AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070147120
224 pages
Éditeur : Gallimard (16/10/2014)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 7 notes)
Résumé :
«Il a annoncé qu'il cessait d'écrire et de publier. Pendant vingt ans je suis allée le rencontrer pour lui parler de ses romans. Ce n'était pas toujours facile. Mais un dialogue s'était noué, une amitié complice, rythmée et enrichie au contact d'une ouvre puissante, provocante, en perpétuel mouvement. C'est cette expérience de lecture et ce dialogue, cet exercice d'admiration aussi, que je veux restituer pour le faire partager. C'est un voyage singulier que de redéc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Corboland78
  11 avril 2015
Josyane Savigneau, née en 1951 à Châtellerault, est une écrivaine et journaliste française. Entrée au journal le Monde en 1977 elle sera responsable du Monde des Livres, le supplément hebdomadaire du journal, de 1991 à 2005. Elle est l'auteur de plusieurs livres, dont deux biographies, de Marguerite Yourcenar et de Carson McCullers, et d'un livre autobiographique, Point de côté. Son dernier ouvrage, Avec Philip Roth, est paru l'an dernier.
Josyane Savigneau est une grande admiratrice de l'écrivain américain Philip Roth et ce bouquin, finalement assez mince, revient sur ses rencontres avec lui et tente de nous donner des clés pour entrer dans le monde selon Roth. Un univers qui s'est clos en 2012 quand l'écrivain, né en 1933, a déclaré ne plus jamais écrire. L'ouvrage ne s'adresse pas à ceux qui n'ont jamais lu Roth – c'est mon sentiment et d'ailleurs certainement pas le but de l'auteure – par contre, si comme moi vous le connaissez un peu (j'ai lu une dizaine de romans, le tiers de son oeuvre) et prenez plaisir à le lire, vous en ressortirez avide de le lire encore plus, ou mieux de le relire au vu des renseignements/analyses proposés par Josyane Savigneau.
Tout débute en 1992 et la première interview de Roth accordée à Josyane Savigneau. Ca ne se passe pas vraiment bien, « … il regarde sans arrêt sa montre (…) il refuse certaine questions (…) il attend que mes larmes coulent sur mes joues pour me proposer un verre d'eau. » Plus tard les choses s'arrangeront et les deux auront maintes occasions de se revoir chaque année. L'ouvrage n'est pas une biographie au sens propre mais évidemment des éléments biographiques sont abordés ou révélés pour mieux cerner l'homme et son oeuvre, les deux piliers de cet ouvrage. Et ce n'est pas une mince affaire !
D'ailleurs on a le sentiment en refermant ce livre que Roth reste toujours, d'une certaine manière, un étranger pour Savigneau. Malgré sa parfaite connaissance de ses romans, ses multiples entretiens avec lui ou ceux qui le connaissent, on constate qu'il est très difficile de lui tirer les vers du nez en interview et combien de fois doit-elle avouer « je suis restée sur ma faim » ou « j'aurais voulu encore en savoir davantage ». Et nous donc ! C'est aussi le point agaçant du bouquin : la groupie qui n'ose pousser son avantage, sachant que contrarier le Maître lui barrerait à jamais la possibilité de lui baiser les pieds à l'avenir. Avouer ses fautes pour être à moitié pardonnée ? Inversement et paradoxalement, que Roth conserve une part de mystère m'enchante particulièrement, quand tout est trop expliqué, la saveur disparait.
Le livre revient principalement sur l'oeuvre de l'américain et ses bouquins sont présentés sous l'éclairage des avis critiques de la journaliste ou de commentaires de l'écrivain lui-même. C'est réellement passionnant (Comment est né Nathan Zuckerman, par exemple) et mieux on connait ses livres, plus on en tire de profit, d'où l'envie déclenchée de les relire. Les propos de l'écrivain s'élargissent aussi au rôle du roman, son avis sévère sur les best-sellers ou sur les lecteurs et critiques littéraires d'aujourd'hui, au travail de l'écrivain…
Le bouquin ne tait pas les reproches que font à Roth ceux qui ne l'aiment pas. Sa misogynie - critique balayée par Savigneau (« le manque d'humour de beaucoup de femmes ne les aident pas à lire Roth. ») mais qui ne devraient pas renouer le contact entre les unes et l'autre - ou qu'il soit un mauvais juif, ce qui inclut parler de sexe dans ses romans.
Un livre qui m'a beaucoup intéressé, malgré quelques défauts : des répétitions, la construction générale qui nous fait revenir sur des ouvrages ou des points déjà abordés plusieurs fois, la position de Savigneau - misérable fourmi - par rapport à Roth - dieu tout puissant. Mais je ne sais pas à quel public il s'adresse. Si vous n'avez jamais lu Philip Roth, il est trot tôt pour l'ouvrir ; si vous ne l'aimez pas, je ne suis pas certain du tout qu'il vous fasse changer d'avis ; si vous êtes un grand connaisseur de l'écrivain américain, il vous semblera certainement trop court, dans tous les sens du terme ; ne restent donc que les gens comme moi, amateurs de Roth sans être assez calés pour en faire une analyse pointue. Je ne vais donc pas me plaindre que Josyane Savigneau ait écrit un livre pour moi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
Liberation   03 novembre 2014
Avec Philip Roth est un bon guide, c’est-à-dire un compagnon de voyage : utile pour les néophytes comme pour les connaisseurs. On apprécie qu’il soit à la fois rigoureux et vagabond, qu’il suive des logiques personnelles plutôt qu’un classement strictement chronologique ou thématique, tout en donnant la sensation du temps qui passe.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Corboland78Corboland78   11 avril 2015
Un vieil homme… il avait cinquante-neuf ans. Et était bel homme, comme on le dit encore parfois. Mais j’étais convaincue que je ne le verrais pas vieillir. Je lirais ses livres, qui eux ne vieillissent pas. Je ne le reverrais pas. Je n’ai pas tenu parole, loin de là ; toutefois, il a fallu un certain temps et quelques autres péripéties pour que je change d’avis et ne m’en tienne pas à mes lectures et à ma défense de son œuvre dans Le Monde, en dépit de ce qu’il venait de me dire sur les journaux : « La presse ? Soyons réalistes. Sur trente articles, vingt-cinq n’ont rien à voir avec une quelconque critique. Les cinq autres sont seulement convenables, qu’ils disent, ou non, du bien du livre. Je pense que tous les écrivains, partout, peuvent faire la même analyse, et que la critique a, partout, à peu près la même fonction : l’histoire de la critique journalistique n’est guère brillante, où que ce soit, n’est-ce pas ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Josyane Savigneau (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Josyane Savigneau
Stéphanie Schwartzbrod - La cuisine de l'exil Rencontre animée par Josyane Savigneau - Lecture par l‘auteure
Par amour, pour accomplir leurs rêves, pour fuir la guerre ou la misère, ils ont quitté leur pays. Venus d'Europe, d'Asie, du Moyen-Orient, d'Amérique Latine, des États-Unis, c'est en France qu'ils ont posé leurs valises, laissant derrière eux leur enfance, leur famille, leurs repères pour découvrir un univers inconnu, parfois fantasmé et se confronter à une nouvelle réalité. Déracinés, “coupés en deux ”, c'est notamment par la nourriture, les recettes emportées dans leurs bagages, qu'ils ont pu retrouver une part de leur passé. À travers vingt-quatre récits de vie en provenance des cinq continents accompagnés de cent vingt recettes, ce livre parcourt la grande Histoire, les époques et les continents, mettant en lumière notre richesse multiculturelle.
Dans le cadre du Festival des Cultures Juives.

À lire – Stéphanie Schwartzbrod, La cuisine de l'exil, Actes Sud, 2019.
Vendredi 14 juin 2019
+ Lire la suite
autres livres classés : entretiensVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1067 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre