AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782714480590
320 pages
Éditeur : Belfond (14/03/2019)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 62 notes)
Résumé :
Sur une route de campagne, un homme est percuté par une voiture. Mort sur le coup, ce n'est pourtant pas la collision qui l'a tué mais les balles qu'il a reçues dans le dos. Si la victime n'a pas de nom ni de papiers, son identité semble précieuse, puisque le véhicule des pompes funèbres qui le transporte est braqué, et le corps enlevé... Les deux flics chargés de l'enquête forment le tandem le plus mal assorti de l'histoire de la police. Mélanie Legac est jeune, br... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  16 mai 2019
Contrairement à la qualification employée par les éditions Belfond, je ne qualifierais pas ce roman de roman noir, ni de thriller. Pour moi , il s'agit d'un roman policier , assez riche et dense, mais un roman policier..
Tout comme Mélanie, nous faisons connaissance avec son nouveau co- équipier, le commandant Joseph Schneider, à deux doigts de la retraite. Elle est furax : comment est-il sensé l'épauler, lui qui porte une ceinture dorsale, et qui ne peut pas courir ? "Un croulant" , voilà ce qu'ils lui ont mis dans les pattes… Mais il faudra bien qu'il fasse l'affaire, car leur première enquête a débuté : un homme sans papier, a été percuté par une voiture dans un bois, il a visiblement été tué par balles. Mélanie est agacée, le " croulant" a visiblement encore toute sa tête et de bonnes idées.
Le duo de flics fonctionne merveilleusement bien, et l'on aurait aimé que l'auteur leur consacre plus de temps. Jouant sur la différence d'âge, sur leur problèmes familiaux, Laurent Scalese, arrive à nous les rendre palpables, ils ne sont pas stéréotypés, caricaturés, ils existent !
Et curieusement, alors qu'on les aime bien, quand il leur arrive des " bricoles" , on n'a pas la peur chevillée au corps, on ne tremble pas à l'idée qu'ils ne s'en sorte pas - c'est pour cela que je ne parle pas de thriller- Ce n'est pas le suspens qui prime dans ce livre, mais autre chose.
Laurent Scalese a écrit un roman qui surfe sur l'actualité brulante : la crise des migrants, leur accueil, les petits boulots au black qu'ils peuvent trouver pour améliorer leurs conditions, ( boulots forcément obscurs… C'est édifiant ! )
Discours bienveillants et angéliques d'un côté, discours de haine, d'intolérance, forcément dérangeants de l'autre , Laurent Scalese balaie toutes les opinions sans complexe , ni tabou. Et si cela agit comme du poil à gratter, c'est tant mieux, son but étant de nous faire réfléchir..
Une fois , lancés les dés politiques, lancée la réflexion, Laurent Saclese , nous les reprend, pour redistribuer les cartes, car si "on nous cache tout et on nous dit rien", une chose est sure : on est manipulé …
Et vous êtes prêts pour la pirouette finale, le petit clin d'oeil de l'auteur…
Après la lecture de Pour le bien de tous, vous aurez une autre vision de la politique en général ... Demandez- vous toujours à qui profite quoi … J'ai beaucoup pensé aux films " La nuit du chasseur" et à " Kingsman". Une réflexion intéressante sur la société et ceux qui nous gouvernent.
Challenge mauvais Genres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          494
stokely
  03 juin 2019
Que j'ai aimé cette lecture, la plume de l'auteur, la vitesse du récit, pour moi rien de mieux qu'une histoire qui démarre sur les chapeaux de roue comme ici avec un homme qui est renversé par une voiture par accident mais qui semble fuir quelque chose de beaucoup plus inquiétant.
Qu'es ce que j'ai aimé ce binôme avec Mélanie qui est une jeune femme qui vient de se séparé de son mari, ses enfants adolescents obsédés par les nouvelles technologies et son nouvel acolyte Joseph qui arrive à la soixantaine avec sa ceinture lombaire et qu'elle nomme "le croulant". Joseph malgré son âge qui ne lui permet plus de faire des courses poursuites possèdent d'autres talents.
J'ai aimé les thèmes abordés comme les migrants, les nouvelles technologies, les relations familiales aussi, il ne s'agit pas ici que d'un roman policier, il y a une multitude de sujet dans ce récit et Laurent Scalèse le fait avec une telle humanité.
Ma note de 3.5 révèle la frustration ressentie lors de l'arrivée de la fin qui arrive pour moi comme un cheveu sur la soupe et c'est tellement dommage je serai resté tellement plus longtemps avec ce récit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Pat0212
  18 août 2020
Un homme va travailler tôt le matin et renverse quelqu'un qui surgit de la forêt, il hésite à s'enfuir vu qu'il n'y a aucun témoin mais appelle finalement la police. L'équipe dépêchée sur place le rassure : cet homme a été tué de quatre balles dans le dos et non par la voiture. Mélanie découvre à ce moment son nouvel équipier, Joseph Schneider, tout près de la retraite. Elle n'est pas contente et le surnomme aussitôt le croulant.

Ils sont tous deux absorbés par leurs problèmes familiaux, Joseph est brouillé avec sa fille tandis que Mélanie est en train de divorcer, alors que son mari s'accroche autant que possible. Elle a beaucoup de peine avec ses enfants adolescents qui ne vivent que pour les nouvelles technologies et les mondes virtuels.

Le mort est un réfugié africain et les enquêteurs s'orientent d'abord vers un trafic de drogue, car le corps a été dérobé lors de son transport. Finalement leur enquête les mènera vers les milieux d'extrême droite.

C'est plus un polar qu'un thriller à mon avis. Même s'il se passe dans une ville imaginaire de France, Léan, ce roman est très actuel. On peut le lire à différents niveaux. le côté polar est très sympathique avec un duo d'inspecteurs qui doit se rôder. Si Mélanie est fâchée de cette association, Joseph, qui a demandé sa mutation fait tout pour arrondir les angles et leur duo fonctionne assez rapidement. L'humour est aussi très présent, ce qui rend cette lecture agréable.

La thématique des difficultés familiales des policiers et de leur divorce est récurrente, un classique de la littérature policière. Les rapports difficiles de Mélanie et de ses enfants doivent concerner de nombreuses familles, avec des ado qui vivent enfermés dans leur monde virtuel et imperméables à la réalité. L'auteur dénonce bien les dangers de ces technologies pour les plus jeunes.

L'aspect le plus intéressant du livre est la plongée dans l'univers de l'extrême droite et du populisme. Mélanie et Joseph y sont farouchement opposés et réfutent les arguments de leurs différents suspects, lesquels sont très explicités : l'invasion de migrants, le grand remplacement etc. Ces thématiques ne séduisent malheureusement pas que les milieux défavorisés. Marine le Pen est citée (sous un autre nom qui ne laisse aucun doute sur l'identité réelle du personnage), mais le principal coupable dit bien qu'elle est avant tout un porte-drapeau et que dans l'ombre des mouvements autrement plus dangereux s'agitent. Cet aspect est vraiment effrayant, surtout lorsqu'on voit la montée des populismes et des nationalismes un peu partout dans le monde. La fin du roman est très pessimiste sur ce sujet.

La plume de l'auteur est très agréable et l'on est tout de suite happé par cette histoire qui se déploie lentement et implacablement. j'ai beaucoup aimé ce livre et je le recommande chaleureusement.

#PourLeBienDeTous #NetGalleyFrance
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
gruz
  14 mars 2019
Bien vu ! Voilà un titre qui tranche par rapport à la production actuelle de romans noirs, et qui est parfaitement en phase avec cette histoire plus complexe qu'il n'y paraît.
Avec son précédent livre (Je l'ai fait pour toi) et celui-ci, on pourrait croire que l'auteur se lance dans le feelgood, mais c'est bien un polar auquel on a affaire. Avec du rythme, des personnages très marqués, et une thématique qui surprendra même les plus blasés. Ça n'empêche pas que l'on retrouve la belle et touchante humanité de Laurent Scalese à travers ces titres.
La quatrième de couverture est parfaite, elle a l'intelligence de ne pas dévoiler le coeur de cette intrigue. Ne comptez donc pas sur moi pour vous gâcher le plaisir, restons au plus proche des ressentis.
L'écrivain avait dessiné un incroyable personnage dans son précédent roman, le commandant Samuel Moss. Il aurait pu faire dans la facilité et continuer avec les aventures de ce flic. Mais Laurent Scalese marche à l'envie du moment. Je pense qu'on retrouvera Moss un jour, mais il avait le souhait de proposer d'autres caractères.
Et pas n'importe lesquels ! le résumé évoque le tandem le plus mal assorti de l'histoire de la police. Ce n'est pas faux et ça fait tout le charme de ce récit.
Laurent Scalese est également scénariste, et ça se sent à chaque page. Il sait ménager ses effets, et construire des personnages atypiques, aux traits très marqués, aux caractères prononcés.
L'auteur a réalisé un joli travail pour en faire des protagonistes attachants, malgré leurs défauts. Et, à l'image de tout bon scénariste, les dialogues font souvent mouche. Mais Laurent Scalese n'oublie jamais qu'un livre n'est pas un scénario.
Voilà bien le genre de polar qui assume sa volonté de divertir. Tout en faisant réfléchir sur le monde actuel, les deux ne sont pas incompatibles. Grace à son écriture directe, touchante et parfois mordante, on plonge dans l'histoire pour la dévorer d'une traite. le lecteur gourmand que je suis aurait aimé un livre un peu plus long.
Ce qui marque le plus les esprits, c'est l'empathie de tous les instants de l'auteur. Pour ses personnages de flics qu'il a construits avec amour, mais aussi pour ceux de l'autre côté de la barrière morale.
Le récit est très ancré dans les problématiques sociétales actuelles. Oui, il est brûlant d'actualité. A cet égard, certains dialogues sont particulièrement marquants, des vrais tirs à balles réelles entre protagonistes, d'étonnantes saillies et contre-saillies de part et d'autre. Il n'y a bien qu'un bon écrivain qui sache prendre ainsi du recul et tenter de comprendre le monde pour arriver à ce genre de résultat.
Voilà bien un bon polar qui, comme le dit son titre, a été pensé Pour le bien de tous. Laurent Scalese a le sens du tempo, l'amour pour proposer des personnages mémorables, le talent pour ciseler des dialogues qui laissent des traces, et une volonté de divertir tout comme de se pencher sur notre société malade.
Je fais un rêve, maintenant. Qu'un jour, l'écrivain ait l'envie de rassembler tous ses étonnants personnages passés au sein d'une même histoire. Un beau rêve ;-). D'ailleurs, quelques clins d'oeil sont lancés dans celui-ci, preuve que le monde des personnages de fiction est petit.
Lien : https://gruznamur.com/2019/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
livrement_ka
  22 mai 2019
Titre :  POUR LE BIEN DE TOUS
Auteur : Laurent SCALESE
Editions : Belfond
Genre : Thriller
Nombre de pages : 311
Date : 2019 
Prix : 20 €

Présentation physique du livre :
Un livre de moyen format comprenant un peu plus de 300 pages
La couverture représente le titre écrit en des barbelés

Résumé : 
Sur une route de campagne, un homme est percuté par une voiture. Mort sur le coup, ce n'est pourtant pas la collision qui l'a tué mais les balles qu'il a reçues dans le dos. Si la victime n'a pas de nom ni de papiers, son identité semble précieuse, puisque le véhicule des pompes funèbres qui le transporte est braqué, et le corps enlevé... Les deux flics chargés de l'enquête forment le tandem le plus mal assorti de l'histoire de la police. Mélanie Legac est jeune, brillante, nerveuse. le commandant Joseph Schneider a la soixantaine bien tapée, il ne peut plus courir après personne, et ce " croulant ", comme elle l'a baptisé, pourrait être son père. C'est la première fois qu'ils travaillent ensemble et ils vont vivre la pire affaire de leurs carrières. Laurent Scalese s'empare d'un grand drame de l'actualité dans ce thriller noir comme le monde. Heureusement qu'il existe des hommes et des femmes à l'image des héros dont l'auteur a le secret, attachants et drôles, profondément humains, et qui tentent de se battre POUR LE BIEN DE TOUS...

Sur l'auteur et son univers 
Né à Avignon, Laurent Scalese est auteur de romans policiers et scénariste pour la télévision et le cinéma.
Il a une enfance sans histoire. Il ne porte pas l'école dans son coeur, même si il est loin d'être le plus mauvais élève de la classe. Il préféré les dictées et les rédactions aux mathématiques et aux sciences, physiques et naturelles.
Attiré très vite par la lecture, il dévore Agatha Christie, Conan Doyle, Isaac Asimov ou encore Stephen King, fasciné par le côté effrayant des intrigues.
Après quelques tentatives d'écriture tirant vers le fantastique, il entame une carrière professionnelle dans le prêt-à-porter mais la plume le démange toujours...
En trois ans, il rédige quatre romans de SF ainsi qu'un recueil de nouvelles d'anticipation. Heureux d'être classé parmi les dix premiers d'un concours de nouvelles policières organisé par LE SEUIL,il décide d'approfondir et se lance dans la rédaction d'un polar: son premier roman, "Le Samouraï qui Pleure", paraît en 2000, puis dans la foulée "L'ombre de Janus", une histoire du tueur en série, qui le rapproche un peu plus des éditeurs et élargit son public. 
Son quatrième roman policier, "Le Baiser de Jason" (Belfond, 2005), a reçu le prix Sang d'Encre des lycéens.
Il est aujourd'hui un scénariste reconnu pour la télévision. Il est le co-créateur de la série Chérif tournée à Lyon et diffusée sur France 2.
Depuis sa création en 2008, il appartient à la très honorable Ligue de l'imaginaire. Ce collectif d'écrivains a pour étendard l'imaginaire et parmi ses membres, on trouve Maxime Chattam, Eric Giacometti, Franck Thilliez, Bernard Werber... 

Sur les éditions
Des livres pour s'émouvoir, rêver, s'évader, pour changer de vie
Découvreur de talents, éditeur des auteurs les plus prestigieux, Belfond étranger couvre une large gamme, du littéraire au grand public, du polar au roman féminin et aux livres cultes de la collection « Vintage ». Belfond étranger publie également des documents engagés, ainsi que des ouvrages entre spiritualité et développement personnel dans sa collection « L'Esprit d'Ouverture ».
Dans le domaine français, Belfond a vocation à couvrir de nombreux genres littéraires : littérature, sagas et grands romans, romans historiques, documents, témoignages, biographies.

Belfond domaine français
Dans le domaine français, Belfond propose un catalogue éclectique.
Plus de vingt ans après le début de sa collaboration avec Belfond, Françoise Bourdin est une auteur incontournable, depuis plusieurs années dans le top 5 des écrivains les plus vendus en France.
Karine Giebel qui a rejoint le catalogue Belfond en 2016 est considérée comme la reine du polar français ; et à ses côtés Barbara Abel, François-Xavier Dillardet Xavier-Marie Bonnot sont des références du genre, lauréats de nombreux prix, traduits dans le monde entier et adaptés à l'audiovisuel.
En 2013, Belfond lance la collection de littérature « Pointillés », contemporaine et ouverte aux nouvelles voix, qui entraîne le lecteur curieux vers des histoires exprimant une réelle singularité d'auteur, faisant la part belle au rêve et aux tentatives. Depuis ses débuts, la collection a été remarquée par la critique littéraire et les libraires, et a reçu de prestigieuses distinctions grâce à ses auteurs Isabelle Desesquelles, Ariane Bois, Saïdeh PakravanFrédéric AribitJulien Dufresne-LamyXavier HanotteOlivier GuezAgnès MichauxOscar Lalo



AVIS
Un grand merci aux éditions Belfond pour m'avoir adressé ce livre dans le cadre d'un service de presse.

Début du livre 
Les premières lueurs du jour pointaient à l'horizon, au-dessus de la forêt.
La Peugeot 308 avançait lentement sur la route départementale.

Tout commence par un accident de la route au petit jour. Un homme partant travailler percute sur une route en pleine forêt quelqu'un. Et malheureusement après vérification l'homme est mort.
Doit'il rester sur place et appeler les secours ? mais il risque d'être jugé et incarcéré. S'il part là tout de suite, personne ne saura rien.
Pas de bol, sa conscience est bien présente, et il appelle les secours.
Mélanie Légac arrive sur place et apprend qu'elle a un nouveau co-équipier.... et surprise ce dernier, Joseph pourrait être son père et surtout elle sent qu'il va lui taper sur les nerfs avec ses airs de donneur de leçons.
Ensemble, le duo qui petit à petit va réussir à s'apprivoiser et surtout à mener une enquête absolument terrible. Car il ne s'agit pas effectivement d'un banal accident.
La victime était criblée de balles en sortant de la forêt. le médecin légiste va devoir réaliser une autopsie...
Direction l'hôpital pour les équipes policières, et surtout le véhicule des pompes funèbres.
Alors que tous roulent tranquillement, le véhicule des pompes funèbres est attaqué et le corps de la victime volé.
Le point fort de l'histoire a été pour ma part ce duo de choc formé par :
- Mélanie : mère de deux ados et en cours de divorce. La relation avec son futur ex-mari est également assez particulière. Ce dernier , en raison des absences répétées de Mélanie pour son boulot, s'occupe des enfants.
- Joseph, dont la femme est décédé et qui depuis ne voit plus sa fille. cette dernière l'ayant rendu responsable du mal-être de sa mère et de son décès.
Quant aux thème abordés : les migrants, le racisme de grands sujets d'actualités.


Le style de l'auteur
Un très bon policier, qui par contre traîne quelque fois en longueur et en détails pour moi, superflus.

Le genre
Un thriller ou plutôt un polar.

La forme de l histoire
Plusieurs chapitres vont rythmer l'histoire. La première partie est assez longue à démarrer mais alors après tout s'enchaîne et on est pris dans une course folle (dans tous les sens du terme)
Le texte est aéré et l'écriture est fluide. Ce qui en fait une lecture vraiment agréable.

Conclusion : 
Un polar qui traite de sujets d'actualité sous forme d'une intrigue terriblement bien ficelée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   15 mai 2019
Vous êtes antisémite, antisioniste, vous prônez le boycott des produits en provenance des colonies, et à côté de ça vous pratiquez le krav- maga, la méthode de self défense israélienne. Et pas en amateur, au plus haut niveau. (…)
Une contradiction - une parmi tant d'autres - qui nuit à votre crédibilité.
Commenter  J’apprécie          190
iris29iris29   14 mai 2019
Je ne sais pas comment on en est arrivés là, mais notre image s'est dégradée ces dernières années. La population, les médias, les politiques de tous bords, ils n'éprouvent que du mépris et de la haine pour nous. ce sont des enfants gâtés, des inconscients, ils vivent comme si la sécurité était une chose acquise, évidente, immuable. Ils oublient que sans les forces de l'ordre le pays irait à vau- l'eau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
iris29iris29   16 mai 2019
Ces gens- là ne sont pas des terroristes. Ils ne viennent pas chez nous pour imposer leur religion ni pour perpétrer des attentats. Ils viennent pour échapper à l'enfer.
Commenter  J’apprécie          200
iris29iris29   15 mai 2019
Comme la plupart des jeunes de sa génération, il avait quitté Facebook, Twitter et consorts. Il estimait que c'était pour les vieux, sous-entendu ses parents.
Commenter  J’apprécie          190
destefanisdestefanis   09 avril 2020
- De vous à moi, la vie sans alcool, c'est bien, très bien...
Il acquiesça, comme pour s'en convaincre, et compléta :
- ... Pour les autres. Parce que quand vous êtes sobre, vous captez tout ce qui se passe autour de vous, vous voyez les gens tels qu'ils sont, de quoi avoir le cafard. Les dîners sont interminables, les conversations à crever d'ennui, les vacances en famille à se flinguer. Les femmes, vous n'avez plus envie de draguer les moches et vous n'osez plus approcher les belles.
Page 83
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Laurent Scalese (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Scalese
L'émission intégrale : https://www.web-tv-culture.com/emission/laurent-scalese-pour-le-bien-de-tous-51515.html
Il fait partie de cette nouvelle génération d?auteurs de romans noirs dont la qualité de la plume n?a d?égale que l?intelligence des intrigues et la pertinence des sujets évoqués. Avec ses petits camarades de jeu que sont Franck Thilliez, Bernard Minier ou Olivier Norek, Laurent Scalese fait partie de la Ligue de l?imaginaire, groupe d?auteurs revendiquant leur liberté de ton et leur goût pour l?évasion littéraire. Fasciné par « La planète des singes » de Pierre Boulle, Laurent Scalèse écrit depuis son adolescence et l?envie d?en faire son métier l?a très vite tenaillé. Aussi à l?aise dans le roman d?anticipation que dans la science-fiction ou le polar, il relève le défi, est sélectionné pour un concours de nouvelles et publie son premier roman « Le samouraï qui pleure » en 2000. Depuis, la source ne s?est pas tarie, on lui doit notamment « Le sang de la mariée » ou encore « Je l?ai fait pour toi ». Parallèlement, Laurent Scalèse est aussi scénariste. Il a créé pour France 2 la série « Chérif ». Le nouveau roman de Laurent Scalese, son 12ème titre, nous entraine sur une petite route de campagne, au petit matin. Un homme est percuté par une voiture. Ce n?est pas la collision qui l?a tué mais bien les deux balles qu?il a reçues dans le dos. La capitaine Mélanie Legac et le commandant Schneider, qui s?aiment comme chien et chat, vont se retrouver embarqués dans une enquête qui dépasse l?entendement. Pourront-ils aller jusqu?au bout et, pour le bien de tous, ont-ils intérêt à aller jusqu?au bout ? Intrigue habilement menée, personnages complexes, ambiance malsaine à souhait, rebondissements? Tous les ingrédients d?un bon polar sont là. Mais on insistera aussi sur l?écriture maitrisée, ciselée et littéraire de l?auteur qui ne cède en rien à la facilité et aux artifices. Quant aux sujets abordés, le sort des migrants, la politique et ses travers, la place de la police dans la société, ils offrent aux lecteurs des pistes de réflexion qui viennent compléter le plaisir de lecture. Coup de c?ur donc pour le nouveau polar de Laurent Scalèse « Pour le bien de tous », paru chez Belfond.
+ Lire la suite
autres livres classés : migrantsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Des souris et des hommes

Comment s'appellent les deux personnages principaux?

George et Curley
Lennie et George
Lennie et Carlson
George et Carlson

11 questions
252 lecteurs ont répondu
Thème : Des souris et des hommes de John SteinbeckCréer un quiz sur ce livre

.. ..