AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mikael Cabon (Traducteur)
ISBN : 2841724700
Éditeur : L'Atalante (25/06/2009)

Note moyenne : 3.28/5 (sur 48 notes)
Résumé :
Zoé a quinze ans lorsqu’elle atterrit sur Roanoke avec ses parents adoptifs, ex-officiers des Forces de défense coloniale. Ce qui devait être une colonie pionnière se révèle rapidement un piège diabolique conçu pour anéantir le Conclave, une coalition extraterrestre s’opposant à l’expansion humaine à travers l’espace. Mais parmi les colons isolés et désarmés se trouve Zoé, témoin impuissant des événements, simple pion sur l’échiquier galactique… et déesse vivante po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  12 avril 2013
Après une avalanche de critiques, si ce n'est négatives, franchement tiédasses, j'avais décidé d'abandonner le licence du vieil homme et la guerre. Mais le temps a passé et je me suis finalement lancé dans ce quatrième et j'espère, dernier tome de la trilogie (oui, je sais, 4 et 3, mais quand le succès est là, les math s'éloignent)
Dans une galaxie peuplée de très nombreuses races extra-terrestres possédant la technologie permettant la conquête d'autres planètes, les humains et les forces de défense coloniales paraissent bien petits, mais fermement décidés à s'affirmer face à tous ces autres peuples.
Zoe et ses parents adoptifs vont donc, à leur insu, faire partie du plan. Et pour ce faire être envoyés pour coloniser avec 2.500 autres colons : Roanoke. Une planète qui recèle ses propres dangers et qui va vite se retrouver au centre d'intérêts galactiques.
Une nouvelle version du tome précédent, racontée par Zoe, 15 ans. Donc pas de suspense, pas de surprise, pas d'action et un style clairement jeunesse.
Une lecture indépendante du roman est possible grâce aux explications fournies dans ce tome, mais quelques points resteront obscurs si on ne lit pas La dernière colonie. Et si on le lit, ce roman devient plus qu'accessoire. le serpent qui se mort la queue.
L'installation de la nouvelle colonie est trop peu abordée ou de façon superficielle, (c'est bien mieux fait dans La planète aux vents de folie par exemple), absence d'action, absence de politique tortueuse ou roublarde. Bref c'est un peu limité tout cela.
Heureusement La fraicheur de l'héroïne, ses émois et atermoiements, le tout accompagné d'aphorismes sur les adolescents rehaussent nettement le plaisir de la lecture.
On passera finalement un sympathique moment en compagnie de cette adolescente promise à un grand destin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          720
finitysend
  29 février 2016
Ok ... !! ... : .
Ce livre est bien sous tous rapports encore plus faible que les précédents (ça s'essouffle un peu ) .. pas mauvais et bien des qualités ...
Un bémol de taille cependant , pour moi c'est un livre qui aurait dû sortir sous un label : "jeunesse !!!
C'est assez désagréable car on a l'impression de relire la même histoire que le tome précèdent mais surtout d'être de retour à l'école primaire !
….. : . final …
Commenter  J’apprécie          423
Aragorn62
  15 août 2019
Certains n'ont trouvé aucun intérêt à refaire l'histoire du T3 mais du point de vue de Zoé. Et pourtant il y en a. D'abord nous apprenons à mieux connaitre et cerner le personnage de celle ci. Mais surtout ce sont les rapports qu'elle entretient avec Pirouette et Cacahuète et ce qu'on y apprend qui rendent cette lecture indispensable aux amoureux de ce cycle.
Alors il est vrai que l'atmosphère est plus dans le style adolescent mais d'un autre coté l'écriture est toujours aussi belle et l'humour présent ce qui n'empêche pas d'y trouver des situations dramatiques. je pense au final que la lecture de ce livre est indispensable pour la compréhension globale du cycle qui continue à me surprendre par sa qualité.
9/10
Commenter  J’apprécie          80
Le_chien_critique
  03 octobre 2016
Quatrième roman du cycle du Vieil homme et la guerre. Ou quand les besoins financiers de l'auteur et de son éditeur prennent le pas sur la littérature.
Il s'agit dans ce roman de raconter l'histoire de la dernière colonie par le point de vue d'un autre personnage. Procédé qui peut donner le meilleur (voir Jésus vidéo et L'affaire Jésus de l'excellent auteur Andreas Eschbach) mais aussi le pire ici.
D'après la revue Bifrost, John Scalzi serait coutumier du fait :
"L'exercice est plus discutable lorsqu'il se fait purement stylistique, comme dans The Sagan Diary (Subterranean Press, 2007 ; inédit en France), qui reprenait les événements des Brigades fantôme du point de vue de Jane et se révélait pratiquement incompréhensible, lu isolément."
Cela ressemble au journal d'une ado de 15 ans, de la fraicheur peut-être, mais surtout de l'exaspération devant sa bluette sentimentale, ses amis, ses parents qui ne comprennent rien, ses "tourments existentiels".
De la littérature jeunesse que je déconseille toutefois d'acheter car, plus dérangeant, je pense que ce livre ne peut se lire sans avoir lu La dernière colonie car le récit n'existe pas, nous n'avons que le vécu de zoé.
A oublier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
lianne
  29 novembre 2015
Ce livre est la même histoire que le précédente, mais vue du point de vue de zoé, la fille de John Perry. On suis à nouveau toutes les péripéties mais on en découvre des facettes qu'on ne soupçonnait pas, et le livre ne se concentre pas sur les même points que le précédent. L'humour est omni-présent, zoé à une façon de tourner tout en dérision et d'envoyer des piques bien sentie avec ses amis. J'ai donc bien aimé ce livre, j'ai vraiment rigolé et passé un excellent moment ! Je regrette par contre le manque de nouveauté, même si j'avais hâte de savoir certains détails qui se passent à la fin (bien sur !). Ce n'est dont pas totalement un coup de coeur à cause de ce détail.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   14 avril 2013
Il y a toujours dans les films d'horreur ce cliché où des jeunes sont perdus dans les bois, persuadés d'être poursuivis par quelque chose qui se trouve juste derrière eux.
Maintenant je sais pourquoi. Si un jour vous voulez tutoyer la terreur absolue, celle qui agit directement sur les sphincters, essayez donc de vous frayer un chemin dans une forêt, la nuit, à une ou deux bornes de la sortie, avec la certitude d'être pourchassé. Vous vous sentez en vie, pas de problème, mais pas comme vous le voudriez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
fnitterfnitter   13 avril 2013
John et Jane ne s'aimaient pas seulement. Ils étaient dingues l'une de l'autre, de cette exacte manière qui se révèle aussi touchante qu'embarrassante pour une fille adolescente. Touchante, car qui ne voudrait pas que ses parents s'adorent jusqu'au bout des ongles ? Embarrassante, parce que, eh, bien... ce sont des parents. Pas le droit de se montrer bêtement amoureux.
Commenter  J’apprécie          390
fnitterfnitter   13 avril 2013
Je me suis retournée pour le regarder, ce garçon si beau, si mignon, avec qui j'envisageais sérieusement de sortir. La combinaison idéale : un charme à couper le souffle dont il n'avait pourtant pas idée car il avait passé la semaine à me faire la cour avec des mots. Oui, des mots ! Comme s'il n'avait jamais reçu le manuel de l'ado moyen expliquant comment perdre toute faculté de s'exprimer devant une fille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
fnitterfnitter   14 avril 2013
Deux groupes de jeunes mâles s'intimidaient (…). Ils se préparaient tous à pousser un grognement, sauf un, qui s'évertuait à ramener à la raison un type particulièrement déterminé à en découdre.
Il y en a un qui a l'air d'avoir un cerveau.
Un sur huit, a compté Gretchen. Pas génial comme pourcentage. Et s'il en avait vraiment un, il ne resterait pas là.
C'est vrai. Ne jamais demander à un garçon de faire le travail d'une fille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
fnitterfnitter   14 avril 2013
Quand les testicules viennent de descendre dans les bourses, un ado est incapable de penser avec autre chose. (…) Et je ne parle même pas de l'odeur.
Commenter  J’apprécie          373
Videos de John Scalzi (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Scalzi
A l'occasion des Utopiales de Nantes 2018, John Scalzi vous présente son ouvrage "Prise de tête" aux éditions Atalante.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2259856/john-scalzi-prise-de-tete Notes de Musique : Audio Library YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2979 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre