AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211218326
Éditeur : L'Ecole des loisirs (10/09/2014)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 11 notes)
Résumé :
En cette veille de Pentecôte, Mona et sa soeur Eisa, dite Crapule, se préparent à se rendre chez leurs grands-parents.

Mais cette année leur séjour à Chissou, la ville des escargots, promet d'être différent. Il y a d'abord la liste des commandements parentaux à respecter sous peine de voir annuler la fête d'anniversaire de Mona et donc toute chance d'approcher Romu, «le garçon le plus mystérieux du collège». Mais surtout, le comportement incompréhensi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Nadael
  30 septembre 2014
Comme chaque année pour les vacances de la Pentecôte, Mona et sa petite soeur Elsa -surnommée affectueusement crapule-, s'apprêtent à partir pour Chissou en Bourgogne, connu pour être le repère des fameux escargots. Enfin, avant d'être la cité des gastéropodes, elle est surtout le lieu de vie de Papou et Mamie Lala. Des grands-parents en or que les filles adorent ; mamie a des problèmes cardiaques alors elle est souvent patraque mais Papou parle pour deux, et il radote beaucoup : ses origines grecques, la guerre, les camps, l'exil, son jardin potager et sa fantastique soupe à l'américaine, star incontournable des repas.
D'habitude, leur grand-frère Johnny prend le volant mais il n'habite plus à la maison, il fait des études d'infirmier. Durant le trajet, les parents font leurs ultimes recommandations mais cette fois, ce sont de vrais « commandements » carrément numérotés. Elles ont intérêt à être bien sages sinon l'anniversaire de Mona -14 ans- n'aura pas lieu ! Cette dernière les trouve bien durs, un sentiment bizarre s'empare d'elle... même Papou n'est pas là pour les accueillir, et quand il fait son apparition, il a un air éreinté. Non décidemment, quelque chose se passe...
Et puis voilà qu'un appel téléphonique De Grèce semble affoler toute la maisonnée. Mamie Lala est toute chamboulée quant à Papou, il enrage et veut absolument se rendre sur place. Il dit qu'il n'a pas le temps d'attendre... Des bribes incompréhensibles sont entendues par les filles ; une histoire de frère disparu retrouvé. Et puis Mona tombe par hasard sur une ordonnance adressée à son grand-père...
À 14 ans, la jeune fille sent bien que son enfance est en train de lui échapper. Difficile de fermer les yeux et de se boucher les oreilles... à l'image de ses valises qui lui semblaient avoir rétrécies, Mona doit bien admettre qu'elle a grandi, elle est aujourd'hui à la porte du monde des adultes avec leurs lots de gravité, de secrets et de douleurs. Est-elle prête à affronter ce monde ? À grandir, tout simplement ?
Un très joli roman sur l'enfance qui s'en va et les relations entre les petits-enfants et leurs grands-parents. Une écriture toute en douceur et en drôlerie et des personnages très attachants.
Lien : http://lesmotsdelafin.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Lazard
  22 octobre 2014
Mona attend avec impatience le rituel familial de la Pentecôte, partir en vacance avec « Crapule » sa petite soeur et Johnny son grand frère à Chissou chez leur grands-parents. Mona ne connaît de ses racines grecques que les histoires de maquisard, de guerre et d'exil de son Papou adoré. Mais cette année, absolument rien ne se passe comme prévu :
1) Johnny retenu par son internat en médecine ne les emmène pas à Chissou.
2) Il faut se tenir tranquille car Mamie Lala est fragile du coeur.
3) Papou perd complètement la tête...
Il les appelle par leur prénom, chose qui n'est jamais arrivée. Pire ! Il dévoile l'ingrédient secret de la soupe américaine, le menu incontournable des vacances ! Il paraît absent, distant,... Et puis il y a ce coup de téléphone venu De Grèce qui bouleverse complètement Mamie Lala et qui va tous les envoyer là-bas.
Un beau roman sur l'histoire d'une famille, ses secrets et ses non-dits. Mona est un personnage extrêmement sensible qui cherche à protéger ceux qu'elle aime. Et puis c'est une histoire placer dans L Histoire, qui raconte à travers ses personnages la Grèce en guerre et la Grèce d'aujourd'hui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Milleviesenune
  03 décembre 2014
Mona et sa soeur Elsa s'apprêtent à passer le congé de Pentecôte à Chissou, chez leurs grands-parents, comme chaque année. Mais cette année, le séjour promet d'être différent ! Pour commencer, leurs parents ont énoncés de drôles de commandements : rester calme, chuchoter en toutes circonstances, ne pas contrarier Mamie. Pourquoi autant de règles d'un seul coup ? D'autant plus que Mamie ne semble même pas être au courant de leur existence. Autre grand changement cette année, ce n'est pas Johnny, leur grand frère, qui les conduit en voiture mais leur père. Johnny est fort occupé, il est étudiant en cancérologie et a beaucoup à faire. Tellement qu'il a oublié l'anniversaire de Mona !
A Chissou, tout se bouscule. Voilà que finalement Johnny débarque ! Et avec Papou en plus, qui s'absente mystérieusement chaque jour. Ces deux-là ont l'air d'avoir un secret en commun. Et puis il y a ce coup de fil inattendu qui met Mamie dans tous ses états. Il devait venir de loin, de la Grèce familiale parce que Elsa dit que Mamie baragouinait en anglais. En fait, Mamie parlait macédonien mais personne n'a encore appris à Elsa à se taire quand elle ne sait pas au lieu de vouloir toujours jouer à l'intelligente. La cousine Jojo le traduit aux autres mais qui la croirait ? Pourquoi saurait-elle parler le macédonien, elle ? D'autant plus qu'elle raconte d'étranges histoires de frère disparu et retrouvé. Sauf que si quelqu'un avait disparu, on le saurait, non ? Pas de secrets chez les Kolaris !
Des secrets, il y en a chez les Kolaris comme dans toutes les familles. Peut-être que Mona est assez grande pour en être informée, maintenant. On ne peut de toute façon pas les cacher définitivement, surtout lorsqu'ils impliquent toute la tribu. Pour Mona – et Elsa qui n'est jamais bien loin – c'est la fin de l'innocence. Cela ne veut pas dire que tout est fini, c'est juste le début d'une nouvelle histoire, d'un nouveau regard à poser sur les autres.
On ne peut qu'imaginer ce que goûte la soupe américaine à Chissou. Celle d'Anaïs Sautier a un goût doux-amer, un goût d'enfance et de vacances en famille mélangé à celui des premiers baisers échangés à l'abri des regards, en fin de soirée. Un roman tout doux sur le passage à l'adolescence et les petits moments plus difficiles que doit parfois traverser une famille. le tout servi avec le sourire d'Elsa qui a le caractère des petits derniers qui n'ont pas leur langue en poche.
Lien : http://milleviesenune.com/so..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Anarya
  14 novembre 2014
C'est Mona et son grand-frère Johnny qui nous racontent cette histoire et, à travers leur regard, nous découvrons une famille soudée et énergique, malgré les épreuves de la vie. Les personnages sont vivants et attachants et l'histoire, qui devait nous raconter de simples vacances, évolue rapidement vers la découverte d'un secret de famille. Plusieurs, en réalité, car si papou n'était pas là pour accueillir les filles à Chissou, c'est parce qu'il était à l'hôpital avec Johnny, infirmier, où il a découvert son cancer. Maladie qu'il cache à mamie Lala, déjà fragile. Puis c'est l'Histoire qui rattrape papou, quand la gendarmerie de son village d'origine, en Grèce, lui révèle avoir découvert des ossements… du mystère, donc, qui va conduire toute la famille en Grèce, où l'histoire du pays est d'une grande importance pour papou. Il se passe ainsi beaucoup de choses dans ce roman qui, malgré des thématiques graves, se révèle souvent drôle et joyeux. Cela dit, j'ai eu un peu de mal à me laisser porter par cette histoire, certains passages me semblent superflus (comme la fête d'anniversaire, qui n'apporte pas grand-chose, je trouve), ce qui m'a donné une impression de fouillis, comme si le fil rouge se perdait à un moment. du coup, je trouve que les sujets du grand-père malade ou du secret découvert en Grèce ne sont qu'effleurés, survolés au profit de l'humour et de la relation entre les personnages. Je suis consciente que nous raconter l'histoire de la Grèce après la Seconde guerre mondiale ne fait pas trop rêver, ni parler du cancer en long, en large et en travers, mais il m'a semblé qu'il manquait quand même quelque chose. Car, pour moi, ce roman ne se résume qu'à une simple histoire de famille… Servie certes par une écriture pétillante, mais qui ne m'a pas transcendée…
Lien : http://bobetjeanmichel.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Ricochet   14 octobre 2014
Tout se passe dans les innombrables détails qui rendent le roman juste, drôle, triste, émouvant en un mot. Anaïs Sautier a l'écriture qui pétille, au-delà des malheurs et de la mort.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
NadaelNadael   30 septembre 2014
« – Une valise ne peut pas rétrécir. C'est un effet de l'âge ma chérie, tout simplement le contrecoup de ton anniversaire. Ce contenant est une métaphore de la vie. Hier, sans fond et immense, aujourd'hui plus petite et moins impressionnante. Tu as le sentiment que la vie et ses valises rapetissent parce que tu vieillis. Aucun bagage ne sera jamais assez grand pour contenir tout ce dont tu auras besoin. Il va falloir t'y faire. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
NadaelNadael   30 septembre 2014
« Commandement inaliénable : ne jamais défier ses aïeuls du regard. Ils ont tellement de temps à tuer qu'on finit par baisser la garde et se faire avoir. Papou me fixe. Son regard est embrumé. Mes cils se referment sur mon insoutenable supériorité. Je ne peux pas livrer bataille, je ne peux pas soutenir son regard. J'ai les analyses de sang dans la poche de ma blouse. Les yeux rivés au sol, ma tête pèse une tonne, mon coeur fait des allers et retours entre thorax et mes chaussettes. Montagnes russes rouillées dans mon corps. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
NadaelNadael   30 septembre 2014
« Dans la vie, il faut détester des gens, pour en aimer d'autres. Sinon, tout a le même goût. »
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : secrets de familleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1045 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre