AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Denis-Armand Canal (Traducteur)
EAN : 9782264028457
446 pages
10-18 (18/08/1999)
3.89/5   116 notes
Résumé :

À la demande de Cicéron devenu consul, Gordien est chargé de surveiller Catilina, sénateur corrompu, populiste et démagogue, soupçonné de comploter contre la République, de tramer des assassinats et de rêver de dictature.

Plongé dans un monde glauque, Gordien tombe sous le charme de Catilina. Et les meurtres se succèdent.

Comme dans chaque enquête de Gordien, la reconstitution historique est pleine d'enseignements – rites funér... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,89

sur 116 notes
5
5 avis
4
8 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
1 avis

Tatooa
  22 février 2021
Excellent moment de lecture (si je peux me permettre, le titre, c'est Catilina, et pas Catiina. Quand on cherche ce livre avec le titre, ça ne marche pas, forcément).
Dans un déroulé qui suit à la fois L Histoire et les Catilinaires (discours de Cicéron sur Catilina).
Hélas, il est vrai que Cicéron lui-même dit n'avoir aucune preuve, dans ces discours. Et comme chacun le sait, ce sont les vainqueurs qui font L Histoire..
Du coup, j'ai vraiment beaucoup aimé ce roman qui, s'il ne réhabilite pas vraiment Catilina, présente néanmoins les grosses faiblesses de l'argumentation de Cicéron (les joies de la rhétorique... Avec des si, on mettrait Paris en bouteille, n'est-il pas ?), notamment l'absence de preuves solides de la conjuration.
La gloire de Cicéron sera à son pinacle à la fin de cet épisode de l'Histoire de Rome. Cependant, cela sera aussi la raison de son exil, ce qui n'est, au final, que justice, étant donné les exécutions sommaires dont il fut directement responsable. Et Steven Saylor, très bien documenté, est plutôt convaincant dans son rôle d'avocat du diable, mdr !
Il évoque le fait troublant de l'inimitié entre Cicéron et Catilina depuis la séduction de la vestale Fabia, demi-soeur de la femme de Cicéron. Il évoque également le fait qu'il a été acquitté de l'accusation de concussion (abus de biens sociaux, on dirait aujourd'hui, il me semble, lol). On dit que c'est grâce à la corruption, ce qui n'est pas impossible, bien sûr, sauf que lui n'était pas des plus fortunés...
Bref, le titre du livre est très bien trouvé, car, de nos jours encore, le doute est permis sur qui était Catilina et pourquoi il a été aussi facile pour Cicéron de mener à bien sa vendetta personnelle contre lui. Sans doute cela arrangeait-il la plupart des politocards en place, comme toujours...
Il y aura de gros dégâts collatéraux, pour les "amis" de Catilina, avec exécutions sommaires à la clé. Ces temps-là étaient plus rudes que nos temps à nous... Je me demande s'ils seraient aussi pressés de devenir calife si les têtes tombaient autant, aujourd'hui, dans ces milieux...
Arfeu !
En tous les cas, je me suis régalé !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
Crazynath
  23 mars 2020
L'énigme de Catilina est le 3eme tome des enquêtes de Gordien que je lis……
J'avoue beaucoup apprécier cet enquêteur au grand coeur qui a en plus le mérite de nous faire découvrir la Rome Antique à travers ses yeux.
Nous le retrouvons quelques années après son enquête précédente, « L'étreinte de Némésis », propriétaire terrien. En effet Gordien a hérité d'un de ses anciens amis d'une ferme et il essaye de s'accoutumer à sa nouvelle vie campagnarde en compagnie de sa famille. Cela lui permet aussi de se tenir éloigné de Rome dont les combats politiques l‘intéressent de moins en moins.
Cependant, il va être mêlé bien malgré lui aux luttes de pouvoir qui accompagnent les élections des futurs consuls.
Cicéron, qui n'est plus seulement un avocat doué mais est devenu un homme politique avec tout ce que cela implique essaye d'impliquer Gordien dans sa lutte contre Catilina qui lui aussi brigue le consulat. Cicéron qui est toujours aussi charismatique, mais moins bien sympathique…
Catilina, dont l'histoire a retenu le nom grec entre autres à Cicéron et ses Catilinaires, est un personnage ambigu, et je trouve que Steven Saylor a bien réussi à restituer cet aspect de sa personnalité.
Même si Gordien découvre régulièrement des cadavres sans tête dans sa ferme, c'est incontestablement la lutte entre Cicéron et Catilina qui prend le devant de la scène, ce que j'ai un peu déploré. Ce qui fait d'ailleurs que j'ai un peu moins bien aimé ce tome que les deux précédents.
L'histoire avec un grand H de cette période riche en troubles est plus qu'intéressante et d'ailleurs quand on croise un certain César, Jules de son prénom, on ne peut avoir qu'une envie : lire les tomes suivants.


Challenge Séries 2020
Challenge A travers l'Histoire 2020
Challenge Mauvais genres 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
Marcellina
  11 novembre 2020
Pas mal du tout !
Bon, je vais être honnête avec vous, il y a des longueurs et surtout des répétitions, c'est vrai. Il y a surtout une documentation méticuleuse qui nous plonge dans un monde assez bien connu au travers de différents écrits et notamment ceux de Cicéron qui reste un personnage clé de cet opus.
Cicéron est au faîte du pouvoir et sa voix porte toujours bien, les factions sont toujours aussi secrètes et parfois versatiles, Jules César pointe son nez et tout semble bien en place pour la conspiration de Catilina, adversaire dépité et donc dangereux. Un point d'Histoire bien connu qui sert de fond, très riche il faut le dire, à une enquête particulière qui touche directement Gordien qui risque bien d'y perdre la tête !
Une plume colorée qui nous mène une fois de plus au coeur des embrouilles politiques de Rome ainsi que des difficiles relations qu'il peut y avoir entre un père et un fils, encore bien jeune, devenu adulte aux yeux des romains. Relations d'autan plus tendues que des liens profonds lient les deux protagonistes et que souvent les mots dépassent les pensées et conduisent à des situations inattendues, émouvantes et bien sûr, risquées.
Cette nouvelle immersion dans l'antiquité romaine est pour moi un plaisir que je vais clairement renouveler sous peu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
Cricri08
  16 mars 2020
3ème tome des enquêtes de Gordien.
Installé à la campagne, Gordien laisse de côté Rome et ses intrigues … enfin il aurait voulu car sa réputation l'a suivi jusque dans sa ferme et le voilà rattrapé par la politique et les élections prochaines du futur consul … Cicéron ? Catalina ?
Gordien aurait préféré pouvoir construire son moulin tranquillement, étant donné qu'il avait déjà ses voisins à gérer … Loin d'être ravis de sa présence, ceux-ci ne sont pas vraiment accueillants avec lui et ce sont des procès qui sont nécessaires pour occuper cette ferme !
Un troisième tome un peu moins rythmé : la politique, tentatives de prise de pouvoir, conspirations, … occupent une large place et laissent peu d'espace à l'enquêteur Gordien.
Un peu déçue mais je lirai la suite !
Commenter  J’apprécie          100
soukee
  27 janvier 2011
Si j'ai été moins charmée par ce roman que par les précédents, c'est que l'intrigue a perdu de son panache en se passant loin de la ville. le fougueux Gordien est devenu plus pragmatique et veille à protéger sa famille des intrigues qui se trament à Rome. Et c'est ce qui est dommage ! Au lieu de voir les journées de notre enquêteur au repos à la campagne, j'aurais préféré être au coeur du tumulte romain de cette période !
Steven Saylor prend le parti de présenter ce point obscure de l'Histoire romaine (Catilina est et restera un personnage très controversé de l'Histoire) par l'intermédiaire d'un regard extérieur, celui de Gordien, qui reçoit des bribes d'information par ses contacts restés à Rome.
Néanmoins, j'ai encore une fois passé un très bon moment avec ce roman malgré une intrigue un peu moins dynamique que les précédentes. Steven Saylor alterne fiction et réalité historique avec brio, entraînant son lecteur dans une histoire finalement très subjective. Catilina y apparaît en victime d'un complot ourdi par Cicéron et ses sbires et qui donnera lieu aux célèbres Catilinaires...
Au final, une approche intéressante de cet événement et un roman agréable à lire !

Lien : http://bouquinbourg.canalblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
FenkyFenky   13 février 2016
Certains hommes politiques -- Cicéron en fait partie -- pensent que les auspices et les augures sont de pures absurdités et ne manquent jamais une occasion de le dire et de l'écrire. D'autres politiciens tel César considèrent l'art augural comme un instrument utile au service du pouvoir, au même titre que les élections, les impôts ou les cours de justice, que personne ne songe à mépriser.
Commenter  J’apprécie          90
TatooaTatooa   14 février 2021
Meto s'approcha, un sourire contraint sur le visage, un peu intimidé de rencontré un personnage aussi célèbre. Catilina tendit une main que Meto saisit, avec un peu trop de hâte, estimai-je.
- As-tu vraiment couché avec une vestale ? demanda-t-il d'une voix qui s'étranglait.
Je restai interdit puis criait :
- Meto !
Mais Catilina renversa la tête en arrière et partit d'un rire si tonitruant que mon cheval fit un écart. Meto devint rouge brique, mais il avait l'air plus intrigué qu'embarrassé. Quand à moi, je ne savais pas où me mettre.
- Bon, dit enfin Catilina, je sais maintenant quelle anecdote raconter ce soir, après le souper.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
TatooaTatooa   16 février 2021
- Cicéron est capable de convaincre un condamné de se couper la tête lui-même, dit Rufus. Il sait comment faire un discours ; il connaît les arguments qui impressionnent la foule. Je crois sincèrement qu'il pourrait persuader un mendiant qu'un caillou vaut plus qu'une pièce parce qu'il est plus lourd, et qu'un estomac vide vaut mieux qu'un estomac plein parce qu'il ne pose pas de problèmes de digestion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CrazynathCrazynath   27 mars 2020
Tu sais ce que la loi dit : on ne peut recevoir le témoignage d'un esclave que s'il est obtenu par la torture.
Commenter  J’apprécie          150
TatooaTatooa   20 février 2021
La vie est comme le Labyrinthe de Crête, pensais-je parfois : chaque fois que nous heurtons du nez contre un mur quelque part, le Minotaure éclate de rire...
Commenter  J’apprécie          91

Videos de Steven Saylor (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Steven Saylor
Writing Historical Fiction: The Ancient World in Modern Literature. Getty Museum - March 6, 2008, The Getty Villa. [Anglais]
autres livres classés : romeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2480 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..