AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714473164
Éditeur : Belfond (22/09/2016)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 67 notes)
Résumé :
Bienvenue à Lazillac-sur-Mer, dans l'univers du commandant Samuel Moss dont les armes sont le charme, la séduction et l'art du détail : rien ne lui échappe, que ce soit sur une scène de crime ou au quotidien.
Cette histoire débute quand la romancière à succès Jade Grivier est retrouvée morte chez elle, dans son bureau, suicidée. Après avoir inspecté les lieux, à sa façon, Samuel Moss conclut qu'il ne s'agit pas d'un suicide mais d'un homicide, dont il identif... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
SMadJ
  26 septembre 2016
La chronique qui ronge son Moss !
C'est une délicieuse sucrerie que nous offre Laurent Scalese, de la barbapapa sanguine, du pop-corn littéraire !
Et pourtant n'allez pas crier au roman anecdotique ! Au contraire, Laurent Scalese remet certes de la légèreté dans le polar mais au service d'un scénario fort bien huilé, d'une mécanique implacable et d'un personnage qui va vite devenir incontournable dans le PPF (le paysage polardesque français). C'est de la régalade !
C'EST CA QU'EST BON !!!
Dès le début et les premiers chapitres, le ton est goguenard et taquin. le lecteur ne sait pas à quoi s'attendre et ne sait pas où l'auteur va l'emmener. Alors, il prend sa main, tourne les pages à ses côtés, voit un sourire malicieux se dessiner sur les lèvres de l'auteur, sûr de lui et de ses effets...
Comme vous l'avez compris, le nouveau roman de Laurent Scalese tranche avec ses précédents, un virage à 180 degrés - comme il l'avait déjà fait avec "La Voie des Âmes" où il lorgnait sur le fantastique crépusculaire - sauf que cette fois-ci, c'est vers le soleil que pointe son aiguille.
UN ROMAN SOLAIRE
Oui, un roman solaire voilà qui décrit bien le contenu précieux que vous allez trouver dans ce livre. Un "feel-good Book" que vous refermerez à regret tant l'on s'y sent bien. C'est un roman bienveillant, l'ami de tes jours, l'amant de tes nuits. Un peignoir en éponge confortable que le facétieux Scalese aura pris soin de tartiner de poil à gratter.
C'est savoureux, drôle, enlevé, aux dialogues délicieusement épicés picotant le bout de ta langue.
MOSS IS THE BOSS !
En plus d'une intrigue musclée à la précision suisse, ce sont les personnages qui sont exceptionnels dans "Je l'ai fait pour toi". A commencer par l'incroyable Samuel Moss, commandant de police aux manières rugueuses et aux méthodes peu orthodoxes. Un mélange du "Mentalist" pour son côté cocasse et de l'inspecteur "Columbo" pour son sans-gêne et son opiniâtreté. Mais un Columbo beau gosse tout de même, faut pas exagérer, Samuel sait se montrer très charmant et très charmeur. Un vrai séducteur !
Samuel Moss est un enquêteur qui se veut parfait mais grattez la surface et vous verrez chez lui des phobies, des tics, des tocs. Et tac, vous l'avez déjà dans la peau. Un toqué de la tactique ce Samuel !
James Bond a son Austin Martin, Samuel Moss a sa Triumph TR3 British Racing Green de 1957 auquel il tient comme à la prunelle de ses yeux, qu'il considère comme un membre de sa famille et qui nous vaudra un chapitre à se tordre de rire. Ah, mais il y a décidément trop de bonnes raisons de lire ce livre !
ET SI C'ÉTAIT UNE SERIE TV ?
On sent les influences des séries TV dont l'auteur est imprégné. D'abord parce qu'il en écrit et ensuite parce qu'il en est passionné. Ce roman, on le sent construit et pensé comme tel et on le verrait bien transposer sur le petit écran.
D'autant que Scalese possède un talent de dialoguiste hors pair. Ça fuse dans tous les sens ! Vous m'en direz des nouvelles !
BIENVENUE CHEZ MOI
Comme toujours chez Laurent Scalese, vous trouverez des clins d'oeil à ses romans précédents. Vous trouverez donc des traces d'Elie Sagane, de Raoul Bietri, de Janus, du Samouraï et d'autres que je vous laisse chercher par vous-même si vous êtes familiers de l'auteur. Si vous ne l'êtes pas, c'est définitivement avec ce roman que vous devrez vous initier à la "Scalesie", maladie joyeuse et contagieuse qui vous rend accro à cet auteur.
C'est tellement rare de refermer un polar en ayant autant la pêche qu'il devrait être remboursé par la Sécurité Sociale ! Mais méfiez-vous de ce sucre d'orge au goût de piment, décidément très addictif !
Lien : https://cestcontagieux.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          439
Jeanfrancoislemoine
  29 juin 2018
Un livre qui mérite vraiment toute notre attention.
Le personnage principal,Moss,est certes un peu maniaque à regarder les moindres détails de la vie quotidienne:un lacet denoué,une minuscule rayure sur sa chère voiture,une pile de revues mal disposées sur une table,un bouquet mal "équilibré ".Trois épouses l'ont déjà quitté, c'est dire.
Cheyenne sa collaboratrice nouvellement arrivée lui plairait bien,mais....elle a une copine.
Les autres personnages sont peu nombreux,l'un d'entre eux est mort....
Le récit est très agréable,bien écrit,jamais lassant même si les facéties de Moss pourraient nous irriter quelque peu.
Mais il est doué, le bougre,il remarque tout et il n'est pas bon de se trouver à la place du criminel.Si le crime est parfait,le criminel,lui,présente des failles...et il les trouvera.
La fin du roman est habile,retraçant les faits à partir des éléments semés de ci,de là, sans en avoir l'air.
Le mobile du crime est génial et émouvant mais,bien sûr. ...je n'en parlerai pas.
Ce roman vous plaira au moment où arrivent les vacances.Sur la plage,sur un transat ,ce sera un compagnon parfait.Attention,ce n'est pas un élément péjoratif ,ils sont importants,les "copains de vacances!"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
gruz
  22 septembre 2016
Gare aux assassins en tous genres, ils risquent dorénavant de tomber sur un Moss. Samuel Moss… commandant à la brigade criminelle dans la ville imaginaire de Lazillac-sur-Mer. Un personnage que le lecteur ne risque pas d'oublier, et qu'il devrait retrouver par la suite.
Avec l'ambiance sinistre que nous vivons actuellement, Laurent Scalese a voulu nous plonger dans une enquête policière qui paradoxalement donne la pêche. Je l'ai fait pour toi est un pur divertissement, du genre à nous extraire de notre quotidien morose pour nous faire vivre une vraie enquête policière aux cotés d'un personnage étonnant.
Laurent Scalese nous prouve une fois de plus l'importance de proposer de bons personnages dans un roman. L'imagination ne vaut rien si l'intrigue n'est pas soulignée par des personnages marquants, de ceux qu'on n'oublie pas. Je veux affirmer avec force que l'auteur a réussit son affaire.
Samuel Moss est un enquêteur atypique, sorte de dandy des temps modernes, bel homme qui a érigé le non-conformisme en mode de vie. Autant dire que ses relations avec les autres ne manquent pas de piquant. Un personnage à la fois sûr de lui et totalement hypocondriaque, bourré de tocs et de manies et qui ne supporte pas le moindre désordre. Moss, c'est de l'or en barre, loin de ces protagonistes stéréotypés, dépressifs et violents. Pas du tout le style Moi, Moss et méchant.
Je l'ai fait pour toi est une enquête volontairement classique pour mieux mettre en avant ceux qui gravitent autour. Une intrigue où les détails font la différence et dans laquelle Scalese fait preuve d'une belle méticulosité. Ces détails sont réfléchis, avec une précision de tous les instants, sans que jamais ça n'en devienne une usine à gaz. L'auteur fait d'ailleurs dire avec justesse à son commandant que : « le génie réside vraiment dans la simplicité ».
Tout coule de source avec Laurent Scalese, son style est d'une fluidité admirable, son histoire est limpide. L'atMossphère est rehaussée par les personnages, ce commandant en tête, capable de faire monter le therMosstat en une simple et cinglante giclée verbale.
Car ce sont bien les dialogues qui rendent ce roman particulièrement attachant. Laurent Scalese n'est pas aussi scénariste pour rien, son récit pourrait très facilement s'imaginer en série TV. L'écrivain est un amoureux de l'image ; amateur critique qui s'amuse à saupoudrer son histoire de références cinématographiques et qui fait montre d'une amusante et mordante auto-dérision concernant les fictions télévisuelles. L'auteur est taquin, tout comme ce Samuel Moss. Un brin nostalgique aussi. Rigoureux dans sa prose, autant que drôle dans son histoire.
Scalese parle de milieux qu'il connaît sur le bout des doigts, au point de situer son intrigue dans le cosMoss littéraire (un des personnages importants étant éditrice).
Ce Samuel Moss va marquer les esprits. C'est bien simple, j'ai l'impression qu'il existe vraiment, tant j'ai aimé le côtoyer durant ces 350 pages.
Avec Je l'ai fait pour toi, Laurent Scalese n'a d'autre ambition que de nous proposer un vrai et bon divertissement, sans prétention mal placée et avec la volonté de nous sortir de notre quotidien (et avec le sourire). Oui, pas de doute, ce roman il l'a fait pour nous.
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
sonfiljuliesuit
  20 septembre 2016
Le huitième roman de Laurent Scalese, Je l'ai fait pour toi, sort en librairie dans deux jours et j'ai eu la chance de pouvoir le lire. J'ai pu ainsi découvrir cet auteur dont je ne connaissais pas la plume. Je suis donc toute « vierge » d'idées préconçues. Je vois d'ici certains me dire « comment tu ne connaissais pas l'auteur ? » Eh bien non !
Apparemment avec ce livre, l'auteur crée un nouveau héros, le Commandant de Police Samuel Moss.
Moss pose une question lors de son cours de criminologie : le crime parfait existe-t-il ? Pour lui, non il n'y a pas de crime parfait… Mais il va apprendre au fil de son enquête qu'un meurtre peut frôler la perfection et qu'en fin de compte c'est le criminel qui est faillible…
Eh bien j'ai beaucoup aimé Samuel Moss ! Ses manies, ses tics… le rendent attachant ou attachiant c'est selon ! Car il faut le dire ce commandant a de sacrées névroses, mais bon quand on sait à quoi elle sont dues, il devient très sympathique.
Son psy pense qu'il faudrait qu'il en parle … Mais lui est persuadé que ses névroses l'aident à être un bon flic ! Et je dois dire que je pense un peu comme lui ! J'ai bien eu peur qu'elle y arrive (sa psy) à le faire changer et donc que je perde ce flic meurtri par la vie, ce flic tout en finesse, glamour, romantique et galant à souhait ! Bon ok, je suis légèrement tombée amoureuse de lui et j'espère le retrouver dans d'autres aventures. Après tout marié 3 fois, Samuel Moss est un bon parti et les femmes tombent sous son charme, ou pas !
De toute façon soit on l'aime soit on le déteste !! Vous l'aurez compris de toute façon, Samuel Moss provoquera une réaction chez vous …
Je pourrais vous parler encore de ce héros anticonformiste, mais le sujet du livre est quand même un meurtre, somme toute très bien pensé et très bien construit.
Le Commandant de police, démonte toutes les ficelles du meurtrier, une par une ! de toute les façons il sait dès le départ qui a tué ! Il lui faut juste trouver le mobile et le modus operandi. Et c'est là que l'auteur amène les choses avec brio ! C'est là que l'auteur rend les choses compliquées et tellement simples à la fois ! Il brouille les pistes, mais le lecteur n'est pas dupe, fort des sentiments de notre policier hors paire au feeling infaillible !
Sa nouvelle coéquipière arrive le jour de ce fameux meurtre et elle doit faire ses preuves et on aurait tendance à penser que Moss est misogyne, mais non non du tout ! Il aime les femmes, il aime la femme Sans pour autant être lourd… et ça fait du bien ! Il va peu à peu lui faire confiance et ils vont travailler de concert pour découvrir le fameux mot de ce crime, si parfait !
Le meurtrier a bien tenté de manipuler notre homme, mais c'était peine perdue d'avance ! Car malgré les changements de personnalité que l'on peut constater parfois chez Moss, il ne se détourne pas de sa ligne de conduite et reste campé sur ses positions ! Et son instinct est bon, même très bon ! de toute façon il a confiance en lui, en son jugement et son feelling ! Donc pas la peine de tenter le bonhomme…
Un livre très bien rythmé, une belle écriture, sans trop de blabla (dixit ma chronique d'hier) directe et concise. J'ai aimé cette construction à contre courant ! Pour une fois on sait que le flic sait et on sait qui il soupçonne mais on va vivre l'enquête à son rythme et au rythme de ses découvertes ! Même sa coéquipière découvre parfois en même temps que le lecteur …
Malgré tout le commandant Moss reste galant dans toutes les circonstances le rendant sympathique à bien des égards, ses étudiants en sont fans, surtout ses étudiantes et on l'imagine très charismatique.
Merci à l'auteur de démontrer qu'un crime peut être parfait, mais qu'en fin de compte un être humain reste faillible, donc humain même dans les pires moments de sa vie.
Lien : https://julitlesmots.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
DoVerdorie
  10 septembre 2019
Polar à la « Columbo » de même qu'une touche de « à la Agatha Christie » avec un commandant de la criminelle beau Brummell, charmeur, excentrique, maniaque, et des approches d'investigation pour le moins non-conventionnelles. Personnalité forte qui éclipse presque l'intrigue du roman, construite autour le suicide d'une romancière. Mais le commandant Samuel Moss, fin limier, est convaincu qu'il s'agit d'un meurtre. Grâce à son observation du moindre détail, il va essayer de prouver que le crime parfait n'existe pas.
Plaisant à lire par son style d'écriture fluide (quasi scénaristique), divertissant aussi par ses zestes d'humour... mais pas suffisamment bouillonnant, ni mordant à mes goûts.
Commenter  J’apprécie          200
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
sonfiljuliesuitsonfiljuliesuit   20 septembre 2016
"Dans la majorité des cas, ces auteurs autoproclamés n’ont pas d’univers propre, ils n’arrivent pas à insuffler une âme au récit ni à camper de vrais personnages. Entre ceux qui écrivent à la première personne pour raconter leur vie – captivante, selon eux – et ceux qui copient les maîtres du thriller ou de la comédie romantique, parce qu’ils croient bien faire ou parce qu’ils sont incapables d’inventer, les éditeurs croulent sous la médiocrité. J’ai envie de crier à ces gens : « Stop ! Arrêtez d’emprunter à tel ou tel auteur de best-sellers, soyez vous-même ! » Ces dernières années, le niveau a tant baissé que nous n’avons plus le choix qu’entre publier des textes moyens ou en publier des mauvais. La correctrice de Janus passe un temps fou sur chaque manuscrit. S’il y a trop de boulot, on refile le bébé à un rewriter."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
JeanfrancoislemoineJeanfrancoislemoine   28 juin 2018
-Un français sur trois rêve d'être écrivain, paraît-il.
-Et de vivre de sa plume.
-Cela va de soi,confirma-t-elle avec un humour teinté d'ironie.La plupart des aspirants auteurs confondent passion et métier. Ils s'imaginent qu'écrire est une partie de plaisir alors que c'est un parcours semé d'obstacles.Il ne s'agit pas juste d'aligner des phrases sur l'écran de son ordinateur.Il y a des règles à respecter,une manière de procéder. Quatre-vingt-seize pour cent des manuscrits que je reçois sont impubliables.Ils présentent des problèmes de construction,de narration,de syntaxe,d'orthographe,de grammaire,de concordance des temps.Sans oublier les répétitions.Et,comme si ce n'était pas assez,les intrigues développées sont le plus souvent d'un banal affligeant.
Dans la majorité des cas,ces auteurs autoproclamés n'ont pas d'univers propre,ils n'arrivent pas à insuffler une âme au récit ni à camper de vrais personnages.Entre ceux qui ecrivent a la première personne pour raconter leur vie-captivante,selon eux-et ceux qui copient les maîtres du thriller ou de la comédie romantique,parcequ'ils croient bien faire ou parce qu'ils sont incapables d'inventer,les éditeurs croulent sous la médiocrité. J'ai envie de crier à ces gens:"Stop!Arrêtez d'emprunter à tel ou tel auteur de best-sellers,soyez vous-même!"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
JeanfrancoislemoineJeanfrancoislemoine   28 juin 2018
-Il est comment l'assassin parfait?
-Il a un QI assez élevé pour penser le crime dans ses moindres détails, il sait si bien maîtriser ses émotions qu'il conserve son sang-froid pendant le passage à l'acte,il n'éprouve ni culpabilité ni remords à posteriori,et il n'a pas peur d'être arrêté car il est persuadé de ne pas avoir fait d'erreur.(p276)
Commenter  J’apprécie          190
sonfiljuliesuitsonfiljuliesuit   20 septembre 2016
"La plupart des aspirants auteurs confondent passion et métier. Ils s’imaginent qu’écrire est une partie de plaisir alors que c’est un parcours semé d’obstacles. Il ne s’agit pas juste d’aligner des phrases sur l’écran de son ordinateur. Il y a des règles à respecter, une manière de procéder. Quatre-vingt-seize pour cent des manuscrits que je reçois sont impubliables. Ils présentent des problèmes de construction, de narration, de syntaxe, d’orthographe, de grammaire, de concordance des temps. Sans oublier les répétitions. Et comme si ce n’était pas assez, les intrigues développées sont le plus souvent d’un banal affligeant."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
emi13emi13   01 mars 2018
La disparition de vos parents a provoqué une cassure en vous. Vous éprouvez le besoin irrépressible de réparer les objets cassés parce qu'ils symbolisent cette fêlure. Réparer ces choses vous donne l'illusion de vous reconstruire un peu chaque jour.
P133
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Laurent Scalese (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Scalese
L'émission intégrale : https://www.web-tv-culture.com/emission/laurent-scalese-pour-le-bien-de-tous-51515.html
Il fait partie de cette nouvelle génération d?auteurs de romans noirs dont la qualité de la plume n?a d?égale que l?intelligence des intrigues et la pertinence des sujets évoqués. Avec ses petits camarades de jeu que sont Franck Thilliez, Bernard Minier ou Olivier Norek, Laurent Scalese fait partie de la Ligue de l?imaginaire, groupe d?auteurs revendiquant leur liberté de ton et leur goût pour l?évasion littéraire. Fasciné par « La planète des singes » de Pierre Boulle, Laurent Scalèse écrit depuis son adolescence et l?envie d?en faire son métier l?a très vite tenaillé. Aussi à l?aise dans le roman d?anticipation que dans la science-fiction ou le polar, il relève le défi, est sélectionné pour un concours de nouvelles et publie son premier roman « Le samouraï qui pleure » en 2000. Depuis, la source ne s?est pas tarie, on lui doit notamment « Le sang de la mariée » ou encore « Je l?ai fait pour toi ». Parallèlement, Laurent Scalèse est aussi scénariste. Il a créé pour France 2 la série « Chérif ». Le nouveau roman de Laurent Scalese, son 12ème titre, nous entraine sur une petite route de campagne, au petit matin. Un homme est percuté par une voiture. Ce n?est pas la collision qui l?a tué mais bien les deux balles qu?il a reçues dans le dos. La capitaine Mélanie Legac et le commandant Schneider, qui s?aiment comme chien et chat, vont se retrouver embarqués dans une enquête qui dépasse l?entendement. Pourront-ils aller jusqu?au bout et, pour le bien de tous, ont-ils intérêt à aller jusqu?au bout ? Intrigue habilement menée, personnages complexes, ambiance malsaine à souhait, rebondissements? Tous les ingrédients d?un bon polar sont là. Mais on insistera aussi sur l?écriture maitrisée, ciselée et littéraire de l?auteur qui ne cède en rien à la facilité et aux artifices. Quant aux sujets abordés, le sort des migrants, la politique et ses travers, la place de la police dans la société, ils offrent aux lecteurs des pistes de réflexion qui viennent compléter le plaisir de lecture. Coup de c?ur donc pour le nouveau polar de Laurent Scalèse « Pour le bien de tous », paru chez Belfond.
+ Lire la suite
autres livres classés : crime parfaitVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1729 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..