AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Arnaud d" Apremont (Traducteur)
EAN : 9782264028464
380 pages
10-18 (15/12/1999)
3.83/5   61 notes
Résumé :
Une glaciale soirée de janvier 56 avant notre ère. Un couple étrange se glisse dans les rues de Rome vers la demeure de Gordien. La « femme » n'est autre que Dion d'Alexandrie, philosophe, maître et membre estimé de l'Académie, envoyé à Rome à la tête d'une ambassade. Quant au « jeune homme », c'est un prêtre eunuque du temple de Cybèle. Si le philosophe est ainsi déguisé, c'est qu'il craint pour sa vie. Au cours des derniers jours, plusieurs membres de sa délégati... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Crazynath
  17 avril 2020
« Un Égyptien dans la ville » est la quatrième enquête que je lis mettant en scène Gordien, le détective romain crée par Steven Saylor.
J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir cet enquêteur atypique, qui cette fois ci va recevoir une visite bien curieuse.
Un homme va arriver chez lui déguisé de bien curieuse manière. Cet homme, Gordien le connait. Il s'agit de Dion, un philosophe égyptien qu'il a connu lors de ses jeunes années à Alexandrie. Dion craint pour sa vie et a besoin des talents de Gordien pour le protéger. Mais, ce dernier, malgré toute la sympathie qu'il éprouve envers Dion, va devoir refuser cette mission, ayant déjà pris des engagements familiaux ailleurs. Cependant, lorsque Dion est effectivement assassiné, Gordien n'aura de cesse de découvrir le coupable qui d'ailleurs semble être tout désigné.
Gordien ira de découvertes en découvertes pour connaitre la vérité au sujet de la mort de Dion. Ses chemins croiseront une fois de plus Cicéron, mais aussi d'autres personnages de l'époque comme par exemple le poète Catulle.
Une fois de plus, je ne peux qu'admirer le talent de restitution de la vie romaine de l'époque.( Nous sommes en 56 avant J-C) Il n'y a pas à dire, Steven Saylor s'est fort bien documenté pour parvenir à nous faire plonger dans le quotidien des romains. On fête, on se restaure, on se promène dans le Forum, on assiste aux plaidoiries de Cicéron avec eux, bref, un véritable voyage dans le temps.

Challenge A travers l'Histoire 2020
Challenge Séries 2020
Challenge Mauvais Genres 2020

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
Tatooa
  28 février 2021
Encore un roman basé sur la plaidoirie de Cicéron intitulée "Pro Caelio", qui est considéré à l'époque comme un chef-d'oeuvre d'éloquence.
Formidablement tissé, je me suis régalé une fois de plus.
Gordien nous expose ici son incompréhension des femmes (même les siennes, Bethesda et Diane), le fait qu'on ne connait jamais vraiment quelqu'un, aussi, et que le plus grand esprit peut cacher une nature infecte.
L'Histoire est suivie au millimètre près, et l'imagination de l'auteur fait le reste, il brode une histoire tout à fait cohérente autour de ce que l'on en sait.
La reconstitution historique est formidable. On voit bien que la vie des femmes romaines n'est guère enthousiasmante... Que la vie des esclaves ne l'est pas du tout, quelle horreur que ces sociétés et civilisations basées sur ce système. Mon admiration est en net recul, en fait...
c'est vraiment une excellente série, pour l'instant. Je la lis dans l'ordre d'écriture par l'auteur, d'où le fait que mes tomes sont pas dans le bon ordre des "numéros" qu'ils portent, dans l'ordre chronologique dans la vie de Gordien, après coup.
J'espère que les suivants où l'auteur revient en arrière dans cette vie seront aussi intéressant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
jovidalens
  18 avril 2016
Ce n'est pas l'intrigue policière qui tient en haleine. Mais le fond historique de l'intrigue. La Rome antique en 56 avant notre ère.
L'auteur, c'est évident, connaît très bien cette époque. Et quelle brillante idée de greffer cette énigme au sein de faits réels et autour de personnages ayant réellement existé : un Cicéron de chair, de sang et d'ambition, le poète Catulle pauvre hère de Vérone perdu dans la glorieuse Rome, un Jules César en ombre parce que guerroyant dans les lointaines Gaulle...et ce charismatique Marius Caelius.
La plus grande surprise de ce si bien référencé polar c'est la lecture des notes de l'auteur révélant que ce qu'il a écrit est le fruit de son imagination certes , mais récit qui s'appuie sur une réalité historique et reliant avec brio des événements passés.
Commenter  J’apprécie          190
Cricri08
  22 mars 2020
56 avant JC, Gordien est maintenant installé dans une maison cossue du Palatin. Les tensions s'accumulent entre Rome et l'Egypte, d'où la venue d'ambassadeurs ... qui se font assassinés petit à petit tout au long de leur parcours. Quelques uns atteignent Rome, dont le philosophe Déon que Gordien a connu lors de son séjour à Alexandrie quelques trente ans plus tôt.
Déon appelle Gordien à l'aide car lui aussi craint pour sa vie, mais hélas il meurt la nuit suivante.
Ce tome lève le voile sur le passé de Gordien et de Bethesda mais aussi sur les moeurs sexuelles des Romains de l'époque : adultère, inceste, sadisme, homosexualité ...
Un roman toujours aussi bien documenté, prenant et instructif.
Commenter  J’apprécie          50
Nikoz
  31 janvier 2016
Où, mieux qu'à Rome, enquêter sur les sombres et tortueux complots?
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
TatooaTatooa   26 février 2021
Les choses rares et merveilleuse que la richesse et le pouvoir peuvent acheter ne sont souvent que de vains ornements.
Elles ne font généralement que dissimuler les moyens qui ont permis d'acquérir ce pouvoir et cette richesse.
Commenter  J’apprécie          80
jovidalensjovidalens   18 avril 2016
Pendant un instant , le voile de mystère s'effaça. Les yeux qui me regardaient étaient aussi familiers et vides de mystère que les miens quand je me vois dans un miroir. Chair de ma chair. Sang de mon sang. Je posai les mains sur ses épaules et embrassai ses cils. Je reculai et regardai encore une fois dans les yeux de Diane. Je vis - avec un soupçon de regret - que le voile était retombé. Elle était redevenue un mystère, particulier, unique ; une autre âme mortelle errant dans le cosmos, échappant à mon contrôle et à toute compréhension. J'avais communiqué avec elle un bref instant. Il en est toujours ainsi. De même la musique envahit l'espace, puis soudain le silence...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jovidalensjovidalens   18 avril 2016
Quelle est cette folie que les poètes appellent amour ?
Quelle puissance pousse un homme à s'exposer à l'indifférence d'une femme qui ne l'aime plus ? Quel pouvoir conduit une femme à anéantir un homme qui la rejette ? Quel désir cruel incite un homme doué d'une intelligence rationnelle à rechercher l'avilissement de ses partenaires sexuels ? Comment un ennuque - censé être indifférent aux choses de l'amour - peut-il s'amouracher d'une belle femme ? Est-il naturel qu'un frère et une soeur partagent le même lit, à l'instar des dieux et déesses d'Egypte ? Pourquoi les fidèles de la Grande Mère s'émasculent-ils au cours d'extases religieuses ? Pourquoi une femme vole-t-elle une touffe des poils pubiens de son amant pour la garder comme souvenir ?
[...]
Nous disons que c'est la main de Vénus qui nous pousse à ces étranges comportements, comme si cela devait tout expliquer, alors que c'est précisément parce que nous ne comprenons pas ces passions et que nous ne pouvons les expliquer que nous parlons de "la main de Vénus". Nous ne pouvons que souffrir quand nous sommes confrontés à la souffrance des autres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CrazynathCrazynath   11 avril 2020
La qualité des draps d'un homme est sans importance si son sommeil doit être éternel.
Commenter  J’apprécie          90
Arno1975Arno1975   11 août 2020
Tu étais un de ces jeunes trop pauvres pour s'offrir de l'instruction et qui traînaient sur les marches de la bibliothèque dans l'espoir d'attirer l'oeil d'un philosophe. Dion appelait ces jeunes les "mendiants de la sagesse".
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Steven Saylor (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Steven Saylor
Writing Historical Fiction: The Ancient World in Modern Literature. Getty Museum - March 6, 2008, The Getty Villa. [Anglais]
autres livres classés : romeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2480 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..