AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Arnaud d'Apremont (Traducteur)
ISBN : 2264027118
Éditeur : 10-18 (14/04/1999)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Un maître a été sauvagement assassiné. Deux de ses esclaves sont en fuite. Sont-ils allés rejoindre Spartacus, qui vient de soulever les esclaves ? Simple ! Trop simple selon Gordien, le privé teigneux qui hante la Rome antique, depuis ses bas-fonds jusqu'aux villas patriciennes des hauteurs de la cité impériale. Pour résoudre l'affaire, il lui faudra toute son astuce et l'aide de son fils adoptif, Eco. Au rythme haletant de son enquête, nous visitons les villas, as... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Levant
  04 novembre 2016
Gordianus est le Limier. Entendez par là qu'il est le Columbo de la Rome antique. N'ayons pas peur des raccourcis temporel et culturel, le scenario qui constitue la trame de ce roman historique est très en vogue de nos jours. Gordianus est donc cet enquêteur en toge auquel fera appel, certes à contre coeur, Marcus Crassus, le patricien le plus fortuné de Rome, pour trouver l'assassin de son cousin. Voilà pour l'intrigue.
Sur fonds de guerre servile, alors que Spartacus fait chanceler la grande Rome qui s'apprête à basculer de la République à l'Empire, cette enquête est l'occasion de faire un zoom sur la condition peu enviable, on l'imagine volontiers, des asservis, en ces temps où la grandeur des uns n'avait d'égal que le martyre des autres. Voilà pour le contexte social.
Ces derniers qui composent les cohortes d'esclaves dont s'entouraient les riches familles patriciennes de la noblesse romaine trouvent en Gordianus un fervent avocat de leur cause. Lisons pages 43 et suivantes- édition 10-18- la relation de sa visite dans la cale aux galériens, sur ce bateau qui l'emporte auprès de son commanditaire. On y voit déchéance et désespoir prendre corps, de ceux-là même qui, enchaînés à leur rame, y mourront dans leurs déjections. Voilà pour la sensibilité.
On se félicite alors par la suite, en réagissant avec notre compassion de contemporain du 21ème siècle, du parti pris de notre limier pour la défense des opprimés. Si l'on se réfère cependant à l'engouement qui pouvait animer les contemporains De César et Pompée, toutes classes confondues, au spectacle de jeux, si bien nommés, lesquels souillaient du sang de leurs acteurs le sable des arènes, on se rend alors bien compte à cette lecture que ce sentimentalisme est anachronique. Voilà pour la contre vérité.
Hélas pour la substance de cet ouvrage, l'humanisme en vogue en notre siècle surmédiatisé nous verra, en effet, concocter par Steven Saylor le scenario trop bien connu de nos jours du vilain que l'on condamne d'emblée, lequel trouvera en Gordianus un défenseur obstiné, marchant à contre courant de tous, pour au final nous faire glisser tout doucement vers la happy end que le lecteur moderne, certes horrifié mais surtout émoustillé par tout ce qui vient de lui être conté en matière de mauvais traitements, attend de ses voeux. Et même plus si affinité. Voilà pour l'air du temps.
Même pour qui serait passionné d'enquête policière, il faut bien dire que ce cousu-de-fil-blanc trop souvent resservi fait tomber la fièvre du Sherlock Holmès de bibliothèque. On le voit venir de loin le vilain. Il porte même bien son nom. Voilà pour l'amateur de polar.
Il est vrai que pour un auteur moderne, aspirant logiquement au succès, il ne faut pas se couper de ses contemporains formatés aux séries modernes. C'est obligé. Et c'est donc le travers qui décrédibilise à mes yeux un roman dont on perçoit trop bien la flatterie, même si le contexte historique semble plutôt fiable. Voilà pour l'amateur d'histoire.
Mais ne méprisons pas l'effort de qui veut rendre l'histoire abordable. Il y a toujours à glaner en tout, l'important étant de lire. C'est malgré tout plaisant à lire et l'auteur a su rendre le héros attachant. Voilà donc pour qui veut espérer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
soukee
  13 janvier 2011
Deuxième apparition de l'enquêteur Gordien, ce roman policier historique est une nouvelle fois une réussie totale ! Steven Saylor distille à chaque page une foule de détails sur la vie quotidienne des Romains - nourriture, horaires, traditions, politique, moeurs sexuelles, lois...- tout en peignant un cadre si évocateur qu'on plonge littéralement dans son intrigue sans plus se soucier de ce qui se passe autour de nous.
Cette relecture a été pour moi encore plus parlante que la première lecture, il y a sept ou huit ans : Steven Saylor excelle dans le genre et allie avec brio enquête solide et contexte politico-historique détaillé. Ses personnages sont très attachants grâce à leur psychologie solidement développée.
Ce second tome permet donc à Steven Saylor non seulement d'assoir son talent en tant qu'auteur de romans policiers historiques, mais aussi de tisser des liens entre les personnages et de développer leur intrigue personnelle pour poursuivre sa série.
Ceux qui connaissent la série TV Rome, produite par la chaîne HBO doivent savoir que les costumiers se sont directement inspirés des descriptions de Steven Saylor pour créer les costumes de la série.
Je n'aurai qu'un conseil : découvrez cette série si vous le pouvez... Vous ne penserez jamais plus à cette époque comme avant, je vous le garantis !
Lien : http://bouquinbourg.canalblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Scriba
  18 août 2016
J'aime beaucoup le personnage de Gordien que j'avais découvert dans Meurtre sur la voie Appia.
Dans ce roman, je l'ai trouvé un peu timoré, aspirant à une retraite rurale, enquêtant malgré lui... L'histoire en reste intéressante quand le personnage décide en fin de s'y intéresser ! On apprend toujours beaucoup de choses sur la vie quotidienne dans l'Antiquité dans ces romans, et ça, c'est important aussi.
Avis mitigé, donc.
Commenter  J’apprécie          10
Nursus
  09 août 2017
Me voilà bien hameçonné pour découvrir la suite des aventures de Gordien.
Enquête pas palpitante, palpitante, mais la description détaillée de cette Rome antique suffit à mon bonheur.
Commenter  J’apprécie          00
isaprof
  30 avril 2008
l'un des meilleurs enqueteurs de la Rome antique
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LevantLevant   01 novembre 2016
Quand la Fortune a fait d'un homme un bien, une simple chose qui s'achète et se vend, il est impossible que cet homme retrouve sa dignité. Peut-être rachètera-t-il son corps, mais jamais son âme.
Commenter  J’apprécie          70
PilingPiling   15 juillet 2008
incipit :
Malgré ses indéniables qualités (son honnêteté et son dévouement, son intelligence et sa troublante agilité), Eco n'était pas vraiment la personne indiquée pour répondre à la porte : il était muet.
Commenter  J’apprécie          30
Tsubaki31Tsubaki31   20 août 2016
- Vous devez connaître l'opinion des pythagoriciens. Les haricots produisent d'importantes flatulences, ce qui crée une situation conflictuelle avec une âme en quête de vérité.
- Vraiment ? Comme si c'était l'âme et non le ventre qui se remplit de vent! s'exclama Metrobius.
Puis il se pencha vers moi et à voix basse :
-Ces philosophes... Aucune idée n'est trop absurde pour eux. Et celui-là est certainement un sac à vent, mais je pense que dans son cas tout le vent sort de sa bouche et pas d'ailleurs !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Floom2Floom2   07 février 2015
[...] il arborait le sourire supérieur de celui qui s'est levé tôt.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Steven Saylor (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Steven Saylor
Writing Historical Fiction: The Ancient World in Modern Literature. Getty Museum - March 6, 2008, The Getty Villa. [Anglais]
autres livres classés : policier historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1227 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre