AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782367935010
328 pages
L'Atalante (18/10/2018)
3.58/5   26 notes
Résumé :
Décapitez l'adversaire et courez marquer un but, sa tête sous le bras. Tel est sommairement le principe de l'« hilketa », le nouveau sport à la mode. On se rassure : les joueurs sur le terrain ne sont que des cispés, des androïdes pilotés par la conscience des véritables opérateurs, eux-mêmes tous des « hadens », des victimes du syndrome du même nom, enfermés dans leur corps réduit à la plus terrible paralysie. Je suis moi-même un haden et je n'existe socialement qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Le_chien_critique
  06 décembre 2018
Parce qu'il faut toujours nuancer son propos, je dirais simplement que la couverture du dernier roman de John Scalzi, Prise de tête, est plutôt réussie.
Pour le reste...
Prise de tête se déroule dans l'univers d'un de ses romans précédents Les enfermés. Et je vous conseille hautement de le lire avant, il est meilleur et vous éclairera sur l'univers et le duo d'enquêteurs.
Lors d'un match d'hilketa, notre belle/beau et célèbre Chris assiste à la décapitation d'un joueur. Pas de panique, il s'agit d'un androïde. Mais cette partie du jeu semble cacher un autre événement beaucoup plus grave.
L'hilketa, c'est un match de rugby à la mode rollerball. Pas besoin de vous jeter sur ce roman si le sujet vous intéresse, il est traité de manière annexe, et vous pouvez retrouvez les règles du jeu en ligne sur le blog de l'Atalante (c'est une annexe du livre)
Passé ce jeu étonnant, mais pas d'une originalité folle, reste une banale enquête qui se révélera plus tortueuse que prévu. Et si vous êtes fan de sherlockisme, de marplisme ou de poirotisme, ce prise de tête ne contentera pas vos neurones, l'auteur ne donnant les éléments qu'au fur et à mesure du déroulement de son intrigue.
Critique du sport de haut niveau, j'ai connu Scalzi en meilleur forme pour nous amener à nous interroger sur l'impact des enjeux financiers dans la sphère sportive. La thématique autour des différences n'est pas aussi présente que dans le premier opus, mais cela fait du bien de voir des romans avec des personnages hors norme.
Scalzi, c'est aussi, toujours, de l'humour, mais il est ici assez premier degré, pas très fin...
Seul point positif, la loi et son élaboration satisfaisant des groupes d'intérêt privé au lieu du Bien public. Ici, il s'agit de la loi Abrams-Kettering qui réduit "de façon draconienne les aides matérielles et financières de l'État pour les personnes souffrant du syndrome d'Haden.". Mais je pense qu'il y avait moyen de développer cette thématique pour faire évoluer l'univers
J'avais surtout aimer dans Les enfermés la partie « Libération : Une histoire orale du syndrome d'Haden » : une pluralité d'intervenants relataient l'apparition, la découverte et les conséquences du virus sur le monde. J'avais moins apprécié l'enquête, trop légère et des personnages caricaturaux. Reste dans cette dernière livraison le négatif.
Comme il faut toujours nuancer son propos, je dirais que la couverture est plutôt pas mal !
Au final, l'impression d'avoir lu de la chick lit : de la légèreté, des relations familiales, de l'humour et un rythme endiablé. Si vous aimez le genre, Prise de tête ne prendra pas la votre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Les_Lectures_du_Maki
  28 octobre 2018
Prise de tête le nouveau roman de John Scalzi se déroule dans le même univers que l'excellent Les enfermés. Il est peu de dire que j'attendais avec impatience les nouvelles aventures de Chris Shann et Leslie Vann, tous deux agents du FBI.
Même si ce roman peut se lire indépendamment du premier, je conseillerais quand même de commencer par Les enfermés pour bien comprendre l'univers des hadens. Un pour cent de la population souffre du syndrome de Haden. Les personnes concernées sont enfermées dans leur chair : le cerveau fonctionne parfaitement mais les muscles non. La seule possibilité pour elles est de se déplacer à l'aide de "transport", c'est-à-dire d'androïde dans lequel elles projettent leur conscience.
C'est dans ce contexte que John Scalzi nous fait découvrir un nouveau sport : l'hilketa. Deux équipes de onze joueurs s'affrontent. le but, décapiter l'un des membres de l'équipe adverse et envoyer sa tête entre les poteaux du camp opposé. Les joueurs sur le terrain sont bien évidemment des robots, contrôlés par des hadens. Lors d'un match de gala, Duane Chapman meurt. Événement exceptionnel, un haden n'est pas sensé périr lors de la décapitation de son transport. Par la suite, toutes les données concernant ce joueur sont supprimées du réseau. Il n'en faut pas plus pour que le FBI s'intéresse à l'affaire, l'enquête revenant à Chris et Leslie...
Court, vif et rythmé ce nouvel opus est calqué sur le premier, l'effet de surprise en moins. Mais c'est un bonheur de retrouver la plume acérée de Scalzi. L'humour est présent tout le long du roman et, entre dérision et satire, il jette un oeil acerbe sur le monde d'aujourd'hui. Critique acide des grands acteurs économiques pour qui le profit passe devant l'humain, ce roman est caustique et incisif. L'auteur met en avant l'égoïsme ambiant et la difficulté à accepter les différences...
Pour conclure, Prise de tête est un thriller cyberpunk, excessivement drôle qui pointe les dérives de nos sociétés modernes. Un divertissement intelligent, humaniste qui ravira tous les fans de l'auteur. Même s'il est un peu en deçà des Enfermés, ce roman est un bon Scalzi et je prolongerais bien l'expérience chez les hadens.

Lien : https://les-lectures-du-maki..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
SChaptal
  27 avril 2020
Bien qu'adorant l'oeuvre de John Scalzi depuis longtemps, la sortie de Lock In en 2014 avait été une révélation. Autant vous dire que quand la suite, Head On, était annoncée, je l'ai précommandée immédiatement. Et je l'ai dévoré en moins de 24 heures, encore une fois happée par le style clair de John Scalzi.
Nous sommes dans le même futur proche que dans Lock In. Plus exactement, nous sommes un an après les événements du premier livre. le personnage principal, Chris Shane, et sa partenaire, l'agent Vann sont toujours membres du FBI et affectés aux affaires touchant les Halden. Ces derniers, dont Chris Shane, sont des malades atteints d'une variante du locked-in syndrome. Ils ont accès à la fois à un monde virtuel dédié, et au monde physique à l'aide d'androïdes où ils peuvent télécharger leurs consciences. Ces malades sont encore une fois au coeur de l'histoire. Il s'agit de comprendre pourquoi Duane Chapman est mort en pleine partie de Hilketa alors qu'il allait être décapité pour la troisième fois et servir de ballon pour son équipe.
Comme d'habitude, l'action de Head On est très rapide et ne manque pas d'humour. John Scalzi y ajoute un regard critique sur le monde sportif professionnel et ses dérives, tant en matière médico-financière qu'en matière de racisme glorifié vis-à-vis des joueurs. Il s'interroge également sur la prise en charge des malades de longue durée dans un pays où la protection sociale ne va pas de soi. Notons qu'outre les conséquences pour les malades et leurs familles, ce sont également les conséquences pour l'ensemble de la société qui sont abordées. Que vont devenir les aides-soignants des Halden, si ceux-ci ne peuvent plus les payer ? À quoi ressemblerait une société où chacun peut changer de corps suivant ses besoins ? Et surtout, un chat peut-il reconnaître son humain si celui-ci se balade d'androïde en androïde ? En 332 pages, John Scalzi aborde tous ces points au détour d'une intrigue policière bien sanglante et alambiquée comme il faut. Chapeau bas !
Lien : https://www.outrelivres.fr/h..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Krystelb
  23 août 2021
Livre prêté par un ami, cela m'intéressait de découvrir un autre genre … mais peut être pas celui-ci ou pas cet auteur. Les 2 enquêteurs sont certes sympathiques et ont de l'humour mais je n'ai pas accroché : je n'ai pas vraiment réussi à me représenter ces Haden qui ne peuvent se déplacer que par androïde interposé. J'ai découvert après ma lecture que c'était une suite, peut être que dans l'ordre cela aurait été mieux mais tant pis, il y a tant de livres que j'ai envie de lire.
Commenter  J’apprécie          20
inaji
  29 novembre 2018
Délirant, efficace, cohérent et si profondément humain, alors qu'on parle de robots et de technologie à longueur de pages.
Voilà le grand talent de John Scalzi qui était déjà flagrant dans cette pépite qu'est "le vieil homme et la guerre". Il écrit des histoires de science-fiction mais nous lisons des aventures humaines.
Une oeuvre tout sauf prise de tête, dans laquelle la question sociale pointe derrière la fibre de carbone, mais ne s'attarde pas, car l'imagination pousse à l'action, qui elle-même nourrit l'imagination, et réciproquement.
Un régal.
A déguster après l'excellent "Les enfermés".
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Liberation   13 février 2019
Avec Prise de tête, polar futuriste aux multiples rebondissements, on est bien dans la satire des États-Unis du spectacle, du sport et du multimédia, caricature des travers de l’Amérique contemporaine que la SF entrevoit depuis des décennies...
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Le_chien_critiqueLe_chien_critique   06 décembre 2018
Le Sebring-Warner Pallas n’avait rien d’un modèle rapide. Cependant, si l’on apprend quelque chose en se déplaçant en cispé, c’est à affronter la foule et les trottoirs bondés. En effet, les non-hadens ne cessent de bousculer les cispés parce qu’ils ne les voient pas comme des êtres humains à part entière. Ce n’est pas intentionnel. C’est un de ces préjugés inconscients dont les gens ne se savent même pas affligés.
Enfin, c’est involontaire la plupart du temps. Il existe tout de même de beaux salopards.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de John Scalzi (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Scalzi
Extrait du livre audio "Le vieil homme et la guerre, tome 6 : La fin de tout" de John Scalzi lu par Philippe Spiteri. Parution numérique le 21 juillet 2021.
https://www.audiolib.fr/livre/la-fin-de-tout-le-vieil-homme-et-la-guerre-tome-6-9791035404192/
autres livres classés : uchronieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3807 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre