AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Guillaume Chpaltine (Traducteur)
ISBN : 2267021021
Éditeur : Christian Bourgois Editeur (03/06/2010)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 18 notes)
Résumé :
De son écriture précise et acérée, Tiziano Scarpa propose un guide personnel de Venise, sa ville natale, connue pour attiser les convoitises touristiques. Composant une véritable invitation à la découverte et à l'errance, il ne nous entraîne ni dans une banale excursion, ni dans une navigation rêveuse. Le corps urbain qu'il décortique est de pierre et de sang, avec ses pieux déchaussés enfoncés dans la vase, sur laquelle repose le poisson mirobolant à nul autre pare... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
flag_
  11 novembre 2018
Amateurs d'encyclopédies, férus de guides académiques, spécialistes des cours d'histoire de l'art, d'histoire des civilisation, de théologie, … passez votre chemin. La lecture de « Venise est un poisson » de Tiziano Scarpa constitue une visite de la Sérénissime avant toute chose par le ressenti (on aura bien le temps pour les études approfondies plus tard…) Les quelques cent pages de cet essai solliciteront tous vos sens, parcourront l'ensemble de vos membres. Pieds et jambes, yeux et mains, oreilles et visage. « Volto (visage) en vénitien veut dire masque […] A Venise on se promène en arborant son visage pour ce qu'il est vraiment : un lieu public. C'est une ville où la 'privacy' n'existe pas. »
Une visite sensorielle en accéléré, à la faveur d'une écriture au rythme effréné. Comme courir dans la foule de touristes. Comme la peur de manquer de temps. Sans doute à cause de la manière dont Tiziano Scarpa s'adresse directement au lecteur : « Où es-tu en train d'aller ? Jette ton petit plan. Pourquoi veux-tu savoir à tout prix où tu te trouves en ce moment ? » Comme vous dire tout cela avant que vous ne repartiez chez vous, ne repreniez l'avion. Pour un peu, on verrait ses mains s'agiter entre nos yeux et ses pages. Un visite sensorielle, honnêteté oblige, pour le meilleur, comme pour le moins bon. « Il semble que des ingénieurs facétieux aient fait sauter la voûte en maçonnerie et de pavés qui recouvre ces courants d'eaux malpropres dans toutes les autres villes du monde, pour forcer les habitants à naviguer sur leurs égouts. »
Sans verser dans le symbolisme de haute volée, l'auteur use sans abuser de l'imagerie en guise de fil conducteur permanent. Dès le titre bien entendu, mais également à chaque carrefour du livre. « Ferme les yeux et lis avec tes doigts la physionomie des statues, les bas-reliefs, les moulures rainurées, les alphabets sculptés sur les plaques à hauteur d'homme. Venise est une main courante ininterrompue en Braille. » Au final, un guide pour écouter, regarder, ressentir les choses et les lieux, bourré d'anecdotes. Allier le plaisir de la découverte et de la lecture.
Bien entendu il conviendrait de lire ce guide très particulier avant de partir, ou directement sur place. Personnellement, je l'ai lu avant ma première visite là-bas. Il m'a très certainement ouvert les sens. On ne saura jamais ce qu'aurait été ma propre perception des choses sans cette lecture. Mais quitte à être « guidé » avant de partir… faisons le avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
OSOLEMIO
  27 mai 2019
Ce n'est pas le guide du Routard, mais l'hymne d'un vénitien amoureux de sa ville !
Toutes les parties du corps sont un prétexte pour sublimer cette cité, pour la faire découvrir...mais rassurez-vous : elle ne vous montera pas à la tête ! ! ! Et, même si la sole ( la forme de Venise ) n'est pas votre poisson favori vous y trouverez toutes les splendeurs de l'art Baroque qui font de la Sérénissima la confluence de l'Asie et de l'Europe et une merveilleuse balade le long des canaux...
Merci à Tiziano Scarpa d'avoir dédicacé mon livre avec la silhouette d'un petit bonhomme farceur ( lui-même ! ).
Col piacere di leggervi presto ! Ciaô ....
Commenter  J’apprécie          90
Livramoi
  31 mai 2019
A lire absolument avant ou pendant un séjour à Venise.
L'auteur nous présente, sous la forme d'un documentaire, la ville de son enfance.
Attention, ceci n'est pas un guide touristique au vrai sens du terme et pourtant, il vous fera obligatoirement expérimenter des choses ( et oui , nous avons nous aussi essayé de tourner autour du quatrième pylône du palazzo Ducale sans être déséquilibré ;-) )
il vous fera automatiquement dévier de l'itinéraire initialement prévu.
Venise nous est présentée ici de manière anecdotique et l'auteur nous ouvre les yeux sur des aspects qui nous auraient, avant lecture, semblé être des banalités et qui finalement ne le sont pas.
Ce tout petit roman est très divertissant et très enrichissant.
Il nous apporte une culture qu'aucun guide touristique ne nous apporte.
Un pur moment de bonheur que ce trop court moment de lecture ( 135 pages )
Je recommande vivement aux amoureux de Venise et à ceux qui prévoient de la visiter.
Après, vous regarderez Venise avec des yeux nouveaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
A_fleur_de_mots
  07 août 2018
Un petit guide touristique qui n'en est pas un. Plutôt une ode à Venice de la part d'un habitant maintenant expatriè qui crie son amour à sa ville d'origine.
La lecture est plaisante et facile. L'auteur s'adresse au lecteur à la première personne, ce qui permet de s'identifier facilement. Il raconte d'anecdotes en anecdotes sa vision de la ville et Venice vous apparaît sous les yeux, telle qu'elle est, sans fard ni masque mais tellement vivante.
Vous n'apprendrez rien sur l'histoire passionnante de cette ville à la lecture de ce livre. Vous n'aurez encore moins de bons conseils ou bon coins à visiter. Mais, vous aurez avec vous une petite part de l'âme de cette ville car tout l'art de Tiziano Scarpa dans cet essai est de nous faire vivre, sentir, respirer et toucher du bout des doigts cette ville immortelle.
Commenter  J’apprécie          20
Marti94
  10 novembre 2013
C'est le pendant du livre de Régis Debray "contre Venise"; celui-ci aurait pu s'appeler "Pour Venise", la Venise vécue par un vénitien d'origine. Même émigré, Tiziano Scarpa raconte ce qui se passe dans les calli et les canaux et c'est une autre façon, pas banal, de guider le voyageur. C'est plein de références et je trouve cette approche passionnante pour découvrir la ville mais je sature un peu de mes lectures monomaniaques du moment.
Lu en novembre 2012
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
flag_flag_   11 novembre 2018
« Où es-tu en train d'aller ? Jette ton petit plan. Pourquoi veux-tu savoir à tout prix où tu te trouves en ce moment ? [...] 'Se perdre' est le seul endroit où il vaille vraiment la peine d'aller. »
Commenter  J’apprécie          20
flag_flag_   11 novembre 2018
« Il semble que des ingénieurs facétieux aient fait sauter la voûte en maçonnerie et de pavés qui recouvre ces courants d'eaux malpropres dans toutes les autres villes du monde, pour forcer les habitants à naviguer sur leurs égouts. »
Commenter  J’apprécie          10
flag_flag_   11 novembre 2018
« Ferme les yeux et lis avec tes doigts la physionomie des statues, les bas-reliefs, les moulures rainurées, les alphabets sculptés sur les plaques à hauteur d'homme. Venise est une main courante ininterrompue en Braille. »
Commenter  J’apprécie          10
amel950amel950   17 septembre 2012
Venise est une tortue: sa carapace de pierre est faite de roches grises de trachyte.
Commenter  J’apprécie          40
flag_flag_   11 novembre 2018
" Il n'y a pas trace d'automobile, ici. Le riche et le pauvre circulent sans afficher ces espèces de déclarations des revenus motorisés."
Commenter  J’apprécie          20
>Géographie de l'Europe>Italie>Nord est de l'Italie, Vénétie (31)
autres livres classés : veniseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
544 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre