AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207140733
Éditeur : Denoël (01/02/2018)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Déserté peu à peu par ses habitants, le village de Saint-Éloi dépérit. Un beau jour arrivent Sylviane et Norbert, les amoureux marginaux, qui prennent possession de la maison de la Morte. Leur arrivée va réveiller la petite communauté vieillissante. Norbert fait une cuisine divine et Sylviane fait des enfants. Pour qu’ils ne s’enfuient pas, le village tout entier prend en charge la famille, la protège du monde extérieur.
Pulchérie rebelle et sensuelle, Marti... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
cocomilady
  08 février 2018
Un roman bouleversant qui nous ramène dans l'enfance et dans les années 50-60.
Tout d'abord, merci à la masse critique de Babelio et aux éditions Denoël pour l'envoi de ce livre. J'avais été intriguée par l'histoire, mais j'avoue que je m'attendais plutôt à une histoire touchante, drôle et burlesque. Là, on erre plutôt dans le drame familial, mais de si belle façon que l'on est transporté par l'histoire, la plume de l'auteur, et on est comme hypnotisé par le roman. J'étais comme suspendue, alternant entre la révolte, l'écoeurement et en même temps la tendresse pour ces personnages.
L'histoire semble se dérouler dans les années 50-60. L'ambiance est bien dépeinte, on s'y croirait vraiment, un vrai voyage dans le temps. Un couple de marginaux se retrouve dans le petit village de Saint-Eloi, qui se désertifie et n'est plus peuplé que de personnes âgées. Mais la cuisine de Norbert va réveiller la petite communauté endormie et les habitants vont tout faire pour garder ce couple si bizarre et un peu hippie. Sylviane, la femme, va faire 4 enfants dont elle ne s'occupera pas, trop occupée par ses désirs, ses plaisirs et sa petite personnes. Sauvage et inhospitalière, elle ne voit que par Norbert, son compagnon et ignore sa progéniture qui va être adoptée par le village tout entier...
J'ai été horrifiée par l'attitude de ces parents démissionnaires, si le terme de parents peut s'appliquer à eux, géniteurs serait plus juste. Totalement centrés sur eux-mêmes, ils ne vivent que pour eux et leurs désirs. Les quatre enfants vont tous avoir de gros problèmes, physiques pour certains, moraux pour tous. Sans repères, sauf celui du désir physique et de la séduction pour Pulchérie, l'aînée, difficile de se construire correctement malgré l'amour que leur vouent les habitants du village.
L'égoïsme tient une grande part dans cette histoire et se retrouve sur tous les fronts, et la vie de ces enfants va en être marquée jusqu'au bout. L'un d'eux est asocial et limite dangereux ; une autre a de gros soucis de santé dans son jeune âge et ne peut se décrocher de son jeune frère ; l'aînée idéalise cette mère qui ne veut pas d'eux et fait tout pour lui ressembler en mélangeant sexe et amour, et en remplaçant ses parents auprès de ses frères et soeurs ; un autre a peur de tout et ne supporte pas le moindre stress. Sans compter les habitants qui ferment les yeux sur tout ceci afin de garder ce cuisinier, touché par la grâce et le génie, qui les régale régulièrement.
C'est glauque parfois, mais cependant, l'histoire se lit toute seule, d'une traite, car on veut en connaître le dénouement. Cela rappellera à certains des souvenirs, plus ou moins bons.
Cependant, dans toute cette misère émotionnelle, l'amour émerge avec ces enfants qui s'aiment plus que tout et qui s'entraident les uns les autres. C'est vraiment touchant parfois et très mignon.
En conclusion : un roman souvent dérangeant, mais que j'ai adoré lire jusqu'à la fin.


Lien : http://cocomilady2.revolublo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
__Troubles__
  18 février 2018

Je ne connaissais pas du tout Nathalie Sauvagnac mais j'ai aimé ce que j'ai lu, un style moderne et agréable à lire et une histoire bien ficelée.
Le résumé et la couverture ont guidés mes pas vers ce roman mais je ne savais pas à quoi m'attendre, je dois dire que tout le long de ma lecture mon humeur a oscillée entre révolte et tendresse. Révoltée par les personnages de Norbert et Sylviane, attendrie par les villageois qui s'occupent des enfants de ces derniers par amour de leur village et affection pour des petits délaissés par des parents démissionnaires, non ce n'est pas le bon terme, délaissés par des géniteurs non concernés par le devenir de leur progéniture.
Ces enfants ont des prénoms originaux inspirés par les personnages de Corneille, une référence littéraire qui sera un des fil rouge de cette tragédie familiale.
Les quatre enfants de cette fratrie quelque peu atypique, sont attachants, très différents les uns des autres : Pulchérie qui rêve de ressembler à sa mère sensuelle et absente; Martian, timite et hypersensible qui se rend malade pour tout et tous; Nicomède, le révolté, qui ressemble à son père, créatif et sauvage et Albiane, éthérée, qui parle à sa défunte aïeule (La Morte qui est un personnage à part entière de ce roman).
Comme vous l'aurez compris les personnages sont complexes, je n'ai pas su m'attacher particulièrement à eux, j'ai été plus touchée par l'élan humain d'un village entier qui refuse de mourir et qui fera tout pour garder la vie chez eux, en pardonnant et acceptant tout de cette famille bohème.
Devenir majorette, le but de Pulchérie sera le début de son parcours vers son épanouissement, entre sensualité et manipulation, la jeune fille ne choisira jamais vraiment de quel côté basculer, elle saura prendre ses responsabilités pour mieux les fuir, suivant le modèle de ses parents....
Lorsque Pulchérie croise Rodolphe, un autre adolescent un peu particulier, elle ressent pour lui cette attraction qu'il y a entre ses parents et voient en lui celui avec lequel elle peut assouvir cette sensualité qui la dévore, il intégrera donc le cercle familial et deviendra un spectateur de l'action puisque pas assez courageux pour y participer.
Même si cette famille ne ressemble en aucun cas au schéma que l'on se fait de la famille parfaite, les enfants démontreront la confiance et l'amour sans failles qu'ils se portent et c'est ce qui est beau dans ce roman.
Le roman est assez court, mais en 160 pages Nathalie Sauvagnac nous dresse un portrait sans concessions de la famille Lecoeur; on le lit comme en apnée et lorsqu'on tourne la dernière page, on est à bout de souffle et il faut prendre son temps pour s'en remettre.
J'ai passé un bon moment de lecture et ce roman restera longtemps dans mon esprit, et c'est ce que l'on espère lorsqu'on referme un bon livre.
Si vous voulez lire un roman qui ne ressemble à aucun autre, n'hésitez pas à vous lancer !
Lien : http://www.tastefortroubles...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Deltak
  02 décembre 2018
Une histoire sans doute invraisemblable mais très bien écrite. Un roman qui n'est pas à prendre au premier degré et qui m'a rappelé les grains de folie à la Amélie Nothomb. La plume est fluide, légère et divertissante. Une jolie découverte. Un auteur à l'imagination féconde à suivre.
Commenter  J’apprécie          50
Bineke
  17 mars 2018
je suis étonnée par les critiques qui analysent l'histoire, les personnages etc..au premier degré. Personnellement, je pense que cette histoire est totalement invraisemblable et qu'elle ne peut être comprise qu'au second degré: c'est une fable totalement burlesque avec des personnages, des situations, un récit fantasques sur la famille, la fratrie, les rapports entre les enfants et les adultes etc...Le livre se lit très vite, très facilement mais quand on le ferme, on n'en garde rien: c'est un grand "n'importe quoi" où l'auteur s'est fait plaisir en inventant, avec une imagination délirante et féconde, des personnages et une histoire auxquels on ne croit pas une seule seconde. Beaucoup de bruit pour rien. Au mieux, ça m'a fait bien rire.
Commenter  J’apprécie          00
ckdkrk169
  04 mars 2018
Fantasque et tendre, un roman à déguster confortablement installé.
J'ai partagé le quotidien de la famille Lecoeur avec plaisir. Lorsque Sylviane et Norbert arrivent à Saint-Eloi, le village est triste, peu d'enfants et de commerce.
Sylviane déclame du Corneille toute la journée et Norbert cuisine divinement quand il l'a décidé. Les aliments s'accordent miraculeusement sous ses mains et tous les habitants en profitent. Plusieurs bébés arrivent dans cette famille qui s'élèvent tous seuls, les parents ne s'y intéressent pas. Tout le village s'occupe de ces enfants pour garder cette belle famille. Pulchérie, l'ainée, prend la relève des parents défaillants et protège la fratrie. Elle s'émancipe de plus en plus et rêve de devenir majorette.
Pour la suite de ses aventures, je vous laisse les découvrir.
Les quatre enfants Lecoeur marqués dès l'enfance par ce contexte familial si particulier sont touchants. On a envie de les aider, comme le village, qui les soutient dans toutes les situations.
Je vous souhaite autant de plaisir que moi à la lecture de cette histoire fantaisiste pleine d'émotion et de tendresse.
Une chouette lecture à partager.
Lien : http://www.despagesetdesiles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
EyleenRydenEyleenRyden   27 février 2018
Nicomède était entré également, s’était planté le dos contre la porte, bien décidé à mettre mal à l’aise l’adulte avec son regard insistant. Il faut toujours tester les adultes pour voir s’ils ont peur. Les adultes ont très souvent peur des enfants. S’ils ont peur il faut abandonner, rien de bien ne pourra jamais en sortir, mais s’ils n’ont pas peur…
Commenter  J’apprécie          00
__Troubles____Troubles__   18 février 2018
Il est vrai que, lorsque l'enfant est beau, l'affection est plus rapide
Commenter  J’apprécie          10
__Troubles____Troubles__   18 février 2018
Finalement Rodolphe, s'il n'était pas si riche, si grand, si beau, n'aurait aucun intérêt.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : années 60Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Nathalie Sauvagnac (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quiz Sweet Sixteen

A quelle époque se passe cette histoire?

Années 50
Années 60
Années 70

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre