AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791026280682
125 pages
Librinova (26/04/2021)
4.44/5   16 notes
Résumé :
« Je m'appelle Tiphanie. J'ai quarante-deux ans. Il y a environ quatre mois, j'ai fait un genre de burn-out. Je ne l'ai pas vu venir. Je croyais que ça n'arrivait qu'aux autres. C'est un petit garçon dont j'étais la maîtresse, un petit bonhomme d'à peine plus de deux ans, qui m'a poussée à bout. Un matin, je ne me suis plus sentie capable. J'étais vidée, épuisée, cassée. Je me suis mise à écrire et je ne me suis plus jamais arrêtée. Sans ce petit garçon, je n'aurais... >Voir plus
Que lire après Les cocottes en papierVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
4,44

sur 16 notes
5
10 avis
4
2 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis
Je crains d'être plus sévère que les lecteurs m'ayant précédée dans l'exercice délicat de livrer leur ressenti de lecture. Je n'ai pas du tout adhéré à ce récit. Pourtant, Tiphanie ayant mon âge, 42 ans, elle aurait pu constituer une héroïne à "effet miroir" à laquelle j'aurais pu facilement m'identifier.

Aurélie Sautereau, l'autrice, est clairement le double de Tiphanie et déjà j'ai généralement du mal avec les auteurs qui ne mettent pas de distances avec leurs narrateurs, autant écrire un témoignage plutôt qu'un roman.

Ensuite, il faut bien l'avouer, les éléments narratifs ne sont pas très glamour : la vie quotidienne d'une institutrice de maternelle, ses déboires au guichet de la Poste, ses souvenirs familiaux personnels qui sont ceux de tout le monde, tout cela ne m'a pas permis d'atteindre une sphère d'évasion séduisante. Pas de surprises, tout est très convenu et attendu, complaisant.

Soit j'ai réellement un problème avec le genre feel-good, soit je digère de moins en moins bien le sucré, quoi qu'il en soit j'ai eu bien du mal à aller au bout de ma lecture (le roman est pourtant très court), mon manque d'intérêt étant aggravé par un manque total d'admiration pour le style amateur de l'autrice.

Il y a une chose que je reconnais à cette dernière : d'avoir eu le courage de publier. Qu'elle ait écrit pour se remettre d'un burn-out c'est vraiment une bonne chose, j'en suis sincèrement heureuse pour elle ; et l'écriture est un exercice si périlleux et exigeant que je lui tire mon chapeau pour cet acte d'audace et de témérité.


Challenge PLUMES FEMININES 2023
Challenge MULTI-DEFIS 2023
Challenge RIQUIQUI 2023
Commenter  J’apprécie          340

Pendant sa période d'arrêt de travail pour cause de burn-out, Tiphanie a trouvé un exécutoire dans l'écriture. Maintenant que son premier roman est prêt à être publié, elle doit aussi reprendre son job d'institutrice...

Je n'ai pas lu le premier tome (que je vais m'empresser d'acheter) mais ça ne m'a pas gênée dans ma lecture. Tout en douceur, Aurélie Sautereau poursuit le chemin vers la guérison de son héroïne qui lui ressemble beaucoup. C'est léger tout en n'étant pas futile; le roman oscille entre biographie romancée et chroniques tout en y incorporant des personnages (Hubert) qui vivent leur intrigue propre.
Une lecture optimiste à lire d'une traite.

SELECTION PRIX DES ETOILES 2021
Commenter  J’apprécie          110
Je remercie Aurelie pour m'avoir confié son 2eme bébé.
J'avais adoré son premier (La cocotte minute) et j'ai adoré ce roman qui est la suite.
On retrouve Tiphanie dans sa nouvelle école, en post burnout. Dans cette merveilleuse histoire, elle nous livre en plus de son quotidien ses tentatives pour faire éditer son roman par des maisons d'édition connues.
Là encore, on retrouve ses proches, ses amis toujours aussi bienveillants, protecteurs et boostants.
J ai beaucoup apprécié les retrouvailles avec cette superbe maîtresse au coeur immense, dévouée pour ses élèves et son entourage.
La plume est belle, fraîche, lumineuse, sincère et poétique. le dynamisme est donné par des chapitres courts, bien écrits.
J'ai tourné les pages bien trop vite à mon goût mais je crois savoir qu'un troisième est en cours...
Commenter  J’apprécie          80
Tiphanie Fonteneau, 42 ans, est enseignante en maternelle. Mariée et mère de deux enfants, elle fait un burn-out en début d'année 2020, poussée à bout par un redoutable petit bonhomme de sa classe. Épuisée, vidée, elle va mettre à profit son arrêt maladie pour se lancer dans l'écriture... et ne plus jamais s'arrêter. Une vraie révélation s'opère en elle, et Tiphanie en est maintenant certaine : elle veut devenir écrivaine.

Parallèlement à cette histoire, on suit avec délice les péripéties dans la vie d'Hubert Solain, un éditeur blasé des Éditions le Carambolier. Hubert n'est d'ailleurs plus à une pitrerie près pour choisir le nom de sa future romancière... ou romancier. Pourtant, il semblerait qu'un "coup monté" orchestré par son ex-femme et son meilleur ami change à jamais sa destinée...

Je remercie chaleureusement Aurélie Sautereau pour la lecture de son roman. Il m'a bouleversé par sa justesse et le ton employé. On avance pas à pas, on apprend des choses sur les personnages que l'auteure prend un malin plaisir à nous révéler au moment où on ne s'y attend pas forcément !
Un vrai talent pour l'écriture, donc pour ceux qui ne l'ont pas encore lue, foncez sans hésiter !
Commenter  J’apprécie          40
J'avais lu le premier roman d'Aurélie Sautereau il y a quelques mois : « La Cocotte-Minute » et j'avais été émue par l'histoire de Tiphanie, une institutrice confrontée au burn-out. Avec ce second roman : « Les Cocottes en papier », Aurélie nous offre la suite des aventures de Tiphanie et j'ai pris plaisir à les découvrir.

Tiphanie a sorti la tête de l'eau, mais elle reste fragile. Elle prend un nouveau départ, dans une nouvelle école, auprès d'une nouvelle équipe. Parallèlement, elle continue d'écrire et rêve d'être éditée. On la suit donc dans ses démarches pour faire connaître son roman des grandes maisons d'édition. Un double parcours du combattant s'impose alors à elle : sortir définitivement de son burn-out et essayer de se faire une place dans un nouveau milieu aux règles parfois obscures… Comme en écho de ce double effort pour sortir de l'ombre, on découvre aussi la trajectoire de vie d'un éditeur, Hubert, qui cherche sa vraie place, à titre pro et perso.

Je me suis bien amusée avec ce deuxième opus, dans lequel Aurélie jongle avec brio entre comédie et prise(s) de conscience. L'alternance entre les histoires est fluide et les galeries de personnages sont savoureuses. Merci Aurélie pour cette jolie histoire et pour les messages d'espoir qu'elle porte en elle ! J'ai hâte de découvrir ton troisième roman !
Commenter  J’apprécie          30


autres livres classés : burn-outVoir plus


Lecteurs (36) Voir plus



Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
442 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..