évolue avec un manque total de communications entre nos protagonistes principaux tellement notre héroïne a besoin de grandir.
Vince. Qui est Vince ? Que fait-il de dramatique pour être perçu et présenté comme un bad-boy, alors que Lena elle-même n'a pas vraiment un comportement exemplaire en tant que petite amie et qui justifie ses actions à sa sauce ? Quels sont ses sentiments pour Lena et réciproquement pour expliquer ce fil conducteur qui devrait nous mener au dénouement et être le centre de la romance ? Pour moi Vince est un fantôme, pour autant il est le plus touchant des personnages avec Alex. C'est à son retour que son personnage prend forme et qu'il commence à m'intéresser.
Oui, j'ai eu un mal fou à m'attacher à Lena, toutes les explications de son comportement, enfant abandonnée, suicide de sa mère, manque de confiance envers les hommes qu'elle met tous dans le même sac que son père, n'y font pas grand chose. A peine ais-je éprouvé un peu d'empathie en fin de lecture, une fois que j'ai pris la mesure de son personnage. Ce qui m'a dérangé parce que j'ai besoin d'apprécier les protagonistes tout au moins en fin de lecture, une fois que l'auteur nous a mené où il voulait, c'est comme ça !
Cependant, il faut reconnaître que les thèmes choisis par l'auteure en toile de fond sont particulièrement contemporains, (différence d'âge dans une relation, homosexualité, amitié, tromperie, familles recomposées, deuil, sentiment maternel, la jalousie pathologique ) et le lecteur peut s'identifier aux personnages. C'est ce qui porte la fiction, bien plus que la romance qui est pour moi au second plan.
C'est dans la troisième partie que je suis parvenue à comprendre le cheminement de l'auteure et où elle voulait nous mener, quand enfin, j'ai cerné le personnage de Lena. Lena toute à ses peurs, ses doutes, ses angoisses, toute à ses boulets qu'elle traîne, et qui la poussent, soit à des comportements coléreux, excessifs, soit à la fuite. Me suis-je donc réconciliée avec elle pour autant, puisqu'on assiste à l'évolution du personnage ? Je vais être honnête, pas totalement. C'est Vince qui m'a le plus touché avec l'évolution de sa personnalité, et j'ai compris ses réactions et pardonné ses réactions suscités par celles, souvent excessives de Lena. Une chose est certaine, c'est qu' Anna Saulot a parfaitement travaillée la personnalité de cette dernière parvenant à provoquer des réactions chez le lecteur.
Que dire de la plume de l'auteur, si ce n'est qu'elle est très fluide, agréable, en un mot superbe et qu'elle nous fait cheminer à petit pas vers un dénouement assez inattendu, tellement j'avais des doutes sur cette issue possible. Peut-on dire que l'on le doit à Vince ? ou à Lena elle-même ?
La plume d' Anne porte le roman, dommage que je me sois perdue en route dans cette aventure dans laquelle j'ai tout au long eu du mal à savoir l'âge de mon héroïne et j'ai besoin de certains éléments pour plonger totalement dans l'histoire, c'est mon coté un peu tatillon.
Cependant l'histoire est agréable et le but fixé par l'auteure atteint et Lena saura émouvoir les lectrices, pour moi c'est Vince qui a su me toucher.

Lien : http://missneferlectures.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
KellyAddictionLivresque
  21 mars 2018
En lisant cette histoire j'ai eu l'impression par moment de lire le journal intime d'une jeune femme qui va nous raconter les moments importants de sa vie - de son adolescence et ce jusqu'à l'âge adulte où elle va réellement faire le point et prendre la plus grande décision de toute son existence.
Léna, alias Hélène, va avoir le coeur brisé pour la première fois lorsque son père va quitter le domicile familial pour s'installer avec sa maîtresse et leur futur bébé. Déçue et en colère, sa relation avec celui qu'elle admirait va disparaître et Léna ne va plus ressentir que de la rancoeur et de l'amertume envers ce père qui a abandonné lâchement sa femme et ses deux filles.
Peu de temps après, Léna va également perdre sa mère mais dans des circonstances beaucoup plus dramatiques. Et c'est ainsi que avec sa soeur, elles vont être recueillies par leur grand-parents maternelle. Et au milieu de tous ces changements, Léna va rencontrer celui qui va rythmer sa vie au gré de leurs rencontre..... Vince.
Ce récit va raconter à la fois la vie familiale de Léna, sa vie sentimentale, sa vie sociale, bref la jeune femme va nous raconter les moments forts de son existence et cela toujours avec émotion et naturel.
J'ai beaucoup aimé cette héroïne au caractère fort. Avec elle, aucun filtre, aucune retenue, aucune délicatesse ; Léna n'a pas sa langue dans sa poche, elle dit ce qu'elle pense et c'est ce qui fait d'elle une personne unique. Son entourage connaît son tempérament et l'aime d'ailleurs pour ça même si par moment ses proches aimeraient que Léna soit moins impulsive dans ses paroles. Cet ouvrage porte le prénom de l'héroïne, l'auteure se devait donc de créer un personnage avec assez de personnalité pour que l'on s'intéresse à son histoire! Pour moi, Léna est parfaitement à la hauteur 😉
Léna est également protectrice envers ceux qu'elle aime et elle sait ce qu'elle veut dans la vie, tout comme elle sait ce qu'elle ne veut pas. Depuis toujours Léna clame haut et fort que le mariage et les bébés ce n'est pas pour elle, et même si la jeune femme va avoir plusieurs occasions de se caser, à chaque fois cela tourne court et elle se retrouve en mode solo. Mais peut importe la vie continue et une personne va régulièrement y entrer et sortir ; le fameux Vince..... vous allez voir, je suis sûr que vous allez vous demander comment va se terminer l'histoire pour ces deux là qui s'aiment autant qu'ils se détestent et croyez moi vous risquez d'être surprise!
Léna va nous confier que parfois elle a l'impression de vivre sa vie au ralenti avec la sensation de ne pas réussir à reprendre son souffle et je ne peux que la comprendre car souvent les éléments sont contre elle et alors qu'elle pourrait être heureuse, des événements viennent vite briser se qu'elle s'évertuer à construire ou à vivre.
Léna va nous faire part de ses joies, ses peines, ses douleurs, ses doutes, les trahisons qui l'entourent, ses choix et certains ne sont vraiment pas simples à prendre. Une seule décision peut à jamais changer une vie et Léna va en faire les frais - et tout ceci va toujours être raconté par une auteure à la plume fluide, agréable et pleine d'émotion.
L'auteure a fait bien plus qu'écrire un livre, elle a écrit une vie entière, en nous montrant sans artifices tous les bons et mauvais moments qui ont marqués son héroïne à la langue bien pendue et à l'humour noir qu'elle dégaine sans retenu.
J'ai vraiment apprécié cette histoire, je me suis beaucoup attaché à Léna et l'auteure mis le point final d'une très belle façon ; j'avoue avoir eu quelques petits doutes quand au bon sens de ses décisions mais Léna fidèle à elle-même a fait ce qu'elle trouvait juste et même si cela n'a pas été facile tous les jours, c'est ce qu'elle a décidé de vivre et rien d'autre....

Lien : http://addiction-livresque.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sami33
  19 février 2018
J'avais découvert la plume d'Anne grâce à un concours auquel j'avais remporté "Love story au collège" chez ma popine Satine's Book, une petite lecture que j'avais beaucoup apprécié. Il y a quelques jours, j'ai pris plaisir à la découvrir sous un format plus gros, avec une histoire plus vivante, plus aboutie. On peut dire ici, que la boucle est bouclée, j'ai été comblé et je pense que l'épilogue n'y est pas étranger.

Si je ne vous ai pas donné mon avis tout de suite, c'est parce qu'il m'a fallu un peu de temps pour bien intégrer cette histoire, il m'a fallu du temps pour être objective parce que cette histoire m'a totalement chamboulé, parce que Léna est très touchante tout comme Vince d'ailleurs mais à un autre niveau mais revenons un peu au commencement.

On va suivre Hélène alias Léna qui n'a pas eu une vie des plus faciles. Entre un père infidèle et une mère suicidaire qui finira par passer à l'acte, il faut dire que pour cette jeune fille, ce n'est pas super pour démarrer sa vie...

La vie de Léna n'est pas un long fleuve tranquille bien au contraire, elle va connaître et vivre des choses qui vont vous prendre aux tripes tant c'est criant de vérité parce que cela pourrait arriver à n'importe qui. C'est Léna qui nous raconte l'histoire, on va la suivre sur trois principaux grands axes de sa vie. Je ne sais pas comment lui est venue le découpage mais cela a marché du tonnerre parce que l'on ne ressent pas comme un vide, comme un oubli, non, ce découpage s'emboîte parfaitement au récit.

On fera la connaissance de ses amis, de sa famille, de ses amours... Bref, des personnes importantes pour elle à ces moments-là de sa vie qui étaient présents. le quotidien de Léna n'est pas tout blanc ou tout noir, elle va faire en sorte de voir des nuances de gris, faire un pas vers la lumière qui la mènera vers le blanc. Elle va se relever, elle va se battre, elle va tout faire pour s'en sortir ; il faut dire qu'elle est têtue comme une mule et que parfois cela peut la desservir. Nous sommes là, spectatrice du récit de Léna, telles des pom-poms girls, on la soutient, on la suit la boule au ventre parce qu'on espère sincèrement qu'elle va y arriver.

Il y a Vince, ce jeune homme charmant et ô combien sexy qui aime la musique et qui n'a qu'une envie, vivre de son art, de sa passion. Ce jeune homme fera chavirer tous les coeurs dont celui de Léna qui passera également à la moulinette mais il faut dire que ces deux-là sont tellement différents qu'ils n'auront aucune chance d'arriver à quelque chose. Mais ne dit-on pas que les opposés s'attirent ? Quand on veut, on peut ?

Les personnages secondaires ne sont pas en reste, Anne les a très bien travaillé, ils s'incorporent parfaitement au récit. Anne a pris le temps de travailler tous ces personnages qu'ils soient principaux ou secondaires de la même façon, ce qui est un gros point pour la lectrice que je suis ! J'attache beaucoup d'importance à la psychologie des personnages et je trouve que l'auteur a magnifique bien oeuvré.

La plume d'Anne a considérablement évolué par rapport à "Love story", elle est devenue plus sûre, plus mature. On sent que l'auteur a beaucoup mûri entre l'écriture de l'un et de l'autre. Sa plume est fluide, agréable, dure parfois mais toujours avec sincérité, efficacité.

La musique est l'atout majeur de ce roman car sans elle, l'ambiance aurait pu être plombé mais les personnages ne sont pas en reste avec leur petit caractère qui nous offre un moment sympa et de gaieté.

Tout ça pour vous dire que "Léna" est une lecture qui m'a énormément plu et que je ne peux que vous recommander ; en espérant qu'il en sera de même pour vous !
Lien : http://leslecturesdeladiablo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
Satinesbooks
  26 avril 2018
On fait la rencontre Léna –Hélène de son vrai prénom- qui n'a pas eu une vie facile. Un père qui trompe sa mère, une mère qui se suicide et qui laisse deux filles à ses parents. C'est vraiment très compliqué à gérer.
Le quotidien de Léna n'est pas tout rose ni un long fleuve tranquille. On voit une vie cropped-cropped-Logo-évidence-éditions-finaldécousue mais Léna finit toujours par s'en sortir, se relever et admirablement bien s'en sortir. C'est vraiment une personne courageuse, un peu trop têtue à mon goût et un peu trop brute par moment.
D'un autre côté, on fait la rencontre de Vince, un jeune homme charmant, sexy à souhait qui en plus parle anglais (moi, je suis convaincue, déjà ! C'est un jeune musicien qui va finir par percer dans le milieu de la musique avec ses amis.
Ces deux personnages ne vont pas arrêter de se retrouver pour mieux se quitter pour mieux se retrouver et ainsi de suite. Certains pourrait y trouver à redire, moi, j'ai trouvé qu'Anne menait sa barque avec brio. C'est vraiment un roman plein de situations drôles, cocasses et pleines de rebondissements.
A travers la vie de Léna et de Vince, on retrouve des personnages secondaires haut en couleur comme Clémence et Patty qui sont la soeur et la tante de Léna mais aussi Carole et Alex ses amis. Sans compter sur Nico, cousin de Léna et ami de Vince ou encore Kris. J'ai trouvé que chaque personnage : principal ou non apportait quelque chose de très sympathique au texte d'Anne. En effet, leurs psychologies sont tellement différentes et décrites que l'on comprend que certains ne peuvent pas faire s'en d'autres et inversement. J'ai trouvé cette note délicate. C'est vraiment de très bons personnages qu'Anne nous propose ici. le seul personnage que je n'ai pas su apprécié, c'est Clémence, la soeur de Léna qui m'a vraiment tapé sur le système à toujours vouloir avoir raison et une sale tendance à vouloir tout contrôler.
Ce qui m'a beaucoup surprise, et dans le bon sens du terme, c'est l'évolution de la plume d'Anne. Moi qui ai lu Love Story au collège, j'ai senti une nette différence dans l'écriture de ce second roman. C'est plus abouti, travaillé. Les mots employés sont employés au bon moment et au bon endroit. La plume est belle, drôle et efficace. On apporte ici beaucoup de dynamisme au roman avec le thème de la musique, les caractères des personnages mais surtout grâce à cette plume qui nous permet de mettre notre nez dans le roman sans vouloir le quitter avant le point final.
En conclusion, je pense que l'on peut dire que c'est un carton plein pour ce roman ! Je suis très heureuse d'avoir pu le lire aussi rapidement et encore merci à Anne pour cette gentille et honorable mention à mon égard
Lien : https://satinesbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
KellyAddictionLivresqueKellyAddictionLivresque   21 mars 2018
Je pensais même m'éclipser avant que Vince ne se rende compte de ma présence, mais je n'en eus pas le temps.


- Tu veux un café? me demanda-t-il en me foudroyant du regard.

Je n'aimais pas du tout le ton qu'il avait employé.


- C'était quoi tout à l'heure?

- Rien qui te concerne, répondit-il froidement, l'intensité de son regard démentant son calme apparent.

- Où est Kris?

- Il est rentré chez lui. Pourquoi, il te manque déjà?

- Je ne comprends rien à cette conversation, dis-je en m'approchant de lui, mais je veux bien un café.


Il me toisa du haut de son mètre quatre-vingts et je me redressai de toute ma hauteur, me tenant aussi droite que possible. S'il croyait m'intimider! Je le regardai sortir une tasse, la remplir de café brûlant et la poser sur la table ; me désignant une chaise de la main. Il s'assit en face de moi et me déclara :


- Je m'en vais demain, pendant deux mois.

- Je sais.

Je bu une gorgée de café et grimaçai. Il était amer.


- Tu n'aurais pas du sucre?

Il se leva, fouilla dans un placard et posa le sucrier devant moi, sans dire un mot. Il se rassit et bu son café d'un trait, sans même une grimace. Il me considéra en silence pendant quelques minutes et demanda :

- Tu comptes sortir avec Kris?


Je ne l'avais pas vu venir, celle-là! Mais de quoi se mêlait-il à la fin! Bientôt il allait me dire que Kris ne pensait qu'à une chose et qu'il me jetterait comme un Kleenex usagé quand il aurait obtenu ce qu'il voulait! Il n'avait pas intérêt!


- Je ne vois pas en quoi ça te regarde, répondis-je en me levant.

A son tour il se leva et, sans se presser, fit le tour de la table, passa un bras autour de ma taille et m'attira contre lui.


- Je n'ai aucune envie que tu sortes avec lui, murmura-t-il en plongeant son regard sombre dans le mien.

J'aurais voulu lui offrir une réponse spirituelle, mais rien ne me venait. J'étais comme hypnotisée, une poupée de chiffon entre ses mains. Avec une grande douceur, il s'empara de mes lèvres et je l'enlaçai, répondant avidement à son baiser. Il me serra plus fort contre lui, me laissant à peine respirer, ce qui ne me dérangea pas outre mesure, car je serais volontiers morte sous ses lèvres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GaouletteGaoulette   17 avril 2018
- Je n'ai pas envie de me retrouver avec des nanas à la fesse pendante, accros à la couche-culotte, qui vont passer leur temps à me répéter combien elles sont épanouies depuis qu'elle sont enceintes !
Commenter  J’apprécie          100
GaouletteGaoulette   17 avril 2018
Ma sœur, depuis son adolescence, avait les enseignants en horreur et, quand j'avais réussi mon concours, elle m'en avait voulu pendant longtemps. Elle adhérait aux croyances répandues selon lesquelles les profs ne travaillaient pas. D'après elle, nous arrivions en classe comme des fleurs et improvisions, avec plus ou moins de succès.
Commenter  J’apprécie          30
GaouletteGaoulette   17 avril 2018
Alors que je voyais les autres avancer dans la vie, j'avais l'impression d'être prisonnière de cette phase transitoire plus ou moins longue qui nous porte de l'adolescence au monde des adultes. Je ne savais ni comment en sortir, ni si j'en avais vraiment envie.C'était comme si, en quittant l'adolescence, le champ des possible se réduisait devant moi.
Commenter  J’apprécie          20
GaouletteGaoulette   17 avril 2018
Qu'est-ce qu'ils pouvaient bien lui trouver ? Etait-ce ses longues jambes fuselées, son regard torride ou ce magnétisme animal qu'elle dégageait ? C'était purement et simplement incompréhensible. Les hommes n'étaient vraiment que des obsédés !
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : roman initiatiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Anne Saulot (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1077 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre