AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092548387
Éditeur : Nathan (19/06/2014)

Note moyenne : 3.07/5 (sur 48 notes)
Résumé :
Hier j'ai regardé les photomatons qu'on a faits, nous, les trois meilleures inséparables du monde entier. C'était l'été dernier, à Cherbourg, avant de repartir chacune chez nous. On avait l'air de tellement s'éclater comme des baudruches. Sol la lumineuse, Sand qui glisse entre les orteils comme le sable, et moi, Mar, la tortue qui torsade les mots et passe son temps à rêver. Pourtant, depuis quelques temps, sur notre réseau JustFriends, c'est l'ère glaciaire. On ne... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  26 avril 2014
L'amitié de vacances est-elle faite pour durer ? Trois jeunes filles ont l'habitude de passer l'été ensemble à Cherbourg et fortes de ce moment de complicité, elles continuent toute l'année à échanger leurs secrets via internet. Mais voilà que cette année, l'amitié de toujours montre ses failles, chacune étant prise dans ses propres problèmes, sans réussir à partager. de plus, Mar s'est liée avec Angela qu'elle souhaite intégrer le "Groupe des Parasols de Cherbourg". Arriveront-elles à rester unies ?
Sol est la plus épanouie. Mais l'absence de père et son histoire d'amour en dent de scie avec Robin l'amène à douter. Sand se laisse emporter par sa passion pour la basse électrique jusqu'à faire régulièrement le mur de chez elle. Mar trouve son existence insignifiante. Et s'il n'était plus possible de se confier aux autres ? Entre doutes et amitié, les saisons se succèdent, jusqu'au prochain été...
Un roman où la voix principale de Marion alterne avec les échanges à deux ou trois filles sur les réseaux. L'écriture donne à chacune des héroïnes un ton particulier. Mar invente des mots ce qui donne un langage très imagé. Sand est plus explosive et Sol semble incarner la joie de vivre. Jusqu'à ce que l'adolescence amène les masques à se fissurer. Un livre agréable à lire sur ces amitiés hors normes, celles des vacances quand il est encore possible de tout dire...ou presque ! Alors, trois ou quatre amies ? A vous de le découvrir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
argali
  10 juin 2014
Histoire d'amitié, histoire de filles, premier amour, jalousie et questionnement existentiel sont l'essentiel de ce récit. A travers le journal intime de Mar (Marion) et les discussions que les trois amies partagent sur le net, on découvre leur passé, leur présent, leurs difficultés à vivre le quotidien alors qu'elles sont séparées par des milliers de kilomètres. Amies depuis huit ans, elles ne se rencontrent qu'en vacances à Cherbourg chaque été alors que l'une vit à Paris, l'autre dans le Nord et la troisième à la Martinique.
J'ai beaucoup aimé les romans de Laurence Schaack que j'ai lus (Le béton qui coule dans nos veines, Au nom du père, du fils et de John Lennon). Je me réjouissais donc de lire ce nouveau roman écrit en collaboration avec Françoise de Guibert que je découvre. Mais si les deux romans précédents parlaient de musique et retraçaient l'atmosphère et l'histoire d'une époque, celui-ci raconte les déboires, les coups de coeur et les rêves de trois (quatre) ados de 14 ans, chacune obnubilée par ses propres problèmes (l'intégration dans un groupe de hard métal, un premier amour, un père sorti de nulle part, un amour non réciproque...)
J'ai hâte de lire ce que les jeunes lectrices penseront de ce roman. Personnellement, je l'ai trouvé assez banal. Il n'apporte rien de neuf par rapport à d'autres récits sur le même sujet (l'adolescence et ses difficultés) l'écriture fait la part belle aux mails, à la messagerie et au langage oral (déjà lu cette forme dans « Une guitare pour deux », « Ma vie toute pourrie »... où cela est mieux réussi) et malgré quelques fantaisies lexicales chez Mar, le tout est assez convenu.
En refermant ce roman, je me pose une question : pourquoi une certaine littérature jeunesse cherche-t-elle à produire des romans stéréotypés, destinés soit aux filles, soit aux garçons et non aux deux ? Personnellement, je regrette ce cloisonnement.
Vous l'aurez compris, ce récit m'a laissée sur le côté, n'arrivant jamais à me toucher ou à m'intéresser aux héroïnes. Peut-être les adolescentes s'y reconnaîtront-elles davantage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
claireo
  28 mai 2015
Un roman pour ados à plusieurs voix, trois amies qui se retrouvent tous les étés s'envoient des messages pendant l'année scolaire.Une quatrième vient se joindre à elles. le livre, composé de leurs messages, se veut drôle et léger, mais j'ai eu du mal à accrocher. C'est un peu brouillon et très moyen.
Commenter  J’apprécie          150
Analire
  29 juin 2014
Le résumé était alléchant, et prévoyait une lecture jeunesse propice au récent été qui émerge. Mais le style des deux auteures et la lourdeur de l'écriture ont vite eu raison de ma bonne volonté. Dans l'espoir d'un quelconque rebondissement surprise en fin de récit, j'ai continué ma lecture bien malgré moi, sans toutefois trouver le plaisir tant escompté.
Trois amies se retrouvent chaque année au même endroit, à la même période, durant les vacances scolaires d'été, à Cherbourg. Inséparables depuis leur plus jeune âge, ce trio de jeunes filles se présentent comme des meilleures amies atypiques. Nous savons tous autant que nous sommes que les deux mois d'été sont les mois préférés des enfants, mais plus particulièrement pour ces trois filles, qui voient l'attente de l'année enfin récompensée par les émouvantes retrouvailles entre copines. le reste du temps, éloignées les unes des autres, elles communiquent par messages privés, sur un réseau social qu'elles ont créent, JustFriends.
On pourrait décrire ce roman jeunesse comme un livre épistolaire d'une nouvelle génération ; celle des emails, des messages en lignes et des réseaux sociaux. L'histoire ne se passe pas directement, la narration est produite à travers des échanges de mails, tapés sur un clavier d'ordinateur. Un genre novateur et changeant, que j'ai déjà pu expérimenter avec le garçon d'en face de Meg Cabot. A première vue, c'est assez glaçant. Mais Sand, Sol et Mar rajoutent de la gaieté, de la chaleur et un immense amour dans leurs messages, qui rendent vivants et émouvants les échanges intra-ordinateurs.
Les liens qui unissent les jeunes filles sont forts, et représentent une vraie et touchante amitié, comme il n'en existe que très peu. Bien que très différentes les unes des autres, elles se racontent leurs (tristes) journées, les aventures qui leurs arrivent, et conversent dans un langage amusant, souvent enfantin de sujets girly et normales pour des filles de leur âge.
Mais aucune intrigue ne vient pimenter le récit, rien de très spectaculaire ou intriguant ne vient s'ajouter aux déboires du trio. Quelques petites disputes, souvent insignifiantes, viennent rythmer leurs échanges, mais ne constituent pas (selon moi), une histoire telle quelle.
Je peux le dire haut et fort, ce roman n'a aucune utilité, n'enseigne rien de particulier, il est lent, long et le style se dégrade et s'use au fil des pages. Une pré-adolescente d'une dizaine d'années serait la cliente idéale pour ce livre, et l'apprécierait sans doute à sa juste valeur, bien plus que moi, qui reste insensible aux attraits de ce récit.
Divertissant mais s'étirant en longueur, un brin d'actions aurait ajouté du potentiel au roman. Malheureusement, ce fut une déception ; sans ressentir de quelconque émotions, j'ai néanmoins réussi à achever ce livre, bourré de stéréotypes d'adolescentes, accompagné d'un air niais et anodin, à la limite du gnan-gnan, qui aveugle et empeste le lecteur. Je n'ai pas accroché, le charme ne s'est pas produit avec moi...
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
PegLutine
  21 janvier 2016
Un peu trop "filles", un peu trop hystérique, un peu trop de dialogues "live", mais finalement l'adolescence c'est aussi ça: des discussions sans queue ni tête sur des sujets tantôt insipides, tantôt existentiels...
Je ne peux pas dire que j'ai beaucoup aimé ce livre, mais certains sentiments m'ont touchée: trouver sa place, ne pas arriver à dire le mal-être qui ronge, ne pas trouver les mots pour raconter et expliquer, assumer ses choix et ses erreurs, vouloir garder des secrets tout en ayant besoin de se confier, se sentir seule au monde, pouvoir se reposer sur des amies qui sont finalement aussi fragiles...
D'un côté les inversions de mots de Mar, une technique narrative mais de belles trouvailles parfois, l'importance et le poids des mots même quand c'est une correspondance en temps réel; de l'autre trop de superficiel.
Bon, c'est ce qu'on pourrait appeler une critique mitigée! Je ne lirai pas le tome 2 mais je ne me suis pas ennuyée, c'est quand même un roman intéressant sur les rouages de l'amitié et sur la vie "instabilisante" des ados!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

critiques presse (1)
Ricochet   20 août 2014
La vivacité brute et les traits impertinents (on ne peut pas vraiment parler du rire) demeurent privilégiés, au détriment du charme, de la finesse dont les auteurs seraient pourtant tout à fait capables compte tenu de leur inventivité verbale. Dommage...
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   23 avril 2014
J'ai un cafard aussi noir que l'écran de mon ordi les rares fois où il est éteint. Ma vie est si nulle. Parfois je me demande si y a quelqu'un qui distribue les cartes avant la naissance. Alors toi, t'auras la beauté, l'intelligence, des tas de mecs super, et une vie palpitante. Si c'est le cas, le distributeur en question, il devait être HS quand je suis passée devant. Ou alors il était en grève, ou alors il ne m'a pas calculée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
AnalireAnalire   25 juin 2014
Alors j'ai dis que pour moi c'était pareil, qu'il fallait dégommer le mot "prévisible" et que la vie, c'était ça : répéter tous les jours les mêmes choses, et rares étaient les premières fois, finalement.
Commenter  J’apprécie          80
AnalireAnalire   25 juin 2014
Il paraît que c'est ça l'adolescence, une espèce de boyau où tu restes coincé un certain temps entre l'enfance et l'âge adulte.
Commenter  J’apprécie          110
book-en-stockbook-en-stock   25 août 2015
Depuis que je suis toute petite, je me traîne une malnutrition d'ennui dans une famille de zombies. Je crie tous les jours misère d'être née dans un bulbe où il ne se passe jamais rien.

p.100
Commenter  J’apprécie          50
book-en-stockbook-en-stock   21 août 2015
SAND
Comment ça c'est tout? Tu ne sais pas à quel point c'est fragile une vie où il ne se passe jamais rien. Rien qu'un changement d'horaire de ramassage des ordures peut faire vaciller du côté sénile de la force...

p.59
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Laurence Schaack (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurence Schaack
Vidéo de Laurence Schaack
autres livres classés : amitiéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les héroïnes (sexy) de la bande dessinée ado

Cette charmante hôtesse de l’air débrouillarde et sexy a le chic pour de se retrouver dans des situations périlleuses, souvent sans rapport avec les dangers normaux de l'aéronautique. Elle est le personnage éponyme d’une série de BD créée par François Walthéry en 1965 pour le journal Spirou. Le premier album de la série, qui en compte 21 à ce jour, est sorti en 1970.

Barbarella
Colombe
Cyann
Falbala
Franka
Gemma
Isa
Jeanne et Cécile
Jeannette Pointu
Kriss de Valnor
Laureline
Lola Bogota
Major Jones
Moréa
Natacha
Navis
Pélisse
Perdita Queen
Rubine
Yoko Tsuno

20 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , bande dessinée française , littérature pour adolescents , Héroïnes , bd ados-adultes , érotismeCréer un quiz sur ce livre
. .