AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253044857
Éditeur : Le Livre de Poche (17/01/2018)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 56 notes)
Résumé :
Muté au pays basque pour insubordination, le
commandant Magne s’est aussi éloigné de sa
compagne, la lieutenant Lisa Heslin. Alors qu’il noie
son ennui dans une consommation d’alcool au-delà
des limites autorisées, il est par hasard témoin d’un
gigantesque attentat en gare de Biarritz. Un wagon
entier est soufflé par une explosion, laissant plusieurs
dizaines de victimes.
Lancé à la poursuite d’un suspect, Magn... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
aider
  21 février 2017
Obligée de chroniquer ce livre si je veux le voir disparaître de ma liste de livres en cours. ...
Car depuis le changement de notation par étoiles, impossible de les colorer autant de mon smartphone que de ma tablette.... tout est gris !!
Bon , sinon, pas mal, moins bien que le loup peint mais mieux que la pieuvre, enfin c'est juste mon avis bien sûr.
Un terroriste qui vomit sa haine de la société et de sa famille en préparant un attentat de grande ampleur sous de fumeux prétextes indépendantistes ( basques en l'occurrence ) servant juste de support à son mal être.
C'est rapide, violent, très sanglant ....
En bref pas mal !
Note 3 /5
À noter que je me lasse un peu de tous ces enquêteurs et de leurs états d'âme , de leurs problèmes de couples, de leurs addictions , etc
Qu'ils aient une personnalité hors norme ( genre camille verhoeven de Lemaitre ) Ok , mais quand leurs problèmes servent de trame à l'histoire ça m'intéresse beaucoup moins. ...
mais comme dirait cannibalector. ....ce n'est que mon humble avis !!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          273
druspike
  12 septembre 2017
Et voilà on est rendu au bout, le dernier tome de mon challenge de juillet, le dernier tome à ce jour de la série de Daniel et Lisa !
Je l'ai commencé vite fait lundi soir, avec peu de temps de lecture et je l'ai terminé cette aprém ! Ouais c'est ce qu'on peut appeler bouffer un livre !
Je me suis arrachée les cheveux, les dernières 100 pages m'ont vraiment fait monter à 20 de tension ! Je vivais le truc avec les personnages, j'ai eu le droit à toute la panoplie du stress : nausées (oui quand je stress mon estomac se retourne) tournicotage de cheveux en mode violent (pas pratique pour tourner les pages) et esprit aux abonnés absents !
Bref la dernière ligne a été un soulagement pour moi-même si je suis trop triste de quitter Daniel, Lisa et Henri mais ce dernier tome a vraiment été trop intense :D

De quoi ça parle : « Suite aux événements de la pieuvre nos héros ne sont plus tout à fait les mêmes. Daniel a pris un poste dans le Sud Ouest et tout ne se passe pas au mieux. Quand une bombe explose dans un train de la ville où il est en poste il se retrouve aux premières loges, son oeil de flic aiguisé verra ce que personne n'aurait dû voir et il va se retrouver dans une très mauvaise posture »
Ce livre … Déjà le titre, quand on sait pourquoi ! Ça fait BOUM dans notre coeur, dans notre tête, ça parle tellement, c'est tellement vrai ! Cette phrase je la garderais en moi et je la propagerais parce qu'il faut qu'elle se répande, c'est un virus à propager, un virus de vérité ! NE PRONONCEZ JAMAIS LEURS NOMS !
On est direct dans la continuité de la pieuvre, quelques mois après ! du coup c'est quand même mieux de lire la pieuvre avant (même si c'est encore mieux de commencer avec le tome 1) pour mieux comprendre les personnages et je pense être plus touché par le livre (oui si on est attaché aux personnages on a je pense une vision différente des évènements). Ça fait 6 tomes que je répète la même chose, en même temps je ne me vois pas ne pas le dire, mais la plume de Jacques Saussey, sa façon d'amener son histoire, ses personnages, son dénouement … WAOU ! Quand on écrit du polar il faut avoir un truc qui nous différencie des autres ! Clairement jacques Saussey a ce truc, pour le moment je n'ai lu que les 6 tomes de la série mais vraiment on reconnait sa plume, dans la construction de son livre. J'aime vraiment, vraiment, vraiment cette façon d'écrire de nous tenir en haleine avec pleins de petits points même quand on connait l'assassin. J'ai envie de dire que l'auteur ferme tous les tiroirs qu'il a pu ouvrir au cours du livre ! Son truc ce n'est pas le suspens de qui est l'assassin mais de comment chaque petit détail va se résoudre ! Je ne sais pas si je suis très claire parce que là présentement je suis vraiment sur le coup de l'émotion mais c'est comme ça que je ressens les choses. Ce tome m'a mis dans un état de stress complètement dingue ! Je ne pouvais pas le lâcher, j'étais comme habitée par l'histoire, par ce qui se passait et vraiment ça été une lecture intense et dure pour mes nerfs !
Le tueur est juste incroyable ! On le découvre dans des chapitres feedback au fur et à mesure où il écrit son histoire pour la poster sur la toile à la fin de son projet et expliquer pourquoi / comment il en est arrivé là. On est avec un tueur impitoyable et qui va nous offrir des scènes abjectes !
Le dernier paragraphe m'a ôté un poids terrible, j'étais parti pour envoyer un MP à l'auteur, le coeur brisé de ne pas avoir eu de nouvelles d'un personnage d'arrière-plan dirons-nous … Mais ouf me voilà rassurée, je n'aurais pas pu tenir jusqu'au prochain tome sans savoir (je sais je suis maboule).
Le seul point négatif que je noterais pour ce livre c'est que parfois on est vraiment dans la surenchère … Alors oui quand on lit du thriller on ne lit pas forcément pour la crédibilité et beaucoup d'auteurs sont aussi dans le « trop », mais là ça m'a plus choquée tout simplement parce Jacques Saussey ne nous a pas habitué à ça ! Je me suis dit mince mais il a décidé de se lâcher d'un coup sur ses pauvres persos !!!
Bon je le souligne juste pour trouver un truc négatif, un peu comme le côté non crédible de quatre racines blanches … C'est juste pour pas qu'on pense que je ne vois que du super positif :D
Je ne veux pas trop en dire pour éviter de spoiler mais j'ai vraiment hâte de lire le prochain tome, je me demande vraiment comment Daniel et Lisa vont évoluer et ce qu'ils vont devenir !
Un énorme merci à Jacques Saussey pour cette merveilleuse série, Daniel et Lisa sont devenu mon duo number one, je suis accro à ta plume et je trouve qu'elle s'accorde à merveille avec l'homme que j'ai eu la chance de rencontrer 2 fois cette année ! J'avais eu un coup de coeur pour la belle personne que tu es avant de te lire et je suis tellement contente de voir que l'auteur est à la hauteur de l'homme !
Merci 1000 fois merci
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rapha511
  20 juin 2017
Ne prononcez jamais leurs noms... J'ai essayé de rester muette face à livre...
Mais après avoir vu sur les blogs et autres vidéos livresques que je devais me procurer le dernier Jacques SAUSSEY... Je voulais lire un polar magistral qui me coupe le souffle...
Je n'ai jamais lu de Jacques SAUSSEY. Alors sans doute, est ce difficile de rentrer dans un livre ou leurs personnages ont déjà vécu, clôturé des enquêtes bref eu un passé... dans les précédents livres du Monsieur... Alors de ce fait, il y a une déception a devoir déjà lire les livres précédents pour sans doute continuer les trajets de ces êtres...et j'encourage les personnes à lire dans l'ordre... J'ai sans doute été prise dans cet attentat mais cette fin a couper le souffle ne m'a pas surprise...
Peut être que les polars thrillers et autres ont le don de te faire lire jusqu'au bout mais lesquels ont le cran de te surprendre??? quelques uns... ??
Alors si au hasard de la lecture de ma critique, vous pouvez m'envoyer leurs titres en prononçant leurs noms... Je vous en remercie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          123
Bookliseuse
  16 février 2018
Le livre commence fort, très fort, un attentat dans un train tue 18 personnes. Dès le début, pas de surprise on sait que celui qui a posé la bombe est Damian Iturzaeta, un jeune du coin, qui est démasqué quelques minutes après par Daniel Magne, là part hasard, en "repos" forcé, flic muté depuis peu à Hendaye, au pays basque.
S'en suit une course poursuite, ou Daniel est kidnappé et torturé par Damian.
C'est à ce moment qu'entre en scène Lisa, l'ancienne compagne de Daniel, enceinte de celui-ci, flic aussi, qui décide coûte que coûte de retrouver sa trace et d'arrêter par la même occasion le tueur.
Via des enregistrements vidéos, Damian nous explique pourquoi il a commis cet attentat (et d'autre crime) en nous racontant l'histoire de sa vie.
Avant tout, je précise que je suis déçue, pas par le livre, mais de ne pas avoir lu les premiers romans de cet auteur, car ce livre fait partie d'une série (on y suit Daniel Magne et Lisa Heslin). Mais à part ça, j'ai adoré ce roman sans temps morts, une historie à 100 à l'heure, celle d'un tueur de masse sans état d'âme, à l'enfance brisée, mais même comme ça je n'arrive pas à lui trouver d'excuse.
Un livre dure,  qui ne nous préserve d'aucune sorte de la folie de certains, ne nous cachant rien de ce qu' un psychopathe inhumain est capable.
J'ai adoré découvrir les personnages torturés Daniel et Lisa, qui semblent ne jamais pouvoir être heureux ensemble. Il ne me reste plus qu'à lire la série depuis le début !
Lien : https://bookliseuse.com/ne-p..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
paskal-carlier
  30 janvier 2017
Avec le nouveau roman de Jacques Saussey, « Ne prononcez jamais leurs noms », je m'attendais à avoir mon premier gros coup de coeur de l'année 2017. C'est que je le pratique depuis son premier opus le garçon, alors avec lui je m'attendais au meilleur. Ce à quoi je ne m'attendais pas, c'est à prendre ma première méga baffe de l'année. Ce roman démarre par et comme une explosion. Jacques ne tourne pas autour du pot pendant cinquante pages pour mettre en place son histoire. Non, dès le premier chapitre il nous embarque dans une course folle, et ce jusqu'au mot fin. Les chapitres sont courts et se succèdent à un rythme fou. La force de l'auteur est de nous raconter une histoire terrible, et de pouvoir poser ici ou là quelques notes d'humour qui ne gâchent rien. A un moment vous êtes avec Daniel Magne, puis avec Lisa Heslin, ensuite dans le journal du tueur ou dans les locaux de la police. Enfin bref, pas un seul moment de répit dans cette histoire. Ce roman est comme un feu d'artifice, on pousse des Hooooo !, des Haaaaa ! Jusqu'au bouquet final où là, on ne dit plus rien que « Bravo l'artiste ».
En bref, vous l'aurez compris, j'ai adoré ce livre.
LE PITCH
Depuis quelques mois, le capitaine Daniel Magne a quitté son poste à la Criminelle du Quai des Orfèvres. Séparé de sa compagne Lisa Heslin - qui est partie vivre en Suisse dans le chalet de son père (Lire «La Pieuvre») -, il a accepté un poste à Hendaye, au Pays Basque, le plus loin possible de ce qui reste de leur couple anéanti.
Seul, en proie au remord qui le ronge, il s'enfonce dans une déprime alcoolisée qui lui vaut d'être rapidement mis à l'index par son chef de groupe.
Alors qu'il est assis à la terrasse d'un café, désoeuvré par une mise à pied de quelques jours, Magne assiste à une gigantesque explosion dans le quartier de la gare d'Hendaye.
Accident? Attentat? N'écoutant que son instinct de policier, le capitaine se précipite sur les lieux du drame, et vers son avenir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ClaudeMohaClaudeMoha   28 janvier 2017
Noir.
Noir absolu.
Comme si j’étais enfermé dans une tombe, six pieds sous terre.
Au prix d’un effort insoutenable, je parviens à bouger la tête. Mais même en écarquillant les yeux, je ne discerne absolument rien.

Le vertige arrive lentement, neurone après neurone. Tout se met à tanguer d’autant plus fort autour de moi que je n’ai aucune image à laquelle me raccrocher. Mon cerveau perd alors la notion du haut, du bas, de l’équilibre. Je comprends que ça ne sert à rien de résister, que les courants sont bien trop forts pour que ma lutte ait un sens. Je me souviens que c’est en essayant de nager contre la violence des vagues que des gens s’épuisent en vain et qu’ils se noient.

Alors je tente de vider mon esprit de tout ce qu’il contient. Ma peur, mes questions sans réponses et ma douleur. Je me transforme en vague, moi aussi, et me contente de suivre le mouvement, comme si je n’étais plus qu’une petite goutte d’eau de plus dans l’océan. Je m’écrase sur quelque chose, je glisse, je me régénère, et ça recommence indéfiniment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LalitoteLalitote   20 mai 2017
C’est curieux, parfois, lorsqu’une situation dégénère en une urgence extrême, comme la perception du temps peut revêtir une certitude plus que relative. Il s’étire sous nos pas comme un énorme morceau de chewing-gum dans lequel notre corps tout entier serait empêtré, et donnerait aux secondes une durée que l’on ne peut mesurer qu’à l’aune de l’angoisse qui nous étreint. Certains instants filent comme des comètes dans un ciel d’été, d’autres se traînent sur le sol en se décomposant en d’innombrables fragments englués dans le bitume. Une vie entière peut s’écouler ainsi, alors que le monde tournoie dans un maelström duquel nous avons été extraits par la magie d’une espèce d’apesanteur générée par la terreur qui nous broie le cerveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LabibliothequedemarjorieLabibliothequedemarjorie   10 mars 2017
" Ne prononcez jamais leurs noms ! Toutes les horreurs que ces hommes ont commises, c'est pour que la société n'oublie jamais qui ils étaient, pour que leurs actes continuent à ronger la population de frayeur,..., si vous citez leurs noms à chaque fois que nous allons parler, que vous allez parler de cette affaire, ces assassins auront gagné."
Commenter  J’apprécie          10
pepitouillepepitouille   24 janvier 2017
J'ai mal.
J'ai mal partout.
La lumière a fini par pâlir, comme fatiguée de me réclamer. Elle a relâché sa prise, peu à peu, comme la mer se retire sur le sable, ressac après ressac. La fumée noire s'est évanouie, la fissure s'est resserrée sous un tas de gravats instable que je sens vibrer sous mes genoux. Epuisé par la lutte, j'ai fermé les yeux. J'ai dû m'endormir un moment, ou bien tomber dans un néant sans rêves, de ceux où une âme peut errer à l'infini si elle cesse d'habiter un corps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
StonerandmoreStonerandmore   16 juillet 2017
C'est bien beau d'être au gouvernail du navire , dans la cabine de commandement , mais on ne sent pas l'air du varech aussi bien que sur le pont.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jacques Saussey (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Saussey
la nouvelle enquête menée par Lisa et Daniel Magne signée Jacques Saussey
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Colère noire" de Jacques Saussey.

Quel est le prénom du nom de Heslin qui aide Magne dans son enquête ?

Lise
Lisa
Lisy

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Colère noire de Jacques SausseyCréer un quiz sur ce livre
. .