AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782367935379
Éditeur : L'Atalante (27/02/2020)

Note moyenne : 4.44/5 (sur 26 notes)
Résumé :
C’était donc vrai : un premier courant du Flux vient de s’effondrer ; d’autres suivront.
Ces couloirs de voyage interstellaire qui irriguent l’Interdépendance, l’empire de l’humanité, sont appelés à disparaître l’un après l’autre, entraînant la sclérose et la mort des colonies humaines isolées, privées de ressources.

Passe qu’il reste des sceptiques pour ergoter, mais les dignitaires aux dents longues des grandes maisons commerciales trouvent l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Lutin82
  03 mars 2020
Les Flammes de L'Empire est le deuxième tome d'une trilogie de space-opera intitulée L'interdépendance. Fidèle à ses habitudes, John Scalzi nous délivre un roman pétillant au timing soigné qui se lit avec grand plaisir. Et ce deuxième opus est sans doute meilleur que le premier, avec un twist qui enrichit l'univers et le fond du récit.
L'Empire subit une crise sans précédent. l'Emperox, jeune femme destinée à tout autre chose, n'inspire ni la confiance, ni la loyauté d'un appareil imbu de son importance et bouffi de certitudes. Ils se gaussent des annonces de leur souveraine, moquent ses efforts pour préserver l'avenir de tous, tournent en ridicule ses directives. Ils vont bien au-delà puisqu'ils souhaitent se débarrasser de Griselda pour maintenir un statut-quo profitable aux grandes Maisons. Au sein même de sa famille, les Wu, la dissension et la trahison font le lit (volontaire) des Nohamapetan. Encore.
D'essence essentiellement politique, l'intrigue ne se cantonne pas à des trahisons, des discours, des dialogues à couteaux rompus ou des manipulations de cours. Les lecteurs savoureront des affrontements dans l'espace, de l'exploration d'OVNI et des rencontres étranges. Les péripéties dans cet environnement inhospitalier corsent encore plus le sentiment de danger et la tension qui naissent au fil des pages.

Les Flammes de l'Empire, deuxième tome de L'interdépendance, embarque le lecteur à son corps défendant : une fois le premier chapitre avalé, impossible de lâcher le roman. Il s'agit d'un Scalzi de très bon cru, qui allie le fun et le fond, pour une danse endiablée au milieu des étoiles, alors ne boudez pas votre plaisir.
Attention : Hautement addictif!
Critique plus complète sur mon blog
Lien : https://albdoblog.com/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
pdefreminville
  14 juillet 2020
Arthur et Stanley parlaient du "bon vieux Space Opera" et ils ont écrit le scénario de 2001. John écrit aussi du bon vieux Space Opera, avec un peu plus de modernité forcément.
Cela se lit très, très bien et l'histoire est prenante. Il prend la peine de nous rappeler habilement le premier tome et nous entrons dans le vif du sujet : les flux qui forment les voies de communication entre les différents systèmes de l'Interdépendance s'effondrent.
Hélas avec son concept d'effondrement des flux, il n'y a plus rien à dire puisque aucun vaisseau ne peut plus voyager et qu'on n'a plus aucune nouvelle d'un monde éloigné. Ca ressemble à une impasse, mais John a plus d'une corde à son arc.
Il y a bien dans ce livre la moitié de politique (mais une qui est agréable, passionnante même, liée à l'action et aux heurts entre les grandes dynasties de l'Interdépendance, avec des personnages soit rebelles dans leur rôle, soit caricaturaux). S'y ajoute une aventure et des péripéties, un peu d'émerveillement et un immense plaisir de lecture.
Il manque un petit rien pour que ce soit un chef d'oeuvre, ce deuxième tome me paraissant meilleur que le premier et donnant envie de passer au troisième le plus tôt possible.
Il paraît que c'est une trilogie, les livres étant relativement courts. Dommage car il y aurait matière à bien plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
lianne
  08 mai 2020
Excellent !
J'avoue que le premier tome de cette série ne m'avait pas particulièrement impressionné, je le trouvais bien mais sans plus. du coup j'ai laissé passer un peu de temps avant de le commencer. Ce sont les avis très positifs des blogueurs que je voyais fleurir de partout qui m'ont poussé à enfin l'ouvrir.
Et je ne regrette absolument pas, ce tome était vraiment tout ce qui fait un bon Scalzi, plein d'humour et avec une intrigue vraiment intéressante.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas cette série suis plusieurs personnages alors que le « Flux » qui est une espèce de vague qui permet de voyager très rapidement d'un endroit à un autre de l'empire, véritable lien entre toutes les zones habitées qui ne sont pas auto-suffisantes (il n'y a que deux planètes dans l'empire, dont une pas vraiment viable pour les humains), est en train de se disloquer …
Le problème de ce début de tome est de convaincre les scientifiques, les grand dirigeants que le problème est réel. Même avec le flux les vaisseaux peuvent mettre plusieurs mois à venir des points les plus éloignés donc tout le monde est persuadé qu'ils ne sont qu'un peu en retard au moment ou débute l'intrigue.
Le tout est suffisamment critique pour nécessiter des mesures rapides donc il y a urgence !
Je ne vous en dévoilerais pas plus les éléments de ce tome pour ne pas vous spoiler.
J'avoue que le début m'a fait un peu peur. J'avais l'impression de relire le premier tellement l'intrigue était identique et sans approfondissement. Mais heureusement un déclic c'est fait, un tournant important, et on est parti vers autre chose.
A partir de la, que du plaisir. Je ressors de ce tome avec un grand sourire et surtout une envie pressante de sortir le prochain (heureusement il est déjà la, ouf, je n'aurais pas à attendre trop longtemps).
Comme toujours c'est un plaisir de lire du Scalzi. Son ton humoristique (sans être drôle non plus, un peu à la Dresden) marche toujours aussi bien et l'écriture est vraiment fluide.
L'auteur a vraiment su amener cette série du niveau sympa mais sans plus à un niveau nettement supérieur. D'autant plus qu'il fait ça sur le second tome de la trilogie, qui est souvent le tome le plus creux dans ce format.
Ce qui est bizarre c'est qu'il m'était arrivé exactement la même chose pour son autre série le vieil homme et la guerre, ou je n'avais que moyennement apprécié le premier pour avoir un quasi coup de coeur sur le second.
En bref ce tome est une totale réussite, je suis ravie d'avoir persévéré et je me jetterais sur la suite bientôt !
Lien : https://delivreenlivres.home..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
yogo
  04 mai 2020
De retour dans le Flux... Après L'effondrement de l'Empire, John Scalzi nous revient avec la suite de sa série L'Interdépendance : Les Flammes de l'Empire. Et c'est un retour gagnant, ce deuxième opus est à la hauteur du premier.
L'intrigue des Flammes de l'Empire reprend là où nous l'avions laissée à la fin du premier volume. Et si comme moi vous avez besoin d'une piqûre de rappel pour vous replonger dans le contexte, je vous engage à lire la chronique synthétique de Feyd Rautha sur le premier tome. Sinon pas de panique, John Scalzi dans la première partie présente un résumé complet de l'épisode précédent.
Nous retrouvons l'Emperox Cardenia qui a un rôle prépondérant, Marce le scientifique qui se démène pour expliquer que le Flux va se tarir, Kiva toujours aussi badasse, Nadashe qui croupit en prison etc... tout ce petit monde va se retrouver au centre de l'attention. Chacun tirant les ficelles pour asseoir son pouvoir, le prendre ou tout simplement régler ses comptes. John Scalzi nous livre un second roman haletant, sans temps mort, avec beaucoup d'humour (comme à son habitude !), léger et en même temps assez profond sur la psychologie humaine. Evidemment ici tout est exacerbé, les complots, meurtres et trahisons sont légion mais l'auteur dépeint la nature humaine avec justesse. Avec une petite préférence pour Marce qui présente les faits grâce à des données scientifiques et est discrédité par un tas de commentateurs politiques et/ou religieux (toute ressemblance avec notre monde étant purement fortuite !)
Avec Les Flammes de l'Empire, John Scalzi nous permet de lire un space opéra épique, bourré d'action avec des personnages hauts en couleur. Tout en restant très traditionnel, l'auteur arrive à nous surprendre avec de nombreux rebondissements inattendus. Mais ce n'est pas qu'un roman d'aventure, c'est aussi un livre qui nous interroge sur notre propre Monde : difficile de ne pas faire le parallèle entre les changements climatiques et l'arrêt du Flux avec les conséquences que cela va entraîner au niveau des migrations de populations. Mais il nous questionne aussi sur le rôle des scientifiques et comment réagir face à l'obscurantisme et à la négation de la réalité...
En conclusion, Les Flammes de l'Empire est un roman intelligent, sans prise de tête, qui ne nous enferme pas dans les stéréotypes. Dépaysant, fun, drôle il n'a qu'un défaut celui d'être beaucoup trop court. Et l'Interdépendance est en passe de devenir la saga incontournable du moment !

Lien : https://les-lectures-du-maki..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SChaptal
  27 avril 2020
S'il y a bien une chose que j'apprécie dans l'oeuvre de John Scalzi, c'est la façon dont celui-ci arrive à surprendre son lecteur dans des paramètres convenus. le dernier exemple en date The Consuming Fire en est un exemple flagrant. Reprenant l'intrigue quelques jours après la fin de The Collapsing Empire, nous y retrouvons nos personnages favoris — dont cette chère Lady Kiva aux manières tout aussi exquises en privé qu'en public — et un problème crucial pour l'empire : les routes spatiales d'un système à l'autre vont se fermer peu à peu. Comment Grayland II, nouvellement nommée à la tête de cet empire pourra-t-elle convaincre le Parlement, l'Église et les autres grandes factions de l'empire de se préparer à la catastrophe annoncée ? Par la raison ou en jouant la carte d'une foi étatique ? Les forces conservatrices de l'empire arriveront-elles à l'évincer pour maintenir le statu quo si profitable pour leur business ? Et si la solution venait de l'extérieur ?
Comme souvent dans les oeuvres les plus récentes de John Scalzi, l'actualité du 21e siècle et le point de vue de l'auteur sur cette dernière sont profondément mêlés à l'intrigue de ce qui reste un space opera épique. En effet, la disparition des routes spatiales et l'incrédulité générale des membres de l'empire, fait notoirement penser aux débats agitant les classes politiques et économiques sur le changement climatique que connaît actuellement la planète et sur la façon dont nous devrons y faire face. Et un élément – qui j'avoue m'a surprise, car je ne m'y attendais pas du tout sous cette forme – remet sur le tapis la question des migrations.
Si toutefois, vous ne voulez absolument pas vous appesantir sur des considérations trop réalistes, The Consuming Fire est également fait pour vous. Son premier niveau de lecture ne manque pas d'action — entre une évasion dans une prison spatiale de haute sécurité et la découverte d'un système spatial oublié depuis 800 ans — d'humour avec notre Grayland II toujours aussi peu protocolaire, et plus assurée dans son rôle d'emperox que dans son rôle de séductrice, et de variété. le seul reproche que je lui ferais est le même que j'ai fait à son prédécesseur : The Consuming Fire est trop court et s'achève alors que l'on voudrait en savoir plus.
Lien : https://www.outrelivres.fr/t..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LenocherdeslivresLenocherdeslivres   05 mars 2020
Lenson Ornill s'en rendrait compte des années plus tard, c'était un comble que sa carrière religieuse ait commencé et se soit terminée sur le même mot, et pas n'importe lequel.
"Merde, alors !"
Commenter  J’apprécie          20
LenocherdeslivresLenocherdeslivres   14 mars 2020
Quand des informations sont cachées, il y aura toujours quelqu'un qui s'en indignera.
Commenter  J’apprécie          50
pdefreminvillepdefreminville   14 juillet 2020
Elle n'était pas un personnage de fiction à la con destiné à obéir aux désirs d'on ne savait quel écrivaillon de malheur.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de John Scalzi (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Scalzi
A l'occasion des Utopiales de Nantes 2018, John Scalzi vous présente son ouvrage "Prise de tête" aux éditions Atalante.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2259856/john-scalzi-prise-de-tete Notes de Musique : Audio Library YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3181 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre