AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2359052357
Éditeur : Ecriture (24/08/2016)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Un huis clos au sein d'une famille corse où se mêlent poids du passé, religion archaïque et domination de la figure maternelle. Le récit évoque un double enfermement, celui d'une île et d'un clan, et un exil intérieur. Premier roman.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Marti94
  18 septembre 2016
J'ai choisi de lire ce livre de la rentrée littéraire pour relever le défi proposé par Babelio de les chroniquer tous. J'ai donc choisi un premier roman d'une auteure peu connue, Catherine Scapula, pour son très beau titre "Stabat mater dolorosa" qui m'évoque la musique de Pergolèse. Et puis il y a le thème qui m'a attiré car l'histoire se passe en Corse où je pars en vacances d'ici peu. Un avant goût de découverte par la littérature m'a donc enchantée.
Quand j'ai ouvert le livre j'ai été surprise par la présentation du texte en continu, sans chapitre. Je dois admettre que cela ne m'a pas plu car j'aime bien faire des poses. Mais dès que j'ai commencé à lire j'ai été emballée par la fluidité de l'écriture.
Le roman commence par l'enterrement de la mère. Et le fil va être tiré sur l'histoire de cette femme Corse et de sa famille.
On voit parfaitement bien la différence de vie entre ses trois fils et surtout le fils aîné mis sur un pied d'estale et les trois filles qui passent toujours au second plan.
Poids de la tradition et de l'immobilisme.
Il y a donc une atmosphère dans cette saga familiale.
Mais au bout d'un moment l'histoire a tendance à s'essouffler. Je regrette quelques longueurs sur des évènements que l'auteure n'a pas su exploiter.
Il y a de bonnes idées mais Catherine Scapula n'en fait rien comme le don de la petite fille pour déplacer des objets à distance. La fin est aussi décevante mais globalement c'est plutôt bien pour un premier roman.
Lu en septembre 2016
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Marti94Marti94   04 octobre 2016
Oui ! il voulait que les choses bougent dans l’île. Mais il avait toujours dit et répété : « Pas de morts, seulement de la poudre ! » La poudre lui avait éclaté dans les mains.
Commenter  J’apprécie          20
Marti94Marti94   08 septembre 2016
Le temps immobile, avec ses tours sur lui-même, n’était-il pas celui des planètes ?
Alors on continuait de croire à ce que nos ancêtres croyaient, qui eux-mêmes le tenaient de leurs ancêtres. Par paresse, par facilité, pour permettre à tout le monde de s’y retrouver. L’île, en effet, avait inventé le cercle, puis les clans pour la continuité de la courbe, chacun y avait un place bien définie dans la ronde. Ce n’était pas la peine d’essayer d’en changer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marti94Marti94   04 octobre 2016
- Les fils sont des roitelets à jamais immatures élevés dans le mépris des filles qui sont là pour les servir.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Catherine Scapula (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Scapula
LCDL - Editions Ecriture - Catherine Scapula, Agnus Dei
autres livres classés : huis-closVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Catherine Scapula (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
902 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre