AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070787273
Éditeur : Joëlle Losfeld (15/06/2006)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Dans les trois nouvelles qui composent ce recueil, Annie Saumont montre comment de petits événements font rejaillir les souvenirs, le passé, pas toujours confortable.

Qu'il s'agisse de cet homme assis à la fenêtre, regardant la rue et se remémorant sa jeunesse, de ces deux jeunes filles debout dans le métro rêvant à une vie plus heureuse que ce retour au foyer d'accueil, ou encore de ce dernier qui, après de longs mois de prison, revient dans la ville... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Seraphita
  11 février 2012
« Qu'est-ce qu'il y a dans la rue qui t'intéresse tellement ? ». C'est une remarque, en passant, que prononce, agacée, une vieille femme à son mari qui semble avoir la tête ailleurs. La tête perdue dans des souvenirs d'un autre temps. Celui où il était épris de désir pour une femme jeune qu'il lui fallait conquérir. Vogue un passé perdu, dans sa tête, à l'image de « la barque au-dessus de l'eau transparente, l'ombre de la barque sur le sable du chenal entre les rochers luisants. » Aujourd'hui, l'image s'est flétrie, c'est une femme ridée qui est là devant lui et qui parle d'un quotidien où le rêve n'a plus sa place : c'est l'utilitaire qui règne, la peur surtout, de manquer d'argent, de la mort tant redoutée… Un passé qui s'est enfui, et pourtant…
« Qu'est-ce qu'il y a dans la rue qui t'intéresse tellement ? » est l'une des 3 nouvelles constitutive de cet opus écrit par Annie Saumont dont je découvrais la plume. La quatrième de couverture indique qu'elle « a obtenu le Prix de la Nouvelle de l'Académie française en 2003. » J'ai beaucoup aimé son style, incisif, mordant. Dans la première nouvelle, j'ai apprécié le contraste saisissant entre un ici et maintenant particulièrement restreint, traduit par une conversation insipide, factuelle, qui prend l'allure d'un monologue, et les souvenirs d'un vieil homme rendus de façon si poétique, que souligne une mise en page et une typographie singulières. La fin peut surprendre, tant cette femme âgée semble odieuse et manipulatrice…
Les deux autres nouvelles - « Ce serait un dimanche » et « Méandres » - explorent également un aujourd'hui qui vient faire écho à des fragments du passé. « Méandres » m'a semblé un peu plus difficilement accessible, … trop tortueux ? très poignant, cependant, notamment à la fin, quand résonnent les mots : « les chemins du cloître envahis par les ronces, où viendra déambuler l'humble fantôme de celui qu'on aura enfin ramassé, brisé, au bord de la route en méandres. », en guise de fin ouverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LooUnepauseLivre
  08 août 2014
Trois nouvelles dans ce recueil dont chaque histoire racontent pour chacun des personnages un passage de leur vie avec un mélange de présent et de passé où ressort un problème, un désespoir, en tout cas quelque chose qui gêne.
La première qui a donné son titre à celui du livre nous dépose directement au beau milieu d'un dialogue ou plutôt d'un monologue d'une femme s'adressant à son mari sur le choix du menu, les problèmes de santé, les problèmes d'entretien de l'appartement. Pendant ce temps, son mari est absorbé à regarder par la fenêtre se faisant des commentaire intérieur sur ce qu'il voit à l'extérieur. Tout à la fois, son esprit l'entraîne vers le passé, vers une femme qui semble belle, gaie, agréable. Mais la conversation, le monologue continue avec le prix du pain en augmentation, la couleur de la nouvelle peinture, le crédit. Et le passé ressurgit à nouveau avec le soleil, le beau corps de cette femme, son grain de beauté, les géraniums et la tonnelle.
Une histoire que j'ai trouvé très émouvante, magnifiquement racontée et qui m'a fait découvrir un style tout particulier de l'auteur. Les phrases sont très brèves mais arrivent très bien à faire ressortir pleins de descriptions et de ressenti.
En complète contradiction avec ce que je viens juste d'écrire, la deuxième m'a laissée complètement à côté de l'histoire et malgré le résumé de la quatrième de couverture je n'ai pas réussi à suivre le raisonnement des personnages. Ça peut bien arrivé de temps en temps.
"L'histoire de deux jeunes filles debout dans le métro rêvant à une vie plus heureuse que ce retour au foyer d'accueil".
La troisième et dernière est assez poignante. On suit les pensées d'un homme de retour dans sa ville après un séjour en prison. le passé ressurgit, semble l'étrangler. L'histoire m'est un peu plus difficile à raconter ou résumé mais c'est surtout la façon dont elle est écrite qui est assez frappante.
Lien : http://unepauselivre.over-bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
mandarine43mandarine43   26 mars 2011
[Incipit.]

Ce soir tu auras des poireaux. Dit-elle. Comment les veux-tu ? Dans une béchamel ou bien en vinaigrette ? Elle signale qu'en vinaigrette c'est plus léger. Souviens-toi que ta tension a monté jusqu'à dix-neuf la semaine dernière, un simple écart de régime et tu sais ce qui peut arriver. Il ne répond rien, ne bouge pas, ses épaules en contre-jour sont voûtées, semblent frêles, sa taille épaisse. Elle insiste, je t'ai déjà dit d'enfiler tes pantoufles. Elle suggère, pourrais-tu réparer ce robinet de la cuisine, l'eau ne cesse de couler goutte à goutte c'est agaçant. Elle dit que ça devient urgent de se décider au sujet du chauffage. On nous a laissé les papiers avec tous les renseignements tarif spécial dégressif super ristourne pour achat hors saison service après-vente et garantie d'un an, c'est propre et vraiment pas trop cher mais qu'est-ce que tu vois de si beau dans la rue, hé tu n'as pas écouté. Qu'est-ce que tu regardes ? La maison d'en face on dirait que tu ne la connais pas, crois-tu que ça va changer d'une heure à l'autre, tu surveilles et c'est toujours pareil. On a bien fait tout de même de s'installer en ville. Les transports. Le médecin. Mais cette bâtisse, inoccupée à présent. Les volets clos. Depuis tant d'années. Un bout de trottoir en ciment. Plutôt affligeant comme spectacle. Vaudrait mieux tourner la tête. Et chercher les moyens de rendre l'appartement confortable. Tu passerais moins de temps à rêvasser derrière la vitre. Qu'est-ce qu'il y a dehors qui t'intéresse tellement ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
OncleDanOncleDan   25 octobre 2014
Elle se retourne. Elle est devant lui elle insiste, Voyons, si on s'applique à tout considérer -- Tu n'écoutes rien, voilà justement ce qui est proposé. Moi je crois moi je suis sûre. Oui, sans doute. Et si on buvait une tasse de café ? Elle rappelle que ça lui est interdit. Une demi-tasse. Elle hausse les épaules. Elle dit qu'il est pire qu'un enfant.
Commenter  J’apprécie          110
mandarine43mandarine43   25 octobre 2011
Il hésite. Il fait remarquer qu'un appareil à gaz ça peut être dangereux, on n'a pas fermé le compteur quand on est partis en vacances et un joint cède, un rien une étincelle provoque une explosion qui ne laissera que ruines à l'exception d'un mur, d'une photo sur le mur et on les voit debout dans le soleil clignant des yeux, le père, le grand-père, lourds et sévères malgré un sourire de commande, et puis les femmes, la mère les tantes et les cousines près de ce garçon pensif, en maillot de bain, les doigts entre les pages d'un livre qu'il tient contre sa cuisse nue.

Elle dit que les accidents sont dus le plus souvent à une négligence. Trop de gens se montrent distraits, insouciants, et renâclent au moindre effort d'attention mais - Il décide, montre-moi, tu as dit que c'était noté, les travaux les fournitures. Elle fouille dans le tiroir du buffet elle en sort des papiers. Il s'est levé il se tient debout devant la fenêtre écartant le rideau de batiste. Elle met ses lunettes et relit en silence, remuant les lèvres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Annie Saumont (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Annie Saumont
La grande librairie 19/01/2012 sur France 5 de François Busnel, Annie Saumont parle de son nouveau livre "Le Tapis du salon"
autres livres classés : monologueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Comment voyager avec la Saumont ?

Peut-être qu'Annie passera vous voir un soir ..............?.................

de carnaval
Noël
à la brune
à la maison
à la fraiche

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Annie SaumontCréer un quiz sur ce livre