AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Eroblin


Eroblin
  11 mars 2018
J'ai lu ce roman dans le cadre du Prix Polar du Livre de Poche 2018 et je remercie d'ailleurs l'éditeur de m'avoir permis de découvrir cet auteur. Je ne connaissais pas Jacques Saussey et d'ordinaire je n'aime pas les romans policiers trop noirs surtout quand il y a un tueur épouvantable à qui on donne la parole en quelque sorte. Cela me perturbe toujours beaucoup car j'ai l'impression d'être entraînée malgré moi dans les spirales de leur folie dévastatrice. Et c'est le cas dans ce roman car le capitaine Magne, personnage récurrent des romans de Saussey, se retrouve confronté à un dingue qui a décidé de se venger de la société pour diverses raisons qui nous sont exposées tout au long du roman. Il commet d'abord un attentat épouvantable en faisant exploser un train au départ d'Hendaye mais, alors qu'il savoure son oeuvre, il est repéré par Daniel Magne qui le prend en chasse. Mais Damien, puisque ce tueur a un nom, tire sur lui et l'embarque pour comprendre comment on a pu le repérer aussi vite. L'attentat et l'enlèvement du capitaine vont attirer dans la ville deux anciens partenaires de Magne dont Lisa, ex-petite-amie et enceinte de lui de surcroît, qui vont imposer leurs présences aux flics du coin pour le retrouver.
Je n'irai pas plus loin dans le résumé pour éviter de trop en dire. Toujours est-il qu'on n'a pas trop le temps de se reposer dans cette intrigue : pas de tergiversations, pas de pages interminables sur la psychologie du dingue, pas d'atermoiements non plus d'ailleurs, Jacques Saussey nous fait courir après Daniel Magne, Lisa et les autres inspecteurs de la ville pour mettre un terme à la folie d'un homme. Mais est-ce un homme celui qui décide de massacrer des innocents au nom d'une vengeance personnelle ou d'une religion ? Puisque avant de savoir qui exactement a commis l'attentat, les policiers songent d'abord à des extrémistes religieux. Ce roman colle donc à l'air du temps malheureusement, d'ailleurs le roman a été écrit durant l'année 2015, la noirceur de cette intrigue répondant comme un écho à ce que nous avons vécu cette année-là. Une découverte pour moi et je lirai sans doute les autres enquêtes de Daniel Magne.

Lien : https://labibdeneko.blogspot..
Commenter  J’apprécie          100



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (10)voir plus