AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Jeanne-Marie Sauvage-Avit (Autre)
EAN : 9782368125427
320 pages
Charleston (18/08/2020)
3.94/5   48 notes
Résumé :
UN ROMAN BOULEVERSANT, LA RENCONTRE DE DEUX PEINTRES

Suite à son licenciement, Jessy part s'installer en Savoie, dans un village qui a servi de refuge au peintre Steffen Witzberg pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce petit coin de paradis est pourtant menacé par un projet de construction qui en ferait une station touristique. Seule solution : un projet de financement solidaire pour déplacer le lieu des travaux... Elle même artiste, Jessy se voit cont... >Voir plus
Que lire après La terre des loupsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
3,94

sur 48 notes
5
13 avis
4
11 avis
3
2 avis
2
2 avis
1
0 avis
Je ne connais pas très bien cette auteure. Je l'ai découverte en lisant son roman "Cueilleuse de thé" pour lequel j'avais eu un immense coup de coeur. Alors en voyant l'annonce de la sortie de ce livre, avec ce titre intriguant et cette magnifique couverture, j'ai décidé de me le procurer sans même savoir de quoi il parlait. J'ai donc commencé la lecture de ce livre, sans vraiment savoir à quoi m'attendre.

Le livre commence en nous entrainant en pleine seconde guerre mondiale dans un petit village de Haute-Savoie, le Villaret, où un jeune peintre, Steffen Witzberg essaye de se cacher des Allemands.

Avec ce prologue, Jeanne-Marie Sauvage-Avit nous plante bien dans le décor et nous fait rentrer directement dans une histoire intéressante.

Par la suite, nous nous retrouvons des dizaines d'années plus tard avec Jessy, une jeune femme qui vient de se faire licencier et qui décide de quitter sa ville pour venir se réfugier au Villaret pour se consacrer à la peinture.

Au fil des pages, les histoires vont s'entremêler. Jessy est une grande admiratrice des oeuvres de Steffen Witzberg. Elle décide donc d'en apprendre plus sur le peintre qui a séjourner dans la même maison qu'elle de nombreuses années auparavant.

Une histoire passionnante et très prenante. Jeanne-Marie Sauvage-Avit est très doué pour planter le décor, on a l'impression d'être nous aussi au Villaret. Les personnages sont tellement vivants qu'on a l'impression de les connaître.

J'ai eu d'abord du mal à bien entrer dans l'histoire, les premières pages m'ont parues trop longues. Puis, au fil de ma lecture, j'ai été totalement prise dans l'histoire et je me suis laissé emporter par la plume de Jeanne-Marie Sauvage-Avit. Au final, j'ai adoré ce livre et je pense que je le relirais sans hésitation plus tard ! Je le conseille :)
Commenter  J’apprécie          100
Malgré ses compétences indéniables, Jessy Delmass, une trentenaire volontaire, est licenciée de son poste de directrice artistique suite à un changement de direction. Au lieu de s'appesantir sur son sort, elle prend cette adversité comme une occasion pour se reconstruire, changer de vie ; quitter Lyon et se retrouver dans sa bergerie savoyarde. Et reprendre à peindre ! Cette bergerie a une histoire : pendant la deuxième guerre mondiale, le peintre Steffen Witzberg s'est réfugié avant de devoir fuir jusqu'en suisse. Sa traversée des Alpes s'est effectuée avec un adolescent, Raymond Boissenet qui est toujours de ce monde. Il va révéler qu'il possède un tableau de l'artiste. Entre temps, le village de Haute-Savoie est menacé par un projet touristique de grande ampleur, les résidents s'y opposent, un comité se crée mais l'argent manque. Jessy, décidée à jouer toutes les cartes, va tenter d'imiter le style de Witzberg afin de le vendre au meilleur prix. Mais tout ne se déroule pas comme prévu…

Ce roman m'avait principalement interpelé pour son titre « La terre des loups » et pour se dérouler dans les Alpes. Mais point de loup, juste une évocation et, à la place, nous faisons connaissance de braves malamutes. Par contre, la montagne est très présente, narrée aussi bien côté hiver que côté été avec ce souffle indescriptible des sentiers de randonnée et des paysages qui font prendre au moral de la hauteur. Parce que si, en fait, le thème principal est la peinture, ce récit déploie toute une palette de tons, de nuances, de descriptions, tant que votre roman devient une fenêtre ouverte sur la magnificence alpine. S'ajoute le parcours attachant de la protagoniste qui, malgré les incidents de vie, ne se résigne pas et continue la tête haute à suivre ses idéaux et convictions. Ode à la nature et à ceux qui la représentent.

Agréable moment de lecture assuré loin des fracas du monde.
Lien : https://squirelito.blogspot...
Commenter  J’apprécie          100
Jessy Delmass est une jeune lyonnaise à la vie bien remplie. Entre son chéri et son boulot de directrice artistique pour une grande agence de publicité, elle court après le temps. Mais lorsque du jour au lendemain sa relation amoureuse bat de l'aile et que son employeur la licencie son monde s'écroule ... Ni une ni deux elle décide de sortir de son cafard en s'en allant en Haute-Savoie, dans le petit village du Villaret où elle possède un chalet appelé La Bergerie. Elle s'y rend dans l'espoir de couper avec le monde extérieur, les critiques et remarques de son entourage et surtout pour se recentrer sur elle et ses envies et notamment l'une de ses passions qu'est la peinture. Des années plus tôt le célèbre peintre allemand Steffen Witzberg se réfugiait lui aussi à La Bergerie pour échapper à l'armée nazie durant la Seconde Guerre mondiale. Mais alors que Jessy se replonge dans l'univers du peintre au travers de ses peintures à elle, elle apprend qu'un projet d'extension de la station de ski voisine menace le village et tout son écosystème ... n'écoutant que son coeur, elle prend une décision qu'elle pense pouvoir sauver le village et se retrouve malgré elle plongée au coeur d'un scandale judiciaire 🤐



Ce roman démarre très lentement et nous plonge dans une atmosphère montagnarde très cosy, entre les balades en raquette, les randonnées et les chiens de traîneau. Puis peu à peu le rythme s'accélère à compter du moment où Jessy prend LA décision censée sauver le village qui lui tient tant à coeur. Cet aspect protection de l'environnement et des animaux m'a beaucoup touché et je me suis surprise à comprendre sa décision alors qu'en temps normal jamais je n'aurai approuvé un tel choix ! D'autant plus que l'auteure décrit extrêmement bien les paysages et les décors (ainsi que les spécialités culinaires de là-bas haha), ce qui donne encore plus l'envie de se ranger du côté de Jessy.



J'ai malheureusement trouvé le roman beaucoup trop court (200 pages) et certains passages importants du récit trop accélérés alors qu'il auraient mérité d'être plus étoffés pour servir au mieux l'histoire. Ce n'est qu'un détail mais j'ai été un peu déçue de ce côté-là.
Commenter  J’apprécie          20
*lecture terminée*

La terre des loups de Jeanne-Marie Sauvage-Avit publié chez @lillycharleston.

Jessy vient d'être licenciée de son poste de directrice artistique dans une grosse agence de publicité. Pour se remettre de cette mésaventure elle va se réfugier dans un petit village de Haute-Savoie, le Villaret, dans lequel elle possède un petit chalet " La Bergerie". Elle y découvre que dans ce village, un peintre allemand, Steffen Witzberg, c'était réfugié dans La Bergerie lors de la 2ème guerre mondiale. Passionné par ce peintre, elle cherche à en savoir le plus possible. Après quelques jours où elle arrive à décompresser grâce aux habitants et à la nature, elle apprend qu'un projet d'extension de la station de ski voisine menace ce petit village.
Va t'elle réussir à déjouer ce projet?! Vous le saurez en lisant son histoire.

J'ai beaucoup aimé lire cette histoire. J'habite en Haute-Savoie alors j'ai adoré me plonger dans l'histoire d'un petit villahe typique de cette belle région. Bien que fictive, j'ai adoré cette histoire de peintre allemand lors de la 2ème guerre mondiale. C'était très réaliste.
Je ne m'y connais pas du tout en art mais j'ai aimé en savoir plus. L'auteure à su rendre ce sujet passionnant grâce à sa plume fluide et envoutante. Ce livre se lit vraiment très vite.
Cependant, vers le milieu du livre, un événement va avoir lieux qui m'a rendue plus que sceptique. Je ne peux pas vous en dire plus au risque de spoiler mais j'ai trouvé ça trop "facile" et un peu incohérent.

Cela reste malgrès tout une très jolie histoire qui rend hommage à notre patrimoine culturel et à nos magnifiques petits villages. Lisez ce roman en hiver, il va vous donner très faim!

Vous avez déjà lu cette auteure? Ce livre vous tente? Vous en avez pensé quoi?
Commenter  J’apprécie          30
Pendant la Seconde Guerre mondiale, un célèbre peintre Allemand, Steffen Witzberg vient trouver refuge avec sa femme en France, en Haute-Savoie.

Jessy Delmass est passionnée par ce peintre. Elle a même fait sa thèse sur son oeuvre et sa technique. Suite à son licenciement, elle décide de se ressourcer et de tout quitter. Direction la Haute-Savoie, dans le village pittoresque de Villaret. Elle s'installe dans La Bergerie où avait séjourné Witzberg.

Va-t-elle y trouver une certaine sérénité pour pouvoir se consacrer à ses toiles ? Entre balade en montagne avec Galaad, ce chien qu'il l'a adopté, odeur de fromage, inspiration, elle va essayer de tout faire pour contrer un projet de station de ski.

J'ai trouvé cette lecture apaisante. L'écriture est très fluide. La peinture fait partie intégrante du roman. Les descriptions des tableaux sont si bien faites que j'ai eu l'impression de les voir. L'envie de visiter un musée a pointé le bout de son nez. Ça a donné beaucoup de force à l'histoire.

Je ne m'attendais pas à un tel rebondissement. C'est original et ça change.

Alors vous êtes tentés ?

Bonne lecture
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Voilà un sentiment qu'on croyait oublié : l'espérance. Mon grand-père ne parlait que de ça, pendant la guerre : l'espérance. Maintenant, en France, on vit à peu près normalement ; on s'aime, on se bagarre, on dépense, mais on n'espère plus. Il faut connaître un coup dur pour savoir ce que c'est, l'espérance...
Commenter  J’apprécie          30
Mais tu es devenue plus paresseuse que lui. Lui aussi disait qu'il n'avait pas le temps. Et maintenant que tu habites chez lui, tu tournes, tu vires et tu ne peins pas. Ça fait plus d'un mois que tu as été licenciée et tu n'as pas terminé une seule toile.
Commenter  J’apprécie          10
Le pinceau volait sur la toile. Sa main n'hésitait pas. L’œil de profil, la pupille, les cils...
Cette fois, c'était fini, vraiment fini. Elle recula de trois pas, s'arrêta. L'émotion du tableau était si réelle qu'elle faillit en pleurer de joie. Alors lentement, elle posa son pinceau et ouvrit la porte à l'animal qu'elle serra dans ses bras.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jeanne-Marie Sauvage-Avit (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jeanne-Marie Sauvage-Avit
À l'occasion des 5 ans des éditions Charleston, Karine Bailly de Robien, directrice générale adjointe, vous explique la création cette maison d'édition en 2013 ?
Elle revient également sur la création du Prix du Livre Romantique : vous avez jusqu'au 16 septembre pour participer à l'édition 2019 : http://editionscharleston.fr/prix-livre-romantique/
Karine Bailly de Robien évoque aussi les belles pépites francophones repérées par l'appel à manuscrits et hors le cadre du Prix : Clarisse Sabard, Alia Cardyn, Jeanne-Marie Sauvage-Avit, Béatrice Courtot, Marie Vareille, Sophie Henrionnet ou encore la Team RomCom.
Et vous, quel est votre roman préféré des éditions Charleston ?
Retrouvez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/Editions.charleston/
+ Lire la suite
autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (148) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3162 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..