AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bernadette Emerich (Traducteur)
EAN : 9782841723690
407 pages
Éditeur : L'Atalante (22/06/2007)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 163 notes)
Résumé :
“J’ai fait deux choses le jour de mes soixante-quinze ans : je suis allé sur la tombe de ma femme, puis je me suis engagé.” Ainsi commençait Le Vieil homme et la guerre, où John Perry racontait son histoire, de son engagement dans les “Forces coloniales de défense” d’une humanité essaimée dans les étoiles mais en guerre perpétuelle avec d’autres espèces tout aussi avides de coloniser les mondes habitables, jusqu’à sa découverte du corps d’élite mystérieux baptisé le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  12 décembre 2014
Second tome de la licence après : le Vieil Homme et la guerre.
Trois espèces extraterrestres complotent purement et simplement le génocide de la race humaine. Un ennemi à la fois, c'est déjà difficile, mais trois... D'autant que la coalition s'est octroyée le concours d'un homme, un traitre aux motivations troubles et pas n'importe lequel : l'un des concepteurs des amicerveaux, la béquille, l'indispensable compagnon de route des FDC et notamment des brigades fantômes, les forces spéciales.
Dans cet épisode, on ne suit plus les aventures de Perry mais celles de super-soldats préfabriqués et assistés par ordinateur semi-organique. La nature de ces forces nous est connue depuis les révélations du tome un.
Plus bavard et plus technique que le premier opus, on retrouve les explications manquantes et bienvenue sur le background et le développement de l'union coloniale, la genèse et la nature des FDC. On n'en délaisse pas pour autant l'action militaire, toujours avec le style scalzi, sérieux mais non dénué d'humour (d'un autre côté, la quasi totalité des livres de sf militaire ont ce penchant pour l'humour militaire de base (à l'exception peut être des livres de la licence warhammer 40.000).
Le livre est également saupoudré de pas mal de références aux oeuvres emblématiques de la sf. (Un petit plaisir pour les science-fictionneurs assidus ravis de se dire, ah, ceux-là, je les ai déjà lus).
Toujours aussi agréable à lire, action, humour, réflexion sur la condition humaine et son avenir.
L'humanité, seule (ou presque) contre tous.
A dévorer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          851
CasusBelli
  11 décembre 2020
Je ne voulais pas laisser trop de temps entre la lecture du tome 1 et celle du tome 2 histoire de ne pas perdre le fil, bien m'en a pris car il s'agit d'une série qui brille par la complexité de son scénario.
Deux parties dont la première en forme d'introduction pour nous dévoiler l'intégralité des arcanes des brigades fantômes, c'est long, précis et exhaustif, mais si comme moi vous adhérez à cette saga qui prend des allures de space opéra, c'est aussi simplement immersif et passionnant.
La trame de l'intrigue est initiée d'entrée, et sa lente évolution va nous porter tout au long de ce deuxième opus. Une intrigue brillante qui nous tient sans peine en haleine car l'auteur sait nous rendre les personnages particulièrement attachants.
Une intrigue axée sur la technique du transfert de conscience et du clonage et qui se double aussi d'espionnage militaire et de missions et d'interventions sur vitaminées, les brigades fantômes c'est un peu le GIGN des forces coloniales, le top du top.
Le style est précis, le souci du détail évident, ce qui donne parfois des phases de descriptions un peu longues mais pourtant utiles.
Encore une fois nous avons là une histoire complète ce qui est un plus, et la promesse d'un tome trois intéressant, je n'en dirai pas plus, pour qui aime la "SF militaire" c'est une série qu'il faut connaître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          557
finitysend
  28 mai 2014
Mon préféré dans cette série malgré quelques défauts de style et donc de crédibilité , ( dans ce volume ) et une traduction vraiment problématique.
Un univers attractif à tout point de vue ...
Il y a dans ce roman , du rythme , de l'action , de bonnes idées et de la tension .
La plupart des personnages ont une réelle présence et le personnage principal est assez complexe .
C'est vraiment appréciable car les nombreuses innovations technologiques du récit posent de véritables questions éthiques relatives à la bio ingénierie . Les simples incidences psycho-environnementales de ces technologies sont bien approchées et cela rend ce texte globalement crédible et agréable .
La thématique du contact avec l'autre extrême ( sens originel de aliens en anglais )) est posée sans ridicule et les propositions de l'auteur fonctionnent bien d'un point de vue romanesque .
La gestion d'un conflit armé et ses implications ( logistiques et politiques ) sont particulièrement bien vues ...
Bref un excellent moment de SF militaire .
Scalzi réussit ici à s'adresser à un public d'adultes et dans le même temps à un public plus jeune mais c'est peut-être plus une faiblesse qu'une qualité , car cela crée occasionnellement les tensions stylistiques ( le style comme agent fonctionnel ) qui desservent occasionnellement ce tome , à mon humble avis .
Comparer ce texte à Etoiles garde à vous ( Starship Troopers ) ou à la Liberté éternelle pour le niveau et qualité me semble carrément exagéré .
Mais cela aurait presque pu être car l'auteur en a peut-être le potentiel ... peut-être ...
Espérons qu'il nous réserve quelques surprises et que à l'avenir il bénéficiera au minimum d'une traduction correcte et soignée .
bref : pas si mal !!
PS: l'humour est aussi au rendez-vous sans sombrer dans la farce mais c'est peut-être le défaut majeur ou bien la qualité majeure de ce texte globalement sympathique ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
Lutin82
  18 octobre 2016
L'année dernière, j'ai enfin eu le loisir de me plonger dans un roman que j'avais repéré depuis un certain temps : le Vieil Homme et la Guerre. La lecture en fut passionnante et très loin des clichés véhiculés par l'édition française sur la Sf militaire. Nous suivions l'engagement et le début de la carrière militaire de John Perry – âgé de 75 ans – au sein des Forces Coloniales (FDC). le concept initial et l'utilisation de celui-ci par John Scalzi m'avait alors bluffée. C'est donc avec une attente certaine que je me suis plongée dans la suite de cette saga.
La magie opèrera-t-elle une fois encore ?
La Brigade fantôme ne nous est pas inconnue; dans le tome précédent, elle a joué un rôle prépondérant aux côtés de John Perry, qui nous a permis de prendre contact avec cet univers. Nous continuons ainsi notre exploration. Il faut dire que le pitch de départ, un homme de 75 ans s'engageant dans les forces armées a de quoi interloquer le premier venu et pas que!
Nous découvrions ensuite que la défense des mondes humains se trouvaient entre les mains d'êtres finalement pas séniles. Leur conscience, leur personnalité et leurs souvenirs étaient transférés dans un double vert, un clone amélioré qui ferait pâlir d'envie même Hulk. le procédé technique était peu évoqué, dans ce deuxième tome cette lacune est comblée puisque La Brigade Fantôme est amenée à prendre en chasse un traître, le cerveau même de la technologie du transfert! Les rumeurs distillées dans le Vieil Homme et la guerre se voient confirmées : les personnes qui se sont engagées mais qui sont mortes avant leur 75ème anniversaire, ne disparaissent pas dans les méandres administratives. Leur clone est « activé », certes sans mémoire ni personnalité, donc totalement vierge, mais non perdu. Ainsi avons-nous des éclaircissements bienvenus sur ces fameuses unités et sur les aspects techniques du transfert. C'est ainsi le cas de Jared Dirac dont les réminiscences du passé le titillent peu à peu. Et pour cause, c'est le double du traître honni qui a mis la FDC et les humains en péril. Or Jared en prend conscience et s'interroge sur sa personnalité propre et sur son âme à lui, comme bon nombre de ses camarades de la Brigade Fantôme.
En effet, le scientifique a vendu a l'ennemi ses connaissances et son expertise. Trois races d'extra-terrestres s'unissent en secret pour prendre possession des mondes habités. du coup, cette coalition hostile à l'homme prépare une invasion pour abattre les forces armées de la FDC : les unités classiques ainsi que les troupes spéciales des brigades fantômes.
Il est bon de noter que les forces spéciales ne le sont pas que dans leurs missions. La manipulation génétique permet de calibrer les individus en fonction des besoins ou de l'effet recherché. Nous découvrons donc des pseudo-clones assez « évolués« . John Scalzi ouvre le champ de la réflexion sur l'éthique et la limite de la génétique, l'eugénisme, et nombre de questions classiques en SF. Il le fait avec élégance, sans avoir l'air de trop y toucher. C'est agréable, car si vous voulez profitez simplement du récit, ces questions ne sont que suggérées, il appartient au lecteur de s'en saisir.
Le thème génétique/humain n'est pas le seul évoqué dans le récit, car à travers l'expansion de l'humanité dans cet univers morcelé, c'est aussi notre soif de découvertes, notre curiosité insatiable, notre nature accaparante qui sont mises sur la sellette. Qu'est-ce qui nous arrêtera ?
Cette soif « impérialiste » (terme consacré si je me souviens bien de mes cours) se heurte à 3 types d'ET qui ne sont pas que des abrutis. Les odins sont particulièrement intelligents et ce sont surtout d'excellents geeks… ils sont redoutables. Ils fonctionnent d'une manière similaire aux colonies d'abeilles, mais sans reine (ou comme les fourmis, à vous de choisir). Ils sont totalement dénués de libre-arbitre individuel ou de réflexions abstraites, même collectivement. Les avoirs comme adversaires est plutôt une très mauvaise nouvelle. Et notre traître s'est allié avec eux…en échange d'une âme!
L'âme de ce récit finalement. Quelque soit l'angle d'attaque, Scalzi nous ramène à ce vague concept (il paraît d'ailleurs que pour certaines religions, les femmes n'en possèdent pas, c'est la conclusion d'éminents scientifiques d'Arabie Saoudite). Comme quoi ce sujet n'est pas si anodin même en 2016 et malheureusement dans les années à venir!
Est-ce que tout cela chatouille vos neurones ?
Je puis ajouter que question personnages, nous avons un auteur habile. Jared Dirac est des plus intéressant, loin du lourdaud des clichés habituels. Nous retrouvons également la dame Sagan découverte au tome 1 qui se révèle de plus en plus complexe. Les autres personnages n'ont pas le temps de tout à fait nous convaincre, car le roman est assez court. Scalzi a choisi d'aller à l'essentiel dans sa trame et d'éviter les scènes d'exposition, du coup les personnages accessoires sont plutôt taillés à la serpe…
Ce n'est pas le seul bémol que j'apporterais au roman de l'américain. Il a certes apporté des fondations plus solides à son univers et aux technologies employées, mais c'est au détriment du rythme, moins fluide que lors du premier tome. L'humour est bien présent et permet de passer outre ces petits temps dédiés aux fourneaux, même s'il s'agit parfois d'un humour « militaire »! Il faut souligner que la sensibilité et l'habileté de l'auteur permettent aussi de gommer ces quelques réserves.
Nous sommes immergés dans une Sf militaire très intelligente, sans être anti-militariste. Peu de personnages sont des parangons du militaire psychorigide et abruti, même si un général est assez caricatural. Par ailleurs, Scalzi offre un récit captivant, avec une trame séduisante et des thématiques propres à la réflexion autour de l'âme, de la biotechnologie et du transhumanisme.
Lien : https://albdoblog.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Tatooa
  15 août 2019
Un tome 2 largement à la hauteur du 1. Ce qui est relativement énorme étant donné le niveau du 1, déjà.
C'est formidablement bien écrit, bien troussé, bien développé et bien traduit. Un vrai régal de SF militaire, ce qui n'est, d'habitude, pas trop ma tasse de thé, lol.
De tout façon, s'il est besoin d'une preuve que c'est excellent, c'est que mon homme, qui ne lit pas de SF sauf quand je lui conseille d'en lire, m'a demandé la suite de cette série !
Saupoudré d'humour et de morts, le thème de la chair à canon et son "droit" à vivre, à vouloir autre chose, à penser à autre chose que son "devoir" (formatage et programmation dès la "naissance", c'est encore mieux que le lavage de cerveau, non ?) reste pourtant le centre de ce tome dont l'action est ininterrompu.
On pourrait donc croire qu'on a uniquement un bouquin à la "Stallone" (ou, plus récent, à la Statham, lol), mais en fait, c'est beaucoup plus que ça. On peut réfléchir en même temps que Jared, à toutes les implications de tout ce qu'il découvre sur "l'humain" et l'Union Coloniale (et forcément c'est pas joli joli)...
Ou se contenter de l'action.
ça, c'est le lecteur qui décide, et ce qui est très fort, c'est que l'on choisisse l'un ou l'autre, c'est du très haut niveau.
Formidable auteur ! Je kiffe ! Coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          178

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   14 décembre 2014
Le génome de l'homme, comme on sait, est conçu pour « engrammer » l'information génétique provenant d'autres génomes (la méthode naturelle qui permet d'aboutir à ce résultat et qui, entre nous, se pratique avec bonheur, s'intitule le « sexe »).
Commenter  J’apprécie          250
fnitterfnitter   14 décembre 2014
Le doigt qui presse la détente restera toujours la seule arme capable de faire toute la différence.
Commenter  J’apprécie          590
PerdreUnePlumePerdreUnePlume   13 juillet 2012
Tout se déclencha à cause des bonbons à la réglisse.
Ce jour-là, Jared les remarqua du coin de l'oeil, alors qu'il se tenait devant le stand de confiserie du dépôt de vivres de la station Phénix dans l'intention de s'acheter des chocolats. Malgré lui, son regard n'avait cessé d'être attiré par le bocal disposé à l'écart du reste de l'assortiment multicolore proposé aux amateurs.
- Pourquoi vous ne les mettez pas avec les autres ? demanda-t-il à la vendeuse quand ses yeux s'arrêtèrent pour la cinquième fois sur le bocal. Qu'est-ce qu'ils ont de spécial, ceux-là ?
- Ou bien les clients les aiment, ou bien ils les détestent. Ceux qui les détestent - presque tous, à vrai dire - n'aiment pas être obligés de les trier. et ceux qui les aiment préfèrent leur sachet tout préparé. Voilà pourquoi je les garde à part.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
fnitterfnitter   13 décembre 2014
Avez-vous un âme, vous lieutenant Sagan?
Moi ? Pas que je sache, administrateur Cainen. Chercher à quantifier l'improbable, ce serait un pari bizarre, non ?
Commenter  J’apprécie          290
TatooaTatooa   12 août 2019
- Ces gens que vous avez vus - les vrais-nés - n'ont à leur naissance aucun objectif. Ils naissent parce que la biologie dicte à l'homme de se reproduire. Seulement cette loi n'implique aucune finalité dès leur naissance. Les vrais-nés vivent des années sans avoir la première idée de ce qu'ils feront d'eux-mêmes. Pour autant que je sache, certains ne le découvrent jamais et traversent la vie plongés dans un brouillard permanent. Ils se retrouvent dans leur tombe à la fin de leur existence sans avoir jamais rien fait de celle-ci... Triste. A quoi sert-il de vivre ainsi ?
(Brahé, l'instructeur, aux élèves des forces spéciales).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Videos de John Scalzi (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Scalzi
Extrait du livre audio "Le vieil homme et la guerre, Tome 1" de John Scalzi lu par Philippe Spiteri. Parution numérique le 24 février 2021.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/le-vieil-homme-et-la-guerre-tome-1
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3440 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

.. ..