AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782857046974
393 pages
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (18/04/2001)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Le corps mutilé d’une jeune femme est retrouvé dans son appartement. L’assassin lui a coupé la langue et a signé en lettres de sang sur sa peau : Janus. Versailles est sous le choc. Peu de temps après, un deuxième crime est commis. L’enquête, confiée à deux hommes qui se détestent, le commissaire Legac et le commandant Jacques Favreau, piétine. Un troisième meurtre se produit. L’atmosphère s’alourdit d’autant plus que le fou se met à narguer le commissaire en lui ad... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
SMadJ
  09 mai 2015
Laurent Scalese est un filou !
Sous ses airs d'éternel ado juvénile aux yeux malicieux et au sourire de charmeur se cache en fait un assassin !
Oui, oui, il passe son temps à assassiner des femmes en plus.
Bon, je vous rassure, juste dans ses livres.
Et c'est à un tueur en série particulièrement vicieux et retors que Laurent va confier cette tâche : Janus, le salopard aux deux visages, l'homme aux deux facettes.
Heureusement le commissaire Legac et son équipe vont lui mener la vie dure. Mais peut-on vaincre un être démoniaque et supérieurement intelligent ? Sans y laisser un peu de son âme ?
Laurent Scalese joue avec nos nerfs. Subtilement. Il mène bien sa barque, nous porte sur les flots de l'horreur humaine et de l'infamie avec talent.
Le roman est sombre, lourd, les personnages ne seront pas épargnés et chacun se retrouvera confronté à ses démons personnels qu'il devra affronter pour arriver entier au bout de l'histoire. Sueur, peur, souffrances...
Le style est riche, appuyé, plein de détails, comme une envie de trop donner à des lecteurs repus.
Comme dans chaque roman de Laurent, en bonus pour ses fans, on y croise un ou plusieurs personnages de ses précédents romans. Ici, Élie Sagane en l'occurrence, le héros du "Samouraï qui pleure". L'homme est généreux et empli de joie nos coeurs de lecteurs endurcis.
Jamais un livre n'a aussi bien porté son nom car même si on suppose assez vite le coupable, et c'est la bonne trouvaille du bouquin - jusqu'à la fin on n'est jamais vraiment sûr à 100% - son ombre plane sur le lecteur, sur l'intrigue, sur les protagonistes. Étouffante, prégnante, angoissante.
Cette ombre de Janus, omnisciente et omniprésente pèse sur nos épaules et imprègne chacune des pages, surtout celles où elle n'apparaît pas.
Mais ne vous y trompez pas, elle est toujours là, en filigrane. Peut-être même derrière vous au moment où vous lisez ces lignes. Oui, retournez-vous quand même. Vérifiez qu'il n'y ait personne. On ne sait jamais et on voudrait bien vous garder à nos côtés jusqu'à cette dernière ligne...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
BlackKat
  10 juin 2013
L'ombre de Janus est le second roman de Laurent Scalese, qui s'est fait connaître avec le Samouraï qui pleure (polar sur la mafia japonaise).
Modestement catégorisé "Suspense", c'est bien plus qu'un roman à suspense ou même un policier, c'est un véritable thriller.
Du début jusqu'à la dernière ligne, on est tenu en haleine par une intrigue très bien ficelée. de retournements de situation en rebondissements, bien malin celui qui aura pu deviner l'identité du serial killer. D'autant que le dénouement est très surprenant.
Laurent Scalese nous offre un florilège de personnages attachants et à la psychologie fouillée. Et il confronte deux visions de la police française en la personne du commandant Favreau et du commissaire Legac, tous deux entraînés dans un partenariat involontaire et subi pour essayer de démasquer un criminel en mal de reconnaissance.
L'un, de la vieille école, vrillé à des a priori obsolètes, imbu de sa supériorité de flic, méprisant et méprisable.
L'autre, ouvert d'esprit, tourné vers les nouvelles méthodes appliquées aux Etats Unis, le profilage et l'étude de la psyché criminelle, et qui ne sous-estime en rien la propension au mal de l'individu.
Ce thriller est très bien documenté, à tous niveaux, notamment en ce qui concerne le système judiciaire français et avec quelques anecdotes historiques sur certains lieux de Paris.
En bref, ce livre est un véritable bonheur livresque!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
AnneDrouet
  25 décembre 2012
Ce qui distingue Scalese des autres auteurs de polars français que j'ai pu lire (Chattam, Thilliez), c'est la rigueur de l'intrigue, tenue de bout en bout, la qualité de l'écriture et la profondeur des personnages. Ici, rien n'est laissé au hasard, pour le plus grand plaisir du lecteur. "L'Ombre de Janus" est un thriller de la meilleure veine, avec son lot de surprises et de rebondissements. L'auteur a eu la très bonne idée de situer l'histoire à Versailles, décor plutôt original et inattendu pour un tueur en série. Mais là où c'est très très fort, c'est que Scalese maintient le suspense et le mystère jusqu'à la toute dernière ligne du livre. Je suis restée scotchée par ce tour de force. J'ai déjà commandé deux de ses autres livres sur Amazon, "Le sang de la mariée" et "La cicatrice du diable".
Commenter  J’apprécie          170
chevalierortega33
  08 mai 2015
C'est le deuxième roman paru en 2001 de cet auteur après « le samouraï qui pleure » (paru en 2000) et pour moi l'avant-dernier du challenge « tout Scalese en 2015 » !
J'avais eu quelques difficultés à suivre les nombreux personnages du premier roman, ici point de Japonais mais cependant beaucoup de monde. Deux écoles d'enquêteurs : d'une part ceux attachés exclusivement aux faits et d'autre part ceux qui optent pour le profilage, et dire qu'ils se détestent est au dessous de la vérité. Face à eux un ou des meurtriers selon les écoles et quelques leurres pour perdre le lecteur. Je dirais que la précision de Janus, montre à deux faces, communiquant avec les enquêteurs a qui il lance des défis, n'a d'égale que celle de l'auteur. Et qui des deux flics a raison me direz-vous ? Vous le saurez en lisant jusqu'à la dernière ligne ce thriller qui m'a beaucoup plu et qui pour une fois ne se passe pas à Paris mais à Versailles, près de chez Monsieur Scalese justement ! En fait c'est lui le vrai meurtrier, celui qui a tout mis en scène pour balader le lecteur qui en redemande !
Sur ce je vous quitte car j'ai « le baiser de Jason » à lire …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
theo2b
  09 mai 2012
Découverte intéressante que ce roman qui se lit très facilement car on est quand même impatient de dénouer l'intrigue. Même si certains traits psychologiques sont quelque peu forcés, les personnages sont attachants. En revanche l'identité du meurtrier est prévisible même si elle n'est dévoilée qu'à la dernière ligne de l'épilogue.
Peu importe, le duel flic/psychopathe est assez "agréable" à suivre car doté d'une certaine fluidité dans l'écriture. J'entends par là que l'auteur n'utilise que très peu d'artifices pour brouiller les pistes et que les évènements s'enchaînent logiquement.
En résumé un roman sympa à lire qui me donne envie d'en lire d'autres de cet auteur.
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
BlackKatBlackKat   10 juin 2013
Il adorait assister en direct à la mort de la nuit. Lente agonie qui confinait au sublime. Mouvement presque imperceptible des étoiles, là-haut, (...). Les contractions nocturnes prenaient fin. Le ventre du ciel s'ouvrait peu à peu pour libérer le soleil, l'astre sacré que les petits hommes idolâtraient depuis l'aube des temps. Il lui sembla entendre le cri de souffrance des ténèbres accouchant de la lumière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
BlackKatBlackKat   10 juin 2013
La lumière n'est qu'une illusion, la promesse d'un éclairage sur le monde: ce que l'on voit n'est pas forcément la réalité. Chaque jour, les corrupteurs jettent les couleurs du mensonge sur cette toile illuminée par un soleil trompeur. Ceux qui refusent d'admettre cette vérité sont condamnés à souffrir jusqu'à leur dernier souffle.
Commenter  J’apprécie          160
chevalierortega33chevalierortega33   08 mai 2015
Il adorait assister en direct à la mort de la nuit. Lente agonie qui confinait au sublime. Mouvement presque imperceptible des étoiles, là-haut, tout près de Dieu. Les contractions nocturnes prenaient fin. Le ventre du ciel s’ouvrait peu à peu pour libérer le soleil, l’astre sacré que les petits hommes idolâtraient depuis l’aube des temps. Il lui sembla entendre le cri de souffrance des ténèbres accouchant de la lumière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
chevalierortega33chevalierortega33   08 mai 2015
Le commandant de la PJ appartenait à cette catégorie de gens qui pensaient que la société était contrôlée par des esprits technocratiques et rationnels qui savaient tout expliquer, des désordres économiques à ceux plus profonds de la nature humaine. Ces gens-là portaient en eux l’espoir du paradis et considéraient que le Bien l’emportait toujours sur le Mal. Pour eux, le Mal ne pouvait être aussi démonstratif que ces corps de femmes souillés et mutilés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BlackKatBlackKat   10 juin 2013
A mon avis, il ne se lassera pas de tuer car la réalité n'est jamais aussi jouissive que la réalité.
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Laurent Scalese (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Scalese
L'émission intégrale : https://www.web-tv-culture.com/emission/laurent-scalese-pour-le-bien-de-tous-51515.html
Il fait partie de cette nouvelle génération d?auteurs de romans noirs dont la qualité de la plume n?a d?égale que l?intelligence des intrigues et la pertinence des sujets évoqués. Avec ses petits camarades de jeu que sont Franck Thilliez, Bernard Minier ou Olivier Norek, Laurent Scalese fait partie de la Ligue de l?imaginaire, groupe d?auteurs revendiquant leur liberté de ton et leur goût pour l?évasion littéraire. Fasciné par « La planète des singes » de Pierre Boulle, Laurent Scalèse écrit depuis son adolescence et l?envie d?en faire son métier l?a très vite tenaillé. Aussi à l?aise dans le roman d?anticipation que dans la science-fiction ou le polar, il relève le défi, est sélectionné pour un concours de nouvelles et publie son premier roman « Le samouraï qui pleure » en 2000. Depuis, la source ne s?est pas tarie, on lui doit notamment « Le sang de la mariée » ou encore « Je l?ai fait pour toi ». Parallèlement, Laurent Scalèse est aussi scénariste. Il a créé pour France 2 la série « Chérif ». Le nouveau roman de Laurent Scalese, son 12ème titre, nous entraine sur une petite route de campagne, au petit matin. Un homme est percuté par une voiture. Ce n?est pas la collision qui l?a tué mais bien les deux balles qu?il a reçues dans le dos. La capitaine Mélanie Legac et le commandant Schneider, qui s?aiment comme chien et chat, vont se retrouver embarqués dans une enquête qui dépasse l?entendement. Pourront-ils aller jusqu?au bout et, pour le bien de tous, ont-ils intérêt à aller jusqu?au bout ? Intrigue habilement menée, personnages complexes, ambiance malsaine à souhait, rebondissements? Tous les ingrédients d?un bon polar sont là. Mais on insistera aussi sur l?écriture maitrisée, ciselée et littéraire de l?auteur qui ne cède en rien à la facilité et aux artifices. Quant aux sujets abordés, le sort des migrants, la politique et ses travers, la place de la police dans la société, ils offrent aux lecteurs des pistes de réflexion qui viennent compléter le plaisir de lecture. Coup de c?ur donc pour le nouveau polar de Laurent Scalèse « Pour le bien de tous », paru chez Belfond.
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1869 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..