AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782714459701
624 pages
Éditeur : Belfond (12/03/2015)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 106 notes)
Résumé :
Richard Neville est un flic français comme il en existe peu.
En touchant la main d'une victime, il parvient à reconstituer les derniers instants de sa vie, et à identifier son assassin – ce qui lui vaut d'être régulièrement sollicité par les polices du monde entier.
Cette fois, il est appelé à New York, à Brooklyn plus précisément, où un tueur en série insaisissable sévit depuis plusieurs semaines. Il se rend sur place avec son épouse, Clara.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
SMadJ
  09 avril 2015
Allez, venez, venez, empruntez la voie des âmes. Celle qui sublime, celle qui magnifie, celle qui intrigue.
Avec son livre merveilleusement écrit et d'une sensibilité rare, Laurent Scalese en bon capitaine de frégate nous emmène faire le tour du monde de l'âme. Un tour sensitif, émotionnel, brillant, poétique et haletant.
Laurent Scalese n'a écrit ni un thriller ni un roman fantastique. Non mes amis. Il n'a pas fait ça. Il a écrit une magnifique histoire d'amour. Une de celles qui illuminent les coeurs, les scotchent à la lune avec un sparadrap de tendresse, les tartinent du miel le plus précieux directement recueilli auprès d'abeilles expertes.
La lune ? du miel ? Des abeilles ? Mais où va cette chronique ? Oui, ami lecteur, si tu te poses la question c'est que tu es sur la bonne page.
Tout le monde a parlé et cité Stephen King comme influence majeure de ce bouquin, l'auteur lui-même le dit, mais je ne suis pas d'accord. Laurent Scalese a fait bien mieux : Laurent Scalese a écrit du Laurent Scalese et la seul voie/voix que vous trouverez est la sienne. What else ?
Le roman pose la question de savoir jusqu'où nous irions pour sauver quelqu'un qu'on aime ? Aux confins de l'Alaska, dans les vallées vierges de l'Afrique, dans les jungles luxuriantes et vénéneuses de Bornéo ? Non à New-York, en Écosse, dans le bush australien et... dans le Cotentin pour les scènes les plus poignantes... Voici le voyage proposé. Prenez votre billet les amis !
Il est toujours très intéressant de voir des auteurs de romans policiers ou de thrillers s'aventurer vers des territoires inconnus. de se laisser porter avec eux par les flots de l'imaginaire. de voir jusqu'où ils sauront nous amener. Ah c'est si bon de lire quelques lignes, allongé sur un parterre d'herbe, de fermer les yeux et de laisser les images créées par votre centre névralgique reproduire l'histoire racontée. Laurent sait faire ça. Il a une écriture cinématographique, précise, riche.
Ses personnages sont vraiment très réussis qu'ils soient du côté des bons ou des mauvais. Et les méchants sont effrayants d'ailleurs. Trois histoires d'amour se superposent. Certaines dysfonctionnelles. D'autres merveilleusement inspirantes. Ce qui a été ne sera plus. Vraiment ? Hé bien ce roman nous démontre le contraire. Tant qu'il reste un souffle, l'espoir peut renverser des montagnes.
Et l'auteur nous décrit à merveille les relations humaines et nous adresse des scènes intimistes touchantes digne des plus grandes plumes. C'est un vrai roman kaléidoscope, un vitrail aux 1000 carreaux de verre.
Trois histoires d'amour et trois couples donc : Richard et Clara Neville, deux belles âmes.
Mike et Kate Rosener, deux âmes qui se cherchent.
Nancy la vénéneuse et Gabriel, les amants du fin fond des siècles.
Trois couples aux destins divers qu'on se plaira à suivre...
Dans ce roman, vous enquêterez, vous remonterez le temps, vous aurez le pouvoir de voir à travers les yeux des morts, vous pourrez manipuler les cerveaux et altérer la réalité. Dieu, et tout ça dans un seul livre !
Et si il y a un truc que Scalese réussit à la perfection, ce sont ses fins. "La Voie des Âmes" n'y échappe pas. On pourra même dire que c'est une des fins les plus merveilleuses et les plus machiavéliques qui soit. Pas de spoil ici, rassurez-vous. Laissez-vous porter jusqu'au bout, c'est tout.
P.s. : Et dans la série Easter Eggs dont les auteurs de la Ligue de l'Imaginaire sont les maîtres, on retrouvera ici des références de Scalese, cinématographiques pour "The Crow", littéraires pour l'emprunt à Richard Matheson de son prénom et du nom de Neville (héros du roman "Je suis une Légende" de l'auteur sus-cité). Et en petit hommage à ses fidèles lecteurs, nous aurons droit à une apparition fugace de Paul Legac, son flic de "L'Ombre de Janus". Il y en a beaucoup d'autres que je vous laisse découvrir.
PS 2 : vous pouvez retrouver d'autres chroniques et d'autres news livres et cinema sur www.cestcontagieux.com ou la page Facebook du même nom
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          629
gruz
  19 mars 2015
L'écrivain Laurent Scalese nous revient après plus de cinq ans d'absence (hormis la courte histoire écrite avec Franck Thilliez), et son travail de scénariste sur (entre autre) la série TV Cherif.
La voie des âmes est un thriller. Non, c'est un roman fantastique, voire de SF. Que nenni, c'est une histoire d'amour. Enfin, c'est tout cela à la fois en fait, une histoire inclassable et universelle. Un mélange des genres qui va vous faire voyager dans des contrées que vous n'imaginez pas.
L'auteur n'est pas membre de la Ligue de l'Imaginaire par hasard, ce roman est une vraie ode à cet imaginaire qui le rend unique.
On sent que l'auteur a fignolé son récit, page après page, mot après mot. Plus de 610 pages denses, où la description est souvent mise en avant par rapport aux dialogues.
Avec son début particulièrement intrigant, l'histoire prend très vite certaines distances par rapport au thriller classique (tout en en gardant certains codes). Impossible d'imaginer où Laurent Scalese veut nous emmener, ce qui d'emblée rend le récit véritablement immersif.
L'auteur fait ici preuve d'une véritable ambition, stylistique et rédactionnelle, tout en gardant toujours à l'esprit cette volonté de toucher le plus grand nombre. Car, La voie des âmes est un vrai roman populaire, au sens noble du terme, et qui prouve qu'être proche des lecteurs n'empêche pas de viser haut.
Outre ce mélange étonnant de genres, assez rare chez un auteur français, le roman est aussi une véritable plongée dans la vie de ses personnages et dans leur intimité (dans leur âme, oserais-je dire). Leur environnement prend autant d'importance que l'intrigue en elle-même, sans que pourtant le rythme n'en pâtisse.
Qu'on soit bien clair, nous sommes très loin des romans qui mettent en avant uniquement l'action. Mais l'aspect posé de l'histoire n'empêche pas d'être surpris au détour de chaque chapitre.
Laurent Scalese privilégie clairement l'émotion et n'hésite pas à se lancer dans certains passages introspectifs. Malgré de petites redondances que j'ai trouvées inutiles, c'est une histoire prenante et particulièrement touchante, où l'émotion affleure tout au long des pages. Les passages alternent les rythmes et les sensations (à l'image des scènes se déroulant en France, et cette belle plongée dans les souvenirs et dans la vie d'une famille).
Et si cela ne suffisait pas, La voie des âmes est également une belle et longue flânerie dans New-York (mais aussi dans d'autres contrées aux quatre coins du globe). Là aussi, Laurent Scalese fait montre d'une étonnante précision dans ses descriptions, et prouve à quel point il a travaillé l'aspect documentaire tout autant que son intrigue et ses personnages. Et croyez-moi, l'écrivain aime tant ses personnages qu'il leur a insufflé ce petit supplément d'âme qui les rend presque vivants.
Oui ce roman est étonnant, à l'image de cette scène digne de Stephen King (bel hommage au Maître) ou de cette capacité à rendre totalement accessible un récit qui intègre des éléments de science-fiction (me faisant parfois penser au roman Replay, chef-d'oeuvre de Ken Grimwood, un des livres de chevet de Laurent Scalese et le mien aussi).
La voie des âmes est donc un roman fantastique, dans tous les sens du terme, qui n'hésite pas à mettre l'émotion en avant et à parler d'amour sans jamais tomber dans la niaiserie. Un roman chaudement recommandé aux belles âmes.
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          580
Bookland
  19 mars 2015
Je referme « La voie des âmes » toute retournée, émue, soufflée. Je referme ce livre en me disant que Laurent Scalese – romancier, auteur de thrillers et créateur de la série « Cherif » sur France 2, notamment – a non seulement écrit son meilleur livre à ce jour, mais qu'il a écrit une perle du genre, un ouvrage à marquer d'une pierre blanche, tout simplement. Difficile de parler de ce roman sans gâcher le suspense – et il y en a des surprises, il y en a ! – et le plaisir des lecteurs. Scalese a placé la barre très haut, « La voie des âmes » est un roman d'une richesse et d'une densité étonnantes, mais aussi un roman populaire au sens le plus noble du terme. On peut parfois penser à Musso, même si Scalese est plus exigeant, aussi bien dans son histoire que dans son écriture, même si ses personnages sont beaucoup plus profonds, beaucoup plus attachants. On peut penser à Stephen King dans ses meilleurs jours. Mais au final on pense surtout que Scalese a son propre univers, sa patte, et qu'il sait toucher le lecteur au coeur, lui faire vibrer l'âme, le prendre aux tripes et le faire passer par toutes les émotions. Un livre surprenant, profondément humain, un véritable bonheur de lecture, un petit chef-d'oeuvre. Je n'ai pas un aussi bon roman, un roman aussi fort, aussi puissant et émouvant depuis très longtemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
chevalierortega33
  26 mars 2015
J'en suis encore toute retournée …
Dans « Des pas sous la cendre » il y a un thriller teinté d'une dose de fantastique, dans « L'encre et le sang » commis avec son complice Franck Thilliez, je dirais qu'il fait moitié-moitié, là, dans « La voie des âmes », l'auteur fait que le fantastique l'emporte largement sur le réel, encore que celui-ci est indispensable au premier … A ce titre il est tout à fait légitime qu'il fasse partie de « la ligue de l'imaginaire ».
Bref, j'ai aimé. Je me suis un peu perdue dans les usurpations successives d'identité mais l'auteur l'a sans doute voulu ainsi.
Damien a un don (il me fait penser à Julien Ducat, le héros de « L'autre » de Olivier Descosse) et à ce titre, il est amené à aider la police de New York. Mais la police de Big Apple n'est pas la seule à s'intéresser à ce don. S'en suit la rivalité du bien et du mal (plutôt du mal d'ailleurs) que cela soit au niveau intime ou au niveau de l'humanité.
Outre l'intrigue, taillée au scalpel, les questionnements des héros interpellent chacun d'entre nous : la mort, l'amitié, l'avenir de l'humanité, la fidélité, l'amour … Toute en rebondissements cette histoire nous fait aussi découvrir New York et le bush australien. Quant à l'ultime rebondissement, je ne cache pas ma joie … je l'avais imaginé ! parmi d'autres il est vrai …
On est bien loin de la série télévisée « Cherif » mais les références au cinéma américain nous y font penser bien sur.
600 pages d'une intensité éprouvante pour le lecteur qui sombre dans l'addiction … le pauvre ! et les critiques ne s'y trompent pas. Un conseil cependant : ne pas trop en lire car elles dévoilent parfois un peu trop l'intrigue mais le nombre est un gage d'intérêt.
A quand le prochain Monsieur Scalese ? Moi qui suis plutôt formatée comme Mike ... j'en rêve !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          371
stephanieplaisirdelire
  13 mars 2015
L'auteur arrive bien à accrocher le lecteur et offre une intrigue tout aussi classique que singulière. En effet, la construction du thriller reste assez conventionnelle avec une enquête aux codes traditionnels, mais le côté fantastique et les éléments surnaturels apportent mystère et singularité tout en gardant une certaine crédibilité à l'ensemble. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé la présence de détails, d'anecdotes et d'informations historiques qui s'encrent super bien à l'histoire. La voie des âmes se lit facilement car l'écriture de Laurent Scalese est agréable. Ça bouge, c'est fluide, les dialogues sont très présents, et les descriptions précises donnent vraiment l'impression d'être sur les lieux que ce soit principalement à New York (l'ambiance américaine avec ces quartiers est très bien retranscrite), ou même en Normandie.
Lien : http://libre-r-et-associes-s..
Commenter  J’apprécie          370

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
PLUMAGILEPLUMAGILE   26 mars 2015
Sous la lumière indécise du ciel, le paysage touchait au sublime. Tour à tour, le soleil embrasait les vallées, les nuages projetaient des ombres mouvantes sur le flanc des montagnes, la pluie faisait scintiller les falaises, comme si elle étaient incrustées de diamants. (...) Elle adorait l'Ecosse. (...) Ce pays ne ressemblait à aucun autre. Il incitait au silence et au respect. Pour peu que l'on soit réceptif, il apaisait et ouvrait les portes de la méditation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
BooklandBookland   19 mars 2015
- T’as un compte Facebook, toi ? s’étonna-t-elle d’un air amusé.
Il haussa les épaules.
- Facebook et Twitter, les deux. Comme tout le monde.
- L’ère du cyberespace. Plus que jamais, les mots ont remplacé les actes.
Commenter  J’apprécie          170
BooklandBookland   19 mars 2015
- Vous avez vraiment l'intention de la raconter, cette histoire ? Personne ne la croira.
Mike s'accouda à la table et planta son regard déterminé dans celui de Gabriel.
- Il faudra bien, parce qu'en trente ans de carrière, je n'ai jamais renoncé à la vérité.
Commenter  J’apprécie          140
petillenanapetillenana   19 avril 2015
Dans un geste d'amour filial, elle prit sa tête dans ses mains. Le père et la fille se fixèrent et échangèrent quelques paroles en yiddish, à voix basse. Deux âmes brisées qui luttaient pour ne pas s'enliser dans les sables mouvants du deuil. Même si Richard ne comprenait pas ce qu'ils disaient, leur chagrin, pudique mais sincère, lui serra le cœur et le renvoya au sien.
Commenter  J’apprécie          90
SMadJSMadJ   10 avril 2015
Ils nous facilitent la tâche, réjouissons-nous. La civilisation a du plomb dans l'aile. Aujourd'hui le déclin, demain la chute...
Commenter  J’apprécie          270

Videos de Laurent Scalese (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Scalese
L'émission intégrale : https://www.web-tv-culture.com/emission/laurent-scalese-pour-le-bien-de-tous-51515.html
Il fait partie de cette nouvelle génération d?auteurs de romans noirs dont la qualité de la plume n?a d?égale que l?intelligence des intrigues et la pertinence des sujets évoqués. Avec ses petits camarades de jeu que sont Franck Thilliez, Bernard Minier ou Olivier Norek, Laurent Scalese fait partie de la Ligue de l?imaginaire, groupe d?auteurs revendiquant leur liberté de ton et leur goût pour l?évasion littéraire. Fasciné par « La planète des singes » de Pierre Boulle, Laurent Scalèse écrit depuis son adolescence et l?envie d?en faire son métier l?a très vite tenaillé. Aussi à l?aise dans le roman d?anticipation que dans la science-fiction ou le polar, il relève le défi, est sélectionné pour un concours de nouvelles et publie son premier roman « Le samouraï qui pleure » en 2000. Depuis, la source ne s?est pas tarie, on lui doit notamment « Le sang de la mariée » ou encore « Je l?ai fait pour toi ». Parallèlement, Laurent Scalèse est aussi scénariste. Il a créé pour France 2 la série « Chérif ». Le nouveau roman de Laurent Scalese, son 12ème titre, nous entraine sur une petite route de campagne, au petit matin. Un homme est percuté par une voiture. Ce n?est pas la collision qui l?a tué mais bien les deux balles qu?il a reçues dans le dos. La capitaine Mélanie Legac et le commandant Schneider, qui s?aiment comme chien et chat, vont se retrouver embarqués dans une enquête qui dépasse l?entendement. Pourront-ils aller jusqu?au bout et, pour le bien de tous, ont-ils intérêt à aller jusqu?au bout ? Intrigue habilement menée, personnages complexes, ambiance malsaine à souhait, rebondissements? Tous les ingrédients d?un bon polar sont là. Mais on insistera aussi sur l?écriture maitrisée, ciselée et littéraire de l?auteur qui ne cède en rien à la facilité et aux artifices. Quant aux sujets abordés, le sort des migrants, la politique et ses travers, la place de la police dans la société, ils offrent aux lecteurs des pistes de réflexion qui viennent compléter le plaisir de lecture. Coup de c?ur donc pour le nouveau polar de Laurent Scalèse « Pour le bien de tous », paru chez Belfond.
+ Lire la suite
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1982 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..