AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de 1967fleurs


1967fleurs
  17 octobre 2016
Sur son lit de mort, Pierre Trouvé entrecroise les moments de lucidité et d'affabulations sur les circonstances et le lourd secret qui entourent sa naissance : le samedi 10 février 1894 à Lyon, que s'est-il passé pour qu'on lui cache la vérité ?
La version la moins douloureuse : Pierre a été déposé sur un tas d'ordures…Une petite fleur sur un tas de fumier, pondu et trouvé sous un porche…..par une fille mère ?

Alors pour survivre, pour que cela soit moins noir, il s'invente un monde meilleur, enfant, adolescent, adulte, il échafaudera notamment différents scénarios : être le fruit d'un instant de félicité entre une impératrice et un empereur, fils caché du Dr Mouveyre qui fréquentait assidûment les lieux de plaisirs… plutôt que la probable réalité : issu d'une copulation entre une femme de mauvaise vie, avec un homme de passage vérolé…fils putatif de qui ?

Il est aux yeux de l'administration un enfant perdu, un scélérat, une graine de bagne à la charge de la Nation. On ne parle pas d'éducation mais d'élevage. On ne fait pas dans la dentelle à l'époque, ce n'est pas un enfant mais un numéro….

Pierre est un enfant robuste, intelligent mais rebelle à l'autorité, placé, déplacé sans arrêt.

Il comprend vite lors de son arrivée à l'Orphelinat agricole de Voiron qu'il sera toujours seul, « que l'ami d'aujourd'hui, sera le traitre de demain ».

Il s'endurcit pour faire sa place, pour survivre face à ses pairs, mais aussi face à l'injustice à la domination des adultes qui profitent de leur pouvoir pour soigner leur réputation et servir leurs propres intérêts.

Son statut d'enfant de l'Assistance Publique lui collera à la peau toute son existence mais pour lui la souffrance ne s'arrêtera pourtant pas là. Pierre ne cessera de se battre que se soit à Casablanca ou pendant la Grande Guerre, que pour défendre et améliorer sa vie et celle des siens. Un homme combattant, besogneux, attachant, qui se distinguera aussi dans ses amitiés, ses amours….

Rolland Saussac emprunte un ton acerbe, vrai pour nous raconter Pierre Trouvé mais aussi les nombreuses personnes qui ont croisé sa route.

Il nous décrit leurs modes de vie, leurs métiers, les ragots, les moeurs légères de l'époque, leurs relations avec Pierre. Ce n'est pas un roman linéaire. Il est détaillé, descriptif, avec des allers et retours dans le temps, ce qui m'a parfois dérouté.

C'est une écriture dense, crue, parfois drôle, dure, empreinte de gravité et de tendresse. J'ai eu l'impression que l'auteur ne pouvait écrire autrement pour nous faire rentrer dans l'histoire de Pierre et l'Histoire de l'époque, qui donne de la crédibilité et du relief à cette lecture.

Mon premier roman historique, 500 pages, où j'ai parfois eu peur de perdre Pierre, mais je l'ai trouvé….un homme courageux qui n'en démord pas.

Merci à Babélio et aux Editions du Poutan pour l'envoi de ce beau livre accompagné d'une belle carte et d'un petit mot manuscrit fort sympathique.
Commenter  J’apprécie          3714



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (34)voir plus